Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

jeudi 24 avril 2014 à 00h05min

Les cités universitaires de Ouagadougou, Bobo et Koudougou ont été dotées de 2 000 nouveaux matelas à mousse spéciale à un coût global de 94 000 000 FCFA. La cérémonie de remise de la dotation, présidée par le ministre de tutelle, Moussa OUATTARA s’est tenue sur le site de la cité de Kossodo à Ouagadougou ce 22 avril.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

1 079 matelas pour les cités de la capitale, 421 pour celles de Bobo-Dioulasso et 500 pour Koudougou. Voici la répartition de la dotation gouvernementale au Centre Nationale des Œuvres Universitaires (CENOU). Ce geste vient compléter toute une série d’actions pour l’amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants du Burkina.

« Après la rénovation et construction des cités et amphithéâtres, l’augmentation de l’aide universitaire » des matelas à mousse spéciale viennent accompagner la mesure « du gouvernement de mettre dans de bonnes conditions de vie et de travail des étudiants » a avancé Moussa OUATTARA, ministre des enseignements secondaires et supérieurs.

Moussa OUATTARA a interpelé les bénéficiaires sur le bon usage du matériel.

Dramane GUENE

RTB

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 avril 2014 à 04:40, par Le prof
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    Ces matelas coûtent entre 10500 et 11500 à l’usine . Et selon le montant affiché , le matelas coûte 47000fcfa. Ceux qui veulent peuvent faire le tour à kossodo et demander les prix dans les usines. Avec 94000000 millions , on pouvait avoir au bas mot 4000 a 5000 matelas. Il faut que le ministre nous donne des explications. Il ne suffit pas de donner le nombre mais aussi la qualité et les conditions d’acquisition ( appels d’offres , gré à gré etc.....) pour rationner les ressources , le ministère aurait dû faire une consultation restreinte avec les usines . Sinon il n’y a aucun honneur à se pavaner pour présenter du matériel sur facturer . Quel dommage pour le pays et les bénéficiaires.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 05:22, par vérité no1
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    On va tout voir avec cette histoire de référendum !!!! Un gouvernement méchant qui se transforme subitement en mère theresa, il ya de quoi s’inquieter.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 06:28, par Kibora
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    Vivement que ces matelas parviennent aux étudiants. En 2011, des nattes et couvertures destinées aux sinistrés de 2009 avaient étés découvertes au domicile d’un maire. Au BF, certains n’ont pas honte. Ils détournent tout ! ils sont même prêts à détourner purgeoir.
    Félicitations au donateur.

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 08:26
      En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

      Nous voyons effectivement que ce ministre fait tout en lieu et place des structures (EPE ou EPSCT) qui lui sont rattachés alors que les textes consacrent leur autonomie financière. Monsieur le MEF, situez - nous sur la régularité de cette pratique qui sent une odeur d’affairisme. 47 000 francs CFA pour un matelas d’une place ? Soyons sérieux.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 08:16, par JACQUES
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    De grâce qu’on arrête d’insulter l’intelligence des gens.C’est pas avec des matelas qu’on pourra acheter la conscience de nous les étudiants même s’il y a parmi nous des brebis galeuses.A quoi sert de nous donner des matelas si c’est pour nous empêcher après d’y poser la tête sous prétexte de vacances.Qu’on donne les matelas aux véritables destinataires même si eux ne présentent pas véritablement un obstacle à nos projets ignobles car aucun étudiant digne ne sera tranquille dans sa conscience en reposant sa tête dans ces matelas en sachant que nos frères sœurs papas et mamans dorment à même le sol dans nos hôpitaux faute de matelas

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 08:20
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    Monsieur le ministre, vous auriez bien fait de ne pas faire cette cérémonie pour présenter ce régime qui achète des matelas à 47 000 f cfa/ l’unité. Même importés d’une autre planète, cela aurait cout légèrement moins. Mais voilà nous sommes au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 10:44, par Kango
      En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

      Quelle pitié ils sont cupide et avide. Si non qui va acheter un matelas une place à 47 000 F. CA veut dire simplement qu’il ne connait pas le prix réel ou il y a longtemps qu’il a acheté un matelas pour un parent du village.Bande de voleurs vous pouviez toujours nous tromper mais pas DIEU.

      Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 10:49, par alinas
      En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

      c’est clair mon frère soyons attentifs et vigilant.
      meme a l’heldorado on vendrait pas des matelats de cette qualité à des prix pareilles.

      Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 13:35, par Anita Manour
      En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

      Ainsi, vivent-ils de nos jours : ils ont quitté de près ou de loin , parents, amis, leur village natal pour aller chercher le savoir dans un temple de savoir. Mais hélas, leurs rêves se sont vite transformés en cauchemar. En effet, ne sachant où loger, certains dorment sur les bancs dans les amphi théâtres et avant 5 heures du matin, ils doivient se réveiller chercher un endroit où laisser le petit sac que contenaient leurs habits, et ensuite aller négocier un sceau de douche avec leurs camarades qui ont eu cette chance d’avoir une cellule ( chambre de zogona à peine 4m²)en cité universitaire pour enlever quelques poussières sur leurs corps et espérer apaiser les courbatures de la nuit avant l’arrivée des accupants. Mais je ne vous dirai pas assez long sur les conditions de vie de ceux qui logeaient dans ces cellules d’infortune( sur les milliers de dossiers de demande d’admission en cité vraiment protocolaire, seulement quelques centaines sont retenus ; et le reste alors ?). les conduits d’eau étaient détériorés. par conséquent,l’eau sale et polluée des toilettes ne coulant presque plus, celle-ci remontait dans les couloirs et rentrait des fois dans la chambre de ceux qui ont loué ces locaux. et dès lors, bonne arrivée les odeurs nauséabondes, les moustiques et les maladies. Pour pallier à ce problème, le gouvernement avait évoquer en son temps une occupation anarchique des chambres qui serait à l’origine de ce problème. il a donc mis certains étudiants dits Cambdgeains dehors pour également raison de sécurité car l’immeuble peut s’écrouler à tout moment du fait des surplus dans les chambres. mais allez-y voir aujourd’hui. les chambres individuelles en cité patte d’oie sont devenues des chambres doubles, et les chambres doubles, celles de 4 personnes. Mais jusque là, l’immeuble ne s’est pas encore écroulé.
      Chers internautes, si vous me suivez bien , je n’ai cité jusqu’à présent que deux catégories de personnes que sont ceux qui dormaient dans les amphis et ceux qui qui ont eu des cellules d’infortune. Les autres alors ? eh bien les autres se sont d’une part ceux qu’on appelle dans leur jargon,les Cambodgeains. Ils ont "négocié" avec ceux qui ont eu la chance d’avoir une cellule d’infortune. Souvent ils dorment à trois, quatre, cinq ou six dans cette même cellule de 4m². Vous me demanderez comment le font-ils avec un matelas d’une place. He bien ils ont planifié ; c’est-à dire qu’ils ont un programme avec deux groupes qu’ils ont formés qui doivent respecter les heures de sommeil. en effet,avec 6 personnes, nous avons deux groupes de trois personnes, l’un dort aux heures habituelles par exemple de 21heures à 1 heure. ils se couchent ( comment vous expliquer cela ?) dans le sens contraire du pied et de la tête. les trois têtes sur le matelas d’une place et les trois pairs de pieds sur des chaises qu-ils ont ramassées en salles d’étude.Dès 1 heure du matin, le deuxième groupe vient le remplacer. peu importe que le sommeil vous ait suffit ou pas, vous devez céder la place. d’autre part, il y en a qui se sont associés pour louer des maisons en villes avec les conditions que vous connaissez.
      Quant à ceux là même qui ont le ticket de restaurant , ils doivent faire de longues files d’attente pour manger avec un nombre de plats limités. Tampis pour ceux qui ne veulent pas suspendre le cours dans l’amphi pour s’aligner à temps.
      Bref ! Et les évaluations : un devoir par matière avec le nombre de passants limités. telles sont quelques minimes parties des conditions de vie des étudiants du Burkina et principalement ceux de Ouagadougou.
      Eh vous élèves qui soutenez le referendum et l’installation du sénat, avez-vous vécu cela pour soutenir des choses budgétivores qui sont moins utiles que vos conditions de vie ? Certainement pas. A quoi servent tous ces matelas aujourd’hui ? Nous voyons ce que vous voulez en venir.Ceux qui sont pour le sénat et le referendum ne pensent qu’à eux mêmes. Mais nous vous attendons . Webmaster.....

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 11:27, par algebriquement.
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    c’est grave au FAso. surtout au MESS. Ouatt Mouss fait tout à la place des EPE. hier les pavillons construits et équipés (pour certains) à la place des Universités, aujourd’hui ce sont les matelas. Algébriquement, une place à 47 000F. C’est pourquoi Blaise a les problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 16:06, par l’Iman bruno
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    Il faut que les membres du gouvernement Blaise arrêtent d’insulter l’intelligence du peuple burkinabè. Ils jouent avec le mythe des grands chiffres pour tenter de faire avaler la couleuvre de basses besognes sur les deniers de l’État. Si le ministre est incapable de gérer 94 petits millions sans surfacturés qu’il ait la décence de cacher les chiffres et dire au peuple burkinabè que Blaise a octroyer 2000 matelas aux étudiants . Mais comme à son habitude ce gouvernement conscient de la misère des populations aiment brandir les gros chiffres pour commettre en dessous les crimes économiques les plus graves. 110 milliards par ci , 3 milliards par la et tout ça pour gonfler au nom du peuple leurs comptes sous les lits ou dans les armoires de leurs maisons. Il faut un inventaire sérieux de tout çà apres 2015 et que tous les criminels soient sanctionnés à la hauteur de leurs forfaits

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 17:20, par Bilko
      En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

      S’il y avait un championnat du monde de surfacturation et d’opacité le MESS remporterait la médaille d’OR. L’an passé le gouvernement a donné 14 milliards pour les universités mais comme quelqu’un l’a si bien souligné le MESS en a fait une gestion centralisée et obscure.
      Halte à la gourmandise et la malhonnêteté dans ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 20:57, par Bilko
    En réponse à : Enseignement supérieur : 2 000 matelas pour les cités universitaires

    MESS version OuatMous= remise en cause de l’autonomie financière des universités.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés