MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

mardi 15 avril 2014 à 12h31min

A chaque sortie médiatique, les forces de sécurité appellent les populations à dénoncer les délinquants, sans état d’âme

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce message est loin d’être banal, puisque dans la plupart des cas, la collaboration des citoyens permet aux gendarmes et aux policiers d’arrêter des bandits et d’autres malfaiteurs. Grâce à des informateurs anonymes ou affichés, des réseaux de « mauvais esprits » ont été démantelés, çà et là. Et il en sera ainsi, tant que des bonnes volontés se rendront toujours utiles à la nation, sans arrière-pensée. Des exemples peuvent être cités, pour donner l’illustration de l’efficacité du tandem hommes de tenue-populations contre l’insécurité. Intéressons-nous à quelques « hauts » faits de la brigade ville de la gendarmerie de Boulmiougou, très active, ces dernières années. Respectivement en janvier 2014, mai et février 2013, et pour ne mentionner que ces cas, cette unité a contrecarré les ambitions d’un groupe de malfrats spécialisés dans le vol de motos, de plusieurs dealers de drogue et d’une dizaine de cambrioleurs de boutiques. Des résultats obtenus par le seul fait de la collaboration des populations. Dès lors, l’on se rend compte qu’un coup de main des populations est plus que jamais nécessaire, disons même indispensable, à l’action des forces de sécurité. Mais rendons-nous à l’évidence, que l’appel des forces de sécurité ne produit pas toujours l’effet escompté. Il est vrai que certains n’hésitent pas à signaler la présence d’un voleur ou d’un drogué, qui sévit dans leur quartier. D’autres par contre, pratiquent l’omerta. Et c’est là que réside toute la difficulté en matière de collaboration entre les forces de sécurité et les populations. Comment savoir ce qui se passe dans un secteur, si les habitants, confrontés à des vols, à des intimidations et à des menaces, ne pipent pas mot ? Ce n’est pas chose aisée a priori. Par peur de représailles, des citoyens, vivant pratiquement l’enfer sur terre, se taisent. Ils subissent régulièrement la loi des délinquants, mais préfèrent se recroqueviller, que de porter leur situation à la connaissance de l’autorité compétente.

Et Dieu seul sait la peur qui habite, à tort ou à raison, ce lot de personnes, vis-à-vis de leurs bourreaux. « Si je le dénonce, il va me tuer », entend-on, par- ci. « Je préfère subir que d’aggraver mes ennuis », clame-t-on, par-là. Des avis qui montrent à quel point des citoyens sont prêts à demeurer dans la gueule du loup. Pris de panique, ils couvrent manifestement les délinquants, s’ils ne les encouragent pas dans leur basse besogne. Alors qu’il faut impérativement, sortir de ce carcan. C’est une nécessité, sinon un devoir pour tout citoyen de coopérer avec la police ou la gendarmerie, dans la lutte commune contre l’insécurité. A défaut, l’on peut apparaître comme un complice aux yeux de la justice. Le silence coupable des « gens bien » doit être combattu. Et cela passe par un changement de mentalité. Pour amener les populations à s’impliquer davantage dans la gestion de leur propre sécurité, le gouvernement a initié, depuis quelques années, la police de proximité. Cette politique sécuritaire, calquée sur le modèle anglo-saxon, consiste à « intégrer au mandat opérationnel des forces de sécurité intérieure, la participation des communautés dans la gestion de la sécurité par la prévention de l’insécurité ».

La preuve que la question de la sécurité est une affaire de tous. Il est vrai qu’elle repose sur des agents qualifiés, mais il en faut plus pour la garantir. Ceux qui n’ont pas encore cultivé le reflexe de dénoncer les délinquants, par peur ou par manque de confiance à la justice, doivent se ressaisir. Ils ont une part de responsabilité dans la bonne marche de la société.

Kader Patrick KARANTAO
stkaderonline@yahoo.fr

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 avril 2014 à 07:27, par BARKE
    En réponse à : MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

    Dénoncer un délinquant n’est pas la mer à boire, mais la suite judiciaire qui inquiète la population. C’est incompréhensible d’entendre à toutes les occasions quand les forces de l’ordre font la présentation des délinquants devant la presse, en utilisant cyniquement ceux sont des "RÉCIDIVISTES" vous croyez que la population ne fera que dénoncer, les forces de l’ordre et la justice libèrent...! soyons honnêtes qui ne fait pas son travail ???

    Répondre à ce message

    • Le 16 avril 2014 à 11:17, par la vérité
      En réponse à : MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

      Ton rôle ces dénoncer si tu as des informations mais lorsque le ou les délinquants seront appréhendés ces maintenant à la justice de faire sont travail. La population pense que la justice ne fait son travail. Je prend un exemple lorsqu’ une personne est poursuivit pour un crime par exemple le dossier doit obligatoirement passer instructiojn. Pendant que le dossier est en instruction le prévenu peut demander une Liberté provisoire en entendant son jugement en fonction de la gravité des faits. Dc souvent vous pouvez voir un délinquant en liberté alors qu’ il n’a pas été jugé. Souvent il y a des délinquants qui sont condamnés avec sursis donc ceux ci après le prononcer du verdict sont remis en liberté. Dc ne voyer pas systématiquement une Liberté definitive pour certains détenus. Mais ce qu’ il faut noter ces militer pour que le système judiciaire dans son ensemble puisse utiliser les moyens scientifiques et technologiques. Cela va permettre de trouver des preuves irréfutables Comme L’adn et les empreintes digitales.

      Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2014 à 11:13, par la patrie
    En réponse à : MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

    la population veut coopérer, il le font même. Mais après quelques temps c’est même malfrat sillonnent encore nos rue. Le pire c’est qu’il profère des menace de mort à l’endroit de ceux qui les ont dénoncé. d’autre même se vante d’être des stars parce qu’ils ont tué des gens et que leur photo était à la une des journaux. Quant on nous présente les malfrats, on parle tjrs de récidiviste, je me pose souvent la question : la justice ne les condamne pas ? ou c’est les GSP qui les libère ?
    si vous voulez une franche collaboration avec la population soyez dur avec ces malfrats s’il est avéré être coupable. Soyez prudents dans votre travail, car des innonçents sont maltraités dans vos commissariats.merci

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2014 à 11:32, par Allélua
    En réponse à : MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

    « Si je le dénonce, il va me tuer », entend-on, par- ci. « Je préfère subir que d’aggraver mes ennuis », clame-t-on, par-là. Des avis qui montrent à quel point des citoyens sont prêts à demeurer dans la gueule du loup.
    L’expérience a montré que si un malfaiteur est arrêté à la suite de la dénonciation de quelqu’un, et s’il est libéré quelques instants après, comme c’est le cas, il s’en prend à celui qui l’avait dénoncé, d’où la complicité passive des populations. Comprenez que les populations n’ont souvent pas le choix.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2014 à 15:25, par ange.
    En réponse à : MERCURE : Il faut dénoncer les délinquants !

    Il y a dans mon quartier depuis des années des problèmes de drogues,de violences,dégradation des bâtiments,problèmes de voisinages, violences, incivilités,j’ai supplié la police,les policiers de ma ville de Douai 59500,ils ont dit qu’ils peuvent rien,168,rue du docteur lequien,à Douai 59500.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés