Respect des normes qualité : L’entreprise Ô Fadila détruit ses sachets de jus suspects.

jeudi 24 avril 2014 à 22h25min

Encouragée par la Ligue des consommateurs du Burkina, l’entreprise Ô Fadila a procédé, ce jeudi 24 mars, à la destruction de lots de jus en sachets non respectueux des normes de traçabilité. Une action exemplaire décidée par l’entreprise elle-même.

Respect des normes qualité : L’entreprise Ô Fadila détruit ses sachets de jus suspects.

Depuis le 11 mars, la société spécialisée dans la production d’eau et de jus en sachet Ô Fadila avait été contrainte de fermer ses portes pour cause de non traçabilité de certains actifs utilisés dans la confection de jus d’orange et d’ananas, en particulier des arômes. Commercialisés depuis septembre 2013, ces jus ont été retirés du marché à la demande de la Ligue des consommateurs du Burkina. Ce jeudi 24 avril, le Directeur de l’entreprise Ô Fadila, Issouf Traoré, a donc procédé à la destruction de tous les lots de jus suspects en présence du Secrétaire général de la Ligue des consommateurs pour la région du Kadiogo, Pascal Zaida, ainsi que de la représentante de l’Agence burkinabè de normalisation de la métrologie et de la qualité (ABNORM), Ginette C. Goungounga.

Un manque à gagner conséquent

Fermée pendant plus d’un mois, l’entreprise Ô Fadila accuse un manque à gagner d’environ 17 millions de F CFA, sans compter l’amende pour non-respect des normes. Une somme assez importante pour convaincre les autres producteurs et fabricants de produits alimentaire de respecter les normes de qualité et de traçabilité des produits. « Nous repartons maintenant sur de bonnes bases », assure M. Traoré qui a lui-même décidé de la destruction des jus. La quarantaine de personnes employées par l’entreprise se montre également satisfaite de cette reprise après plusieurs semaines de chômage technique.

Accompagner les entreprises

En plus d’alerter les consommateurs et les pouvoirs publics sur le non-respect des normes en matière de production et de distribution alimentaire, la Ligue des consommateurs souhaite également accompagner les entreprises à améliorer la qualité de leurs produits. C’est en ce sens qu’elle salue le geste responsable de M. Traoré qui, espérons-le, donnera l’exemple à la dizaine d’unités de production fermées à l’heure actuelle en attendant d’être en règle.

Pierre Mareczko

Lefaso.net

Messages

  • C’est bien,mais c’est pas arrivé.

  • Les bonnes décisions sont toujours bien accueillies si celles-ci répercutent le bien-être et la santé des personnes consommatrices.
    Ma.Soledat Delgado
    Tècnica de Consum
    Ajuntament de Pallejà- Barcelona

  • S’il vous plait, faite le tour des régions du Burkina : ce jus continu de circuler sur le marché.

  • C’est donc dire que TRAORE savait que son produit n’était pas bon et il continuait d’en commercialiser impunément.On nous dit qu’il y a un manque à gagner de 17 millions, et quel est le montant pour la santé de tous ceux qui, pendant un certain temps, ont consommé ces produits ?

  • Merci bcp a Mr Traore et a la ligue des consommteurs pour leur responsibilte respecte, a travers leur geste envers le bien etre de la societe. Pour ces 17 millions perdus, svp ne pleurez pas ! car au contraire vous avez sauvez plusieurs millions de personnes de maladies bizarre, pire pour ne pas dire q vous avez evite d’endeuiller plusieurs familles de la societe ! Dieu vous recompensera !
    Je vous remercie d’avoir jete ces produits suspects ! Il y a des commercants dans Ouaga, qui au lieu de faire comme vous, ils allaient juste diminuer le prix du produit perime’ou suspect et le vendre moins cher pour ne pas perdre leur argent ! C’est du haram, Dieu les voit et l’enfer les attend ! Merci

    • slt.JE PENSE COMME TOI QU’ON PEUT TOUJOURS CHERCHER LE PROFIT MEME SI L’ON A PERDU A UN MOMENT.MAIS L’HUMAIN ;SI L’ON PERD C’EST POUR TOUT JOUR.
      UN CONSEIL AUX ENTREPRISES:LA NON QUALITE N’EST PAS SYNONYME DE MANQUE DE MOYEN POUR ATTEINDRE L’EXCELLENCE MAIS PLUS TOT UNE BOULLIMIE DU PROFIT.LES ENTREPRISES VISENT VISENT TOUJOURS LA GROSSE CAGNOTTE SANS SOCLER LA BASE.
      LA NON QUALITE COUTE CHERE A L’ENTREPRISE:retouches ;rebuts ;surinvestissements ;perte de temps ;perte de renommée...

  • Félicitation comme vous repartez sur de nouvelles bases mais comment pouvez vous nous rassurer que tout le produit a été retiré du marché.Il sera souhaitable de mettre l’accent sur les huileries qui ne font que pleuvoir chaque jour et les eaux conditionnées en sachet.

  • pendant ce temps d’autres sociétés déversent leurs eaux polluées dans les caniveaux juste derrière le SIAO....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés