Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

dimanche 18 mai 2014 à 23h22min

Communicateur principal d’un panel portant sur le thème « La démocratie en Afrique : le rôle des acteurs politiques dans la préservation de la paix sociale : cas du Burkina Faso », Laurent K. Bado, a décliné « les vertus » d’une démocratie véritable dans notre pays, et donné sa lecture par rapport à un éventuel référendum visant à modifier l’article 37 de la Loi fondamentale du Burkina Faso. C’était le 17 mai 2014, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon  Laurent Bado

Pour Safiatou Lopez, présidente de l’APDC (Association pour la promotion de la démocratie et de la citoyenneté) initiatrice du panel, le contexte actuel de notre pays interpelle chacun dans le sens de la mise en œuvre d’actions promotrices de paix. D’où ce panel pour, dit-elle, attirer l’attention de tous les leaders politiques « sur leur rôle, combien capital et crucial, dans la préservation de la paix au Burkina, gage de tout développement ». Il s’agit, a-t-elle précisé, d’un cadre voulu comme celui d’échanges et de partage d’idées, un cadre de communions et de préservation des acquis démocratiques de notre nation.

Acquis que le constitutionnaliste Laurent Bado juge maigres, car « notre démocratie est ossifiée, pétrifiée ; c’est une démocratie muselée, formolée, chloroformée », dans laquelle « la chefferie coutumière a complètement échoué ». La Chefferie coutumière « ne devrait pas, précise le professeur Bado, se mêler de politique, si elle aimait son peuple ». Et le constat, selon lui, c’est que la démocratie au pays des Hommes intègres est « une démocratie gouvernée dans laquelle le citoyen est passif, incapable d’avoir une opinion et des convictions personnelles ». Or, précise-t-il, « dans une démocratie, tant que le citoyen ne se fait pas une opinion personnelle, tant que le citoyen n’a pas une conviction personnelle, ce n’est pas de la démocratie, c’est une exploitation des citoyens ».

Et les raisons de cette situation tiennent au fait qu’on « a brûlé des étapes ». Et ces étapes se rapportent, selon Laurent Bado, à : « la soumission de la création des partis à des conditions plus restrictives ; l’exclusion des groupes de pression et de l’administration, de l’arène politique ; l’admission des candidats aux élections sous réserve d’un contrôle de moralité avérée et d’une condition de diplôme ou de niveau de diplôme ; l’institution d’un conseil national électoral, juge des élections, composé des représentants de la majorité et de l’opposition et de la société civile, le président de ce conseil étant un juge du Conseil constitutionnel ; l’instauration d’une démocratie conventionnelle, fédérative et associative ». Toutes choses qui auraient permis, foi du professeur Bado, d’asseoir « une démocratie gouvernante » – au lieu d’une démocratie gouvernée – dans laquelle « le citoyen est capable de discernement ; le citoyen n’est pas frauduleusement exclu des urnes ; l’ignorance et la pauvreté de l’électeur ne doivent pas être exploitées ; l’électeur ne doit pas être exposé au vote ethnique ou au diktat de la chefferie coutumière ; l’électeur ne doit pas être menacé dans ses droits ; les fraudes électorales doivent être éradiquées ; le juge électoral doit être un arbitre sûr et crédible ».

Et aujourd’hui, pour que « les compétitions politiques ne deviennent pas des combats de gladiateurs romains », et que la démocratie véritable s’instaure au Burkina, il faut, selon Laurent Bado, sept vertus cardinales : « les partis politiques doivent songer à éduquer le peuple, à former leurs militants ; les partis politiques doivent être des partis d’idées, et non pas des partis d’individus à l’hypothalamus développé ; les partis politiques doivent présenter des candidats ayant la droiture morale et les capacités intellectuelles ; tout parti politique devrait se prévaloir d’un projet de société soutenu par un programme de gouvernement quantifiable, mesurable, et contrôlable, ce qui réduirait l’inflation institutionnelle en la matière ; les campagnes électorales ne doivent pas se transformer en tribunes de diffamations, de dénigrements, de mensonges grossiers ; les moyens financiers et matériels des partis doivent être contrôlés ; les lois et les structures relatives aux élections ne doivent pas être modifiées au gré des intérêts du parti gouvernemental qui doit d’ailleurs éviter la gestion patrimoniale du pouvoir d’Etat ».

C’est la morale qui interdit la tenue du référendum en perspective

En attendant, et sur la question précise de la tenue – sujet de tractations entre la majorité et l’opposition – d’un référendum qui viserait à modifier la disposition constitutionnelle relative à la limitation des mandats présidentiels dans notre pays, le juriste Laurent Bado dira que « Ce n’est pas la peine d’organiser un référendum » ; même si, dit-il convenir, « D’un point de vue juridique, rien n’empêche la révision de l’article 37 ». Ce qui, selon lui, interdit la tenue d’un tel référendum, c’est, mieux que les aspects économiques et financiers, « d’abord la morale ». Et l’explication en est, précise-t-il, « qu’on ne peut pas avoir un régime qui a fait un quart de siècle au pouvoir, qui a été le premier à modifier cet article, et qui veut encore le modifier ». Si tel était le cas, cela traduirait de la part du pouvoir, « un mépris pour le peuple ». « Ce référendum est un péché mortel », a-t-il martelé, avant d’enfoncer le clou, « Quiconque est pour ce référendum n’a pas la morale d’un être humain ». S’en est suivi un tonnerre d’applaudissements dans la salle bondée de jeunes (élèves et étudiants ». En tout cas, l’on se croirait à un cours du professeur Bado en Amphi. Et l’occasion, Laurent Bado l’a saisie pour dire que « la jeunesse est un mollusque, un invertébré », quant à la participation citoyenne, particulièrement en politique. « C’est aux jeunes de se lever, de s’engager en politique, avec discernement sans jamais se laisser tromper », leur a-t-il lancé, en les invitant à se laisser guider par la définition juridique de la démocratie, celle selon laquelle la démocratie est le régime dans lequel, tous les citoyens possèdent à l’égard du pouvoir, un droit de participation (chaque citoyen est électeur et éligible) et un droit de contestation (chaque citoyen peut contester les décisions du pouvoir).

Signalons, que les leaders politiques n’ont pas beaucoup répondu présents. Et l’absence qui aura été la plus remarquable, c’est celle de représentant du CDP, le parti au pouvoir. Une absence que la présidente de l’APDC dit trouver « regrettable ». Du côté de l’opposition, le Chef de file de l’opposition politique s’y est fait représenter par le président du RDS, Wendlassida François Kaboré qui a tenu à féliciter les organisateurs du panel. Le MPP y a également été représenté par Salif Tiemtoré.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 mai 2014 à 08:43, par vérité no1
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Le référendum de la famille Compaoré est non seulement une honte pour le Burkina mais aussi un péché pour les organisateurs. Que Dieu chasse le demon de leurs âmes !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 08:55, par vérité no1
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Ce qui est sûr, l’institution qui sera la première à proclamer la date du référendum sera transformée en lieu de mémoire !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 09:16, par Devoir Citoyen
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Ah oui !!!! Changer l’article 37 a la veille de la fin du mandat de Blaise Compaore et pour la 3eme ou 4eme fois serait a mon sens immoral et amoral. 28ans après, Blaise doit partir pour laisser naitre l’espoir en nous jeunesse de pouvoir être président un jour au Faso. Trop c’est trop et nous jeunesse on ne va pas laisser faire se referendum. Car le CDP a tous les moyens pour acheter la conscience de nos pauvres populations rurales qu’ils ont savamment maintenu depuis 28ans dans l’ignorance et la pauvreté pour en faire un bétail électoral. Le comble dans tout ça c’est que l’on trouve au CDP des instruits égocentriques et anti-patriotes qui défendent ce referendum. Shame of you !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 09:51, par Hamidou SONGNE
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Je suis ému par le contenu de ce texte. Laurent bado est un homme qui refuse d’emprisonner ces idées pour de l’argent. C’est un homme intègre. Un burkinabe vrai.Blaise compaore n’est pas un prince par conséquent il ne peut pas être un roi. Le premier ennemi de notre démocratie et de notre peuple ce sont les chefs traditionnels. Ces chefs qui prennent en otage le peuple, les politiques à des fins personnels et égoïste. Abbas les chefs politisés.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 10:03
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    "Quiconque est pour le référendum n’a pas la morale d’un être humain". Bien dit Bado ! Demander aux burkinabè le pouvoir à vie d’un homme qui a tué son frère et a 27 ans de pouvoir, seuls ceux qui ne jouissent pas intégralement de leurs facultés mentales peuvent y penser. Souvent je pose la question la question, comment un individu peut penser ainsi. Donc je demande à nos pseudo-intellectuels de grouiller à ce qu’il soit éternel. J’ai honte !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 10:13, par wanzouri
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Laurent Bado s’est discrédité auprès de nombreux burkinabé parce qu’il cause beaucoup sans acte concret ; lorsqu’on lui demande les preuves de ses allégations,il se rebiffe,menace les journalistes,les insultes grossièrement ;il n’inspire plus confiance ;on va l’écouter tout simplement pour se marrer,pour se défouler c’est tout ;il a totalement perdu tout son credit ;il s’est en outre fourvoyé avec Blaise anpropos’des’30mlllions ;il a beau se justifié,c’est fini pour lui ; il n’ est plus’credible

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 11:37, par LeFouDuVillage
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Mon frère tu dois être atteint de la myopie doublée dune carence intellectuelle.Pire tu tiens des propros qui ne sont pas à la hauteur dune intelligence normale.Pour nous jeunesse consciente Bado est plus une référence que ton Blaso.A titre illustratif Bado a contribué à former des intellectuels de ce pays et meme du monde.Par contre ton Blaso a contribué à hypothequer lavenir des jeunes de ce pays et voir de la jeunesse africaine en assassinant Sankara.Merci de revenir à la raison.Par le Fou Du Village.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 11:37, par revena
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      wanzouri tu n’es qu’ un ignorant politique c’est tou et j’ai honte et pitié de toi.même si tu n’aime pas le lièvre sache qu’il court.soit honnète un temps soit peut dans ta vie.ouvre tes yeux c’est pas encore tard c’est fini pour ton blaiso.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 11:38, par Devoir Citoyen
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Oui si ce que tu dis est vrai que Laurent Bado s’est discrédite avec l’affaire des 30millions, qui a pose cet acte de proposer les 30millions qui sont l’argent du peuple de surcroit !!!! Blaise Compaore est l’ennemi du peuple car depuis 27ans il use de l’argent du peuple pour démobiliser le peuple et dissoudre toute tentative d’esprit critique. Il a d’abord elemine tous ceux qui le gênent a savoir Thomas Sanakara, Henri Zongo, Lingani, Oumarou Clement, Nobert Zongo, et j’en passe, et il a chercher a discréditer tous ceux qui peuvent se mettre sur la route de la présidence, a savoir Gilbert Ouedraogo, Laurent Bado, Boukari dit le lion, Arsene Bongnessan, Salif Diallo, Roch Marc C. Ouedraogo, Parmangan Enest Yonli, Kadre Desire Ouedraogo, Maitre Sankara, et j’en passe. Il y a des gens qui appelleront cela de la ruse politique mais moi j’appelle ça de la dictature qui a contribue a freiner le développement du Burkina entame par Sankara et faire naitre cette situation de patrimonisation du pouvoir, une monarchie déguisée en démocratie. Mais les temps ont change cher président Compaore et il est temps de faire ta valise de Kossyam si tu ne veux pas partir de force comme tu es venu de force. La jeunesse consciente a sonne ton heure de départ.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 11:54, par L’horphelin
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Monsieur Wanzouri
      Vous n’avez rien compris du tout. Le débat n’est plus a ce niveau et je pense que vous êtes en retard sur toute la ligne. On mène un débat d’intellectuel et non une analyse sur ce que Laurent Bado a dit ou fait. Vous rabaissez le niveau des débats pour ne pas dire que vous êtes hors sujet. Pensez a l’avenir du Burkina Faso.
      Est-ce que c’est opportun pour le pouvoir de modifier l’article 37 en ce moment ? C’est sur que pour vous c’est oui. Et si c’est le cas, pourquoi a la fin du mandat de Blaise. Si Blaise dit qu’il ne se présentera plus a la fin de son mandat, vous verrez que les gens du CDP vont raccrocher avec cette histoire de référendum. De toutes les façons tout le monde est prêt pour les bagarres que le CDP et le clan COMPAORE déclenchera et on verra ce que sera le Burkina. Ils sont inhumains ces gens qui demandent le referemdum !

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai 2014 à 19:17
        En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

        L’orphelin, tu te trompes car un homme non crédible ne doit pas tenter de nous montrer le bon chemin. Et comme tu ne le sais pas, le peuple a déjà sanctionné Bado en ne l’élisant plus comme député. Il purge sa peine et il doit rester dans le silence !

        Répondre à ce message

        • Le 18 mai 2014 à 22:41
          En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

          En quoi il est non credibele/ Vous coryez que si Blaise me donne 20 millions je vais refuser ? Je vais prendre ca bien bon p[arce que, apres tout, c’est pas son argent a lui. En 1986, quand il declarait ses biens, il avait quoi dans son compte ? Il n’ avait que 136.700 f comme capitaine d’ un pays pauvre. On se sait dans ce pays. Quand il envoie l’ argent dans des djembe a des francais dans des petites coupures de 20 dollars, c’est ca vous voulez ? SAu moins les 30 millions que Bado a pris sont trestes encore dans le pays. En plus Laurwnt Bado a tout donne a son parti. Il faut reconnaitre que meme si Bado est desordonne dans le verbe, il est assez honnete. En plus, quand on voit l’ homme, ce n’est pas un mangeur. Honnetement. Je le dis fort mais je ne suis pas et je ne serai pas du PAREN mais je respecte l’homme.

          Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

          Répondre à ce message

          • Le 19 mai 2014 à 10:26
            En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

            Un voleur est un voleur même si d’autres volent !

            Répondre à ce message

          • Le 20 mai 2014 à 15:26
            En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

            Ton raisonnement carre ne marche pas comme ca. On est pas en math. Si quelqu’ un vole et il est vole par quelqu’ un d’ autre, le dernier voleur ne sera pas considere de la meme maniere que le premier. Dans tous les cas, ici meme la ooh, quyi a vole ? Bado a vole l’ argent de quelqu’ un ? On lui a donne, il a pris. Blaise avait 20 ans quands il dilapidait les sous je ne sais ou il a eu ca lui meme. Nul ne peut se prevaloir de ses propres turpitudes. Bado, on vous ecoute. Si vous aviez voulu etre riche dans ce pays, vous l’ auriez ete mais vous etes plutot un idealiste anarchiste desordonne dans le verbe. C’est ca la verite. Mais prendre un franc de quelqu’ un vous n’ etes pas dedans. Courir les petites etudiantes bordelles. Vous n’ etes pas dedans. Trom,per votre femme, vous n’ etes pas dedans. C’est Blnche seulement qui a eu la chance. Il parait meme que vous lavez la vesselle a la maison. Tout ca, c’est votre sens de la justice. Bado est un grand cadeau que Dieu a fait a son pays. Mais je reconnais ses defauts. D’ aileurs qui n’ en a pas ?

            Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

            Répondre à ce message

        • Le 19 mai 2014 à 09:50, par gnilgou
          En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

          Si dans un pays le président lui même est un assassin est ce qu’il peut appliquer la pêne de mort ?
          Répondez avant d’accuser le prof.

          Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 12:11, par Cocody
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      wanzouri ou c’est quoi ton pseudo ? je ne sais quoi vous dire sinon de faire preuve de lucidité et de discernement. si votre intention est ce qu’il ne parait pas être !?!! bref ! le sujet ici n’est pas prioritairement la personnalité de Laurent Bado, mais la cause qu’il défend ie simplement CONSOLIDER et IMPLÉMENTER notre DEMOCRATIE. l’aide, de celui même qui vous a cocufié, ne se refuse pas pour arrêter l’incendie chez soi. nuance... entre la personnalité d’un avocat et la cause qu’il défend. pardon l’heure est graaaave, arrêtez de nous distraire......SVP.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 12:40, par Amina
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Je sais que vous êtes copiste mais combien avez vous détourner au cdp ? Des milliards donc tais toi.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 12:50, par bush
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Mon cher wanzouri là n’est pas la Question. Bado dit ce qu’il pense et qui est d’ailleurs vrai par rapport à une situation grave et actuelle. De toute façon nous jeunes de ce pays sommes prêts à tout.

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai 2014 à 14:51, par wanzouri
        En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

        Je suis d’accord avec toi ;je ne suis pas contre Bado’pas du tout ;mais j’insiste sur sa propension a trop parler sans agir ;avez vous déjà vu Bado a un meeting pour dénoncer un dis fonctionnement de l’État ?jamais.il parle il’denonce sans jamais Se mouiller ; je suis sûr que s’il participait a toutes les manifestations organisées par l’opposition,il serait plus crédible aux yeux de bcp de jeunes qui attendent des actes en rapport avec les’declarations

        Répondre à ce message

        • Le 19 mai 2014 à 04:05, par mytibketa
          En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

          Voici le genre de réflexion d’un internaute qui rallonge inutilement le débat et qui n’est rien d’autre qu’une diversion. le cdp lui même en son âme et conscience sait que bado a raison. Et il a fallu que bado dise publiquement qu’il a reçu des sous du pouvoir pour qu’on découvre les pratiques du pouvoir pris ainsi la main dans le sac. C’est vrai que quand on veut maintenir sa panse c’est a dire (son tube digestif) à un certain niveau et quand on a pas le niveau requis pour enrichir le débat il faut faire l’effort de la fermer au nom de la morale.

          Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 12:59, par sarfalao city boy
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Mon frère, ne change pas de débat....
      Il s’agit de la modification de l’article 37 et non une vieille histoire de 30 millions, si tu veux parler de l’argent volé, ton roi blaisoà lui seul a un butin de plusieurs millieux de milliard volé au vaillant peuple du Burkina..
      Bado lui a fait l’alternance dans son partis, alors va dur a ton roi que l’article 37 restera dans cet état de gré ou de force... Parole d’ jeune Burkinabé

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 13:05, par YIRMOAGA
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Le REFERENDUM est un coup d’état à Mr FRANçois en tout premier lieu, ensuite un 2èm coup d’état tjrs à Mr François pour accaparement de ses structures (CDP-FEDAP/BC)pour une Candidature de SEM BC au Presidentiel de 2015 ? Que va faire Mr François dans tout ça ? Au risque de rater l’histoire pour la génération, SEM BC sombre dans le négativisme par les agissements des sans ambitions.Dommage pour les Hmmes intègres....

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 14:27, par Digne Yarga
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Vous etes hors sujet. Ici il ne s’agit pas de l’affaire des 30 millions (que nous avons longtemps discute a son temps), mais de l’avenir de notre pays. Mais puisque vous tenez a revenir sur cette affaire dans l’espoir de ternir l’image du Professeur, sachez que le fait de tenter de corrompre l’opposition par des sommes d’argent ne fait pas honneur a Blaise Compaore non plus, qui se dit democrate. Cela revele tout simplement son caractere de corrupteur toujours tente de passer par la courte echelle pour arriver a ses fins. Dans tous les cas, on avance. Pas de referendum !

      Répondre à ce message

      • Le 18 mai 2014 à 15:46, par wanzouri
        En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

        Monsieur Yarga,je suis bien dans le sujet car mon écrit a trait au fait que peu de leader soit vvenu assisté a la rencontre.cela s’explique en partie par ce que j’ai écrit plus haut ;il ne sert a rien de dire qu’on est contre le référendum sans agir dans ce sens.Bado parle et ne fait rien qui incite’a le suivre.au contraire,il insulte , il se dit le plus intelligent etc....et puis rien de concret.il ne participe pas aux manifestations organisé par l’opposition et la société civile ;nous sommes’a’une étape cruciale de notre pays ou tous ceux qui sont contre le referendum doivent s’unir et surtout être actif sur le terrain et non uniquement sur les idées comme le’fait’Bado depuis’des’lustres

        Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 14:27
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Ce qu’il dit est ce pertinent ?

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 14:28
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Même s’il s’est fait piégé par l’histoire des 30 millions et, du coup, il n’est plus très crédible sur le plan politique (d’ailleurs par son comportement, il ne cherche pas le pouvoir coûte que coûte ou à s’y accrocher comme notre pauvre Blaise après 3 décennies, mais la relève dans son parti est déjà assuré avec un jeune président qui l’a remplacé (bon exemple à suivre par tous les partis). Par contre, au niveau des idées, il joue sa partition et reste très crédible et audible auprès des jeunes même si cela dérange les cdpistes et la mouvance présidentielle, trop imbu de leurs personnes qui se comportent comme des dieux au pays des hommes désintégrés.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 14:35, par wendgoudo
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Mon frère tu n’as pas le sens de l’analyse ! c’est à cause des gens comme vous que le Burkina risque de périr. affirmer que Bado n’est pas crédible au yeux du peuple c’est encenser ! et toi même que pense tu de tous les discours et prédications de Bado ! avait t’il raison ? Ou sommes nous ? des ton soi intérieur tu pense que Blaise est indispensable au Burkina ? et si Dieu lui rappelais demain ou avant 2015 ? autant tu peux diriger ce pays autant certains d’autres peuvent le faire ! TERTUS ZONGO.. DESIRE KADRE.. ZEPHIRIN .. ROCH... JEROME BOUGMA.....Permettons a Blaise compaoré de se reposer et évitons au burkina un bain de sang chers compatriotes.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 17:05, par Patriote
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Je suis sûre q tu n’étais pas ds cette salle, quand le CDP fait ses meetings, j’imagine q tu bouches tes oreilles, car en voulant modifier l’article 37, alors qu’il avait prit un engagement en tant q chef de l’Etat est pire, q tout ce q Bado pourra faire en tant q simple citoyen, quand plusieurs innoncents reposent sur cette terre à cause d’un individu et des personnes comme vous continu de refuser d’espérer pr un avenir meilleur, c’est tout simplement aberrant. Continu de manger au jour le jour.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 17:14, par LeFILS
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Wanzouri, c’est malheureux et intellectuellement malhonnête (si seulement tu en étais 1 ) de ta part de dire que Laurent BADO, plein de moralité et d’intégrité, s’est discrédité ou qu’il ne fait rien de concret. Lui ont-ils donné les moyens et une parcelle de pouvoir et il n’a pas fait ses preuves ? N’a t-il pas fait ses preuves lorsqu’il dirigeait l’ENAM ? Le Président COMPAORÉ connaît la valeur intrinsèque de l’homme. On ( une gent intellectuelle malhonnête) a mainte fois " volé " les idées de Laurent BADO sans condescendre à lui décerner un titre de reconnaissance, alors que des voleurs de milliards, des délinquants aux cols-blancs, des " analphabètes politiques ", des nullards, des corrompus etc. sont bombardés de décorations. Quelle honte pour ce pays ? Vivement que le MPP au pouvoir en 2015 rectifie ce tire. Toutes mes félicitations et mes remerciements à l’auteur de cet article qui donne du plaisir à le lire, à l’organisatrice du panel pour son courage, et au Pr ( oui au Pr) Laurent BADO, pour la clarté habituelle de ses idées, ses enseignements sur la morale politique. J’ai foi que les mérites de l’intègre Laurent BADO lui seront reconnus un jour. Demain n’est pas loin. A bon entendeur, salut !

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 17:54, par alvin
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Wanzou...,tu as raison,tu défend ton pain beurré. Ce que je veux te faire comprendre,le Burkinabe d’aujourd’hui connait assez bien les saprofites de ton genre.Juste te dire que BC a rendu soit ta famille riche, soit toi même riche grâce aux marches publics qu’on attribue a des sociétés bidons qu’on voit chaque mercredi.Ton analyse est sans intelligence et ne mérite d’être publier que sur des médias comme la RTB avec des red-chef a la con et mlnistre inutile.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2014 à 19:17, par Digne fils
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      honte à toi !!! comme le dit le professeur, tu as l encephale qui est trop gros. tu aurais pu te taire.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 10:37
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Celui qui cautionne l’idée de cet éventuel référendum sur l’article 37 "n’a pas la morale d’un être humain".Tout est ainsi résumé en quelques mots mais comme par ailleurs la morale est déjà à l’agonie dans ce pays depuis un certain 15 octobre 1987,il va de soi qu’il se trouve des agonisés moraux pour crier à tout va comme des chiens enragés qu’il y aura référendum dans ce pays pour modifier l’article 37.Ils sont attendus le jour qu’ils auront suffisamment quelque chose entre leurs jambes pour annoncer la date de cette forfaiture.Ce jour sonnera leur fin de règne.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 10:43, par Article 37
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Vous vous étonnez de l’absence du CDP ? Vous n’avez pas remarquez que c’est désormais eux qui font la politique de la chaise vide ? En réalité personne parmi eux n’est convaincu de ce qu’il raconte, et donc n’est capable de le défendre normalement. Ils ne font que répéter la même chanson partout, mais aucun argument solide. Et d’ailleurs, quand ils font leur rassemblement, et vous l’avez certainement remarquez à l’Université, même les gens qu’ils ont achetés et qui viennent s’asseoir, fuient la camera quand elle les fixent. Cela dit tout.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 10:54, par Lam
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    au faite c est mon analyse et pardon a toute personne que je vais ou aurai offensée. toutes mes excuses.
    Blaise est au pouvoir avant ma naissance(moi de 88)et mon enfant ki à 5ans aujoud’8 est le "petit fils"du pouvoir de blaise.moi ki suis le "fils" du pouvoir de blaise est classé parmi les 3derniers du monde alors que lui (pouvoir de blaise) aura 28ans de regne sans partage est classe parmi les 20premiers du monde en long regne.Pitie "pouvoir de blaise" nous tes "enfants"disons c’est trop.degaaaaaage avec tes sangsues sinon............ tu vas rejoindre de force les autres que tu as rendu silencieux a jamais pourtant c’est pas mon souhait car il fo que tu paie ici bas avant de rejoindre sankara et tous les autres ki t’attendent devant Dieu.a toi seul(pouvoir de blaise) tu va remplir l’enfer a tel point kil y aura des listes d attente eternellema.
    prend garde ton heur a sonné

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 11:26
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    a part blaise dans le cdp personne ne peut diriger ce pays. c’est le seul capable dans le groupe. ils n’ont aucun intellectuel qui peut gouverner ce pays. donc ils ont raison de vouloir tjours blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 12:47, par Silmiga
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Quiconque est pour le referendum pour modifier l’article 37 n’a pas la morale d’un être humain

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 14:55, par Digne Yarga
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Merci au Professeur pour la franchise de sa position sur le referendum. Le referendum est comme le fruit defendu. Selon le recit biblique, Dieu avait interdit la consommation du fruit défendu mais le serpent Nahash tenta Ève qui en mangea puis en fit manger à Adam. Dieu décide d’expulser Adam et Eve de l’Éden, et place des anges pour garder le chemin qui conduisait à l’arbre de vie. Ce faisant, privant Adam et Ève des fruits de l’arbre de la vie, il les rend mortels. Dieu ici c’est le peuple Burkinabe, integre, qui ne demande qu’une alternance democratique paisible. Le fruit defendu, tres beau et appetissant, est ce referendum qui offrirait a Blaise Compaore un pouvoir a vie. Le serpent Nahash (le CDP et la FEDAP-BC) tenta Blaise Compaore qui en mengea, poussant le Peuple a prendre ses responsabilites. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 16:19, par père fouras
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    En plus des questions morales que l’intention de réviser la constitution pose, c’est le danger que ces gens du CDP/FEDAP-BC, famille COMPAORE & Cie font courir à notre peuple, à notre démocratie et à Blaise lui-même qui me fait peur. De toutes les façons, ils ne peuvent plus reculer. Il faut se préparer simplement à vivre ce qui est ÉCRIT PAR DIEU.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 18:13, par Dire la vérité
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    « Quiconque est pour ce référendum n’a pas la morale d’un être humain ». Rien à y ajouter.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 18:54, par Noyesman
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Bien parlé professeur, il convient d’ajouter que le référendum pour modifier l’article 37 est un vortex qui va emporter les dirigeants les plus immoraux que le pays n’ai connu de 1960 à ce jour. Blaise a dit au lendemain de son coup d’État sanglant qu’il n’était pas intéressé par le pouvoir, 27 ans après il est toujours scotché à son fauteuil attisant les nouvelles velléités de tripatouillage de la constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 19:16, par genie
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Ce qui ne me plaît chez nous les burkinabè c’est que ceux qui sont dans les provinces laissent l’affaire au ouagalais ils intrviennent pas trop.Mobilisons nous tous,illettré lettré burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 19:25
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Les etudiants qui sont proches du Pr Bado savent que cest l’un des politiciens qui aime son pays et se bat pour plus de justice au FASO. Combien ont meme beneficie de ses conseils et aide de tout genre ( financierement, moralement ) toujours pret a aider . Continue mon Professeur car tu resteras un GRAND dans nos coeurs. Tu l’as Dit une fois , autour de 70 millions pour chaque mandature du depute et avant cela tu n’es pas sorti du neant, donc la proposition de Blaise et Salif pour que tu remplaces Blaise , tu es alle de Bonne fois et assume toute responsibilte car d’ailleurs tu es sorti en publique et a raconte la mission qu’on t’avait promis pour une releve et reconciliation du peuple burkinabe . Tu as Dit a Tes detracteurs de faire passer la Loi du delit apparence et on saura qui est qui dans ce pays et depuis rien . Tu n’es pas parfait mais tu es un model pour les etudiants du Faso . Que Dieu te protege

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai 2014 à 20:21, par miroirs noire
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Blaise est un vrai comme on me dit en moree. ya rien en face Mon blaiso, a nous allez pour le referendum. faut pas ecouter le vieux bado moribon. le pays reel te veux pour ta vision politique imparable !!! chers aigris sachez Que le pouvoir c’est le bon Dieu qui donne. Blaise, gouverne le pays Jusqu’à ta mort car telle est la volontee des manes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 02:46
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Le CDP qui dit avoir le soutien du peuple, pourquoi ne pas vite annoncer le referendum ? C’est en ce moment que tout le monde comprendra que personne ne pourra jamais prendre tout un pays en otage. Qu’on fasse et on verra la suite. Ngawwwwww

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 03:55, par Yankadi
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Laurent Bado peut ajouter sans se tromper qu’organiser le référendum sur la modification de l’article 37 est une bêtise.Que chacun se prépare car la bagarre est inéluctable. Blaise le sait . François,Hermann, Ram et Assimi le savent.Tout le monde le sait.La seule inconnue est qui va la gagner.Un conseil : faites vos provisions pour au moins une année. On n’a pas besoin d’aller à polytechnique pour savoir que ce référendum créera au minimum des troubles.Penser que le burkinabe est trop poltron pour risquer sa vie, c’est méconnaître le vrai tempérament de ce peuple.Mettez le feu et vous verrez.Tout le monde ne pourra pas fuir en hélicoptère vers Lomé,Yamoussocro, Rabat ou Paris.Il n’est pas encore tard de se ressasir.A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 06:47, par FASO 2014
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    BONJOUR TOUT LE MONDE ! JE CROIS QUE PERSONNE NE VEUT LAISSER LA VÉRITÉ A SON PROCHAIN. MAIS AVEC HERVE GUY KAM PORTE PAROLE DU CITOYEN BALAI QUE J’AI ECOUTE HIER NUIT A LA TÉLÉ, JE CROIS QUE AUJOURD’HUI TOUT LE MONDE VEUT UN CHANGEMENT D’INDIVIDU AU POUVOIR DE L’ETAT. MAIS EST-CE QUE VRAIMENT L’OPPOSITION JE PARLE DES LEADERS POLITIQUE PARTAGENT VRAIMENT CETTE IDÉE ? JUSTE POUR DIRE QUE SI ILS SONT D’ACCORD, C’EST SIMPLE MOI JE PEUX LES PROPOSER DEUX SOLUTIONS ET CELA MARCHE 100%. IL FAUT QUE NOUS NOUS ACCEPTONS A CE QUE BLAISE SE PRÉSENTE SANS RÉFÉRENDUM NI MODIFICATION DE L’ARTICLE 37 MAIS DIRE AU CDP NOUS SOMMES PRÊTS POUR AFFRONTER BLAISE SUR LE TERRAIN. MAIS AVEC QUELLES SOLUTIONS POUR LE CONTRE CARRER ? L’OPPOSITION S’ENTEND POUR PRÉSENTER UN CANDIDAT UNIQUE A DÉFAUT DEUX CANDIDATS DE TAILLE ET ETRE VIGILANT DANS LES BUREAUX DE VOTES CAR L’OPPOSITION D’AUJOURD’HUI DISPOSE DES MOYENS NÉCESSAIRES POUR CONTRER TOUTES LES OPÉRATIONS ÉLECTORALES SANS SE FAIRE VOLER. C’EST LA SEULE FAÇON DE BOUTER CDP HORS D’ETAT DE NUIRE ET CHACUN VA S’OCCUPER A CES ACTIVITÉS QUOTIDIENNES.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai 2014 à 09:07, par Digne Yarga
      En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

      Être vigilant dans les bureaux de votes ne suffira pas pour eviter les fraudes. Et l’achat des consciences ? La corruption ? Si le CDP insiste tant a aller au referendum, c’est tout simplement parcequ’il sait qu’il pourra compter sur cet element (corruption) dont il s’en est toujours servi sans honte pour remporter chaque bataille electorale. Le CDP sait que la masse electorale des campagnes est facilement exploitable.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 06:49, par paz
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    A ce rythme d’entêtement de la majorité d’aller au referendum de farce, Assimi le Affi N’Guessan du Burkina, Chantale la Simone de notre pays, Salia l’homme à la machette et de la caisse de l’état, ainsi que François le faiseur de trouble, vont nous conduire à 100% dans une crise comme celle de la Cote d’Ivoire. Que Dieu tout puissant et nos ancêtres nous viennent en aide pour que la paix reste au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 07:19
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Ce qui est sûr et l’histoire le retiendra, si ce pays que nous aimons tous entre dans une période de désordre, le seul et unique responsable sera le président du Faso. C’est lui qui a juré de respecter et de protéger la constitution qui a été rédigé et accepté pendant son règne. Quand il le faisait il savait très bien qu’il avait au maximum deux mandats à faire et pas plus. Il sait également dans quelles conditions l’article 37 a été ré-introduit dans notre constitution. Un peu de respect pour les Burkinabé qui ne sont pas des animaux ni des esclaves. Il ne s’agit pas de dire que le Burkina est partagé entre pro et anti référendum. il s’agit de respecter notre constitution avec ses défauts parce que ayant été conçu par imparfaits. Nous avons le devoir, même si nous devons perdre la vie, de nous faire respecter et de faire respecter notre constitution ...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 07:45, par tahi
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    L’opposition dont le président Blaise Compaoré a fabriquer pour se divertir qui est UPC et MPP, sera son ennemi le plus redoutable de sa vie politique depuis l’assassinat de Thomas SANKARA en Octobre 1987. C’est cette même opposition de fiction qui va l’envoyer sans pitié a la CPI. En attendant l’avenir qui est 2015, sera le juge dont je parle.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 08:35, par AKA
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Sans être hors sujet, j’aimerais savoir sincèrement pourquoi dit-on que Blaise Compaoré est le seul à maintenir la paix et la stabilité au Burkina Faso ? Est-il immortel ? ou bien c’est le ’’Jésus" du Burkina ? vraiment éclaircissez-moi un peu sur les éléments sur lesquels on se base pour affirmer ces bêtises comça....Merci !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 09:18, par thom sank
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    quiconque aurai prit de l’argent 30 millions de la sueur du PEUPLE EST NON SEULEMENT inhumain mais aussi un vampire comme les autres sangsues du PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 09:35, par Un groupe d’aigris marginalisé par la compaorose
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Allo allo, habitants de Ouaga 2000, des aigris, victimes de la compaorose attendent de pieds fermes le déclic pour y semer la désolation. Préparez vous au déménagement dès l’annonce de la date du réféndum et/ou de la confirmation de la modification de l’article 37.
    Bonne chance au survivants !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 10:19, par LA STAR
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    M.TENKO êtes vous sur que c’est le peuple du BF qui a demandé le référendum pour maintenir B.C au pouvoir.Sachez que nous ne sommes pas dans un régime monarchique et l’histoire retiendra que B.C n’a jamais aimé son peuple.
    Retient que ça n’arrive pas seulement qu’aux autres, nos voisins sont passés par une crise avant de se stabiliser et le B.F ne fera pas l’exception si vous tenez à maintenir B.C au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 10:42, par NANO
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    merci le professeur BADO pour ta vision et ton intelligence..je pense que le professeur parle aux hommes et femmes courageux qui veulent toujours apprendre pour changer positivement et non à ceux qui ont déja leurs idées de démons figées..
    QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO ET PROTEGE SON PEUPLE CONTRE TOUTE IDEE TORDURE
    ..

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 11:11, par L’intègre
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    30 millions pour le professeur c’est quoi ?
    Nous devrions dépassé ca les ga svp arrêter.....................

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 11:46, par Wend-la-Sida
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Salut à tous

    A mon for intérieur je pense que les autorités actuelles ont oublié totalement les raisons pour lesquelles il y a eu les différents coups de force dans notre pays. Le refus d’ouvrir l’oeil et le bon, le manque de consideration, le mépris sont entre autres des ingredients pour une explosion sociale. Que le Président se rappelle un tout petit peu ses propos après le 15 octobre : "...un camarade qui s’est trompé..." et aussi ces efforts collectifs, de tous pour obtenir ces journées de pardon. Je voudrais dire à tous que chacun de nous a droit à la retraite ainsi que cette bonne démocratie a jugé bon qu’il est indispensable de ménager nos vieux jours. Ayons confiance à notre future generation car ils ne sont pas aussi "pyromanes" que cela. Il ne faut pas décevoir le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 14:38, par THOM SANK
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    30millions c’est 30 forages si pour toi et le professeur 30 millions ne sont rien en tout cas pour nous simples citoyens c’est une fortune ! qui vole un oeuf aujourd’hui volera un boeuf demain !tu sais THOMAS SANKARA ramassait les tronbones pour les remettre aux secretaires !si tu n’est pas serieux dans les petites choses tu ne peux pas l’etre dans les grandes !ce sont des perroquets politiques au moindre crepitement de balles ils iront dormire dans leurs porcheries et laisser massacrer le PEUPLE .il faut avoir beaucoup de dicernement ok .

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 14:45, par Gnamnati
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Attention au référendum car il sera la cause de la déstabilisation du Burkina parce qu’en l’état actuel des choses, aucun camp ne va accepter les résultats des urnes. Rien que sur le plan de la procédure, il y’a des déjà des mésententes. Si nous aimons le Burkina, faisons fi du référendum, sinon, le pays va bruler et personne ne va échapper y compris Blaise COMPAORE et son camp.
    Il faut que les gens comprennent que le problème n’est pas juridique mais il est politique, et un problème politique mal réglé va entrainer des conséquences désastreuses, si c’est ce que nous voulons, allons au référendum, le regret sera pour tous ! Que DIEU NOUS PRESERVE DES VIOLENCES POLITIQUES !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 16:02, par LOBBO226
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    HUMMM AFFAIRE DE REFERENDUM QUE DIEU NOUS DONNE LA SAGESS DE SORTIR DE CETTE SITUATION

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 16:51, par nestorinade des nestorinades, tout est nestorinade
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    mon professeur a parlé, je suis content de l’entendre, remarquez très bien , koko hram(CDP ) fuit tous les cadres de rencontres, il n’a plus d’arguments en dehors des injures et des mensonges,BOKO HARAM sait très bien que bado n’allait pas le rater, si vous êtes convaincus, pourquoi vous fuyez les débats, mais je ne suis pas d’accord avec vous quand vous parlez de morale de nos dirigeants, la morale agonisait et maintenant, tels des croc-morts, ces politiciens jouent des pieds et mains pour garder le pouvoir, à présent, boko harma exécute ses pas funèbres autour de notre loi fondamentale,la constitution, fruit d’un consensus devant des victimes éplorées de 1998,mais la nature nous aidera à vaincre ces vampires aux dents acérées , que dieu veille sur eux

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 18:27, par BEYIPAPO
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    En voilà une expression qui semble en contradiction avec le tiercerisme de la doctrine de celui qui est plus proche des réalité africaine..."le referendum est un pêché mortel"...Dans la logique du tiercerisme, l’écho de la doctrine pouvait laisser entendre :"comme nous sommes en Afrique,et que la démocratie est la chose du peuple, l’intérêt supérieur est de défendre la volonté du peuple...sa position vis-à-vis de la question qui met la tension dans l’espace publique, crée la division dans les familles et entraine le Burkina sur les pas de la Côte d’Ivoire..." Mais à ma grande surprise, le chantre du tiercerisme a lancé le jugement extrême...Et fait couler aisément la logique selon laquelle, face aux enjeux de pouvoir, la raison parait...
    On aurait même dans cette perspective entendre aussi le professeur dire :"l’organisation du referendum va paraître coûteux pour notre jeune démocratie, allons dans une concertation à l’assemblée pour faire passer cette révision et laissons le peuple s’organiser autour des projets de société des candidats au lieu de se tirer deux fois les poils du nez pour faire sortir un président...On économise une occasion de tension et l’argent rentre dans la poche du CENI pour 2015...et l’économie tiré bien sûr,réservé par exemple aux projets d’implantation des jeunes au sahel pour la production de la pomme de terre(c’est pas utopique)...Et c’est là qu’on attend le choix du peuple...Enfin ! Si de l’avis du Professeur BADO, le pêché vient du fait de l’idée de referendum, pour moi, il y a peut être un droit qui est occulté, le droit du peuple "africain" de faire son choix...et vivre africain, c’est rester dans les sillages de la démocratie à l’africaine, et cela n’est pas voir la démocratie au rabais, c’est souvent aux autres qui regardent aussi notre démocratie au prisme de l’occident qui doivent aussi changer des lentilles quand il le faut...j’affirme même que :"quand la démocratie va plus vite ou très lent que le peuple, les révolutions se mêlent à la course"...
    Autre point de justice que je peux lever dans cet ordre : "les recommandations du collège des sages portent sur des sanctions qui s’imposent au régime" le régime s’étant "disloqué" entre temps et se retrouve en deux blocs,je pense ici aussi que c’est une sorte d’injustice fait à un homme et dirigée contre un homme.C’est pour moi l’occasion de voir plutôt les gens sur le terrain de 2015 que sur des débats stratégies qui élèvent des tensions...Dixit Appolinaire Wendgoudi BEYI
    NB : Ne me prenez pas au mot mais à la justice des arguments.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 18:56, par BURKINDE toré BURKINABE toré
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Bado Laurent lui il a pété des câbles.Tous les juristes sont d’accord que du point de vue constitutionnel l’article 37 est bel et bien modifiable.Il ne m’aurait pas étonné s’il avait parlé de tout autre chose.Dans tous les cas le référendum justement sera modifié a la demande du peuple.Seul et unique souverain.Vive le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 19:03, par ROOT BOY
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Mais qu’est ce qui se passe ?Laurent Bado ne serait il pas entrain de perdre la tête ou bien ce sont les conséquences de la vieillesse.Il a bien été stipulé dans la constitution que l’article 37 de la constitution est modifiable et même l’instauration du sénat a été prévu par constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 20:38, par Light
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    l’organisation d’un referendum serait purement et simplement une injure,un mepris voir meme une humiliation a l’endroit du peuple Burkinabe. Si les autorites au pouvoir respectent le peuple,qu’ils soient consequents avec eux meme en respectant la parole donnee voir la constitution .Un peuple meprise et assugeti finira par se revolter et ca risque d’etre fatale pour tous

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 à 22:02, par CITOYEN
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    BADO, Tu as raison. Prendre 30 MILLIONS et se les partager est un OBUS mortel.
    La charité bien ordonnée commence par soi. Tu as bien assimilé la leçon./

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2014 à 03:28, par LaPatrieOuLaMortNousVaincrons !
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    C est vraiment mortel et sur pour celui ou ceux qui contribuent a faire la modification de ladite article !
    On a besoin de plus d union pour un peuple fort et non un cameleon qui modifie et tente toujours de le faire. Son entourage et les vautours qui l encercle ont mieux a lui conseiller que de chercher a suer toujours sur leur peuple.
    Car dit on : on peutromper le peuple pour un temps et non a tout moment ou
    tromper une partie du peuple pour toujours et non tout le peuple.
    Soit on libere le peuple et on reste libre ou le peuple combattera pour sa liberte meme au prix inestimable.
    Tout evolu et il est l heure pour notre patrie !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2014 à 07:37, par El Hadj YANOGO
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Webmaster, vous pouvez opter de ne plus publier mes commentaires, mais je trouverai d’autres moyens pour le faire. Vous laissez des idiots comme Tenko, Cami,gros bras minces nous étaler à longueur de journée et vous nous censurez. ça veut dire quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2014 à 08:02
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    ce Laurent bado là est toujours vivant ????

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2014 à 09:05, par Berlinfils
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Voyez savez,tous le savent ;le Burkina n’est plus comme avant,mais le Burkina est le pays le plus illetré du monde,c’est cette raion qui fait que les politiciens arrivent chaque fois a nous manipuler.La jenesse est pauvre,et la pauvreté est cause de beaucoup de souffrance physique et morale.Tout le monde a peur de syndrome du rwanda,c’est sûr a 100%.
    S’il abusent de toutes nos souffrances,ils gagneront le referendum,c’est qu’ils vont faire,c’est ce que le Prof dit,il n’ya pas de morale pour modifier A37,or il pouvaient faire un referendum pour baisser le chomage,augmenter les salaires.n’est pas !il n’y a pas plus rien a demontrer,sinon rester au pouvoir sera suicidaire pour le peuple
    Merci prof

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2014 à 11:50, par freddy le loup
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    ce débat commence vraiment a patiner dans l’ennui tant et tant qu’on a discuté, dis et redis les mêmes choses. beaucoup loue l’esprit de paix et de cohésion et la politique de Blaise Compaoré (ce qui est déjà assez difficile à croire au vu des résultats engrangés par le Burkina Faso qui sont loin de satisfaire.
    Aussi, nul n’est contre un referendum puisque prévu par la constitution comme moyen d’expression de la volonté du peuple mais de quoi parle t’on ?
    - le referendum a quelle finalité ?
    - pourquoi un referendum si BC n’a pas l’intention de tordre le cou à la constitution ?
    - la constitution dont il est le garant n’a t’elle pas prévu la limitation des mandats à deux ?
    - qu’y a t’il d’inavouable qui puisse pousser un président au pouvoir depuis 27 ans à s’y accrocher ?
    - pourquoi cherche t’il coute que coute à aller au delà ?
    ce débat n’aurait jamais lieu si le désir de sauter le verrou de la limitation des mandats ne s’était pas manifesté.
    qu’est ce qui pourrait changer en 10 ans qu’après 27 au pouvoir cela n’eut été fait ?
    - que signifie les mots démocratie, intégrité, alternance.
    au dela de toutes nos divergences, ayons la décence de respecter la constitution et comprenons qu’après 27 ans de pouvoir il est temps pour éviter de plonger le pays dans une guerre à l’image de la cote d’ivoire, de la Libye, de la RDC .... de passer le témoin. Enfin il ne sert à rien de vouloir faire les choses tant qu’une partie de la population y est opposée

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2014 à 12:19, par panga
    En réponse à : Le référendum pour modifier l’article 37 « est un péché mortel », selon Laurent Bado

    Blaise n’écoute même plus ceux qu’il qualifiait de SAGES et qu’il consultait quand il avait chaud comme Arba DIALLO, le Président Jean Baptiste, Mark GARANGO,….
    C’EST AU CAMEROUN QU’ON LAISSE UN IDIO DURE AU POUVOIR PENDANT DES DECENNIES. AU BURKINA FASO NOUS ON CONNAIS PAS SA ENCORE ET ON NE CONNAITRA PAS SA ! SI BLAISE PENSE QU’IL EST LE SEUL BURKINABE QUI PEUT DIRIGE NOTRE FASO ALORS IL SE TROMPE. IL NA QU’A OSE MODIFIE LA CONSTITUTION ET IL VERRA LES RESULTATS DE LA REACTION DU PEUPLE INTEGRE DU BURKINA.

    NA LARA AN SARA !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés