Commune de Ouagadougou : les agents en grève pour la satisfaction de leur plate-forme revendicative

lundi 19 mai 2014 à 22h49min

Les agents des collectivités territoriales de la commune de Ouagadougou ont déserté, ce lundi 19 mai 2014, leurs différents lieux de travail pour entamer une grève de 72 heures. Ils ont ainsi pris d’assaut depuis la matinée, la bourse de travail pour répondre au mot d’ordre lancé par le Syndicat des travailleurs de la commune de Ouagadougou(SY.TRA.CO), pour une fois encore réclamer la satisfaction de leur plate forme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Ouagadougou : les agents en grève pour la satisfaction de leur  plate-forme revendicative

Cette grève de 72 heures fait suite à un sit-in engagé du 5 au 7 mai 2014 par les agents municipaux de la commune de Ouagadougou, sous la houlette de leur syndicat, le SY.TRA.CO (Syndicat des travailleurs de la commune de Ouagadougou), pour exiger la satisfaction de certaines revendications.

« De tout ce que nous avons demandé, c’est seulement le deuxième volet qui a eu satisfaction… », affirme le SG du SY.TRA.CO.

« Avant d’aller en Sit-in, nous avons demandé la satisfaction de notre plate-forme en premier point, l’application immédiate et effective des mesures sociales prisses par le gouvernement en deuxième point. De tout ce que nous avons demandé, c’est seulement le deuxième volet c’est-à-dire, celui sur les mesures sociales qui a été adopté par le gouvernement, au conseil des ministres du 07 Mai dernier. Tout le reste est resté en l’état .Nous estimons que ce n’est pas suffisant. », a indiqué Sié Justin Palé, le secrétaire général du SY.TRACO, ce lundi 19 Mai 2014 à la Bourse du travail.

Ainsi, si l’application des mesures sociales en leur faveur n’est plus à l’ordre du jour, les 6 points de la plate-forme revendicative, restent d’actualité et constitue donc le motif de cette grève de 72 heures que le syndicat avait annoncée lors du sit-in passé.

Des points de cette plate-forme, on note la révision de la grille salariale et indemnitaire de s agents, le reversement de tous les agents des collectivités à la CARFO ou CNSS,(certains sont au niveau d’un compte logé au trésor), l’implication du SYTRACO dans l’élaboration des textes concernant les agents communaux, la mise à disposition du ministère de tutelle d’agents municipaux qui pourraient suivre l’évolution des dossiers des agents communaux en cours, l’enrayement des disparités existant entre les agents des collectivités et les agents de l’Etat, l’intégration des agents dans l’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF) , « qui n’est pas une association des maires »,selon Sié Justin Palé.

Les grévistes entendent également, à en croire le délégué général profiter de ces journées d’arrêt de travail pour s’imprégner du cadre juridique de leur statut : « pour maintenir les militants dans la lutte, nous nous sommes organisés pour nous retrouver chaque matin à la bourse du travail ,pour faire une lecture d’un certain nombre de textes, pour un peu éduquer et former nos militants », a expliqué le SG.

Un service minimum disponible

Le SY.TRA.CO tout en lançant un appel aux autorités ,dont le maire de Ouagadougou qui avait pourtant situé son rôle dans cette situation de crise lors du sit-in, a aussi prévenu de sa détermination à engager d’autres mesures à l’issue de cette grève ,si un consensus n’est pas trouvé. Les autorités communales qui ayant pris connaissance du préavis de grève, ont pour leur part, pris des dispositions pour assurer un service minimum dans les principaux services rattachés à la mairie.

Arba Nadembega

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés