Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

mercredi 9 avril 2014 à 03h33min

Jean Bosco Ouédraogo est le nouveau directeur régional de la recherche scientifique et de l’Innovation pour la région des Hauts Bassins. Il a été officiellement installé dans ses fonctions ce 7 avril 2014 à Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

Aussitôt installé ce 7 avril 2014 à Bobo dans ses fonctions de directeur régional de la recherche scientifique et de l’innovation des Hauts Bassins, Jean Bosco Ouédraogo nourrit déjà l’ambition de faire de Bobo-Dioulasso, chef-lieu de la région, le ‘’scientopôle » du Burkina Faso. La recherche scientifique est de nos jours considérée comme une solution au développement socio-économique du Burkina. C’est l’ambition affiché par le ministère en charge de la question à travers un ambitieux programme à mettre en œuvre d’ici à 2022. D’où la nomination des directeurs régionaux dont celui des Hauts-Bassins, fraîchement installé. « Vous avez été nommé Directeur régional de la recherche scientifique et de l’innovation des Hauts-Bassins en Conseil des ministres en sa séance du 18 décembre 2013. Au nom de monsieur le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation, je vous déclare officiellement installé dans vos fonctions de directeur régional de la recherche scientifique et de l’innovation avec tous mes vœux ». C’est par cette formule consacrée que le conseiller technique du gouverneur de la région, Louis Daly lui a signifié le début des missions du nouveau DR (Directeur Régional). « Je suis conscient qu’en tant que nouvelle structure, il y aura des difficultés d’ordre matériel, humain, d’infrastructure », a fait savoir, Jean Bosco Ouédraogo. Et d’ajouter : « Je promets de m’acquitter de ce devoir noble avec fierté, dévouement et courage ». La recherche scientifique présente aujourd’hui d’énormes importances pour l’atteinte de certains objectifs de développement. C’est pourquoi, le tout nouveau directeur entend travailler à la promotion de la recherche scientifique et de l’innovation à même de faire de la région des Hauts-Bassins un pool d’excellence en matière de recherche scientifique et d’innovation conformément à la vision de la politique nationale du gouvernement en matière de recherche et de l’innovation. Une volonté de relever le niveau de recherche scientifique qui est possible, surtout, avec l’existence des 3 instituts du Centre national de recherche scientifique et technologie (INERA, ISS, IRSS) dans la région et qui constitue une force et une opportunité certaines pour fédérer les énergies.

Difficultés d’une jeune direction

Jeune, la direction régionale de la recherche scientifique et de l’innovation est confrontée à un certain nombre de difficultés. Dans l’espoir d’obtenir des solutions, le nouveau directeur régional a émis des doléances qui portent entre autres sur le recrutement de personnel technique ou de soutien. Pour ces recrutements, il souhaite si le principe est acquis que cela se fasse sur place à Bobo-Dioulasso, plutôt que d’envoyer des agents de Ouagadougou. Jean-Bosco peut compter sur le soutien du ministère mais aussi de la région des Hauts-Bassins qui par la voix de M. Dally a témoigné sa reconnaissance au gouvernement pour avoir pris une telle initiative. « Les Hauts-Bassins constituent un bassin de recherches. L’arrivée de ce directeur régional que nous connaissons bien pour avoir déjà servi ici apporte un plus aux activités de recherches », a confié le conseiller technique. En tout cas, ce lundi soir, c’est une assistance composée d’autorités régionales et du monde de la recherche scientifique qui a été témoin de son installation officielle.

Un système national de recherche performant dans 8 ans

Cette vision est que d’ici à 2022, le Burkina dispose d’un système de recherche scientifique et technologique innovant et performant au service du développement socio-économique des populations. C’est pourquoi, avant de procéder à l’installation du directeur régional, le secrétaire général du département ministériel en charge des questions de recherche, Maxime Simporé a rappelé quelques faits marquants du ministère. Créé en janvier 2011, le ministère s’est donné pour mission de travailler à se procurer les outils nécessaire pour mieux orienter ses actions. « Initialement donc, souligne le SG, le gouvernement en créant ce département a pour ambition à ce qu’il participe à la transformation des systèmes productifs. Une mission très étendue si fait que ses prérogatives touchent relativement à ce que fait la plupart des autres départements ». Un ministère transversal donc qui rencontre pourtant de nombreuses difficultés dans ses missions. Pour réussir dans ses activités, le département ministériel s’est doté d’une loi d’orientation votée à l’Assemblée nationale en 2013. En plus de cette loi, un document de politique nationale de la recherche scientifique et technologique est produit. Il existe également une stratégie de valorisation des technologies, des innovations et des inventions que le ministère est en train de finaliser. Tout cela, pour faire comprendre au mieux, les missions du département qui veut, explique Maxime Simporé, effectivement accompagner les populations en l’occurrence les producteurs à travers leurs activités quotidiennes. D’où la mise en place des directions régionales en s’appuyant sur les Instituts de recherches tels que l’INERA, l’IRSS, l’ISS, l’IRSAT… Sept (7) directeurs régionaux sont nommés sur la base des dispositifs de l’INERA. Et à terme, le ministère souhaitera couvrir toutes les régions du pays.

Pour mener à bien ses activités dans la région des Hauts B assins, le ministère de la recherche scientifique mise donc sur les qualités de son nouveau directeur régional. Jean Bosco Ouédraogo est en effet un grand averti de la recherche scientifique au Burkina. Il a été pendant plusieurs années directeur général du Centre Muraz de Bobo-Dioulasso.

Bassératou KINDO

Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2014 à 16:29, par tché
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    C’est énorme comme initiative, faire de Bobo un scientopole, sera le socle du développement durable au Burkina. Un pays ne peut pas se développer en content uniquement sur le secteur primaire, il faut un centre scientifique et d’innovation pour apporter des solutions durables et permettre la transformation des produits du secteur primaire en des produits industriels finis. Je tiens à remercier le gouvernement pour cette initiative.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2014 à 16:36, par Sen Iss
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    Ce monsieur est un averti du domaine de la recherche, je trouve que sa nomination est une bonne chose.
    Merci au MRIS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2014 à 07:40, par metba
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    Félicitation à JBO. Mais je crois que le recrutement des agents de l’état devrait être national, sinon il y’a quand même des risques.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2014 à 10:26, par Philoscientist
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    Bienvenu au nouveau DRRSI. Si j’ai bien compris que deviendront les DR representant des differents instituts du CNRST ? Quelle est la synergie d’actions entre ces differentes DR ? Demande eclaircissement.
    Que vivent la recherche et la technologie !

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2014 à 10:45, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    - Enfin, un strapontin pour Bobo-Dsso !! Sinon tout était concentré à Ouaga. A Bobo, c’est juste tout ce qui préoccupe les désoeuvrés qui étaient envoyé là-bas. Par exemple, la SNC, pendant qu’à Ouaga les gens travaillent, à Bobo-Dsso ils tapent du tambour et dansent. Celà me rappelle la fâble de La FONTAINE ; ’’La Cigale et la Fourmi’’ :

    La Cigale, ayant chanté tout l’été,
    Se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue : Pas un seul petit morceau de mouche ou de vermisseau.
    Elle alla crier famine
    Chez la Fourmi sa voisine, la priant de lui prêter quelque grain pour subsister jusqu’à la saison nouvelle.’’Je vous paierai, lui dit-elle,
    Avant l’Oût, foi d’animal, Intérêt et principal’’
    La Fourmi n’est pas prêteuse : C’est là son moindre défaut.
    Que faisiez-vous au temps chaud ? Dit-elle à cette emprunteuse.
    - Nuit et jour à tout venant, je chantais, ne vous déplaise.
    - Vous chantiez ? j’en suis fort aise. Eh bien ! dansez maintenant.

    Voilà le comportement des gens de Bobo-Dsso !!! Et je suis sûr que de nos jours, plusieurs enseignats ignorent ces genres de fâbles, ni quels sont les enseignements qu’elles véhiculent (Ici, il faut être prévoyant et réserver toujours quelque chose pour les périodes dures et surtout travailler et non passer sont temps à fêter).

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2014 à 11:57, par TICO
      En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

      Kôrô Yamyélé vous racontez du n’importe quoi. C’est mieux de parler de ce que vous connaissez. A vous entendre parler on a l’impression que vous savez rien de Bobo-Dioulasso ni de ses habitants. C’est toujours la même rengaine ! Évitons les analyses sectaires et travaillons tous ensembles pour le progrès du Faso ! Ceux qui boivent le temps à longueur de journée n’ont pas souvent le choix. Que peut on faire à Bobo quand on est jeune ? même diplômé ? Je vous dit Rien !! Sinon déménager à Ouaga ! Vous pensez que tous ceux qui bossent dur à Ouaga sont de Ouaga ?

      Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2014 à 13:50, par BF
      En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

      Toujours la même chanson le "donneur de leçon" et ça se dit koro. Monsieur l’omniscient dit moi si Bobo est tel comme vous le décriez qu’en est-il du Burkina entier quand des jeunes chômeurs du sourou promettent de payer la caution de candidature d’un certain certain aristocrate tombé en disgrâce ? Mr l’omniscient dite moi car derrière votre intervention on sait où vous voulez en venir

      Répondre à ce message

      • Le 9 avril 2014 à 16:23, par Tôgsida laf ra zoé nifyé
        En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

        Ce que Je retiens en lisant les intern suites, Le choix du ministre de la recherche est le Bon choix, la personne qu’il faut a la place qu’il faut. On sent que ca bourgeois au MRSI avec Gnissa Isaie Konate, un homme humble et realiste. Depuis son arrivée on note l’adoption d’une politique nationale de la recherche scientifique et techonologique, d’une stratégie nationale de valorisation des technologies, des inventions et de l’innovation , d’une stratégie nationale de l’innovation, d’une loi sur la recherche nationale au Burkina Faso, d’un premier recrutement de 96 cadres pour la recherche scientifique, d’un plan de rénovation de la recherche scientifique etc,
        Il n y a pas de solution miracle, le développement passe par le pragmatisme des hommes qui impriment leur marque dans l’histoire et le professeur Gnissa Isaie konate l’a démontré au MRSI.
        Même en France, en écoutant le nouveau premier ministre Manuel vals, il a déclaré que " la recherche scientifique constitue le socle du développement de la France". Les gens peuvent ils se poser la question suivante" si l’agriculture a des semences certifiées, d’où viennent ces semences ? Certainement d’une des structures de la recherche scientifique. Il y a un besoin de synergie indispensable entre les ministères en charge de développement pour booster le développement de ce pays. Nous devons nous rendre compte que nous ne pouvons pas tout faire par nous mêmes et qu’il faut que chaque département reconnaisse son rôle et aussi ses limites dans le processus de développement. Alors courage et félicitations au nouveaux directeurs régionaux de la recherche scientifiques du MRSI qui devront s’investir à mettre en exergue l’importance de çe ministère dans le dispositif du développement économique et social de de pays.

        Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2014 à 11:08, par Mes felicitations Prof JBO
    En réponse à : Recherche scientifique et innovation : Faire de Bobo le « scientopôle » du Burkina

    Toutes mes félicitations à notre cher maître et juge.
    Voila qu’on a nommé la personne à la place qu’il faut pour booster la recherche scientifique. Bon vent à vous cher Pr JBO et nous savons que vous ferez de Bobo le scientopole de la recherche. JBO, personne humble, travailleur, nous avons souvenance de comment vous avez travailler dur pour faire de l’IDRS/DRO ce qu’il est aujourd’hui. Je dirai à partir du néant hormis vos capacités intellectuelles et votre dévotion à former une équipe motivée. Ce qui a été fait, une équipe vraie avec des travailleurs qui 24/24 travaillent à trouver des solutions aux problèmes scientifiuqes et de santé qui se posent dans notre pays. Vous avez déjà accumulé des acquis pour faire effectivement de Bobo le scientopole. Encouragement aux autres services à travailler dans la cohésion avec des objectifs à atteindre et de laisser tomber la délation dans les services qui ne fait que demotivé et et créé des problèmes à certains scientifiques sans raison.
    Bon courage JBO et que les dieux de la recherche vous aide à atteindre ces objectifs que nous trouvons réalisables.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés