Qui veut manger "Le lion" ?

mercredi 14 mai 2014 à 10h25min

Une pluie de critiques a alimenté l’accueil du président Blaise Compaoré à Poa par Boukari Kaboré, dit « Le lion », lorsque le chef de l’Etat se rendait à Koudougou pour échanger avec les élus locaux du pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour certains, « Le lion » du Boulkiemdé, jadis féroce et intraitable, a été dompté par son adversaire politique. Ainsi, les jugements de toutes natures ont fait les choux gras des journaux. Celui-là qui, à la lumière des événements du 15 octobre 1987, s’était recroquevillé sur lui-même jusqu’à l’aube du XXIe siècle, pour resurgir en véritable opposant, semble s’être « trop » adouci aux yeux de ses pourfendeurs.

Mais un opposant ne veut pas dire un ennemi. Et une poignée de mains qu’on pourrait qualifier d’historique entre les deux compagnons d’hier, méritait-elle vraiment tant de polémique via la presse, les grins de thé et autres QG ? Les avis sur le geste sont divergents. Si pour certains, l’acte est homérique et mérite d’être salué, d’autres par contre, condamnent le geste de l’ancien commandant du Bataillon d’intervention aéroporté (BIA) de Koudougou. Le commentaire étant libre, on ne peut leur dénier ce droit. Or, à y voir de près, c’est à travers une telle attitude qu’on reconnaît la grandeur d’un homme.

Ces anciens officiers de l’armée nationale font partie des pères-fondateurs de la Révolution burkinabè de 1984. Ils ont taillé le pays sur mesure et l’ont baptisé « pays des hommes intègres ». Aujourd’hui encore, nul ne doute que cette philosophie coule dans leur sang. A l’heure où le monde est en proie à la violence, aux situations d’instabilité, l’une des missions fondamentales des hommes politiques est de pouvoir se transcender et outre passer les circonspections anodines qui n’apportent rien à l’intérêt public. Et c’est ce regard qu’il convient de garder jalousement. Le pays, faut-il
le rappeler, est réputé pour sa stabilité dans la sous-région et en Afrique. Il ne faudrait pas que des Burkinabè attendent de voir les résultats de tant d’années de lutte confisqués par des antagonismes extrémistes. Quel que soit le bord politique, chaque Burkinabè doit se sentir interpelé par le souci de l’équilibre social. Du reste, il faut bien admettre que l’acte est héroïque et essentiellement républicain. Il rime avec les valeurs que la société burkinabè a toujours inculquées à son peuple.

Mieux, il faut proclamer qu’il ne peut y avoir de salut et de cohésion pacifique pour les peuples que lorsqu’ils tournent radicalement le dos à toutes les vicissitudes politiques et sociales du passé. Reconnaître en d’autres termes, que ce sont ces considérations ethnocentriques et équilibristes qui ont longtemps pourri la vie des peuples africains. Si elles n’ont pas semé le chaos à travers des pays, elles ont ébranlé les maigres économies et fait sombrer des nations entières dans le désarroi et l’instabilité totale. Sur ce point, la sympathie médiatisée entre le chef de l’Etat et « Le lion » peut être interprétée comme la preuve d’un Burkina Faso dépouillé de toutes considérations de nature à mettre en péril la quiétude sociale.

Wanlé Gérard COULINBALY
gerard_coul@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mai 2014 à 03:47, par Raso
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Les vrais enémis de Blaise sont ceux là qui le poussent aujourd’hui à s’entêter pour la modification de la constitution car ils savent comment cela va finir...

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 11:04, par xoxo
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      dans tous les cas, le lion n’est pas un homme politique. c’est un chercheur de je ne sais quoi encore. il se cherche lui-même et il cherche surtout à manger. dans tous les cas, l’histoire racontera l’histoire d’homme comme le lion qui, je pense, est très louche et en merite pas notre econfiance.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 11:11, par JOHN
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Merci pour votre vision ; oui cela est tout à fait juste. Alors qu’il faut mettre la paix et la sécurité de la population au dessus de tout . Que le DIEU d’amour et de miséricorde bénisse le BURKINA pour la gloire de son Nom. Amen.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 05:55, par Vinseh
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    On voit seulement le côté politique de la poignée de mains entre le président,levgénéralet le lion. Mais on oublie le côté mystique. En son temps ,on fouillait même les coffres des véhicules pour rechercher le "le lion" pourquoi ? Parce que tout simplement il (le lion) avait un pouvoir mystique. Une poignée de main de ce genre dans le milieu Afrique peut faire mal et très mal même.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 06:26, par BEN
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Mon Capitaine B.K dit le Lion, merci pour cet acte de patriotisme qu’il faut saluer au nom de la cohésion sociale et la paix. Au lendemain du 15 août 1987, vous avez exprimé clairement votre position alors que certains qui vous critiquent actuellement ont retourné leurs vestes pour profiter du nouveau regime. Ils avaient trouvé des arguments de " survie" pour justifier leur revirement et "meublent" actuellement le MPP avec d’autres arguments non fondés qui sont simplement justifiés par un esprit de vengeance. Capitaine Boukari Kaboré, le peuple vous soutient et c’est ce peuple ( hommes et femmes) composé d’agriculteurs, de commerçants , de fonctionnaires , d’agents du privé et autres ) qui doit revendiquer les progrès engrangés aux côtés du President Blaise depuis 27 ans . Vous avez votre place pour la construction du Burkina Emergeant .

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 06:59, par citoyen
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    oui, c’est ça. Mais si effectivement c’est c souci de conserver et consolider la cohésion sociale il ne devrait pas avoir de problème politique au BF ! les uns et les autres devraient respecter la loi fondamentale de c pays et non vouloir la tripatouiller pour servir leurs intérêts et non les intérêts du peuple ! donc, à mon humble avis si pour "le lion" l’acte peut être vu ainsi, de l’autre coté on n comprend pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 06:59, par citoyen
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    oui, c’est ça. Mais si effectivement c’est c souci de conserver et consolider la cohésion sociale il ne devrait pas avoir de problème politique au BF ! les uns et les autres devraient respecter la loi fondamentale de c pays et non vouloir la tripatouiller pour servir leurs intérêts et non les intérêts du peuple ! donc, à mon humble avis si pour "le lion" l’acte peut être compris ainsi, de l’autre coté on n comprend pas.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 07:01, par Digne Yarga
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    "Quel que soit le bord politique, chaque Burkinabè doit se sentir interpelé par le souci de l’équilibre social". J’espere que Blaise Compaore a bien retenu ce conseil, lui qui affirmait encore recemment que le referendum aurait lieu parcequ’ils (CDP) sont majoritaires. Est-ce le genre de langage qu’on attend d’un President qui souhaite la paix pour son Pays ? Tout le monde est conscient que ce referendum sera source d’instabilite pour notre pays, alors que ne pas l’organiser donnerait la chance a notre Pays de faire l’experience pour la premiere fois d’une alternance democratique et pacifique. Mais Blaise Compaore veut foncer. Le meme mediateur hors pair qui a permi a des freres ennemis d’autres Pays de se parler refuse de rencontrer l’opposition de son Pays pour discuter, preferant les flatteries de certains conseillers qui ne s’en ficheront pas mal si la situation explose puisque n’etant meme pas de ce pays . Le meme qui a tenu a ce que l’alternance soit possible en Cote D’Ivoire souhaite sauter le verrou de la clause limitation des mandats Presidentiels dans son Pays afin de rester au pouvoir jusqu’a la mort. Comment voulez-vous qu’il y ait la paix dans ce pays ? La democratie, ce n’est pas trouver les moyens pour contourner les regles imposees (exemple : Dire que le referendum est aussi dans la constitution). La democratie c’est avant tout le respect ce qui est déjà etabli comme regles (art 37) et aussi de sa parole donnee. Un homme age, jadis admirateur de la sagesse de Blaise Compaore, m’a recemment fait la confidence de sa deception vis a vis de ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 07:25, par Mossi Aimé
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    PERSONNE NE VEUT MANGER LE LYON. C’EST AU LION DE NOUS DIRE DE QOUI IL VEUT DESORMAIS SE NOURRIR ! POURQUOI NE PAS LE JOINDRE ET LUI DEMANDER LE SENS QU’IL DONNE LUI MÊME 0 SON ACTE ET NOUS LAISSER TIRER TOUS LES ENSEIGNEMENTS ? PARCE QUE DANS CE PAYS ON A VU LES NANA THIBO RETROUNER LEUR VESTE AU MOTIF QUE LE PEUPLE NE L A PAS SOUTENU LORS DE SON PASSAGE DERRIERE LES FERS, IGNORANT PAR LA TOUT SENS DU SACRIFICE !

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 10:41, par GADRO
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Tu parle, combien de sacrifice toi tu as déjà fait.mon œil wèy. tu te tue pour des gens qui ne se soucis pas de toi. c’est mème stupide. le bon sens est la chose la mieux partagée, le pardon ne coût rien mais c’est l’arme fatal pour vaincre le méchant.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 07:33
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Monsieur Coulibaly, vous faites semblant de ne pas voir les choses en face. La paix sociale est menacé au Burkina Faso dans l’intérêt d’une seule personne : le président Compaoré. Si vous étiez honnête, vous auriez surement relevé que dans la sous région, tous les pays qui ont tenté de maintenir un président à vie ont toujours sombré dans la violence et la guerre civile. L’exemple ivoirien n’est pas loin. Donc, au lieu de ressasser sur des débats sur la nécessité ou non pour le lion d’accueillir Blaise Compaoré, il aurait fallu analyser si le Président du Faso étant en tournée pour juste voir l’état de son pays ou s’il était en campagne. S’il était en campagne, comme cela a été remarqué à Réo, un opposant ne peut accueillir un futur candidat à qui il est opposé. Cela n’a pas de sens.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 07:59, par NABIIGA
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Mr Wanlé Gérard COULINBALY, arrête ton sentimentalisme d’un amoureux rêveur. Tu connais le sort que Blaise à réservé au élément de la BIA à l’époque ? Tu sais combien sont mort à Koudougou dans la résistance de"le LION" ? Si tu avait un parent parmi les morts de la BIA tu n’aura jamais tenue le même langage. Oui à la paix, non à la traîtrise ! Celui qui menace la paix est d’ailleurs ce traître de la révolution, donc du peuple qui continue de ruser avec la force de l’Etat et que vous éviter soigneusement de dénonce. "Malheur à ceux qui bâillonne leur peuple" par leur plume.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 08:03, par Le Burkindi
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Votre réaction me paraît très claire et objective qu’elle fermera la page des supputations de tout genre. J’apprécie vraiment les termes utilisés pour ramener tout le monde dans la bonne direction. La vie d’un homme évolue en changeant et quiconque ne veut pas changer ne vivra pas. Hier est passé avec ses turpitudes et ses mécontentements, aujourd’hui est là avec ses réalités et demain viendra avec ses inconnus. C’est ce qui fait l’homme. Sa logique évolue en fonction des circonstances. Et tout homme aussi raisonnable et intelligent que ce fils du Boulkiemdé sait qu’aujourd’hui, plus que jamais, notre pays a besoins de paix et qu’à ce titre, il est indispensable d’enterrer la hache de guerre.

    Félicitation cher fils digne du Faso et que beaucoup prennent ton exemple.
    Le Burkina est notre bien commun et on doit le préserver.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 08:10, par OUATTBass
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    bien dit M. coulibaly. il faut qu’on sache raisonner ds ce pays. y’avait-il pas de maires opposants parmi l’ensemble des maires qui ont rencontré blaise ? si oui pourkoi le lion ne peut donc pas sortir dans sa commune à Poa pour saluer le Président, d’alleurs qui est en fin de Mandat. soyons republicains !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 08:11, par Atrap Le Moize
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Même les lions ont faim. Même les lions ont des petits creux ; surtout quand ces petits creux deviennent de grands gouffres.
    Laissez le lion se chercher et surtout, chercher à manger ; Y’a pas de mal à cela.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 11:58, par Le gentil
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Je vous remercie pour cette impolitesse. Méme si Le Lion a faim ce n’est ni toi ou blaise qui l’ont nourri juske là . arrêté de raconter du n’importe quoi. En koi blaise peut donner à manger a kelkun s’il navait pas tout confondu. Comment est il subitement devenu riche pour donner à manger. L’avez vous déjà vu à votre prote pour kemander ou à kossyam. Même si vous avez de l’animosité pour le lion ce ki peut être humeinement normal arrêté vos balivernes

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 08:53, par Magni
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Belle article. Belle opinion. N’en déplaise aux va en guerre. Bravo

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 09:26, par d8d8
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      cet article est à noter,ne souffrant d aucun mal je le note 20/20 et vous ? je tiens à souligner que le geste du lion est grand et doit servir d exemple pour tous les opposants c est dans seulement en cela que notre Burkina défiera les mauvaises langues ,saluons LE LION pour le grand sens de l amour de sa patrie vive le bon sens comme lion !!!

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 09:02, par junior kaboré
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    le lion au moins comprend la democratie ,bon courage monsieur Kabore

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 09:29, par DEZ
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      C’est véritablement un acte à saluer. Les deux ont fait preuve d’une grandeur d’esprit.Les opinions et lignes politiques ne doivent pas nous faire passer à coté de l’essentiel. Le Faso a besoin d’Hommes capables de taire les intérêts individuels,les rancunes et faire triompher et valoir les valeurs de paix, d’amour et de considération mutuelle.Dieu bénisse cette façon de se projeter et de se comporter. Bravo tous.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 09:13, par tapseureula
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    La révolution Burkinabé de 1984 ? je croyais que c’était 1983. Mais peut etre que ma mémoire est mauvaise.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 11:24, par YIRMOAGA
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Chers internautes,soye sérieux ? le LION s’est engagé en politique, il n’est plus un chef militaire ? il est oposé à SEM BC mais ils ne sont pas des ennemis ? On a vu Mr ARBA accueillir BC à DORI,mais toujour oposé à celui-ci ? Laissez le Lion accueillir le président actuel du FASO dans son fief ne rime pas une trahision de son engagement ? Si ya qlqun qui peut manger BC c’est bien le LION ? Mais nous sommes pas sur ce terrain ? Le lion se comporte en homme politique,ya rien de négatif en l’acte qu’il a posé.S’il avait demandé une audience au PF,là.......? sinon une poigné d mais à un PF en fonction est légitime surtout dans son fief ?Pardon chers internaute ?

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 11:56
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      bravo mr le lioon on n est derriére voous

      Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2014 à 12:45
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Je me rappelle encore de ce réquisitoire qu’avait fait Raymond Edouard OUEDRAOGO sur Radio Burkina lorsque le Lion avait fait son interview en octobre 1987 suite à l’assassinat de Thomas Sankara sur RFI qui avait été du reste sorti de son contexte par le reporter. Le reporter avait balancé les propos suivants du Lion "Je me battrai jusqu’à la dernière cartouche". Raymond Edouard OUEDRAOGO disais-je s’est fendu d’un long réquisitoire sur la RNB dont il était le DG contre le Lion et en terminant s’est posé les questions suivantes :
      1. Pourquoi se battra t’il ?
      2. Avec quoi se battra t’il ?
      3. Contre qui se battra t’il ?

      Après ce réquisitoire la récompense est tombée quelques semaines plus tard : une nomination au Japon comme Amabassadeur du Burkina.

      Une fois, je me suis permis d’entrer sur le site facebook de REO et j’étais sidéré de constater la présence de nombreuses citations de Thomas sankara, mieux certains commentaires défendent les idées pour lesquelles Sankara a été assassiné. Faites votre opinion !

      Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 09:26, par BURKINDE toré BURKINABE toré
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Voila qui est bien dit.La scène de Poa a Koudougou entre Blaise et le lion est a saluer.Il faut le dire,l’adversité n’est pas synonyme d’inimitié surtout en politique.C’est pas parce que un tel est ton adversaire politique que ne lui serera pas la main.C’est valable pour les autres opposants aigris

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 09:46, par ROOT BOY
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Félicitation au lion et a Blaise.C’est ce que justement devrait être la politique.En effet on fait de la politique pour mieux gerer la nation afin de la mettre sur le chemin du développement.Et pour ce faire il faudra que nos politiques sachent au préalable préserver la fraternité

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 09:58, par KA TOUB WIITA
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    En voila une approche raisonnable et objective.Franchement j’ai été très ému par l’attitude des deux ex-leaders de la revolution même si j’ en ai pas pour autant été surpris.En effet j’étais convaincu de la sagesse de ces deux personnes même s’ils sont pas du même bord politique. Alors qu’ils continuent ainsi et nous parviendrons a préserver notre cher paix.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 10:26, par KA TOUB WIITA
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    En réalité les politiques se côtoient.Seulement il y’a des esprits mauvais qui auraient voulu le contraire.Mais c’est peine perdu.Ces esprits de babylone dont le souhait le plus ardent est de voir les peuples divisés et le pays en crise ont tiré dans l’eau.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 10:32, par Dassik
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Je tire sincèrement mon chapeau à Le lion pour cet acte de sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 10:54, par KA YA WOTO
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    c’est le minimum qu’on pourrait attendre de nos politiques.L’adversité dans la politique n’est pas la guerre.Si on est pas du même camp on est tout de même dans le pays.Donc je crois que ceux qui croient que le lion aurait du faire autrement sont des négativistes.Et ces gens on en veut pas ici au pays

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 11:31, par RUDE BOY
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Super,voila des hommes politiques exemplaires. Ca doit être valable pour les autres aussi.Quoi de plus normal que des rivaux politiques se serrent la main le sourire aux lèvres s’ils font la politique pour l’interet commun de toute la nation entière

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 12:58, par mutumbulu
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Vous oubliez que le lion est très waké. Avec cette poignée wakée, il a en même temps waké et neutralisé l’autre et voilà qu’il n’y aura ni référendum, ni révision de l’article 37. Hahaha ! je rigole. En fait, je félicite très fort Le Lion pour ce geste très humain qu’il a posé. Je félicite aussi Monsieur le Président pour le courage qu’il a eu de serrer la main de celui qu’il voulait sérieusement buter après le 15 octobre 1987. D’ailleurs lorsqu’on regarde bien les photos, après les rigolades et grandes gestes de retrouvailles, on sentait un malaise mal dissipé du grand boss alors que le lion a été serein et très naturel. Allez-y comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 14:30, par Le yadega
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    le "lion" est juste sorti pour dire au revoir à Blaise qui est fin de mandat et il doit etre félicité.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2014 à 15:36, par tché
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Solidarité, compréhension, bonne analyse voila de quoi le Burkinabé a besoin. Les critiques négatives ne nous avancerait en rien. On va que tomber dans le gouffre des analyses bidonnes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2014 à 09:39, par boxeur
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    le lion est une poule mouillée. je pensais qu’il allait tèter le ga. il lui suffisait de s’approcher un peu et de le piton.kagannnnnn !!!! un bon coup et c’est fini.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2014 à 15:12, par memer vovor
    En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

    Le Li-ion vient de vendre pour une deuxième fois l’âme de Thomas SANKARA.
    En effet, n’est ce pas lui qui harcelait SANKARA afin que Blèse soit arrêté.N’est ce pas tous ses agissements qui ont poussé Blèse à réagir aussi brutalement contre SANKARA et ses Compagnons, n’est ce pas Boukary qui a occasionné le massacre des militaires à Koudougou avant de fuir. Ce MR est un fanfaron, pas un militaire. Un chef militaire n’abandonne pas ses lacrous au combat : soit il fait le combat ou il signe une réédition. Non, il ne livre pas la tête de ses sujets.

    Chers Camarades, ne vous inquiétez pas. Dieu n’est jamais aveugle face à nos larmes, jamais sourd à nos prières et jamais silencieux face à nos douleurs. Il voit, il entend et il nous délivrera.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai 2014 à 21:29, par le vétéran
      En réponse à : Qui veut manger "Le lion" ?

      Je pense qu’il est temps que les Burkinabè se pardonnent tout simplement. Parce que les événements du 15 Octobre furent tragiques et ont divisé la scène militaire et civile en deux parties antagonistes mais pour la construction du Faso, nous devons tourner la page et nous donner la main comme Boukary vient de le faire à Blaise, symbole de fraternité et d’unité, si toute fois sincère.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés