Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

vendredi 18 avril 2014 à 04h51min

Dans la déclaration ci-après, la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, l’impunité, la fraude et pour les libertés (CCVC) donne son opinion sur les dernières mesures sociales du gouvernement et interpelle les autorités sur les coupures d’eau et d’électricité qui se succèdent et s’aggravent depuis janvier 2014.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

COALITION NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LA CORRUPTION, LA FRAUDE, L’IMPUNITE ET POUR LES LIBERTES (CCVC)

CGT-B - CNTB - CSB - FO/UNSL - ONSL - USTB - SAIB - SAMAE - SATEB - SNEAB - SNESS - SYNATEB - SYNATIC - SYNTAS - SYNTRAPOST - SYNAPAGER - SYNATIPB - SYNATRAD - SYSFMAB - SYNATEL - UGMB / ACAT-BURKINA - AECC - AJB -AS/KEBAYINA /FB - CODDE - LDLP - LIDEJEL - MBDHP - MBEJUS - ODJ - REN-LAC - SOCIAL/ALERT – UGEB

A PROPOS DES MESURES SOCIALES DU GOUVERNEMENT ET DES COUPURES D’EAU ET D’ELECTRICITE

Travailleuses, travailleurs, populations du Burkina Faso,

Peuple du Burkina Faso,

A la suite d’un Conseil des ministres extraordinaire tenu le 24 mars 2014, le gouvernement burkinabè a annoncé une série de mesures en faveur de certaines couches de la population. Le coût de ces mesures a été estimé d’abord à 110 milliards, ensuite à 117 milliards de francs. A partir du 7 avril, des missions du gouvernement ont sillonné les 45 provinces du pays pour « expliquer les nouvelles mesures sociales et recueillir les observations et recommandations des bénéficiaires afin d’améliorer la mise en œuvre ».

La Coalition Nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, l’impunité, la fraude et pour les libertés (CCVC) à travers la présente déclaration, donne son opinion sur lesdites mesures et interpelle le gouvernement sur les coupures d’eau et d’électricité qui se succèdent et s’aggravent depuis janvier 2014.

Sur les mesures sociales

La CCVC observe que :
-  Le gouvernement opère un amalgame entre un ensemble de mesures qu’il a unilatéralement décidées et la mise en œuvre de la nouvelle grille indemnitaire, issue de longues négociations avec le mouvement syndical et qui constitue une réponse à une vieille revendication des organisations syndicales que le gouvernement s’est engagé à satisfaire en 2012 avec une échéance qui était fixée au 30 juin 2013. Cette manipulation tente d’occulter l’action syndicale et ainsi de présenter la mesure comme un cadeau octroyé par le gouvernement aux travailleurs ;
-  Au profit des retraités, le gouvernement a annoncé des visites médicales gratuites pourtant déjà budgétisées et assurées par la CARFO et la CNSS. Il annonce en outre l’octroi d’un mois de pension à propos duquel le président de l’Association des Retraités a déclaré que les retraités auraient préféré une augmentation même faible de la pension ;
-  Hormis la nouvelle grille indemnitaire qui du reste est un acquis des syndicats, les autres mesures constituent des réponses conjoncturelles et la logique de telles mesures, c’est qu’elles doivent être reconduites chaque année. Toute chose qui traduit un manque de planification et surtout une absence de vision et de démarche claires pour une résolution durable des problèmes que vivent les populations ; du reste, il ressort des comptes-rendus de la presse que les populations demandent au gouvernement de pérenniser les récentes mesures en les inscrivant dans le budget de l’Etat !
-  Concernant particulièrement l’emploi, il convient de noter tout d’abord qu’il constitue une préoccupation majeure pour la jeunesse et l’ensemble des populations. La preuve en a été encore donnée tout récemment avec les foules immenses de jeunes qui se sont constituées à l’occasion du dépôt des dossiers de recrutement d’opérateurs de kits de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), occasionnant des troubles au stade municipal de Ouagadougou. En effet, si les bousculades pour l’obtention d’emplois temporaires de deux ou trois mois témoignent de l’acuité du besoin d’emploi des jeunes, elles posent aussi et surtout la nécessité de trouver des solutions structurelles à cette épineuse question.
-  Au niveau des universités, le doublement du nombre de bourses est sans doute intéressant pour les bénéficiaires des mille (1000) nouvelles bourses, de même que les 300 filles attributaires des bourses spéciales. Mais il convient de rappeler que les universités burkinabè comptent plus de 80 000 étudiants dont la grande majorité est issue de familles pauvres. Et c’est à la faveur des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) que le contingentement des bourses a été instauré, excluant de milliers d’étudiants méritants du bénéfice de la bourse.

A l’évidence, les solutions apportées par les mesures sociales demeurent pour l’essentiel conjoncturelles et présentent un caractère populiste alors que les problèmes d’éducation, de santé, d’emploi, d’énergie sont structurels et commandent une planification rigoureuse avec des objectifs précis. Par ailleurs, le tapage autour de ces mesures pourrait entraîner un renchérissement du coût de la vie du fait des illusions que l’évocation des milliards de francs peut installer dans l’esprit des commerçants et des bailleurs.

Sur les coupures d’eau et d’électricité

Pendant que le gouvernement annonce et médiatise ses mesures tape-à-l’œil, des coupures d’eau et d’électricité frappent durement les populations.

Dans de nombreuses localités, les populations sont confrontées à de multiples et longues coupures d’eau. La conséquence, c’est que les ménages sont obligés de veiller pour espérer avoir de l’eau ou alors, elles ont recours à de l’eau non potable, ce qui les expose à des maladies et même à des épidémies.

Au niveau de l’électricité, ce qui est frappant et inacceptable, c’est que l’insuffisance de l’offre énergétique est posée depuis plus d’une décennie. Or, l’électricité constitue aujourd’hui un besoin fondamental pour l’activité économique et pour le bien-être des populations. Qu’il s’agisse des soudeurs, des vendeurs de produits conservés au frais (vendeuses et vendeurs d’eau, de produits laitiers, de poissons et de viandes, etc.), des élèves et étudiants, des gérants de cybers ou de moulins électriques, etc., tous ces travailleurs subissent durement les effets des coupures : impossibilité de travailler, d’étudier ou de vendre, destruction complète de leurs produits ou matériel, etc. La situation est d’autant grave que les coupures peuvent durer jusqu’à onze (11) heures de temps. Pour y faire face, beaucoup de sociétés, de services et de particuliers ont dû acquérir des groupes électrogènes, avec un impact financier important sur leurs budgets. En dépit des dommages et des désagréments subis par les abonnés, ils sont obligés de payer les factures sans aucune possibilité de recours. Et la SONABEL annonce que cette situation durera jusqu’en Juin !

Travailleuses, travailleurs, populations du Burkina Faso,

Les tentatives d’explications de nos autorités, confuses, désordonnées et contradictoires, servies à longueur d’années aux populations et même à l’Assemblée Nationale ne sauraient tenir lieu de justification, ni d’excuses. L’électricité n’est pas un luxe et les coupures d’électricité ne sont pas une fatalité. La crise énergétique que notre pays vit depuis des années est l’illustration de l’irresponsabilité de nos dirigeants, de leur incapacité à répondre aux besoins fondamentaux des populations. Quand on considère que la SONABEL ne comptait que 436.250 abonnés en 2012 dont 208.639 pour la seule ville de Ouaga, on mesure le déficit en matière d’accès à l’électricité.

En réalité, malgré les discours démagogiques, le Burkina demeure un pays arriéré et dépendant, soumis aux injonctions du FMI et de la Banque Mondiale. Il nous souvient par exemple qu’au mois d’avril 2012, alors que le gouvernement de Monsieur Luc Adolphe TIAO procédait à une augmentation du prix du litre d’essence de 50F CFA, madame Laure REDIFER, chef d’une mission du FMI qui a séjourné au Burkina Faso, s’était autorisé à qualifier cette décision de « difficile et courageuse ». Ces propos avaient choqué et révolté, même si à la question de savoir si le FMI avait influé sur la décision d’augmentation, la chef de mission avait répondu en substance : « Nous donnons des conseils et c’est aux gouvernements de prendre les décisions. »
Voilà qui met en exergue le fait que notre pays ne maîtrise ni la conception, ni la mise en œuvre des orientations politiques, économiques et sociales. Celles-ci sont dictées par les grandes puissances, le FMI et la Banque Mondiale à travers les Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) mués en Cadres Stratégiques de lutte contre la Pauvreté (CSLP) et aujourd’hui en Stratégie de Croissance accélérée et de Développement Durable (SCADD).

Face aux préoccupations majeures que constituent les coupures d’eau et d’électricité, mais aussi les problèmes de chômage massif de jeunes, de santé et d’éducation, la Coalition Nationale de lutte Contre la Vie Chère, la corruption, l’impunité, la fraude et pour les libertés (CCVC) appelle les burkinabè des villes et des campagnes à se mobiliser pour exiger du gouvernement la satisfaction de leurs droits à l’eau et à l’électricité.

Pour ce faire, les structures de base de la CCVC (au niveau des régions, des provinces, des localités, des arrondissements, des quartiers et villages, des associations et syndicats membres) sont invitées à tenir des Assemblées Générales de sensibilisation et de mobilisation sur ces questions.


NON AUX MESURES TAPE-A-L’ŒIL !
NON AUX COUPURES INTEMPESTIVES D’EAU ET D’ELECTRICITE !
VIVE L’ACTION CITOYENNE POUR LA PRISE EN COMPT E DES PREOCCUPATIONS POPULAIRES !

Ouagadougou, le 15 avril 2014

Pour la Coordination Nationale, le Bureau :

P/Président

Bassolma BAZIE

Word - 50 ko
Déclaration CCVC sur les mesures sociales
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 avril 2014 à 17:42, par d8d8
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    revendiquons tout en ayant la situation naturelle de notre Burkina Faso a l esprit ,dieu sauve ma patrie !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 17:52, par prince
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Pays ou les autorités passent et prennent plaisir au mensonge . Ce premier ministre est le plus mauvais des ministres de Blaise . S’agissant du licenciement de l’anesthésiste il disait que le gouvernement ne reculera pas devant la représentation nationale et devant la pression syndicale le gouvernement a cédé honte . Mon père me disait que le gourounsi est intègre mais lui là ne l’est pas . Quel cadeau le gouvernement a fait aux travailleurs ? N ’ as tu pas vu que les gens ont compris . Ce qui s’est passé en 1991 ne se fera plus . Le peuple est devenu très exigent et parlant de l’incivisme c’est parce que le peuple a faim .La révision de la grille indemnitaire n’est pas un cadeau chers ministres . N’avez vous pas observé la grève de toutes les centrales syndicales ? Vous avez raison car vous ne souffrez pas . Attention aux tapages

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 10:22, par tché
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      on ami prince, je vais te dire une chose, ce n’est pas parce que toutes les centrales syndicales ont grevé que le gouvernement a pris ces mesures sociales. Tous les syndicats peuvent grever mais si le gouvernement n’a pas les moyens aucune mesure sociale ne sera prise. Ne pensez pas que le Burkina est un eldorado, si vous saviez ce que le gouvernement fait pour avoir les moyens, pour que le fonctionnaire, l’étudiant, toutes les couches sociales, gagnent leur pain, vous allez vous rendre compte qu’il y a des revendications, ou des critique qui ne devront pas être faites ici au Faso. Sortez et observez des pays voisins vous allez vous en rendre compte de l’effort de l’Etat burkinabé.

      Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 17:59, par Xmen
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    on en a marre de ce gouvernement et du president. le peuple soufffre. on attend le mot dordre pr descendre ds la rue

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:07, par Elpazo Premium
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    "Mesure tape-à-l’oeil" voilà qui est très bien vu, su, et dit. Il faudrait aussi que le pays réel soit mieux sensibilisé sur la question car il (le pays réel) est actuellement en passe d’être profondément victime de sa totale ignorance des vraies intentions qui se cachent derrière ces "Mesure tape-à-l’oeil". La vigilance est et doit demeurer de mise !

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:11, par KSM
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    cette déclaration est la bienvenue. je me demandais la raison de votre silence mais je me rassure. seule la lutte paie

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:12, par faisons un effort de réflexion
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    je pense que c est justement contre ces genre de propos tenant a réduire a zéro toutes les initiatives du gouvernement qu il a trouvé nécessaire de devancer l iguane dans l eau ,même si cela n est pas conseiller mais ça sauve souvent,alors prenons les choses selon leurs esprits et non leurs ""pourquoi"" ,il faut toujours reconnaître l effort avant de demander plus ,vive la gouvernement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:30, par faisons un effort de réflexion
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    si je ne trompe pas le public burkinabé avait été informé des coupure d eau et délestages,alors n est pas en cette période qu on devait se lever pour dire que c est impossible .mais actuellement c est un peu tard car tout a été déployé et de convention signés ,alors chers citoyens burkinabé la revendication n a d effet que quand elle est initiée au moment opportun !!!alors qu on sache lutter qu on travail ace que notre lutte ne soit pas perçue comme une méthode pour ternir l image de qui que ce soit ,il faut qu elle ait pour but de réclamer un droit quand nous acquittons de nos devoirs ,vive le Burkina ,vive la bonne cause ,les mesures sociales doivent être salués !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:45, par kabore sayoudou
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    tous ceux qui se diront ,lights fighters et qui vont pas apprécier ces mesures a leur justes valeurs alors on pourra les qualifier dieu bénisse le Burkina !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:47, par QIOJOI
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    JE ne dirai pas que vous dites faux,mais comprenez que pour la questions des coupures cela est un problème qui est très difficile a bouster.c’est un fléau qu’on rencontre partout en Afrique,alors faites preuves de compréhension en aidant le gouvernement dans sa gestion...

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 08:59, par changeons
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      Mon cher, évitons de généraliser les problèmes de coupures d’électricité. La SONANBEL déroche la palme en matière de coupure d’électricité en Afrique, surtout que des milliards de crédits sont injectés dans cette entreprise. Le Sénégal connaissait le même problème sous Abdoulaye Wade et son fils Karim (au Burkina, c’est Blaise et François), mais depuis l’arrivée de Macky Sall, le problème est réglé. c’est une question de gouvernance, de prévoyance et de bon sens.

      Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:49, par Syndicat centriste raisonne
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Le gouvernement opère un amalgame entre un ensemble de mesures qu’il a unilatéralement décidées.CCVC veut assister au conseil des ministres pour valider ces mesures ?Et puis en quoi ces mesures seraient populistes ?un 13eme mois est une augmentation meme s,il ne dit pas son nom.Faisons le sydicalisme et moins la politique.Pour ma part ces mesures sont a saluer c,est ca aussi les capaci tes du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 18:50, par Burkindi
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    voilà qui est bien dit !!
    117 milliards qui viennent du ciel !!! Et des centaines de millions pour remplir uns stade, pour juste tromper la vigilance de la communauté internationale !!

    Voilà, on disait médiateur international ; or il ne peut même pas arranger chez lui ! C’est la comédie qu’il jouait !!!

    On veut voir une autre personne aux commandes, pour pouvoir comparer !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:02, par KIDIGA
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    EN ce qui concerne les délestages je crois bien que le DG de la SONABEL c’est prononcer la dessus.nous devrions comprendre que c’est pas aisé de pouvoir distribuer le courant a tous les clients au même moment ;de ce fait un programme a été établis pour faire moins de dégats.d’ici juin le problème va se résoudre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:12, par tché
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Quand le gouvernement ne prend pas des mesures sociales, les syndicats sillonnent à longueur des journées devant les ministères pour dénoncer l’attitude du gouvernement et quand le gouvernement met se qu’il a à la disposition du peuple, là encore on trouve des moyens pour critiquer. Oui ce ne sont pas des mesures structurelles mais c’est ce que le gouvernement est capable de mettre à la disposition du peuple. Quand le gouvernement aura les moyens de prendre des mesures sociales structurelles, il le fera, mais en attendant on devrait se contenter de ça.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:15, par Traoré Justin
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    le gouvernement fait ce qu’il peut, il ne peut pas prendre des mesures de ce qu’il ne peut pas assurer au peuple. On devrait se réjouir et se contenter de ça pour le moment. Tout évolue les mesures vont évoluer aussi avec le temps.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:35, par Xmen
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    on en a marre de ce gouvernement et du president. le peuple soufffre. on attend le mot dordre pr descendre ds la rue

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:41, par kabore alassane
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    LA mesure social est la bien venue,et beaucoup de Burkinabé en profite en tous cas !nul ne peut dire le contraire !!merci encore au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:42, par SAM
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Donc comme ça vous apportez de l’eau au moulin du balai citoyen concernant la sonabel ?! Seulement eux ils sont moins civilisés.

    Je pense que ce qui pourrait être fait dans l’urgence pour "adoucir" les delestages c’est que la sonabel puisse négocier avec certains de ses gros consommateurs qui disposent de groupes électrogènes de secours assez puissants (au mons 100 kVA) pour que ces derniers utilisent leurs groupes en se déconnectant du réseau sonabel pendant les périodes de fortes demandes. Ainsi la puissance non consommée par ces clients sera utilisée pour alimenter les autres abonnés, d’où moins de gens "délestés" ou raccourcissement des temps de coupure. Vu ? Je ne dis pas de louer des groupes ni faire injecter la puissance de ces groupes secours sur le réseau sonabel (ces 2 cas seraient trop compliqués à gérer). Je pense que la plupart de ces gros consommateurs accepteraient de jouer le jeu car, en fait ils auraient toujours recours à leurs groupes lors des delestages dans leurs zones respectives pour s’alimenter, donc le resultat est le même.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 19:52, par frere de retour au pays
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    BIEN DE DÉCRIER mais AVEC bonne foi ,ces mesures sociales si se n est des aspirations politiques il fallait d abord RECONNAÎTRE LE BIEN fait avant de réclamer plus ,vive le gouvernement !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 20:01, par kabore
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    peut importe ce que notre gouvernement VA FAIRE des personnes de mauvaises fois critiquerons et pourtant c’est un bon geste de la part des gouverneurs.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 20:34, par Mr KABORE
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Moi je suis un fonctionnaire de categorie A.et j’ose jamais dire que cette mesure sociale ne nous soulage pas.EN EFFET j’ai eu une augmentation de près de 35000fcfa sur mon salaire,c’est très super je vous assure,nous savions tous que pas facile la vie au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 20:35, par django tom
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    il ne faut pas voir seulement le côté néfaste mais il faut voir aussi le côté positif de la chose .les mesures sociales , quoi qu’on dise est une chose qui est mise en place pour soulager un temps soit peu les souffrances de nos populations et donc nous devons saluer l’arrivée de ses mesures .

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 20:59, par Le sageX
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    il conviendrait de parler de mesures politiques. mieux vaut tard que jamais. il faut contraindre ces "divertisseurs "a prendre des mesures réellement sociales

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 21:25, par OBM
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    EN ce qui concerne le chômage des jeunes toutes les nations sont confrontés a cette réalité,et puis l’état n’st pas le paradis mais plutôt une institution alors confondons pas les tendances.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 21:57, par justine
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Les mesures sociales sont la bien venue,vue qu’il intervient dans toutes les domaines.son grand succès est que les jeunes n’ont pas été écarté ;au contraire on a occupé la liste d’or de cette mesure.merci au gouvernement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 23:11, par Jamanatigui
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Je suis concaincu que cette question de delestage risque de provoquer des emeutes si l’on y prend garde. Le problème n’est ^pas l’absence d’lelectricité mais l’incapacité de la SONABEL à respecter le programme qu’il a lui même communiqué. Je me demande comment une société qui n’arrive pas à evaluer un planning parviendra à connaitre le besoin de cosommation pour y pallier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 avril 2014 à 23:40, par revena
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    bien dit mr Bazie,a travers l’explication de ses messures sociales les gars croient instrumentalisé le peuple a leurs cause c’est peine perdu car c’est largent du peuple et ça doit revenire aux peuples.si tu aide quelqu ’un ne sort pas crier que tu a aider celui la.ne profiter pas de la situation pour fair pré campagne car on vous tient a l’oeil dès !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 00:12
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    de toutes les facons, ils nous reste une chose aussi importe : la grille salariale. si on a de l’argent pour un referendum c’est qu’il en aussi pour la grille salarial. de toutes les facon nous atendons d’ici la cette argent. camarade symdicat notre grille salarial avant ce n’importe de referendum.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 07:31, par Non
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      quand même ! Même si le gouvernement decrochait la lune pour les burkinabés ils y en a qui ne seraient toujours pas satisfaits ! Moi je me pose les questions : 1 )si un gouvernement est aimé par le peuple il dure sans problème au pouvoir
      2/Hors pour être aimé , le gouvernement doit donner au peuple tout ce que celui ci demande
      Pourquoi donc ce foutu gouvernement de donnerai -t - il pas au peuple tout ce qu’il veut (et avoir lui même la paix) ?
      Esquisses de reponses :
      1- Le gouvernement ne connait pas les souffrances du peuple et est animé par une bande d’incapables :je crois qu’après les marches contre la vie chère depuis qulques années le gouvernement connait un peu quand même la réalité
      2- Le gouvernement à bouffer tout l’argent du pays : je ne crois pas , vu qu’il arrive bon mois mauvais moi à assurer le salaire des fonctionnaires et autres depenses courantes
      3- Les ressources du pays sont limitées alors que les besoins sont immences : je crois que c’est là la triste réalité de ce pays. On ne travaille pas suffisamment pour compenser nos désavantages naturels et produire de la richesse.
      Je crois qu’il faut savoir raison garder et revendiquer avec une bonne comprehension des choses.

      Répondre à ce message

      • Le 18 avril 2014 à 08:13, par nong-nééré
        En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

        je pense que les centrales syndicales sont composées des gens intellectuels murs d’esprit. ils ne passent pas seulement leur temps fustigés le gouvernent sans raison. ce sont des gens qui font des recherches, des analyses sur les réalités du pays avant de dire quoi que ce soit. il est donc mieux de les soutenir car elles sont nos éclaireurs.

        Répondre à ce message

      • Le 18 avril 2014 à 09:32, par Wang’m-Wang’m
        En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

        Mes frères,
        ne nous laissons pas abuser par ce Gouvernement.
        1) Ces mesures dites sociales sont financées par le fruit de notre travail et il n’ y a aucune gloire particulière de ce gouvernement à parader ostentatoirement la dessus.

        2)Coincé par l’opposition et le raz le bol des populations, le gouvernement veut caresser les syndicats dans le sens du poil pour ne pas avoir à lutter sur deux fronts:le front politique et le front social

        3) C’est donc de la poudre que l’on tente de jeter aux yeux des populations

        4) Voici des vieux CDRs brouettesincapables de donner de l’eau à boire à leur population et qui font trop de tapage

        Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 07:46, par Jeanine Debo
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Le gouvernement fait plus d’annonce que de travail :
    Il faut faire une évaluation de l’effectivité du démarrage des actions programmées et faire un compte rendu chaque mois !

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 09:16, par Kladjou
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      Merci aux dirigeants de la coalition !
      J’étais intervenue sur cette plateforme pour relever le caractère démagogiques de ses mesures qui à l’évidence n’avaient été prises dans la précipitation qu’à des fins politiciennes apparemment comme « pare-feu » contre les démissionnaires du CDP dont l’action est grandissante et la sympathie que l’opposition politique gagne au sein des populations, plutôt que dans l’intention de réduire réellement la souffrance de la population. Ce régime n’en a cure avais-je ajouté. Je terminais en disant que bon nombre de ces mesures doivent certainement déjà été prévues dans le budget, sinon le budget souvent déficitaire d’un pays comme le BF ne peut se permettre des dépenses imprévues de plus de 100 milliards de francs, même si nous dit-on que c’est par des aménagements budgétaires internes ! Nous ne sommes pas des novices dans la chose budgétaire là ! Un(e) internaute, une victime collatérale du système à l’éducation abrégé, qui s’arc-boutait pourtant à le défendre (et que je pardonne sans rancune), tenant des propos orduriers m’avait qualifié de « jaloux », ignorant royalement mon droit de m’exprimer sur l’utilisation de mes impôts !
      Avec l’explication de la coalition, je comprends mieux et cela conforte mon analyse.

      Je partage l’analyse faite par la coalition et j’ajouterai ceci :
      Ces mesures même si elles soulagent à l’évidence temporairement les couches marginales de la population, ne sont–elles pas la preuve de l’échec de 28 ans de régime Compaoré ? Comme peut-on mettre en place un système de gestion mafieux qui a eu pour résultat que quelques 5% de la population détiennent 90% des richesses nationales dont la conséquence logique a été la mise à la marge et la paupérisation des jeunes et de leurs parents et vouloir apparaitre en sauveur par de telles « mesurettes » ? C’est indigne et c’est une injure à l’intelligence de notre population ! Ce qui est encore scandaleux et insupportable c’est que les ministres à bord de grosses cylindrées se pavanent sans honte dans les provinces à coût de perdiem pour expliquer la générosité du gouvernement ? J’ai honte et je ne savais pas qu’on peut pousser le cynisme jusqu’à ce point juste pour rester au pouvoir ! La politique est noble mais au sens du système Compaoré je renoncerai à jamais de faire la politique !

      Mais à y regarder de près, ce n’est pas la faute du régime : « Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute » nous disait Jean la Fontaine. Aussi tout peuple mérite ses dirigeants. Si c’est ce type de dirigeant que souhaitent les Burkinabè pour reste de leur vie, je respecte le choix du peuple. Mais je leur (nous) dirai ceci : après une thérapie de 28 ans si la maladie s’empire, il est de bon ton de changer de médicament et de médecin traitant. S’entêter ressemble à un suicide collectif ! Pensons-y individuellement et collectivement

      Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 20:04, par KALAN TE BAN
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      Il est nécessaire qu’on fasse justement des annonces sur l’avancement et l’etat des choses.En effet surtout avec des ignorants comme vous autre là.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 09:08, par Le laic
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Voilà pourquoi vous devez appeler vos militants et sympatisants à se joindre au sit-in du 29 prochain devant les agences de la SONABEL partout sur le territoire Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 09:17, par La Sentence
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Toutes mes félicitations camarade Bazié pour cette observation analytique et logique sur la situation sociale burkinabè ! Courage pour votre honnêteté intellectuelle !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 10:58, par mimi
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Les mesures prises pour soulager les étudiants sont à saluer mais comme on a l’habitude de dire, c’est bien mais c’est pas arrivé. Il y a combien d’étudiants qui n’ont pas la bourse. Prenez par exemple en médécine. un étudiant qui va 8 ans sans bourse. Je vous dis bien 8 ans sauf le foner qui le sauve et cela pour combien de temps. J’aurai préconisé qu’on donne même si c’est un peu à tous ceux qui ont eu plus de 10 de moyenne juste pour leurs photocopies et s’acheter de temps en temps un sandwich. Ayez pitié de ces hommes bâtisseurs de demain.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 11:23, par sidlayam
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Je penses qu’il faut savoir raison gardée.Les mesures du gouvernement sont bien louables.Je penses au renforcement de la capacité de financement du secteur informel à travers les mesures des jeunes et des femmes.Il y’a également les mesures sur l’emploi des jeunes dont l’aspect le plus visible est la régulation de la circulation.Mais je penses que pour la création d’emploi , il faut réduire l’age de départ à la retraite pour permettre le recrutement des jeunes dans les entreprises.C’est vrai que les gens ne veulent pas quitter les choses mais très peu d’africains sont productifs au delà de 57 ans. Par ailleurs, il faut réduire significativement le niveau de l’IUTS et rattraper le manque à gagner sur les impôts indirects.Ainsi les travailleurs du privé pourront aussi en bénéficier .Pour la bourse ,j’aurais planché pour l’élargissement du nombre de boursier parce qu’il est vraiment difficile de faire des études sans bourse .

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 12:21, par Le Burkina D’abord
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Échec frappant et effarant d’un régime totalitaire, liberticide et foncièrement incompétent qui vit du clientélisme, de l’affairisme, de la gestion à courte vue, d’une boulimie sans pareille du pouvoir et champion dans le mensonge, la tricherie, la corruption, le tout pour moi et moi seul, les mesures tape-à-l’œil, et j’en passe. Et avec ça on veut qu’il reste à vie !!!
    Rien d’écœurant que cette valse de ministres de sinécure qui vadrouillent dans le pays pour expliquer des mesures dont on connait tous la visée : faire croire qu’après 25 ans, Blaise pense à la population et que par conséquent il faut lui permettre de déverrouiller l’article 37 pour que son règne éternel soit !! Qu’on lui trouve un clone comme le disait quelqu’un et qu’on mette entre parenthèses notre constitution et que la dynastie des Compaoré s’empare de la cité à jamais et que leur règne soit !!
    Et que Djamila se tienne prête pour assurer l’héritage burkinabé, comme le veut du reste ce maire ignare de Bobo !

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril 2014 à 14:40, par Burkin-bila
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      C’est une bonne chose que le gouvernement ait pris ces mesures. Mais sachons aller au delà. Voici quelques reflexions.
      Dans les mesures du gouvernement, il faut 3 choses : le contenu, l’image(l’apparence), la manière de les présenter, le moment.... Je pense que la coalition remet un peu les choses à leur place. Pour l’essentiel, ces mesures sont des points d’accord entre les syndicats et le gouvernement. Biensûr, certaines mesures n’entre pas dans ce cadre. Mais les présenter comme un cadeau du gouvernement est inacceptable. Aussi sachez que le rôle d’une organisation comme la vie n’est pas de jouer au griot.
      Quand au moment choisi, il est clair que ces mesures sont de nature à peser sur une opinion largement défavorable au pouvoir Aujourd’hui.
      Que reprochez-vous à la coalition ?
      Ce n’est pas par ce que vous donnez un repas à un affamé au troisième jour de sa faim alors qu’il vous l’a reclamé et obtenu le principe le premier jour, qu’il vous applaudira. Où se trouve le mérite ?
      Surtout que l’instant d’après, vous criez partout que vous lui avez fait un gros cadeau.
      Pensez-vous que le gouvernement n’a pas d’obligations envers la population ?

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 13:58, par le Parisien
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    tous ces mesures du gouvernement ne sont que des arnaques ( nos enfants vont passer toute leur vie à les dettes ce régime nous endette chaque jour à leur seul profit exemple : la route Ouaga bobo à été goudronné à des couts de milliard il ya pas longtemps et la route est déjà impraticable , pas de sanction , on signe un autre prêt pour goudronner la même route , l’entrepreneur est nommé à la tète d’une institution de la place ..... pauvre Burkinabè !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 14:53, par tinto
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    le FMI et la Banque Mondiale sont des tumeurs cancéreuses dont on fait très peu cas dans nos débats. Derrière la plupart de nos problèmes sociaux se cachent ces microbes très dangereux, tapis dans l’ombre au frais et mangeant gras, abandonnant souvent nos gouvernants à la vindicte populaire jusqu’à ce que...Tant qu’on ne va pas aborder courageusement le sujet et voir le cas de ces deux institutions, nous serons toujours à couteaux tirés avec nos gouvernants sans que ceux-ci puissent faire quelque chose en réalité. Qu’on ne se leurre pas : il y aura toujours des PAS sous une forme ou une autre tant qu’il y aura le FMI et la Banque Mondiale sous nos cieux !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 16:09
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    que voulez vous au juste CCVC ? que le gouvernement se comporte comme un père irresponsable face aux agissements d’un fils prodigue près à tout dilapider sur place et tant pis pour demain ? comme vous êtes mûrs et compétents, faites vos analyses approfondies et ressortez nous les vrais capacités et atouts économiques du pays, vos suggestions sans complaisance pour opérationnaliser ces atouts en argent liquide. sinon, je vous invite à recadrer vos visions qui sont à la limite incompréhensible car ressemblant à des révendications d’un parti politique.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril 2014 à 01:22, par fasocombat
      En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

      certains sont telement ignorant de leur droit qu’ils prennent ses "mesures sociales " de politiciens comme un cadeau. c’est leur strict devoir mais le merite revien bel e bien au mouvement syndical qui est a la base de la revision de la grille indemnitaire .ne vous decourager pas des propos de certain ce sont ou bien des gens a la solde du cdp ou des idiot !!

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 17:01, par MIEST
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Mille merci a cette coalition. Mesures sociale de propagandes pour préparer le référendum. Nous restons vigilants et la victoire du peuple sur ces buveurs de sang est proche. Seule la lutte paye !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 19:18, par gros bras mince
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Ces mesures sociales sont a saluer un point c’est tout,pourquoi voulez vous chercher des poux sur un crane rasé ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 20:37, par electron 1er
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    A l’état actuel des choses il faut reconnaître que ces mesures sont les biens venu.On a pas besoins de consulter un marabout pour savoir,presque toutes les couches sociales sont atteints et chacun sera satisfait.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril 2014 à 22:17, par gbolosseur
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Nous disons merci très sincèrement au gouvernement pour ces mesures prises,s’il y’a quelqu’un qui trouve qu’il trouve pas son compte dedans qu’il aille se faire voire ailleurs.Avec ces mesures prises je trouve toute les couches sociales seront touchées et seul les aigris du pouvoir trouvent mot a dire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2014 à 09:15, par le woudy
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Certains dirons qu’ils ne comprennent pas le peuple Burkinabé qui se plaignent encore et toujours.Moi je veux attirer l’attention du peuple en faisant comprendre au gens que ce sont des aigris et jaloux du CDP qui veulent a tout pris salir le nom du parti.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2014 à 10:11, par gros bras mince
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Quelqu’un a dit que pour changer votre monde extérieur il faudra que d’abord changer votre monde intérieur,des gens qui sont frustrés,déprimés,comprimés etc.....je veux parler de ces gens qui ne font que ressortir ce qu’ils ressentent intérieurement non laisser tomber s’ils vous plait car il n’ya rien qu’on puisse reprocher a notre gouvernement au regard de ces mesures sociales.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2014 à 10:17, par gros bras mince
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Mes chers amis arrêter s’ils vous plait de jouer aux enfants gâtes,le gouvernement a réagi favorablement aux doléances des uns et des autres et je trouve que c’est vraiment responsable car c’est ce que on attend d’eux.Que voulez vous,qu’on vous distribue l’argent main a mains ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril 2014 à 11:29, par gros bras mince
    En réponse à : Mesures sociales du gouvernement : La Coalition contre la vie chère se prononce

    Au uns et au autres sachez que vous devez percevoir le succès pour le concevoir puis croire avant de pouvoir le recevoir.Discipliner donc vos pensées,mettez constamment en vous ce que vous désirez voir a l’intérieur de vous,saturez vous de pensée positives et sachez apprécier l’acte même si vous n’aimez pas l’acteur.Ce que je vous dit c’est pour que vous réussissez votre vie car un jour ou l’autre on aura disparu et qu’est ce que le monde retiendra de nous ?Les mesures sociales sans vouloir offenser qui que ce soit je crois qu’il est a féliciter car ça va de soit aider beaucoup le citoyen Burkinabé.Ces mots vont juste a l’endroit des uns et des autres qui trouve en mal ces mesures gouvernementales.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés