Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Démissions au sein du parti « Le Faso Autrement » : Ablassé Ouédraogo restitue la vérité

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 19 mai 2014 à 22h49min
 Démissions au sein du parti « Le Faso Autrement » : Ablassé Ouédraogo restitue la vérité

Dans la déclaration qui suit, le président du parti de l’Opposition « Le Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo, suite à une information de démissions de 377 membres de son parti largement relayée dans la presse, tient à restituer la vérité. Selon lui, c’est une « manœuvre du parti au pouvoir, le CDP, pour déstabiliser sa formation politique ». Lisez !

La direction politique du Parti Le Faso Autrement voudrait informer l’opinion publique et rassurer ses militants sincères et engagés que le Parti n’a enregistré la démission d’aucun de ses membres dans le Secteur 37 de l’Arrondissement 9 de Ouagadougou.

En effet, le Secrétariat Exécutif National du Parti constate qu’il n’a jamais délivré de cartes de membres à 377 prétendus militants dans cette Zone de Yagma, ni reçu d’eux les paiements de leurs frais d’adhésion et les cotisations prévus dans les Statuts et Règlement Intérieur du Parti. De ce fait, ces individus ne sauraient prétendre avoir la qualité de membres du Parti Le Faso Autrement conformément à ses textes réglementaires.

Par conséquent, et n’ayant pas cette qualité, l’on comprend difficilement qu’ils puissent démissionner d’une structure qui ne les reconnait pas et à laquelle ils n’appartiennent pas.

Le Parti Le Faso Autrement considère que cette cérémonie organisée le 17 mai 2014 à Yagma par Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès pour accueillir les faux démissionnaires n’est qu’une sordide manœuvre orchestrée pour le déstabiliser. A la vérité, il s’agit tout simplement d’un montage interne au CDP qui a rassemblé ses propres militants en les habillant de la marque « Le Faso Autrement » pour couvrir son forfait.

Cette manipulation grotesque fait une grande publicité positive au Parti Le Faso Autrement qui considère que si ces faux démissionnaires étaient de vrais démissionnaires qui retournaient au CDP comme ils le disent, ce serait un grand soulagement pour le Parti, résolument ancré dans l’Opposition Politique Burkinabè dont l’action conduira inéluctablement au changement et à l’alternance, contrairement au CDP qui prône l’immobilisme et le maintien au pouvoir à vie du Président Blaise COMPAORE. Ce serait une décantation utile, salutaire et opportune dans les rangs du Parti, compte tenu des échéances politiques à venir et de ses objectifs.

Le Parti le Faso Autrement appelle ses membres, ses militants et sympathisants à rester vigilants et à poursuivre avec confiance et sérénité la mise en œuvre de sa feuille de route en vue d’implanter le Parti dans la totalité des 45 provinces du Burkina Faso d’ici à la fin de l’année 2014.

Ouagadougou, le 19 mai 2014

Le Président

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’opposition au sujet du Premier ministre : « S’il a été nommé pour préparer 2020, il ne va pas réussir »
Burkina Faso : Les proches de Tahirou Barry créent le Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR)
Eddie Komboïgo, sur la situation nationale : « Quand on n’est pas capable, on jette l’éponge »
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature
Programme d’urgence pour le Sahel : Une extension dans les régions de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés