Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

jeudi 24 avril 2014 à 00h15min

Plan Burkina a organisé une cérémonie d’inauguration d’un complexe scolaire à Kourao dans la province du Bam le 22 avril 2014. D’un montant de 66 916 112 FCFA, la réalisation de cette infrastructure scolaire a été entièrement financée par un homme au « cœur d’or ». Norvégien de nationalité, Per Tore Teksum en est à son 6e complexe scolaire construit sur fonds propre dans cette province, soit plus de 404 millions de francs CFA investis pour l’éducation des enfants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

Kourao, une bourgade située à plus de 170 km de Ouagadougou, a connu une mobilisation particulière ce 22 avril. Personne ne voulait se faire conter l’évènement. Ainsi, sous une chaleur de plus de 45°, les populations n’ont pas hésité à rester sous le soleil plus de deux heures pour assister à la cérémonie d’inauguration du complexe scolaire de ce village.

Certes, l’école existe depuis longtemps. Mais, le bâtiment était dans un état de délabrement très avancé au point que les parents d’élèves décidèrent de construire des paillotes. C’est sous ces paillotes que les enseignants dispensaient le savoir aux enfants durant trois ans. Et là, « les piqûres de scorpions ne manquaient pas ; on voyait plusieurs fois des serpents, heureusement, il n’y a pas eu de morsure. Tant qu’il y a le vent, il faut que nous quittions les salles pour attendre des moments un peu propices. On assistait à des abandons ; on sentait la tristesse au sein des élèves, enseignants et même de toute la population », raconte Norbert Sawadogo, directeur de l’école.

Fini les piqûres de scorpions

L’attente fut donc longue. Jusqu’à ce qu’un homme au « cœur d’or » prenne l’engagement de les sortir de là. Ce généreux donateur a quitté plus de 10 000 km de là pour venir secourir ces enfants de Kourao. Per Tore Teksum, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a financé la construction de ce complexe scolaire à hauteur de 66 916 112 FCFA, sur fonds propre.

La réception provisoire du joyau a été faite en octobre 2013. Et, ce 22 avril, il s’agissait de l’inauguration officielle. Ledit complexe est composé de trois salles de classe électrifiées, trois logements d’enseignants avec cuisines, douches et latrines, deux blocs de trois latrines séparés filles/garçons avec un dispositif de lave-mains, un forage avec abord aménagé et une cuisine pour la cantine scolaire. « « Même s’il y a toujours des besoins, aujourd’hui, nous sommes les plus heureux parce que la sécurité y en a, l’équipement dans les salles, y en a ; le courant y en a… », témoigne, tout heureux le directeur de l’école.

Ce norvégien au « cœur d’or » n’en est pas à son premier acte de bienfaisance dans la province du Bam. Kourao en est le sixième du genre. Depuis 2007, année où le donateur a connu le Burkina, il a déjà financé la construction des complexes scolaires à Malwalé, Yaoghin, Bokin, Komsilga, Ouidtenga.

A ce jour, il a investi la somme de 404 164 193 FCFA pour la réalisation de ces différentes infrastructures. Et, tout porte à croire que l’édile ne s’arrêtera pas là. Pour 2014, avant même son arrivée, un accord pour la construction du 7e complexe est en cours de signature. C’est le village de Touga dans la commune de Tikaré qui en est l’heureux bénéficiaire. La réalisation de cette infrastructure est estimée à 82 110 910 FCFA. Le maître d’œuvre, comme c’est le cas pour les six autres, sera Plan Burkina.

Bam-Teksum : une histoire de cœur

Cette histoire d’amour entre l’homme et la province est née de manière fortuite. Elle est partie d’une autre histoire : celle de la construction par un jeune norvégien d’une école à Kaya (école de Gabou) grâce aux recettes de la vente d’un véhicule représentant le 1er prix qu’il avait remporté lors d’une course automobile. Per Tore TEKSUM apprend cette histoire par les médias et décide d’entrer en contact avec Plan Norvège. A la suite de cette rencontre, il visite Plan Burkina en 2007 pour s’imprégner de son expérience dans la mise en œuvre des programmes. Ainsi, le bureau de Plan Kongoussi est désigné pour le recevoir. Sur place, il visite plusieurs réalisations de Plan mais aussi des écoles sous paillotes de la province du Bam.

Touché par les conditions précaires des enfants des localités visitées, M Teksum, dès son retour, contacte Plan Norvège pour financer un complexe scolaire dans la province du Bam au Burkina. Ainsi, le 1er complexe fut réalisé à Malwalé dans la commune de Bourzanga au cours de l’année 2007-2008. La même année, le généreux donateur finance la réfection de l’école du secteur 5 de Kongoussi et la réalisation d’un forage avec son abord et la formation des membres du CGPEA à Rouko Souma. Et, c’est parti pour une longue histoire d’amour entre un homme et une province, située à la lisière du sahel burkinabè.

Ainsi, en 6 ans, les réalisations faites par Plan Burkina, grâce au financement exclusif de Per Tore Teksum sont les suivantes : 18 salles de classe, 20 logements d’enseignants, 7 forages, 11 blocs de latrines à 3 cabines séparés filles/garçons équipés de dispositifs lave-mains, 21 salles de classe électrifiées, 3 logements d’enseignants électrifiés, 3 salles de classe réfectionnées.

Per Tore Teksum, chevalier de l’ordre du mérite burkinabè

Fort logiquement, pour services rendus à la Nation, ce mécène hors pair a été fait chevalier de l’ordre national burkinabè à l’occasion de l’inauguration du complexe de Bokin en 2010.

« Pour nous, on ne peut pas décrire la générosité de M Teksum. C’est vraiment incroyable qu’une personne puisse enlever l’argent de son propre compte pour financer des projets ici au Bam à plus de 10 000km de chez lui. On ne sait pas où ça va s’arrêter, mais on sait qu’on va entamer bientôt la construction d’un 7e complexe scolaire », soutient Mark Wentling, le représentant résident de Burkina.

« C’est un exemple de solidarité internationale qu’il fallait absolument venir saluer. C’est pour ça que nous sommes venus Plan international et ce généreux donateur. Mais aussi pour féliciter l’ensemble des acteurs du système de l’éducation de la localité, féliciter les enseignants pour les indicateurs de performance qu’ils réalisent ici », déclare pour sa part la ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Koumba Boly/Barry, la présidente de la cérémonie.

Le maire de Bourzanga, Mahamadi Badini, tout en exprimant sa satisfaction et celles des populations de la localité appelle la communauté éducative à bien gérer ce joyau et d’amener les enfants à connaître son importance, à l’utiliser à bon escient.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 avril 2014 à 04:40, par Burkinlim
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    Avec 400 000 000 environ, on peut construire 20 classes des logements d’enseignants avec douche et électricité, des latrines publiques. En comparaison, où va l’argent de notre or ? Combien a coûté le meeting de Bobo du 12 avril ainsi que celui du MPP ou encore la marche du 18 janvier. Vous les hommes politiques, si vous ne changez pas votre façon de gérer le pays, c’est la société civile qui va vous chasser du pouvoir.

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2014 à 07:51, par Yakoub
      En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

      Mon frère, ils sont tous même chose, et le plus pire, ceux qui conteste le pouvoir actuel semble être plus pire. C’est pourquoi je préférè voir ce pouvoir continuer peut être que les bons donateur comme ce Monsieur vont continuer à nous aider dans l’éducation . Des gens qui fêtent leur richesse et qui n’ont jamais construit une complexe scolaire ou santé, peu importe la qualité. En tout cas je l’ai pas encore appris peut être que je me trompe. Ils veulent tout simplement le pouvoir pour leur propre business. C’est dommage , si on pouvait confier la gestion du pays à ce Norvègien ????

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 09:27, par Foulga
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    merci au genereux donateur.mais attention aux récupérations politiques

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 10:16
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    Merci à monsieur Per Tore TEKSUM pour tout ce qu’il a fait notre pays, que cela serve d’exemple à nos compatriotes à l’intérieur comme à l’extérieur.
    Pendant que dans mon pays on n’en fini pas avec les cours sous PAILLOTES, nos politiciens veulent la mise en place d’un senat à des coûts exorbitant. Soit vous voulez copier ce qui se fait dans d’autres pays, dans ce cas je vous dirai de remarquer que dans les pays où il y a cette deuxième chambre constitutionnelle, les élèves ne prennent pas les cours sous des paillotes, ah, peut être pour vous servir, mais sachez qu’on a déjà compris ce jeu et on vous tient à l’œil.
    Encore merci à monsieur Per Tore TEKSUM pour ses œuvres.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 11:52, par Karembiiga
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    Mr Ték..Som ! Félicitations ! Vous êtes un jésus au Bam. Et Kongoussi et ses petits villages peuvent bien dormir maintenant. Je vous ferai un petit cadeau de livre. On souhaite que la suite de la gestion de l’argent soit plus honnête et bien orientée. Tout le monde est malhonnête ici. J’ai pas peur de le dire. Car par exemple dans les lycées comme le municipal de Signoghin à Ouaga, les constructions des classes sont toujours sous chaînage depuis 2004. et des profs chôment sans horaires. Sir Teksum, enorabuenas ! Vous lavez le visage et la bouche de Koumba Boly !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril 2014 à 12:25, par Narmer
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    Nous ne pouvions que remercier le généreux donateur. Dans la même lancée, nous souhaiterions aussi que les Burkinabè qui financent pour construire des offices religieux parce qu’ils veulent "entrer au paradis" après leur mort songent à financer pour construire des écoles, des centres de santé, des forages, etc. En le faisant vous sauverez des populations entières de la faim, de la soif, de la maladie, de l’ignorance et Dieu miséricordieux vous le rendra au centuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2014 à 09:20, par Rakiss- Saagl- go
    En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

    Vraiment, que dieu benisse ce monsieur. voila une belle lecon de generosite.
    Il n’a aucune ambition politique dans ces villages, il n’a aucun parent qui y habite et pourtant, il est pret a sacrifie pres d’un demi milliard pour l’education qui est un pillier important du developpement.
    Combien de Burkinabe qui sont milliardaires peuvent faire un tel geste purement desinteresse ?
    si au moins nos politiciens pensaient a investir une partie de l’argent vole dans de telles oeuvres, au lieu de gaspiller a acheter les consciences, a payer les faux marabouts et autres diseurs de "fausses bonnes nouvelles".
    Dieu benissez ce monsieur et surtout, apprenez nous le partage.

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2014 à 17:55, par rayimsomde
      En réponse à : Kourao : Un mécène offre un complexe scolaire flambant neuf au village

      Quand on lit des articles pareils on ne peut qu’être vexé, quand on pense que le Burkina regorge de multimilliardaires. Quelle tristesse, quelle avidité, quelle boulimie ? François COMPAORE qui ne cesse d’ériger des building, Tane Alize de construire des cités, GUIRO de camoufler du milliard dans des cantines sans être inquiété, la preuve en est qu’aujourd’hui il circule en toute impunité. A la lumière de ce qui précédé je ne peux qu’être consterné et le crier à haute et intelligible voix. Franchement honte à nous, car nous sommes très égoïstes. Malgré tout on garde espoir car on se dit que bientôt le vent du changement soufflera sur la patrie des hommes intègres. La pauvreté nous mine et va crescendo, quel pays de bordel ? Sachez que nul n’est indispensable ici bas. Merci

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés