Santé : le Programme santé sexuelle, droits humains fait le bilan de ses activités de 2013

lundi 12 mai 2014 à 23h08min

Le PROSAD (Programme santé sexuelle, droits humains) a passé en revue, le vendredi 9 mai 2014, ses activités de 2013, revisité ses indicateurs et défini son plan d’activités 2014. Des progrès ont été enregistrés mais il reste encore beaucoup à faire et les membres du Comité de pilotage en sont conscients.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé : le Programme santé sexuelle, droits humains fait le bilan de ses activités de 2013

Le programme est à sa 3e phase et prend fin en 2015. Il couvre les régions du Sud-Ouest (Gaoua) et de l’Est (Fada N’gourma). Le PROSAD est un programme de coopération bilatérale entre l’Allemagne et le Burkina Faso dont le but est de contribuer à l’épanouissement des femmes, des adolescents, des jeunes et des enfants.

Il est divisé en trois composantes. La 1ère, Politique de population, promotion de la planification familiale et de la santé sexuelle et reproductive des jeunes, a pour objectif d’amener les femmes et les hommes à utiliser les services de santé sexuelle et de la reproduction. Afin d’y parvenir, les membres du comité de pilotage ainsi que les services techniques sur le terrain ont doté des formations sanitaires en kit d’insertion/retrait implants, organisé des causeries débats, des théâtres fora, ciné débats et des séances d’animation dialogue en famille. Aussi 18 sites de santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes (SSRAJ) ont été rendu fonctionnels et mieux adoptés aux besoins des jeunes.

La composante 2 vise la promotion des droits de la femme et la prévention des violences basées sur le genre. L’objectif est d’amener les femmes et les hommes à éviter les violences basées sur le genre. Ce qui a amené le PROSAD à appuyer l’intégration de modules MGF dans l’enseignement. Il a remis à cet effet des kits sur l’enseignement des modules MGF aux ministres en charge de l’éducation.

Pour la composante 3 qui s’intéresse à la promotion des droits des enfants et la prévention des pires formes de travail des enfants, l’objectif est que les villes soutenues par le PROSAD protègent de plus en plus les enfants. Pour cela, le programme a formé 20 membres du bureau de l’UPPC Ioba, des pairs éducateurs secteur coton et 4 animatrices de l’approche dialogue en famille. Le PROSAD a également mis en place un réseau régional des pairs éducateurs du secteur transport pour la lutte contre la traite des enfants dans le Sud-Ouest, etc.

Une évolution des chiffres

Les activités réalisées par le programme ont apporté des résultats positifs dans les régions concernées. Ainsi 24,4% de femmes en âge de procréer contre 7,7% dans les années 2003 utilisent les méthodes modernes de planification familiale dans le Sud-Ouest. Pendant ce temps, ce sont 17,7% qui le font dans la région de l’Est.

Aussi 42,2% d’hommes et 39% de femmes dans le Sud-Ouest sont informés des droits fondamentaux des femmes et sont prêts à les appliquer. A Fada N’gourma, ils sont par contre 45,1 hommes et 40,1% femmes à être informés.

Pour l’éducation ce sont désormais 58,8% de filles de 6 à 11 ans à Gaoua et 43,9% à l’Est qui vont à l’école dans les écoles prioritaires du PROSAD.

Conscients qu’il leur reste encore beaucoup à faire, les membres du comité de pilotage du PROSAD se sont fixé des objectifs à atteindre en 2014. Consignés dans un document appelé « Planification opérationnelle 2014 », lesdits objectifs doivent permettre de mieux promouvoir les droits humains et la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes. C’est ce qu’ont soutenu Telse Badil, Conseillère technique principale du PROSAD et Yamsekre Tiendrebéogo, le président du Comité de pilotage dudit programme.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés