Situation nationale : Des représentants d’Ambassadeurs africains à la rencontre de l’opposition politique burkinabè

samedi 17 mai 2014 à 02h29min

Après les Ambassadeurs de l’Union européenne en début de matinée, c’était au tour de représentants d’ambassadeurs africains (ivoirien, nigérian, ghanéen, sud-africain et sénégalais) de rencontrer en fin de soirée, les ténors de l’opposition politique burkinabè, ce vendredi 16 mai 2014 au siège du CFOP-Chef de file de l’opposition politique. Situation nationale oblige, les échanges ont gravité autour de la question du référendum.

Situation nationale : Des représentants d’Ambassadeurs africains à la rencontre de l’opposition politique burkinabè

L’Opposition politique burkinabè conduite par Zéphirin DIABRE a rencontré des représentants d’ambassadeurs africains accrédités auprès de notre pays afin de leur expliquer leurs préoccupations relatives à la modification de l’article 37 à travers un référendum que le pouvoir veut organiser. Il s’agissait de représentants d’ambassadeurs de cinq (05) pays africains à savoir la Cote d’ivoire, le Ghana, le Nigéria, le Sénégal et l’Afrique du Sud. A ces représentants de représentants diplomatiques africains, les ténors de l’opposition politique burkinabè avec leur tête Zéphirin DIABRE ont réaffirmé leur opposition catégorique au projet de référendum du pouvoir.

« Nous ne serons pas du tout comptables de ce qui pourrait advenir s’il y a un passage en force » dixit Me Benewendé Stanislas Sankara. Telle est sans doute la substance du message que l’opposition burkinabè a livré à l’endroit des représentants des diplomates africains accrédités au Burkina Faso. Ceux-ci ont pris bonne note, à en croire le président de l’Union pour la Renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), et ont réaffirmé leur disponibilité à rester à l’écoute de tous les acteurs politiques au Burkina Faso. Toute contribution venant des pays frères du Burkina Faso « qui pourrait venir renforcer l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso » ne serait pas de trop pour l’opposition burkinabè qui, selon Me Benewendé Sankara, lutte pour « l’alternance démocratique ».

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

Messages

  • Les diplomates africains et européens basés à Ouagadougou, dans le cadre de leurs fonctions, ont au jour le jour la situation nationale et en font rapport à leur capitale. Ces diplomates ont une analyse complète de la Constitution , ce qui est permis et ce qui ne l’ai pas. Ils en savent même plus que beaucoup d’entre vous et ont leur idée par rapport aux faits et gestes de chaque acteur politique. L’opposition , par la voix de quelqu’un qui n’a plus de Base, dit : " Nous ne seront pas comptables de ce qui pourrait arriver ..." , ça c’est le langage des " panthères en papier" qui cherchent à faire peur, un signe de faiblesse. De toutes les façons, les moyens légaux sont prévus par la loi fondamentale pour NEUTRALISER les anarchistes et plus sévèrement les commanditaires de ce qui pourrait arriver par des actes d’incivisme et mafieux. Ceux qui ont des oreilles devraient bien écouter et analyser la situation.

  • l’opposition doit comprendre que cette question de situation nationale doit se résoudre entre elle et la majorité présidentielle et on prend le peuple en témoin.

    • Mr Tiemtoré Zakaria, quand Blaise allait intervenir à gauche et à droite (CI, Togo, Mali, Guinée ...) était-ce parce que ces pays-là n’avait pas de parti au pouvoir, d’opposition et de peuple ? Méfiez-vous, ça n’arrive pas qu’aux autres. Votre super "faiseur de paix" à l’extérieur se révèle être un fauteur de troubles à l’intérieur. Rappelez-vous ce qu’a dit un certain Me Loada : "si manifester dans la rue contre une mauvaise décision équivaut pour le peuple à aller à la boucherie, il faut tout de suite arrêter le boucher". C’est pour cela que la communauté africaine et internationale sont prises à témoins. Quand il y aura un boucher à arrêter, que les chefs d’États africains ne jouent pas les persécutés de la CPI alors que nombre d’entre eux sont les bourreaux de leurs peuples, avec le silences complices de leurs compères !.

    • Mr Tiemtoré Zakaria, quand Blaise allait intervenir à gauche et à droite (CI, Togo, Mali, Guinée ...) était-ce parce que ces pays-là n’avait pas de parti au pouvoir, d’opposition et de peuple ? Méfiez-vous, ça n’arrive pas qu’aux autres. Votre super "faiseur de paix" à l’extérieur se révèle être un fauteur de troubles à l’intérieur. Rappelez-vous ce qu’a dit un certain Me Loada : "si manifester dans la rue contre une mauvaise décision équivaut pour le peuple à aller à la boucherie, il faut tout de suite arrêter le boucher". C’est pour cela que la communauté africaine et internationale sont prises à témoins. Quand il y aura un boucher à arrêter, que les chefs d’États africains ne jouent pas les persécutés de la CPI alors que nombre d’entre eux sont les bourreaux de leurs peuples, avec le silences complices de leurs compères !.

  • Vive , L’OPPOSITION BURKINABE ,IL ETAIT TEMPS D’INFORMER LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ,QUE TOUT CE QUI ADVIENDRA ,(CONSTITUTION,SENAT ,REFERUNDUM)SERA DE LA RESPONSABLITE PERSONNELLE DE BLAISE ET DE SON CDP,ET DE LEUR SYSTEME DE GOUVERNANCE BASER SUR LA CORRUPTION GENERALISER, JE DEMANDE A TOUTE L’OPPOSITION (EN DEHORS DE L’ADF/RDA) D’ETRE UNIE ,CAR RIEN N’EST GAGNER,LE COMBAT DEMOCRATIQUE VA ETRE DUR ,EN 2015,ET SEULE L’UNION DONNERA L’ALTERNANCE ,BON VENT,,,

  • Vive , L’OPPOSITION BURKINABE ,IL ETAIT TEMPS D’INFORMER LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE ,QUE TOUT CE QUI ADVIENDRA ,(CONSTITUTION,SENAT ,REFERUNDUM)SERA DE LA RESPONSABLITE PERSONNELLE DE BLAISE ET DE SON CDP,ET DE LEUR SYSTEME DE GOUVERNANCE BASER SUR LA CORRUPTION GENERALISER, JE DEMANDE A TOUTE L’OPPOSITION (EN DEHORS DE L’ADF/RDA) D’ETRE UNIE ,CAR RIEN N’EST GAGNER,LE COMBAT DEMOCRATIQUE VA ETRE DUR ,EN 2015,ET SEULE L’UNION DONNERA L’ALTERNANCE ,BON VENT,,,

    • Ce qui est sur, toutes ces personnalités savent que ce que l’opposition et certains organisations réclament est juste. Pourquoi dépenser une telle somme pour un Référendum à cause d’un individu ??? Il ne faut pas gaspiller le peu de nos ressources pour rien. J’étais à Yalgado la nuit. Urgence traumatologie et je vous jure qu’il faut qu’on laisse le gaspillage et mettre le peu de nos ressources là ou il faut. Pour trouver de l’argent pour un referendum, on dit qu’il y a pas de problème. Mais le reste, on trouve que ça doit attendre. Vraiment non et non à un referendum. Laisser le pays continuer avec d’autre et on aura bien le temps de faire des comparaisons.

    • Si tu es patriote, tu aimes ton pays tu devrais te méfier de cette action de l’opposition. Regarde un peu partout ou la communauté internationale s’est mêlée des problèmes des autres pays ça c’est toujours terminer par un bain de sang. C’est ça tu veux ici dans ton pays, que le sang coule ? réfléchit un peu

    • tous ces vieux là dehors, nous les jeunes on arrive et on veut inonder la scène politique et prendre le pouvoir. Nous on veut gérer le pays on est fatigué de se laisser diriger.

    • L’opinion international que vous appelez tant penser vous qu’ils peuvent quelque chose face a cette situation. Franchement de vous a moi ! L’opposition a plus a rencontrer les peuples que de se contenter de voir l’opinion internationale. Pensez vous que cela ne se fait pas l’extérieur de nos terre. Le référendum est le droit positif de tous citoyens burkinabé et aller contre ce référendum serait porter une atteinte grave a la démocratie burkinabé. Quiconque allant contre le référendum va de surcroit contre la démocratie burkinabé et nous allons taper dur car cela ne peut se permettre ? Je dis bien nous allons taper dur et l’opinion internationale ne dira mots car cela est une atteinte grave a la démocratie de notre pays !

    • Vous avez gagné un combat diplomatique

    • nul n a le pouvoir de décider a la place du peuple du Faso ,même le pouvoir en place ne peut le faire seul ,lui voire le peuple est habilité à décider de son avenir,oui au referendum !!!

    • l opposition ne délire pas par hasard ,comment des gens comme des petits ambassadeurs comme ceux qu ils sont en train de le croiser face à celui qui pour les présidents de leur pays respectifs craignent ,respectent ,nous pensons c est peine perdue ,nous on ferra le referendum !!!

    • le pays a besoin dun changemen digne d son nom e le mpp relevera le defis.pr etr burkina il fo etr dign e pr etr digne il fo etr avc mpp

    • TU parles de communauté internationale,je te rappel que même chez eux il n’y a même pas d’alternance.les blancs ont compris ça depuis très longtemps,on ne change pas une équipe qui gagne !arrêtons de raconter des bobards.

    • ON ne change pas une équipe qui gagne,nous on veut toujours de BLAISE,donc du referendum !vive le REFERENDUM

    • Le Referendum est le seul moyen pr faire sortir le Burkina dans ce broubier,laissons le Peuple parler.

    • Tu parle des opposants sauf ADF mais et les opposant mounton ?

    • Ce qui arrive au autre peu nous arriver aussi.c’ est facile de dire a tandja qu’il fonce droit sur un mur.ou de dire a bagbo de quiter le pouvoir.ou a kadaffi de partir.la roue tourne.evite que les autres te disent la meme chose.laisse le pouvoir blaise et va dans la dignite.ok

    • Oui ce qui arrive aux autres va forcement vous arrivez un jour.on a dit a tandja qu’il fonce droit sur un mur,a bagbo de quiter le pouvoir apres les elections qu’il a perdu.a wade de ne pas modifier la constitution pour se representer.mr le president du faso la roue tourne.maintenant c’est votre tour prenez votre courage et vous retirez et dire que vous ne serez pa candidat en 2015.comme ca vous partirez avec dignite et honneur. ne laissez pas ces etrangers vous dire quoi que ce soit avant de le faire...

    • Merci l’opposition vous voyez quand on tait nos divergences mesquines on peut faire des grandes choses. J’ai lu et relu la stratégies de lutte elle est bien élaborée. L’opposition n’a pas attendu longtemps dans son exécution.

    • La communaute internationale ne veut rien faire parce que Blaise fait leur politiq. mais ce qui est sur le peuple burkinabe est debout. nous allons defendre notre constitution contre tout tripatouillage jusqu’a notre derniere energie. la constitution ou la mort nous vaincrons !

    • Mr le faiseur de beau temps, vous pouvez rêver autant que vous voulez sur les sujet que vous voulez. Mais vous serrez obligé de vous réveiller pour devoir regarder la réalité en face. Que vous le vouliez ou pas, la fin de votre toute-puissance approche ! Vous pouvez prévoir de taper dur : c’est votre liberté. Mais vous vous rendez vite et bien compte de la capacité de frappe bien supérieur, de l’ensemble de tout ce peuple qui en a plus que assez de vous voir aux affaires de notre cher Faso. Vous ne perdrez rien à attendre. Essayez et vous verrez !

  • vive notre Opposition. trêve des provocations incessante envers le peuple. Le CDP veux toujours gifler et ne pas recevoir de réplique. Pour le moment la situation est calme et si le CDP provoque le peuple en tentant un REF ils vont savoir que Burkinabé veut HOMME INTÈGRE. ON DEMANDERA LE DÉPART PURE ET SIMPLE DE BLAISE !! Basta !!

  • c’est maintenent que nous voyons de veritable oposition.après les ambassadeurs,faisez la meme chose avec les chef d’etat aficain,et aussi les force mondial.si blaise ne veux pas partire avec respect, il partira avec la honte

  • Après avoir vu les ambassadeurs Européens,vous partez voir les ambassadeurs Africains.c’est quoi vous voulez au juste ??vous commencer a nous décevoir !!

  • Maintenant que l’opinion internationale est mis au courant de la situation nationale,nous attendons impatiemment que ces modificateurs suceurs de sang du peuple aient les couilles solides pour annoncer la date de leur référendum et nous verrons ce qui adviendra.Non au sénat,non à la modification de l’article 37,la patrie ou la mort,nous vaincrons !

  • les ambassadeurs européens ont accepté rencontrer les partis politiques de l’opposition. Quant aux diplomates africains, ils envoient des représentants. De qui ont-ils peur ?

    • Ce sont des ambassadeurs qui représentent de’autres présidents africains, prédateurs de leurs peuples et modificateurs eux-mêmes de constitution. Voilà pourquoi ils ont peur.

  • Il est temps que les corps constitués africains et les institutions régionales et sous-régionales africaines sortent de leurs silences, sous prétexte d’un quelque droit de réserve, pour dire la vérité au Président COMPAORÉ et surtout à son entourage et sauvegarder ainsi la paix au Burkina Faso. Comme le dit un proverbe africain, la vérité rougit les yeux, mais ne les endommage pas. A mon avis, la seule façon d’éviter le chaos au BF c’est de ne pas toucher à l’article 37 de notre constitution ou alors de le verrouiller. J’en appelle à la clairvoyance des Hommes intègres afin de barrer la route aux fossoyeurs du peuple. NON AU TRIPATOUILLAGE DE L’ARTICLE 37 ! NON A LA PATRIMONIALISATION DU POUVOIR ! NON AU LIBÉRALISME SAUVAGE ! NON A LA PAUPÉRISATION DU PEUPLE ! GLOIRE ÉTERNELLE AU VAILLANT PEUPLE DU BURKINA FASO. A bon entendeur, salut !

  • Il y a quelque chose de drole et triste avec nous les africains. A la rencontre avec les diplomates européens c est les ambassadeurs meme qui se sont deplacés pour écouter l opposition sachant bien que cela peu ne pas plaire au pouvoir en place. Maintenant les invite nos frères ambassadeurs africains, ils se font representer comme pour donner moins d importance a la situation ou par peur de représailles du pouvoir en place ou de leur pays. Il faut savoir jouer franc jeu meme si vous etes supposés etre neutre et éviter l ingérence. Quand ca va chauffer, on ne le souhaite pas, vous vous plaindrez qu on vous laisse pour faire appel a l occident. Il faut savoir prevenir les crises et non en reclamer le droit de resolution.

  • Il faut respecter la constitution.l’afrique n’a pas besoin d’homme fort mais d’institution forte.tt ceux qui ont tante ont vu les consequentes ;tandja,wade etc....ils sont sortie par la petite porte.ils ont etes humulier.mon president arrete d’ecouter les manges mille qui sont autour de toi.qui ne pensent qu’a leur ventre.tu as fais 28ans.a ete un grand mediateur dans la sous region.respectez la constitution.et quiter le pouvoir par la grande porte et rentrer dans l’histoire des grands hommes africain.

  • Nous avons deux camps : Ceux qui sont pour la paix et qui respectent la constitution et ceux qui sont comparable à "Boko Haram" qui perturbent et qui veulent prendre en otage le peuple Burkinabé. La Paix ou le désordre se trouve dans les mains du président. S’il aime son peuple, il lui suffit de respecter la constitution et l’opposition n’aura plus d’arguments pour lutter. A lui de choisir car il est le président et de l’opposition et de la mouvance présidentielle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés