Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

jeudi 24 avril 2014 à 22h28min

Consacré chef de file de l’opposition politique (Cfop) à l’issue de la fantastique percée de son parti aux dernières élections législatives de décembre 2012, Zéphirin Diabré est aujourd’hui mis à l’épreuve par la montée fulgurante du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), qui a fini par tout happer autour de lui. Conséquence : on se retrouve dans le bateau de l’opposition entre deux capitaines, un de droit et l’autre de fait. Que peut-il pour ne pas se noyer dans la vague envahissante des démissionnaires du parti au pouvoir et leurs multiples alliés et autres fusionnés ?

Notre confrère Norbert Zongo -dont l’ombre continue de peser sur la vie politique actuelle- avait prédit que « la véritable opposition à Blaise Compaoré sortira des rangs du CDP ». Cette prophétie s’est tellement bien réalisée qu’il a suffi que l’ancien ministre de l’Economie et des Finances et ancien président du Conseil économique et social (CES) ait le courage de faire le grand saut pour que de milliers de gens adhèrent à l’Union pour le progrès et le changement (UPC). En moins de deux ans seulement d’existence, les idéaux de ce parti ont séduit aussi bien en ville qu’en campagne. Et les résultats des législatives et municipales couplées de décembre 2012 sont assez éloquents sur le grand coup de Zéph et de ses camarades.

Incontestablement, l’UPC a réussi là où les partis dits de l’opposition traditionnelle n’ont jamais réussi à faire bouger les lignes. Pour un coup d’essai, il a remporté le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale, devenant ainsi le parti qui a accompli l’émergence la plus fulgurante de l’histoire de l’opposition burkinabè. Il a su imposer son leadership et les autres opposants semblaient le lui rendre en adhérant massivement à l’institution du chef de file de l’opposition.
Du moins, en dehors de l’ondoyant Hermann Yaméogo et de sa clique d’opposants-caméléons, Zéph a rallié aussi bien les sankaristes de l’espèce de Bénéwendé Sankara que les héritiers de Laurent Bado en passant par des socialistes purs et durs comme Etienne Traoré, Arba Diallo, ou encore des anciens camarades du CDP passés dans l’opposition comme Moussa Boly. Mais si l’ancien ministre et ancien président d’institution peut se prévaloir de l’avantage de n’avoir pas été un baron du parti au pouvoir et ne peut être considéré comme comptable des dérives du système Compaoré, cela ne faisait pas de lui un leader incontesté de l’opposition. Ses collègues opposants le respectent certes, mais ils ne lui ont jamais fait confiance au point d’envisager abandonner leur parti pour lui. En fait, Zèph n’a pas prévu de scénario de fusion avec les partis d’opposition dont il semble avoir intégré les rivalités quasi génétiques. Ceci expliquerait pourquoi il a « échoué » sur ce terrain.

Difficile de lui jeter la pierre. Car, s’il est vrai que la division de l’opposition a toujours fait le jeu du pouvoir, force est de constater que Zéph n’a pas prévu les moyens de résoudre cette équation. Dans son discours comme dans ses actes, on n’a jamais senti l’envie et le désir de s’imposer comme « le rassembleur » que les opposants burkinabè attendent pour mettre fin à leur guéguerre de leadership. Sa stratégie consiste plutôt à envisager une éventuelle « alliance sacrée » en cas de deuxième tour à la prochaine présidentielle. Il n’avait jamais donc pensé devancer l’iguane dans l’eau en faisant de l’UPC le creuset de tous ceux qui militent pour l’alternance à la tête de l’Etat. Ceci explique pourquoi il perd aujourd’hui de l’influence par rapport à la rapacité du MPP.

Une certaine logique voudrait qu’on présente le parti des démissionnaires du CDP comme une formation politique plus rassembleuse, plus réaliste et qui disposerait de plus de moyens de sa politique. Mais si Zéph et les trois mousquetaires -que sont l’ancien président de l’Assemblée nationale Roch Marc Christian Kaboré, l’ancien maire Simon Compaoré et l’ancien ministre d’Etat Salif Diallo- ont en commun de venir du parti au pouvoir, les seconds passent pour avoir été dans « le saint des saints ». Lorsque ce trio parle de la « fin prochaine » du régime Compaoré, il est plus écouté et plus cru que lorsque Zéph échafaude une stratégie d’alternance. En clair, pour des opposants opportunistes - à tort ou à raison-, l’offre politique actuelle du MPP paraît plus réaliste et plus réalisable que celle d’un UPC qui n’ose même pas appeler à une « union sacrée de l’opposition ». Et puis, ce n’est un secret pour personne que lorsque Roch-Simon-Salif rencontrent les opposants, ils ne leur parlent pas seulement de « stratégie », d’« alliance » et de « fusion ». Des langues très pendues vont jusqu’à dire que certains ont reçu des espèces sonnantes et trébuchantes et des promesses fermes de postes dans leur futur gouvernement avant d’accepter d’aliéner leurs partis politiques respectifs. Et que sans ce « deal » à forte odeur de « feuilles », il n’y aurait pas eu de fusions aussi rapides et fulgurantes. Qu’à cela ne tienne !

Ceux qui sont partis avec armes et bagages au MPP semblent avoir été convaincus par quelque chose que Zéph n’a jamais proposé et offert aux opposants qui étaient alignés derrière lui. La question qui se pose maintenant qu’il est obligé de gérer un parti devenu plus gros que sa propre formation politique est de savoir comment va se faire cette cohabitation. Si Roch-Simon-Salif arrivent à prendre le pouvoir, comme ils semblent de plus en sûrs, quel sort vont-ils réserver à Zéph ?
Le déséquilibre provoqué par le large ratissage du MPP met inexorablement Zéph et son UPC dans un dilemme. S’il prend ses distances vis-à-vis de ce parti, il risque de perdre le contrôle de l’opposition et d’affaiblir le statut de chef de file que lui confère la loi. Mais en étant trop conciliant avec ces camarades plus qu’envahissants, cela peut faire dangereusement ombrage à son aura et donc à son avenir politique. Mais il lui faut choisir vite et bien. Avant qu’il ne soit trop tard pour le faire.

F. Quophy

JJ

Vos commentaires

  • Le 24 avril 2014 à 22:35, par La prudence En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    A mon avis, Zeph a raté le coach depuis début janvier. Il fallait tout de suite jouer sur la crédibilité de ces démissionnaires et appeler la population à les rejeter. Car il ne faut pas se voiler la face, on ne peut pas faire du changement véritable avec RSS. Ce n’est ni un changement d’homme, ni un changement de système. Roch, Simon et Salif, se sont enrichis sur le dos du peuple. Va-t-on leur permettre de continuer à gonfler leurs comptes bancaires ? Peuvent-ils véritablement changer le quotidien du Burkinabè ? Car le changement attendu par le peuple, c’est celui-là. Evitons de tomber dans le piège de la politique politicienne.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:17, par Le Sage. En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Oui, La Prudence sauf que Zeph peut être soutenu par le MPP pour arriver à KOSSYAM au second tour quand celui-ci sera opposé à Kadré Désiré OUEDRAOGO.
      Evitons tous de tirer sur l’ambulance qui va nous apporter tous l’alternance.
      Le Président Blaise COMPAORE sera le plus grand Président de l’Afrique après Nelson MANDELA si celui-ci renonce à briguer illégalement un troisième mandat.
      Je comprends tous nos amis du CDP qui s’excitent par ignorance en insistant sur ca candidature.
      Mais si nous voulons une paix durable au Burkina, la candidature du Président Blaise COMPAORE n’est pas souhaitable.
      Rassurez-vous, j’ai tourné 7 fois ma langue avant d’écrire ce message parce que j’apprécie vraiment le Président Blaise COMPAORE. Mais la loi de l’article 37 est dure, mais c’est la loi.

      Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 11:39, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        Un journaliste s était ironiquement posé la question de savoir si le président d alors du CDP ,un certain RMCK avait le numéro de téléphone de Blaise Compaoré,tant ses sorties médiatiques au sujet de son patron étaient loin de corroborer les actions de ce dernier.Aujourd hui encore on peut légitimement se poser la même question à propos d Assimi Kouanda et ses ouailles du CDP.Ils crient à -tue- tête au référendum,référendum sans même être au parfum de l agenda de l interessé et au risque d être désagréablement surpris.Voilà qu un des leurs suppute au détour d une question à lui posée (Passek Taalé in lObs)que la machine est en marche,parlant du référendum ,et que même le président "pourrait"(conditionnel qui laisse penser que tout ce qu il sait est qu il ne sait rien)en faire l annonce au terme de son séjour au Singapour,du 21 qu 26 courant,juste d ici demain samedi et on saura la vérité. On se souvient aussi qu à leur dernier meeting de Bobo ,le même Assimi ,parlant de la position de BC sur l article 37,il avait martelé que le "président pense"(bravo ,il lit maintenant dans la pensée des autres ) que le référendum est le seul moyen de départager le peuple sur la question.

        Répondre à ce message

        • Le 26 avril 2014 à 12:28, par Pière En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

          Eh la politique, Zeph était un émissaire de Roch pour prospecter le terrain et évaluer le degré d’engagement du peuple burkinabé en faveur du parti au pouvoir. Maintenant que Roch a vu que le peuple est faible et facilement prenable, ils démission du CDP avec ses admis et rejoint Zeph pour combiner ensemble et continuer à bouffer le pays ensemble.

          Répondre à ce message

        • Le 26 avril 2014 à 12:33, par Yapi En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

          Nous allons foutre le grand Zeph dehors tout de suite, il n’a pas dit qu’il est un prof imminent de Harvard nous allons lui montre que le titre n’a rien avoir avec l’intelligence politique. Il a balayé le terrain pour nous maintenant il peut se calmer et céder la place aux boss de l’opposition MPP.

          Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 12:35, par ROOT BOY En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        C’est des paroles de sage quoi ou bien ?Mais monsieur le sage laissez moi vous dire que vous revez quand vous croyez le MPP ou l’UPC au second tour.Aucun de ces deux n’aura 5% des voies en 2015

        Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 15:35, par BURKINDE toré BURKINABE toré En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        Tu devrais avoir comme pseudo le reveur.En effet ce que tu espère est impossible.Ni le CDP ni le MPP ne pourra mettre en ballotage le CDP.Soyez a meme de constater les millions de partisans du CDP les gars.C’est un tourbillon d’où l’appellation de MEGA PARTI.

        Répondre à ce message

        • Le 26 avril 2014 à 07:26, par l’etudiant noir En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

          Les choses changent et évoluent. S’entêter de dire que le CDP reste le mega parti aujourd’hui et qu’il est à même de refaire ses anciens scores, c’est en réalité se voiler la face, c’est se livrer a des masturbations psychologiques. Pour peu que vous soyez objectif, vous conviendrez avec moi que le CDP ne peut réussir à mobiliser plus de monde aujourd’hui que le MPP. Certes, le CDP reste le parti au pouvoir mais il ne peut minimiser l’actuelle force de frappe de l’opposition qui peut lui être fatale.

          Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 19:04, par upc au carré En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      tout est clair et limpide .le mpp a soudoyé certains partis qui se sont disloqués pour se fondre dans le mpp mais aujourd’hui cela pose problème ! certaines personnes qui se sont vu promis un poste dans le bureau exécutif se sont retrouvé dans le bureau national .du coup ils ont pris leur clic et clac laissant derrière eux le mpp .

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 19:19, par upc au carré En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      nous avons été pris au piège du mpp .ils ont profité de la marche organisée par le cfop pour attaquer car ils savaient qu’ils pouvaient touché la sensibilité de la population et aujourd’hui cela est fait .en plus ils oeuvre à diviser les partis politiques de l’opposition pour pouvoir prendre le dessus .c’est une stratégie qui est loin d’être noble .

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 19:23, par yamdé En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      le mpp fait semblant d’être opposant mais en réalité l’opposition est une couverture pour eux .ils utilisent l’opposition et bientôt lumière serait faite sur leur mauvaise foie .la vérité finie toujours par faire surface .

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 20:16 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      kaboré est le patron immédiat de diabré .ils se connaissent très bien .en réalité diabré a été envoyé plus tôt sur le terrain puis eux sont resté au cdp afin de piller et sabré le cdp et enfin sortir pour continuer leur mascarade de pillage avec son employé Diabré .

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 20:22, par chantalle En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      DIABRE a été le ballon d’essais de ROCH.en effet c’étais pour voir la réaction du peuple,afin de mettre en marche leur plan de traîtrise c’est a dire leur démission au sein du CDP.DIABRE a été un instrument du MPP !comme c’est pathétique

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 20:24, par on est là En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      nous au mpp ,on ne parle pas trop :on va raflé des militants que ce soit de l’opposition ou de la majorité car nous ne sommes pas là pour faire des yeux doux à qui que ce soit .la scène politique est comparable à une jungle où survivent les plus forts .

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 21:21, par KIDIGA En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      LE MPP a voler la vedette a l’UPC qui est complètement déboussoler !il ne sait plus sur quel pied danser,sur qui faire confiance.il ne crois même plus au peuple.le lion a perdu sa suprématie,sa force d’antan.en effet il est blessé,il a mal,il vit le remord a bout de champs.ça n’arrive qu’a ceux qui ne s’y connaissent rien en politique.merde !!!

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 21:23, par georgette En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      dites nous qui est le boss des deux partis ?moi je dirai que l’upc aplus de militants que le mpp. nombreux sont ceux qui viennent au mpp pour écoper des postes etc...mais le grand boss dans cette trempe c’est le grand CDP

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 21:25, par vision CLaSS En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      voici le top 5 du classement des partis politique au BURKINA FASO
      CDP
      UPC
      MPP
      PAREN
      ADF/RDA

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 21:30, par Femme intègre En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      MOI je trouve que de fois il n’y est pas lieu de parler de classement !nous savions tous que l’upc n’est pas de la même trempe que le MPP.comme le disait un célèbre penseur il ne faut pas avoir la maladresse de comparer l’incomparable !

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 22:20, par Issaka MILLOGO En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      pourquoi essayer d’établir un rapport entre un parti qui se débrouille en toute loyauté et l’un qui est fondé sur le mensonge,le radicalisme ;le vol...je veux dire de upc et mpp

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 09:08, par Bamas En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      La vraie opposition, la vraie, c’est l’UPC. Je vous dit que tous ce que peuple a subit jusque là, ce sont ces cranes vides de ceux qui aujourd’hui s’appellent MPP qui la infligé : la pauvreté, la misère,l’aigreur, les assassinats, la corruption, le pillage et j’en passe. Les étudiants connaissent ça mieux que tous au Faso.C’est sous le regime Compaoré que L’intellectuel (l’Etudiant) a été réduit en Mendiants Larmoyants négociant une maisonnette dans la rue pour poser sa valise et du pain de charité pour calmer sa faim. Aujourd’hui ils continuent d’envoyer les PROPRES chaises pour suivre des cours. Est-ce en négligeant l’élite d’un pays qu’on le développe ? En ces moments, où était Rock, où était Salif ? où etait Simon ? Je reponds à moi-meme : ils etaient au CDP sauf peut-etre Salif qui n’a rien fait aussi pour les étudiants. Pourquoi n’avient-ils pas démissionné ? Je reponds : parce que la fin du règne CDP n’était pas proche. Parce que les caisses publiques étaient encore pleine et sous commende du CDP, on pouvait alors rester et les vider. Ouvrez les yeux Burkinabè ! Thomas Sankara n’a pas baptisé l’ex Haut Volta "Burkina Faso" à tout hasard. Il voulait d’un peuple intègre et honnete qui ne se laisse pas voiler la face par quelques billets de mille (ou meme de millions) mais qui a plutot un esprit de discernement, qui sait distinguer le vrai du faux.
      Je m’arretes là. La vraie opposition, la vraie, c’est l’UPC.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 09:23, par oubda En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      EN 2015 nous serions tous étonné des résultats.nombreux sont ceux qui seront désagréablement surpris !une chose est claire ne nous fions pas a la l’effet de masse.le peuple sait ce qu’ils veulent et sait qui il choisira comme leader !nous savions tous que l’opposition est foutue au Burkina

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 11:20, par attention au MPP En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      C’est claire que le MPP ne veux pas de l’union de l’opposition,après avoir raflé presque la majorité des militants de l’UPC y compris les autres parti également.Maintenant c’est claire que c’est un piège qui a été tendu a Zeph et tous les autres car ce trio ne veut en aucun cas être assoie a quelqu’un.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 11:27, par je deteste MPP En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Zeph voyait venir le danger qu’était le MPP,ils savait que ces gens sont pas dignes de confiance.Maintenant il ne peut que compter sur la bonne foi et la claire voyance de certain militant qui pourrait inciter les autres a se défaire du MPP.Ce qui est sure c’est que la population va pas tarder a comprendre le complot mener par le MPP.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 11:32, par je deteste MPP En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Allez dire au militant et sympathisant du MPP d’arrêter le système Babylone qu’ils sont en train de mener sur le terrain car on a tout compris.l’UPC ne sera pas votre tremplin pour accéder au pouvoir et d’ailleurs vous êtes disqualifier de la liste des parti de l’opposition.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 11:50, par gros bras mince En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      De par les manœuvres du MPP que je pourrait qualifier de double trahison,l’UPC est carrément déboussolé ;il faut du temps a Zeph et a son entourage pour se remettre.Ils ont vraiment venu foutre la merde partout au Burkina,maintenant ce n’est non seulement le pouvoir en place qui leur en veux mais l’ensemble de la population tout entière.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 12:06, par fan de UPC En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      La pilule est dure a avaler pour monsieur Zeph et ses camarades mais c’est pas perdu d’avance.On peut compter sur la bonne volonté et le constat des militants de la mauvaise marche du MPP pour voir ces militant rejoindre le navire du l’UPC.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 13:41, par le woudy En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Le MPP est venu ravager les quelques militant sur lesquels l’UPC comptait pour barrer la route au CDP.Que ça fait vraiment pitié au sein de l’opposition Burkinabé.Depuis l’avènement du MPP les opposants des pays des hommes intègres traverse des troubles sans précédent.Il s’agi d’un trio solitaire qui veut diviser pour mieux régner,avec deja ces intention je n’ai aucunement l’intention de croire a personne si ce n’est Blaise Compaore.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 13:47, par la fille du capo En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Avec ce que le MPP a fait au pouvoir et a l’UPC C’est sure que leur sort est déjà scellé,ils vont tomber de la plus mauvaise manière c’est dire comme une mangue pourri.Tout le monde sans exception va se rendre compte du complot que mene ce trio et vont quitter le navire du MPP.Ils vont disparaître comme ils n’ont jamais existé.

      Répondre à ce message

    • Le 26 avril 2014 à 13:53, par gros bras mince En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      L’équation sera dure pour monsieur Zeph,en tout cas on entend de voir la réaction du chef de file de l’opposition.Il doit prouver que le seul capitaine que va mener le bateau a bon port c’est lui ou soit jouera t-il la carte de"chacun pour soi Dieu pour tous.En tout cas ça va se savoir dans quelques jours.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 22:36, par Titi En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Nous saluons sans détour la stratégie de l UPC . Les paysans et certains journalistes marchands peuvent croire à cette mascarade d opposants qui continuent de se mirer dans les rétroviseurs de privilèges. A défaut de l UPC vaut mieux encore le Cdp et non ce faux mouvement de Mpp vampirisé Cdp. Combien on t a payé pour écrire des bêtises . L euphorie Mpp est bien tombée et d ici qu ils continuent de s entredéchirer , l opposition républicaine autour du cfop va continuer son chemin de bonhomme. C est encore l occasion ici de féliciter le gouvernement , qu il continue d arracher aux nouveaux opposants tous les privilèges indus sans manquer de faire l audit de leurs biens mal acquis. Maintenant nous connaissons le mérite de l opposition républicaine.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:22, par Adama Traoré En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Le MPP est remplie de vampires, ils se préparent pour venir sucer le sang du peuple, et je pense que le peuple n’est pas prêt à les propulser à la magistrature suprême pour se faire sucer après.

      Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 20:50, par YANDOYA AZIZ En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        NOUS connaissons la stratégie du MPP.le pouvoir ou rien !et il passe par toutes les manœuvres pour y arriver.pendant son rivale potentiel se fais de la popularité dans la clandestinité.je parie que l’UPC aura plus de voie que le MPP dans les élections a venir.le temps nous le prouvra !

        Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:35, par Tiemtoré Zakaria En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      La stratégie du MPP est simple, il s’agit de faire tout pour revenir au pouvoir et très vite. et pour cela ils sont prêts à accueillir au sein du MPP, des voleurs, des criminels, des détourneurs de fonds publics, des corrompus et corrupteurs, l’essentiel pour le MPP est que ces trous de cul les emportent des électeurs. Comment peut on gouvernement un pays avec des verres à la tête du pays ? L’UPC est saint même s’il n’y a pas assez de ténors politiques à son sein. A defaut un CDP c’est l’UPC qui devrait venir au pouvoir.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 22:56 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Je pense aune fusion mpp upc sera la bienvenue.upc+mpp=bombe atomique lancé sur cdp .en avant pour le changement

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 01:08, par Mme kigba de gatineau En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Pour des raisons d’honneur et de dignité, les opposants RSS du MPP ne doivent pas chercher à ranger Zéph. Car, ce découragement n’inspirera aucune lutte. Et les RSS se gâteraient ainsi les noms dans le futur. S’ils ne présentent pas Zéph comme seul candidat de leur opposition, ils ne se feront pas respecter. Alors chers RSS, vous êtes assez grands et rassasiés pour savoir partager ; faites preuve de sobriété et de justice. Respectez les minorités. Ça compte pour votre honneur et pour l’union au pays. Un peuple de malhonnêtes court tous les risques.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 09:39, par FABELOS En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Mon ami tu délires pourquoi Zeph ne s’est pas aligné aux autres opposants qu’il a trouvé sur le terrain ? il a eu une adhésion populaire parce que le peuple avait seulement besoin de changement et il était nouveau sur le terrain politique.Le peuple est conscient qu’il n y aura pas d’alternance possible avec l’UPC.Ce qu’il faut avoir en tête c’est que en matière de suffrage exprimés aux élections passées UPC vient en troisième position après le CDP et L’ADF.Dans cete logique si on partait au élections présidentielles avec les partis politiques présentes sur le terrain en 2012 et qu’il avait second tour l UPC ne sera pas retenu.Avec la venue du MPP l’UPC doit mettre le cap pour 2020 en allant.ZEPH est conscient de cette réalité.Ce n’est là qu’on constat.

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 02:39, par Americain En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Je reconnais le mérite de Zeph d’avoir pris son courage tot, d’avoir bien organisé l’opposition à la dernière election legislative, mais force est de reconnaitre que le genou ne porte pas le chapeau à la place de le tete.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:12, par Adama Dicko En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Le MPP est un parti politique pourri jusqu’aux derniers militants et sympathisants par contre l’UPC est un parti loyal, sans un passé taché de sang ou de crime économique. S’il doit avoir une alternance en dehors du CDP, l’UPC mériterait 100 fois plus que le MPP. Le peuple n’est pas dupé et sait ce que le MPP l’a fait, il ne l’a pas oublié.

      Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 18:13, par Capitaine Traoré En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        Adama Dicko, je suis entièrement d’accord avec vous. Le mpp est rempli de faux types . Dieu aime le Burkina il ne permettra pas que ce faux parti accède au pouvoir pour continuer la politique vampire d’un certain capitaine du 15 octobre 1987.

        Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 06:15, par El Hadj YANOGO En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Ce qui importe, c’est l’alternance en 2015. Quelque la forme et les acteurs du changement, nous applaudirons. Que Dieu soit avec nous et pour toujours !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 06:19, par Kinghorse En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Mr le journaliste meme si on t a paye, la CFOP avancera toujours dans l’unite et la solidarite jusqu’a l’alternance. Jeph ne dira rien.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 06:22, par El Hadj YANOGO En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Un référendum dans notre pays n’est opportun et désiré. Si le cdp s’entête, il nous trouvera sur son chemin ! Nul ne peut se jouer éternellement de l’avenir de notre Nation. L’héritage de nos grands parents nous commande de rester intègre et de nous défendre en tout temps et en tout lieu !

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:16, par BF En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Et que dire des autres ? Tu penses qu’ils vont rester les bras croisés quand ils vous verront sur les chemins comme tu le dis ? Soit plus intelligent que ça el hadj et laisse le peuple s’exprimer

      Répondre à ce message

      • Le 25 avril 2014 à 16:27, par KOMIN TAANGA En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

        Je suis parfaitement d’accord avec toi BF.Je me demande si Ladji n’est pas un imposteur.Comment un ladji pourrait parler de la sorte.Laisse le qu’il se mette sur le chemin du peuple et il goùtera a la determination de celui ci

        Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 16:47, par KALAN TE BAN En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      El adj,tu oses remettre en cause le choix du peuple,c’est ça hein.Arretes de courir des risques inutiles.On ne va pas préserver la volonté d’un type comme toi au détriment de celle du peuple.Tu as donc interet a faire attention faux ladji là.

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 06:48, par abach11 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Un peu d’objectivité dans vos articles, en quoi le programme dun mpp est plus réaliste que celui de l’upc ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 08:00, par CZ En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Je pense que les uns et les autres devraient avoir un peu de retenue d’une part mais faire preuve d’humilité d’autre part.
    Zeph, l’histoire l’a déjà retenu est le déclencheur de l’alternance depuis le drame de Sapouy. RSS ne sont que des opportunistes, qui comme des vautours ont attendu l’agonie du régime pour quitter un navire sans capitaine ni gouvernail. Qu’à cela ne tienne, Blaise est encore au pouvoir et rien n’est encore gagné. La pression est forte mais il semble résister mais jusqu’à quand ? Quelles sont ces chances de manœuvre ? Le plus important pour nous qui voulons l’alternance ce n’est pas une querelle de leadership entre Zeph et Roch mais c’est de s’unir pour dégager Blaise puis on verra pour le reste. Zeph a bien fait de les accueillir.Au moment venu le peuple saura décider. Mais rien n’est joué, en politique tout va vite. Soumaila Cissé en mars 2012 était donné vainqueur de l’élection présidentielle au Mali, mais un coup d’état a tout changé, les exemples sont légion en Espagne, etc. Dieu sauve le Burkina Faso des incertitudes d’un lendemain obscur.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 08:51 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Le MPP , c’est du vent elle ne survivra pas a la saison pluvieuse.
    Norbert Zongo a bien dit que la vraie opposion viendra du CDP et Zeph est arrivée il a bloqué la mise en place du SENAT pendant que les faux types (RSS) etaient toujours au CDP.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 19:38, par TasmenianDevil En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Tu n’as rien compris, Le fameux professeur de la Havard etait un ballon d’essaie du "gros" et de sa clique. Ils ont mis Diabre la bas afin de mieux bloquer les choses de l’interieur du CDP et aider a creer le momentum du non a tout et ca a marche au debut. Maintenant le vrai patron vient prendre son Gombo donc Diabre se met de cote pour laisser les grands travailler. C’est ca une analyse propre. ah ah ah

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:00, par ERIC PATRON En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Je vous en pris cher monsieur réveillez vous,l’UPC n’a rien perdu de sa suprématie.Il faut comprendre que le MPP dernier en date viens de naître et tout comme tout autre parti ils ont besoin d’une entré fulgurante sur la scène politique.Pour le moment chacun observe et je pense que les gens ne mettrons pas du temps pour comprendre que le seul opposant digne de nom ici c’est Zeph.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:06, par Bravo En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    véritable dilemme pour l’UPC ; Avis aux politologues et analystes politiques !

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:09, par gros bras mince En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Pour moi le choix est claire ou plutôt je dirai qu’il n’y a pas de choix puisque monsieur Zeph fait bien de rester sur ses gardes.Ce qui est sure le MPP n’est pas digne de confiance et ce qui confus dans tout ça est le fait que d’aucun n’arrives pas a voir plus loin que le bout de leur nez et sont vite pris au piège.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:11, par Badpress En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    "Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), qui a fini par tout happer autour de lui". Zeph ne veut plus happer tout autour de lui par expérience. Encourage ton MPP M.le Mppiste à agglutiner tous les opposants moutons au lieu de les happer . C’est au moment de les vomir que les RSS comprendront leur malheur.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:18, par La fille du capo En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Qu’a cela ne tienne je crois bien qu’il y’a un seul chef de fil de l’opposition au Burkina et lui c’est monsieur Zeph ;c’est au MPP ne venir vers le chef de fil de l’opposition et non le contraire.Apres tout Zeph fait bien de garder un peu distance contre ce parti.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:20, par Changement2015 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Félicitation monsieur le journaliste ! C’est un excellent article. La position de Zéph est la meilleure. L’ennemi de ton ennemi est ton ami. UPC et MPP ont pour adversaire commun le CDP. Donc ils doivent s’unir pour le combattre, sinon l’alternance dans un contexte de conflit entre les opposants ne serait qu’un rêve. Vive l’alliance après le second tour de la présidentielle.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:32, par le woudy En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Je crois bien que petit a petit Zeph va remonter la pente,le peuple comprendra vite que le MPP est loin de faire l’affaire des Burkinabé.Zeph l’a bien compris et il faut que beaucoup le comprenne également,le MPP et l’UPC sont loin d’ailleurs d’avoir les même ambitions.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:49, par gros bras mince En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    L’équation est simple a résoudre et le chef de fil de l’opposition monsieur Zeph a déjà même trouver le résultat.Il est simple c’est celui de poursuivre bonnement sur cette lancée ;quand le peuple se réveillera il s’auront qui choisir au grand jour.Courage a monsieur Zeph pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 10:12, par electron 1er En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Pourquoi le chef de fil devrai avoir le même ton que ce trio de démissionnaires qui a longueur de journée passe leur temps a mentir le peuple.Fondés sur des velléités ce parti ne pourra jamais inquiéter l’UPC a plus forte raison le CDP.Du jour au lendemain ça va s’écrouler puisque tout ce qui est construit sur des mensonges s’effondre sans fruit.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 10:47, par SKOOL BOY En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      Je suis bien d’accord avec toi electron surtout où tu méprises le MPP.Toutefois je puis t’assurer que UPC=MPP=n’importe quoi.

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 11:13, par Anita Manour En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      A vous de vous de voir, vaillant peuple du Burkina. Si vous acclamez le trio sur son passage, je comprend que vous voulez lui dire merci d’oser dire merde au CDP de François. Mais de là, dire que vous allez les voter, je me demande si voulez vraiment le changement. Ils ont contribué à ronger le pays et aujourd’hui, ils veulent se comporter en agneau. Tout sauf eux. je préfère un traitre de Herman à ces gens là.

      Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 11:21, par Anita Manour En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

      A vous de voir, vaillant peuple du Burkina. Si vous acclamez le trio sur son passage, je comprend que vous voulez lui dire merci d’oser dire merde au CDP de François. Mais de là, dire que vous allez les voter, je me demande si vous voulez vraiment le changement. Ils ont contribué à ronger le pays et aujourd’hui, ils veulent se comporter en agneau. Tout sauf eux. je préfère un traitre de Herman à ces gens là.

      Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 11:58, par mountuan TRAORE En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Mes amis ce qui est sûr les sankaristes et toute la vrai gauche joueront les arbitres pour ces élections présidentielles en 2015. Dans tous les cas, il y aura une alternance en 2015 ou ça sera le chaos.

    Entre l’ultra libéral et le social démocrate on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 12:05, par le Refus En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    C’est quoi ces écrits là . Il faut que les gens comprennent que le MPP n’est qu’un mirage. Il n’ya absolument rien dedans.Rien du tout

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 12:13, par l’Impartial En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Peut importe celui qui prendra le pouvoir. L’essentiel c’est de respecter l’article 37 qui fixe à deux mandats au plus à tout président qui dirigera notre cher pays. Ce qui est intéressant c’est que chaque président sera obligé de bien gouverner (bonne gouvernance) le pays pour ne pas rendre amèrement compte au peuple sa gestion. Dans ses conditions, le pays empruntera le chemin du développement tout en consolidant la paix...

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 14:34, par le véridique En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Quand je lis les analystes de la situation politique au Burkina Faso j’ai le sentiment que ses derniers tentent insidieusement de mettre dos à dos les deux supers puissants partis de l’opposition que sont le MPP et UPC. Nous gardons espoir en Allah que ces analystes sournois ne parviendrons jamais à rien. Qu’Allah écarte toutes formes d’animosités,d’incompréhension entre tous les partis d’opposition résolument engagés pour l’alternance chez nous ici au Faso. Amin. Quand on a le même combat quand on lutte pour les mêmes objectifs il n’y a point de divergence,pas même de leadership. Les leaders de l’opposition doivent impérativement coopérer si on veut vraiment en finir avec le système actuel. le véridique non (le veridique).

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 14:40, par le véridique En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    par le véridique
    Quand je lis les analystes de la situation politique au Burkina Faso j’ai le sentiment que ses derniers tentent insidieusement de mettre dos à dos les deux supers puissants partis de l’opposition que sont le MPP et UPC. Nous gardons espoir en Allah que ces analystes sournois ne parviendrons jamais à rien. Qu’Allah écarte toutes formes d’animosités,d’incompréhension entre tous les partis d’opposition résolument engagés pour l’alternance chez nous ici au Faso. Amin. Quand on a le même combat quand on lutte pour les mêmes objectifs il n’y a point de divergence,pas même de leadership. Les leaders de l’opposition doivent impérativement coopérer si on veut vraiment en finir avec le système actuel. le véridique non (le veridique).

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 15:54, par ROOT BOY En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    j’ai envie de rigoler quand je vois de tels écrits.Je ne sais pas c’est quoi de concret que ceux de l’opposition ont bien pu faire pour que certains se mettent a esperer un ballotage en 2015.Les voies de l’UPC et du MPP réunies ne vaudront pas 20% vous pouvez me croire

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 16:51, par lagaret7 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Zéphirin ou Rock, nous on veut seulement l’alternance en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 18:27, par aromtingaa En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    pour faire patir le CDP il faut unifation des partis politic il faut que l,opposition unisent je comprend le chef de l,opposition mais il faut la solution senegalaise pour 2015 au burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 23:42, par MEFIONS NOUS En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Le peuple doit savoir que le MPP est un faux parti d’Opposition créé par Blaise Compaoré himself dont le but est de contrecarrer la montée fulgurante de l’UPC et de l’ensemble de l’Opposition véritable. Il ne faut pas se leurrer. Blaise est un fin politique et il l’a toujours démontré. Méfions nous de ce parti- agent-secret-du-CDP créé pour infiltrer l’Opposition afin de créer la zizanie et le détruire de l’intérieur. Ainsi fait, le CDP pourrait toujours rester aux commandes de ce pays. Tous sont mouillés dans les intrigues et assassinats divers. Comment voulez vous qu’ils ne se couvrent pas ? Ils sont scellés par l’histoire. C’est un parti commando en mission créé à dessein par Blaise lui même pour venir à la rescousse du CDP. C’est donc une aile du CDP. Croyez moi. François et Assimi peuvent être ou non au courant du stratagème. Blaise est un fin politique. Soyons vigilants et méfions nous du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2014 à 04:39, par Brutus-le-Romain En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Cette hypothèse avait été, je crois, entrevue par les analystes politiques avertis. En effet, Norbert ZONGO avait bien raison quand il disait que la vraie Opposition viendra du sérail des collaborateurs (ex-qualité) de Blaise Compaoré. Mais ce qu’il a oublié de dire, c’est que des "Grosses Pontes" du CDP de l’époque, les trois les plus "vus" se retrouveraient dans cette Opposition entrevue. Les insuffisances du Président ZEPH décrites par Mr. Quophy tiennent plus des facilités de tromperie des fondateurs du MPP qui ne sont que des Renards aux longs crocs, que des "mauvaises" visions stratégiques de celui-ci. Et c’est pourquoi d’ailleurs, le danger de se voir "subtiliser" le leadership de l’Opposition avait été déjà annoncé (prudemment certes), mais subtilisation quand même par les RSS qui viendra logiquement laisser voir venir la probable retrouvaille "Blaise Compaoré = RSS" à la fin de la course. Qu’on ne se leurre pas. C’est le jeu qui sera joué au sortir de cette danse macabre. Comme quoi en politique on doit s’attendre. Au Président ZEPH, je dirai "COURAGE et BON COURAGE". Nous irons bien de l’avant et s’il plait à Dieu, nous y parviendrons tôt ou tard. Les RSS, tout en se présentant contre le CDP, ne se sont jamais opposés à Mr. Blaise Compaoré. Ce qui fait sentir le souffre et laisser comprendre une "probable" complicité entre eux pour affaiblir l’UPC nouvellement arrivé sur le terrain politique avec des stratégies plus honnêtes et plus sincères. Ce qui constitue de vraies épines dans les pattes des ces gens-là.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2014 à 10:59, par fan de UPC En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Le MPP a profiter de notre marche dernière en date pour s’affirmer et maintenant il sont en train de retirer nos militant.Ça montre que ces gars sont pas vraiment sérieux et ça je ne m’en doutait pas.Tout porte a croire qu’ils veulent créer une division au sein de l’opposition,ils n’on nullement l’intention de partager le gâteau et ça va leur coûter cher.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril 2014 à 18:03 En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    Les burkinabè auront tord de n’avoir pas choisi zèph comme président. Il remplit toutes les conditions pour l’être.

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril 2014 à 11:28, par Maxwell En réponse à : Politique nationale : Zèph et l’équation MPP

    De grâce arrêtez d’opposer inutilement UPC et MPP. Que l’on ne se trompe pas d’adversaire. Les 2 leaders sont assez matures pour savoir ce qu’ils doivent faire s’ils veulent l’alternance en 2015. L’on pourrait s’inspirer de l’exemple ivoirien et de la convention entre le RDR et le PDCI RDA. Ceci pour dire que si l’UPC est à Kosyam, le MPP sera à la primature et vice versa. Il faut que les dirigeants de ces 2 partis soient sereins et ne se laissent pas divertir par les cogneurs de têtes car leur objectif commun c’est l’alternance tchoko tchoko en 2015.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés