Journée nationale du Paysan : le Programme spécial de création d’emplois présenté aux populations de Fada

mercredi 16 avril 2014 à 00h21min

En marge des activités de la 17e édition de la Journée nationale du paysan qui s’est tenue du 10 au 12 avril 2014 à Fada N’Gourma, chef-lieu de la région de l’Est, le coordonnateur du Programme spécial de création d’emplois (PSCE), Bakalan Ido, a, au cours d’une conférence publique, présenté les objectifs, le montant des financements et le mode de sélection des bénéficiaires des aides octroyées par l’Etat. Une foule nombreuse de femmes et de jeunes ont pris part à cette conférence.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le manque d’emplois pour les jeunes et les femmes est une réalité au Burkina Faso. Pour y remédier, le gouvernement a lancé le 24 février 2012, le Programme national de création d’emplois (PSCE). Après deux ans de mise en œuvre, les responsables de la structure pensent avoir atteint les objectifs. « Le programme va jusqu’au 31 décembre 2014 mais pour les 2 années passées, le bilan est satisfaisant et nous pensons que d’ici à la fin de décembre 2014, nous aurons un bilan encore plus satisfaisant », a indiqué Bakalan Ido, coordonnateur du PSCE.

Scindé en plusieurs parties, le programme, en sa composante 3, prend en compte les jeunes ruraux tandis que la composante 4 s’adresse aux femmes.

En bilan chiffré, plus de 2 milliards de francs CFA ont été débloqués en 2012 et 2013 à l’endroit des jeunes ruraux. « Depuis 2012, le PSCE a déjà déboursé environ 2,5 milliards FCFA pour la promotion de l’aviculture traditionnelle améliorée. Il est encore prévu pour 2014 une enveloppe de 1,2 milliards FCFA pour poursuivre le projet d’aviculture traditionnelle améliorée. A côté de cela, il y a un projet de renforcement des capacités des jeunes dans la culture du moringa », a ajouté M. Ido.

La mise en œuvre de ce projet a profité à plusieurs milliers de personnes. Ainsi en 2012, près de 35 000 personnes ont bénéficié de façon directe de ce programme. En 2013, leur nombre était un peu moins et en 2014, ce sont au total 152 000 producteurs qui vont profiter de cet appui du gouvernement.

Dans la composante 4, qui s’intéresse à l’autonomisation économique des femmes, il est prévu l’acquisition de 2000 technologies au profit de 2000 groupements ou associations des femmes. « Le thème de la JNP est vraiment en adéquation avec les actions de la composante 4 du PSCE », a salué Bakalan Ido. Au total, 3,5 milliards FCFA sont prévus pour acquérir les technologies. Afin de permettre aux bénéficiaires de maîtriser ces outils qui leur seront donnés, il est aussi prévu la formation des femmes. Un ensemble d’actions qui, de l’avis du coordonnateur du PSCE, permettront de lutter contre le chômage des jeunes et des femmes en milieu rural au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés