Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Saran Sérémé à Bobo : « Si Blaise refuse la grande porte…, il ne trouvera même pas la fenêtre »

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 18 mai 2014 à 23h21min
Saran Sérémé à Bobo : « Si Blaise refuse la grande porte…, il ne trouvera même pas la fenêtre »

Pour la première fois depuis sa création, le Parti du développement et du changement (PDC) a tenu un meeting à Bobo-Dioulasso ce samedi 17 mai 2014. Dans la deuxième ville du Burkina, Saran Sérémé, la présidente du PDC a profité de l’occasion pour marteler une fois de plus son opposition à la modification de l‘article 37 et à l’installation du sénat.

Le Parti du développement et du peuple (PDC) est entré dans la cour des grands à Bobo-Dioulasso au cours de sa première et grande activité politique dans la ville de Sya. En optant et en remplissant la maison de la culture (1 500) places, Saran Sérémé s’est d’ores et déjà placée dans le rang des chefs de partis politiques qui mobilisent à Sya. Qu’à cela ne tienne, l’Amazone de Tougan était porteuse de message à Sya. « Il y a un temps où le temps lui-même est au changement », a rappelé Saran Sérémé à ses militants. A l’image d’un Salif Diallo lors de son passage à Bobo, Saran Sérémé a rendu un vibrant hommage aux grands hommes de l’ouest et particulièrement à ceux de la région de Bobo. Revenant en 2014 et à l’échéance présidentielle de 2015, Saran Sérémé a invité ses militants à répondre aux mots d’ordre du CFOP dans les luttes contre la modification de l’article 37 et contre la mise en place du sénat. Avant la présidente du PDC, les représentants des jeunes, des femmes et des anciens du PDC ont tous souhaité l’alternance en 2015 tout en réaffirmant leur engagement à leur parti.

Saran, pas du tout tendre avec le président du Faso

Entre Saran Sérémé et le président du Faso, l’heure n’est plus à la tendresse. En tout cas, pas du côté de la présidente du PDC. Dans son opposition frontale à toute modification de l’article 37 Saran Sérémé a été prolixe en menaces et autres mises en garde. Pour elle, « ça sera à Blaise Compaoré de choisir comment il partira. Il peut partir par la grande porte. S’il refuse cette porte, il ne trouvera ni la petite porte ni la fenêtre ». Contre ceux qui pensent que l’enfant de Ziniaré est le seul à pouvoir diriger le Burkina Faso, Saran Sérémé a donné une réponse cinglante en dioula (langue locale) dont on pourrait traduire comme suite : « Au Burkina Faso, nous ne sommes pas des maudits ni des débiles mentales. Avant Blaise, il y a eu des grands hommes au Burkina. Après lui, il y en aura… Le Burkina ne va pas disparaître avec Blaise ».

Ousséni Bancé

Lefaso.net

Dans les coulisses du meeting

Le PDC, comme le CDP en miniature

En plus des sigles qu’ils partagent (même lettres), le CDP et le PDC ont décidément bien de choses en commun. Pour mobiliser ses militants, le PDC a misé sur les cars. Un comportement imputé à tort ou à raison au CDP et qui est de plus en plus repris par la quasi-totalité des formations politiques présentes dans le Houet (l’UPC est encore réticente). En plus des cars, Saran Sérémé, l’ex militante du Parti majoritaire a trimbalé avec elle le « farotage » des grandes dames du CDP. Comme ses ex camarades donc, Saran n’hésite pas à faire pleuvoir de l’argent aux artistes. Partie du CDP pour créer le PDC, Saran Sérémé, a le temps d’un meeting renoué avec les pratiques de la « maison mère ».

O.B

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés