Commémoration des journées anti-impérialistes : Appel des jeunes de l’UNIR/PS

mercredi 14 mai 2014 à 01h00min

Le 17 mai 1983, sur instruction de l’agent françafrique Guy Penne, conseiller du président français François Mitterrand pour les affaires africaines, les servants locaux de l’impérialisme français vivant des miettes de l’exploitation de notre pays, procédaient à l’arrestation du capitaine Thomas SANKARA alors Premier Ministre du Conseil du Salut du Peuple (CSP).

Commémoration des journées anti-impérialistes : Appel des jeunes de l’UNIR/PS

Face à cette gifle du réseau Foccart contre notre vaillant peuple et sa jeunesse en particulier, de jeunes patriotes mobilisés et déterminés envahirent des artères de la capitale le 20 mai par des marches de protestation sur l’Ambassade de France pour exiger la libération de leur idole. Les succès des manifestations qui suivirent les 21, 22 et 23 mai obligèrent les comploteurs à élargir les camarades Thomas SANKARA et Jean Baptiste LINGANI le 30 mai 1983.

C’est ainsi, qu’après l’avènement de la Révolution Démocratique et Populaire (RDP) le 04 août 1983, le Conseil National de la Révolution (CNR) baptisa ces journées d’anti-impérialistes de la jeunesse qui furent commémorées chaque année.

Peuple du Burkina Faso,

17 mai 1983 – 17 mai 2014. Il ya de cela trente un (31) ans que des forces réactionnaires hostiles aux intérêts supérieurs des masses populaires avaient cru ainsi faire main basse sur notre pays et freiner sa marche radieuse vers le progrès et le développement véritable. Des journées pleines d’enseignements qui ne peuvent donc être ignorées encore moins rangées dans les oubliettes de notre histoire politique. « Si le sorcier oublie toujours, les parents de la victime eux n’oublient jamais ».

C’est pourquoi les jeunes de l’Union pour la Renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS), héritiers des luttes émancipatrices du peuple Burkinabé, de tous les peuples d’Afrique et du monde pour s’affranchir du joug de l’exploitation sous toutes ses formes mais aussi acteurs et continuateurs du processus de transformations sociales de la Révolution d’août engagé sous l’égide du président Thomas Sankara, ne sauraient oublier.

Car ces luttes menées permirent la libération de Thomas Sankara mais également l’avènement de la Révolution Démocratique Populaire le 04 août 1983. La Coordination Nationale des Jeunes de l’UNIR/PS commémore ce 31ème anniversaire sous le thème : « La résistance du 17 mai 1983 et le rôle de la jeunesse aujourd’hui face au défi d’une alternative ».
A cet effet, la Coordination Nationale des Jeunes de l’UNIR/PS procédera au lancement de ses activités le 17 mai 2014 à 10 heures à la Maison des Jeunes de Bobo-Dioulasso.

Camarades Militantes et militants,
Jeunesse militante Sankariste,

Notre victoire brillante sur les forces d’oppression fût de courte durée. En effet le 15 octobre 1987, l’impérialisme français (encore lui) par le truchement de Blaise COMPAORE, son agent dormant et valet de chambre au sein du Conseil National de la Révolution (CNR), mettait fin à la Révolution dans un cannibalisme sans précédent du parcours historico politique de notre pays. Comme l’avait dit un penseur « les conspirateurs sont souvent ceux qui se situent au plus près du prince ou du chef ».

Souvenons-nous déjà qu’à la veille du 04 août 1983, Blaise COMPAORE proposait à Askia signé Vincent que "si nous réussissons le coup, je serai Président tandis que Thomas SANKARA conservera le poste de Premier Ministre". En septembre 1987, le président Thomas SANKARA dans une confidence digne de prémonition à des proches collaborateurs, évoquait son propre assassinat par son ami et fidèle compagnon Blaise COMPAORE en ces termes : « le seul danger, c’est que si Blaise se refuse à agir, l’impérialisme lui offrira le pouvoir sur un plateau d’argent en organisant mon assassinat. Même s’il parvenait à m’assassiner, ce n’est pas grave ! Le fond du problème, c’est qu’ils veulent "bouffer" et je les en empêche ! ».

Par ce mouvement dit de « rectification » pour « approfondir conséquemment la révolution d’août » le 15 octobre 1987 et " l’ouverture démocratique" en 1991 dans un multipartisme factice avec une constitution taillée sur mesure, octroyée par les "rectificateurs" qu’arrachée de hautes luttes par les dominés politiques, Blaise COMPAORE venait ainsi d’assouvir ses propres ambitions et celles de ses maîtres : asseoir son pouvoir néo-patrimonial dans son royaume du Burkina pour enfin "bouffer " et restaurer l’ordre néocolonial dans notre pays.
Dans ses stratagèmes pour s’approprier l’Etat et le pays, il fit appel à des « seconds couteaux » reconvertis aujourd’hui en opposants qui dénoncent curieusement la patrimonialisation du pouvoir par la famille COMPAORE.
Quelle ironie de l’histoire !

Peuple du Burkina Faso,
Jeunesse Burkinabé,

Derrière ce vernis de démocratie se cache un pouvoir oligarchique compradore très à l’écart des aspirations profondes du peuple Burkinabé. En effet ce néo-patrimonialisme débridé se caractérise de nos jours par une économie nationale dirigée et contrôlée par l’extérieur (PAS, CSLP, SCADD) ; la confusion du domaine public et du domaine privé est rampante ; l’Etat Burkinabé est devenu un fromage dans lequel civils et militaires se font leur trou ; les entreprises publiques sont des cadres privilégiés à la corruption de profit et servent de vaches à lait aux usurpateurs ; le tribalisme, le régionalisme, le népotisme, le clientélisme, l’intimidation, la répression et le crime sont les composantes et causes de l’écrasement de notre peuple. Ce despotisme obscur a eu pour conséquence l’absence de confrontations véritables des idées, l’étouffement de tous les pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire voire militaire, et la fétichisation du "leader" Blaise COMPAORE en tant qu’homme miracle, agent fondamental de la stabilité étatique et de la cohésion nationale.

C’est un véritable instrument à promouvoir le sous développement de notre pays, une machine à fabriquer des candidats à la corruption, des automates aux allures de griots qui comblent d’éloges tristement ridicules.

Patriotes et démocrates du Burkina Faso,
Camarades Sankaristes,

Obnubilé par le goût du pouvoir, Blaise COMPAORE s’apprête à trahir son peuple une fois de plus et fossoyer sa propre démocratie dont il est le maître d’œuvre. Dans la perspective de se donner un bail à vie à Kossyam, il entend organiser un pseudo référendum pour modifier les dispositions de l’article 37 de la constitution en sautant le verrou limitatif des mandats présidentiels.

En rappel lors du Congrès ordinaire de l’UNIR/PS, tenu les 21 et 22 décembre 2013 à Ouagadougou, le Parti a décidé d’appeler le peuple burkinabè à la désobéissance civile en cas d’appel au référendum.

Dans l’attente, et comme en Mai 1983, la jeunesse doit prendre toutes ses responsabilités pour être maître de son propre destin. C’est pourquoi la Coordination Nationale des Jeunes de l’UNIR/PS appelle ses militantes et militants, l’ensemble de la jeunesse à s’organiser avec elle :

-  Pour opposer une résistance farouche à ce projet de modification de l’article 37 ;

-  Pour faire de cette journée du 17 mai 2014, une journée de prise de conscience et d’engagement pour l’avènement de l’alternative sankariste, seule capable de répondre aux aspirations profondes de notre peuple.
Avec le peuple, victoire !
Pas un pas sans le peuple !
Ouagadougou, le 13 mai 2014

Pour la Coordination Nationale des Jeunes de l’UNIR/PS
Le Coordonnateur National
Mahamadi SAWADOGO

Messages

  • Vous vivez certainement dans un autre monde ! Meme Cuba ne scande plus des slogans anti-imperialistes. Meme l’Albanie, votre exemple d’hier ne veut plus entendre parler de Karl Max ou de Lenine. Les statuts de ces gens ont ete detruits.

    Vous n’avez pas compris que les beaux discours ne servent a rien !!!
    Que Dieu garde le Burkina de ces ignards !!!

    • M Minim, un peu plus de courtoisie et de respect de l’autre. Vous pouvez attaquer le message dans le fonds au lieu de vous livrer à une attaque en règle sous le couvert de l’anonymat contre ses géniteurs. Vous faites preuve de bassesse d’esprit. Et les mouvements de gauche contrairement à ce que vous prétendez ne sont pas en déclin. Un petit regard autours de vous vous le fera comprendre. Et la société idéale que SANKARA a voulu bâtir dans ce pays n’avait rien à voir avec les pâles copies de certaines sociétés que vous décrivez : il s’agissait de construire une société d’hommes intègres sachant compter sur eux mêmes et vivant dans la dignité.Un modèle prenant racine dans nos propres valeurs. A l’issue des quatre ans de son passage à la tête de l’État pouvez vous nous désigner un endroit du pays où est implanté une statue de Marx ou de Lénine ? En outre les valeurs enseignées au cours de la période n’ont rien à voir avec les dérives que nous vivons aujourd’hui.Et cela vous devez avoir au moins l’honnêteté de le reconnaitre.

    • UNIR/PS est vraiment à la traine et à la ramasse. Non satisfait d’avoir obtenu 3 députés (et donc la sanction du peuple), ils se servent une fois de plus de Thomas Sankara pour s’attaquer au referendum. Faisons un effort de réflexion et argumentons au moins pour justifier un non referendum au lieu d’utiliser une fois de plus la mort de Thomas Sankara. Ce parti n’a véritablement aucun respect pour Thomas Sankara, son œuvre et famille. Ils se servent de cela rien que pour assouvir leur intérêt personnel et égoïste. Maitre Benewende et son parti fantoche, vous me décevez de plus en plus.

    • j’espère au moins que tu sais compter jusqu’à 3. parcequ’à te lire, tu semble bien plus misérable que l’UNIR PS. Va bien te documenter sur l’UNIR PS avant de revenir poster des chiottes ici

    • Enfin un non conformiste dans ce forum. Mr merci pour votre clairvoyance L’Unir est effectivement en quête de pub juste pour rester dans la course vers 2015. A l’heure actuel tous les coups sont permis juste pour ballonner le CDP en oubliant que quand il vont trop exagérer les gars vont se rendre compte et se replier vers le CDP. Bon vent a Blaise COMPAORE

    • vous qui parlez de monopolisation du pouvoir par le président êtes purement et simplement des opposants incompétents .Comment pouvez vous vous plaindre si ce dernier est plus convaincant et mobilisateur que ? Il faut donc que vous travailliez à convaincre les burkinabés afin qu’ils adhèrent à votre programme .même si l’article 37 est modifié , vous pouvez toujours le battre aux élections mais vu votre incapacité , vous pleurnicher à tout bout de champ .

    • loin de vous faire la morale , il faut reconnaître que Blaise a su maintenir la paix sociale jusqu’à ce jour ! en ce qui concerne la monopolisation du pouvoir , vous ne pouvez vous en prendre à vous même ! car cela est dû au fait que l’opposition que vous êtes n’avez pas su aborder le peuple et le convaincre de vos projets de société .levez vous et travaillez à être de véritables opposants au lieu de pleurnicher .

    • Tu es déboussolé au point même de me faire honte mon cher frère.Un Africain qui veut qu’on oublie l’impérialisme est soit une poule mouillé soit quelqu’un qui s’est fait acheter en se vendant.Et tu parles d’un beaux discours d’hier.Tu oublies que "toute vraie lutte politique suscite un débat théorique rigoureux.

    • vous qui parlez de monopolisation du pouvoir par le président êtes purement et simplement des opposants incompétents .Comment pouvez vous vous plaindre si ce dernier est plus convaincant et mobilisateur que ? Il faut donc que vous travailliez à convaincre les burkinabés afin qu’ils adhèrent à votre programme .même si l’article 37 est modifié , vous pouvez toujours le battre aux élections mais vu votre incapacité , vous pleurnicher à tout bout de champ .

    • vous dites toujours ça ;pas un pas sans le peuple ! mais quand vous arrivez au pouvoir , on constate tout le contraire .ne vous moquez pas de celui qui se noie car vous n’avez pas encore traversé le fleuve .tout simplement pour dire d’arrêter de vous jetez des fleurs .

    • Toi tu viens d’où ?Même Blaise Compaoré voudrait bien se défaire de du néo colonialisme et de l’impérialisme.Et toi ignorant tu sais pas visiblement ce que ça veut dire.Pitié

    • Ils n’ont rien vu encore mon gars.Au fait c’est un parti qui me fait pitié.Si nous nous occupons plus des partis comme l’UPC et le MPP,c’est pas de miniscules parti comme ça qui réussirons a attirer notre attention

    • ZAPATA je suis d’avis avec Minim le passé reste le passé et il faut l’enterrer pour passer au choses sérieuses.Si tous devrait se base sur leur passé je crains que l’on puisse aller loin.

    • Des jeunes qu’ils vont encore trafiquer,en tout cas si tu décide d’y adhérer ne soit pas étonner de vous voir utiliser et jeter après ;quelqu’un qui se base trop de son passé il faut te méfier de cette personne.

  • Mon cher mahama message reçu 5/5 je me rappel du 17 mai comme si s’était hier, a l’époque le soir quand nous sommes ressorti pour manifester, les militaires nous ont arrêté et nous faire boire du wisky c a d manoeuvrer nous attendons les mots d’ordre pour
    encore dire non a ceux qui baillonnent leur peuple, non au

    référendum vive la jeunesse consciente ensemble nous vaincrons

    • "Il y a trois sortes de savoir : le savoir proprement dit, le savoir-faire et le savoir-vivre ; les deux derniers dispensent assez bien du premier" alors mais chers il parait que vous avez aucun des cas !!!

    • les mauvais souvenirs ne font que mettre en péril notre présent alors il ne sera rien de faire votre malheur la pierre angulaire de votre construction !!!avançons maintenant !!!

    • Mélanges pas les choses mon frère.Ce qui s’est passé hier n’est pas ce qui se passe aujourd’hui.La disparition de Sankara est déplorable comme celle de tout autre personne.En revanche nous sommes dans un contexte particulièrement différent.Ce qu’il nous faut aujourd’hui c’est le référendum

  • Mon cher mahamadi message reçu 5/5 je me rappel du 17 mai comme si s’était hier, a l’époque le soir quand nous sommes ressorti pour manifester, les militaires nous ont arrêté et nous faire boire du wisky c a d manoeuvrer nous attendons les mots d’ordre pour
    encore dire non a ceux qui baillonnent leur peuple, non au

    référendum vive la jeunesse consciente ensemble nous vaincrons

  • Bar à tout les camarade ! Coma se fera le déplacement à bobo ? Chacun y va avec ses propre moyen ou ya des disposition qui sont prises pour le transport de ceux veulent y aller ?merci quoi qu’il en soit on sera au rendez vous .

  • Bar à tout les camarade ! Coma se fera le déplacement à bobo ? Chacun y va avec ses propre moyen ou ya des disposition qui sont prises pour le transport de ceux veulent y aller ?merci quoi qu’il en soit on sera au rendez vous .

  • Bsr à tout les camarade ! Coma se fera le déplacement à bobo ? Chacun y va avec ses propre moyen ou ya des disposition qui sont prises pour le transport de ceux veulent y aller ?merci quoi qu’il en soit on sera au rendez vous .

  • Merci à vous pour nous rappeler d’où nous venons depuis 33 ans aujourd’hui. cela ne me rajeunit pas mais l’avenir du pays reste dans les mains des jeunes. c’est à vous de vous mobiliser pour le changement en 2015 et lutter contre l’impérialisme qui mue tous les jours pour nous endormir et nous tromper avec les fameux valets locaux complices. Aujourd’hui, l’avenir est entre les mains des multinationales qui pillent tous les pays du monde, au Nord comme au Sud, contre les intérêts des Peuples et, contre l’avenir de la planète qu’ils sont en train de détruire à vitesse grand V contre du fric pour rémunérer les actionnaires, les fonds de pension et alimenter des comptes bancaires dans les paradis fiscaux. Les pompes à fric de ces multinationales sur le dos des intérêts du peuple sont à titre indicatif : pillage des sous sols de nos pays (or, manganèse...), les biocarburants, l’accaparement des terres, le déversement de déchets toxiques au Sud, l’appui à des types d’agriculture destructrices de l’environnement, l’utilisation exponentielle de produits chimiques dans l’agriculture, des OGM, etc. Tout cela évidemment avec quelques valets locaux complice qui se taillent des fortunes personnelles aux antipodes de la misère du peuple. Sachez, chers jeunes, que l’avenir vous appartient et vous devez vous battre pour le changement de direction. Si vous ne le faites pas, l’avenir de notre planète sera compromis à l’horizon d’une génération. Que ferez vous dans 30 ans, si, à cause des changements climatiques, le Burkina n’arrive plus à produire de quoi nourrir sa population qui sera de l’ordre de 40 millions contre 17 aujourd’hui ? Vous fuirez dans des camions vers le désert pour mourir dessécher dans le Sahara comme des milliers de migrants... sauf que si cela continue, on en sera à des centaines voire des millions de migrants qui vont tenter leurs chances.
    Jeunesse, réveillez vous, l’avenir meilleur est possible à condition de se battre. Si vous dormez, ce sera vos enfants qui vivront l’enfer et, peut-être la fin de cette Terre que l’on aura rendu invivable d’ici 2 générations.
    Pour finir, Sankara a plus fait en 4 ans que notre Blaise national, avec sa flopée de titre honoris causa distribué comme des cacahuètes par l’impérialisme occidental, qui lui flatte son égo, en croyant qu’il est un grand dans ce monde alors qu’on le manipule comme nos fameux rois du temps de l’esclavage ou de la colonisation.

  • on y va, depassons l’étape de la peur, nous ne serons pas tous tués avant la victoire. la victoire ne nous sera pas donnée nous devons la conquérir.

  • C’est des journées à ne pas oublier. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

  • L’impérialisme ca existe si des gens le veulent. Oublions ces anciennes considerations. Nous avons besoins d’un peuple convaincu et non d’un peuple vaincu !

    Au lieu de faire des discours qui nous avance pas, creons, inventons des perspectives d’avenir.

    Par exemple, fermer l’ambassade de France est une perspective d’avenir !

    • la narration dit que "les succès des manifestations des 20 21 22 mai , obligèrent les comploteurs a élargir les camarades Lingani Boukari et Thomas Sankara. Aisi à l’avènement de la revolution ...."
      On tait volontairement de dire que la résistance a été organisée dès le 17 mai à 3 heures du matin dès son retour de Bobo par un capitaine appelé Blaise Compaoré , et que c’est le même Capitaine qui a la tête de ses hommes a marché à Ouagadougou pour installer le CNR
      On appelle ça de la malhonnêteté intellectuelle

    • Blaise n’a rien fait pour la résistance. Ce n’est pas vrai. La réalité, c’est le peuple burkinabè qui s’est levé comme un seul Homme pour que Sankara soit libéré. Vive Thomas SANKARA l’immortel !

  • Bon, moi je n’adhère pas à vos thèses anti-impérialistes cinq décennies après qu’elles aient fait fureur en Afrique et partout ailleurs en Asie et en Amérique Latine. Cependant je suis entièrement d’accord avec vous que THOM SANK est immortel et que pour le Burkina Faso d’aujourd’hui, Blaise COMPAORE, c’est le problème !

    • Le probleme est que le sankarisme a ete infiltre et recupere par des imposteurs affairistes comme les Me sankara qui ne comptent que sur l, escroquerie pour vivre

    • les gars est ce vous mesurer l’importance de ne pas s’ouvrir a l’extérieur pour un pays qui a sa devise lier a un pays de l’extérieur ? Pour un pays qui se contente de vendre ces produits aux autochtone ce pays risque de sombrer car ces entreprises risque de se donner a cœur joie dans le laxisme de ses services et ne jamais s’inquiéter vue qu’il n’y a pas de concurrence. N’en parlons des populations qui risque de se contenter du peu que les entreprise peuvent les offrir a un cout vraiment exorbitant. Mes amis regarder la sonabel et l’onea ???

  • Oui on est battu pour liberer sankara et Lengani, etc ; on a marché et on a gagné mais les traitres tapis en notre sein ont surgi pour tenter de bloquer la roue de l’histoire au burkina mais ils sont trompés. Une autre jeunesse se leve : tuez sankara, il se levera 10.00 sankara : aujourdh’ui c’est verité vraie. Alors si vous les jeunes d’aujourdh’ui vous echouez a votre role, ce sera de votre faute ! Vous savez l’importance capitale que sankara donnait aux jeunes (ce qui n’a rien a voir avec les FEDAP et autres compagnies)

    Même s’il parvenait à m’assassiner, ce n’est pas grave ! Le fond du problème, c’est qu’ils veulent "bouffer" et je les en empêche ! » Thomas connaissait bien ceux qui l’entouraient et savait bien qui etaient des camarades sinceres et voulaient vraiment le bien des populations : il savait qui faisaient la revolution seulement dans les paroles. On sait ce que firent ces individus comme mal a toute l’afrique ! Tout le pays fut revendu pour etre pillé sans aucun benefice pour le populations : qui profite aujourd’hui dans les cliniques privées ? de l’or extrait de notre sol apres avoir chassé les paysans qui ne peuvent meme plus cultiver et esperer avoir a manger encore moins envoyer leurs enfants à l’ecole, dans l’espoir que eux au moins ils ne vivront pas le sort de leur parents ? Qui circulent aujourd’hui en 4x4 rutilants et sont milliardaires ? et font des concours de champagnes et de villas les plus chers, etc ?
    Paniqués qu’ils sont ils font tout pour faire croire qu’ils sont populaires, que le pays va bien, et qu’ils ont changé, etc. Il est temps pour les sankaristes de montrer la realité de ces gens au pays. Contre la rapacité, seul un peuple mobilisé vaincra : la revolution a besoin un peuple de convaincus et non un peuple de vaincus qui subissent leur destin ; alors car sinon il est normal que celui qui te donne a manger te dicte ce que tu dois faire ; et alors decretons ouvertement l’esclavage avec ces vautours africains sont les chasseurs et vendeurs de leurs freres pour les trafiquants etrangers.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS Ceci n’est pas seulement un slogan pour faire beau, mais une conviction à vivre. C’esta vous les jeunes aujourd’hui votre tour : prenezvos responsabilités !
    SOME

  • que ca sent le plagia ce texte !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • eh vous la, dit moi c’est quoi l’aternative sankariste ? ressuscité Thom SANK ou offrir le pouvoir a Benewendé ? lui-meme potentiel valet de ce vous avez nommé imperialisme francais. peut etre que lui sera le valet de l’imperialisme Chinois pour alterner. Est ce ca l’alternative SANKARISTE ?

  • Bel historique c’est vrai mais si nous voulons faire la chasse à la œil pour œil dents pour dents on finira tous aveugles et édentés

  • L’imperialisme se trouve dans nos assiettes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés