SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

lundi 31 mars 2014 à 00h03min

Ce samedi 29 mars 2014 à Ouagadougou, les premiers responsables de la SONABEL ont rencontré les journalistes autour d’un déjeuner de presse. L’objectif étant d’apporter plus d’informations sur la gestion de la pointe 2014 et donner par la même occasion le programme indicatif de délestages dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

Porter « l’information juste à la connaissance du public » sur la gestion à mi-chemin de la période de pointe 2014, c’était l’objet de la rencontre d’échanges qui a réuni responsables de la SONABEL et journalistes ce 29 mars 2014 à Ouagadougou. Cette période de pointe est le moment où la demande en énergie électrique est la plus élevée de l’année. Et au Burkina, elle va de mars à juin. Malgré la mise en service des nouveaux groupes de la centrale de Komsilga, la situation de la fourniture d’énergie ne s’est pas améliorée pour ce mois de mars. Selon M. Siengui A. KI, Directeur Général de la SONABEL, assisté de ses plus proches collaborateurs, ceci s’explique d’abord par des pannes techniques survenues au cours de la première et de la deuxième semaine du mois de mars sur des groupes. Ensuite, il relève qu’il y avait un retard dans l’exécution des travaux de réhabilitation de certains groupes, dû à des livraisons tardives de pièces de rechange. Enfin, il y a le décalage de l’entrée en service effective des nouveaux groupes de la troisième tranche de Komsilga.

Travaux déjà effectués

Même si les groupes en panne ont été réparés et sont actuellement fonctionnels, les travaux se poursuivent toujours pour les groupes en réhabilitation pour leur mise en service dans les semaines à venir, à en croire le Directeur Général. Les travaux d’installation des nouvelles machines de la tranche III de la Centrale de Komsilga sont presqu’achevés et ceci devrait permettre d’améliorer progressivement la qualité de la fourniture énergétique à partir du mois d’avril. Ainsi, afin de permettre aux clients de s’organiser pour mieux gérer le déficit, la SONABEL a établi un programme de délestage pour les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Projets actuels de la SONABEL

Avec le soutien de l’Etat et des partenaires financiers, la SONABEL ambitionne, dans le but de renforcer ses capacités de production et d’approvisionnement, étendre la Centrale Bobo II avec 40 MW supplémentaires ; réaliser l’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou pour la mi 2016 et avec une puissance attendue de 100 MW ; construire la Centrale solaire de Zagtouli d’une puissance de 30 MW.

Le réflexe économie d’énergie

Le Directeur Général a pendant ce déjeuner de presse lancé un appel aux usagers de l’électricité à « cultiver les réflexes d’économie d’énergie dans les foyers et les lieux de travail » afin de mieux gérer cette période délicate de pointe. Par ailleurs, il tient à s’excuser au nom de la société, pour les différents désagréments occasionnés par ces mesures de rationnement de l’énergie. Il a enfin souligné que la SONABEL n’interdit en aucun cas l’utilisation de groupes électrogènes ou de plaques solaires par la population pour pallier le déficit actuel.

Herman Frédéric BASSOLE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 mars 2014 à 00:25, par Boinyidwende
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Comment peut on se développer sans énergie ? Tous les pays industrialisés ou émergents ont réussit tout simplement parce qu’ils maitrisaient leur énergie. Avec l’intégration africaine, une centrale nucléaire au Niger (pays producteur d’uranium) suffirait pour toute la sous région. Mais avec des chefs d’états nombrilistes qui refusent de quitter le pouvoir, cela n’arrivera jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 01:42, par Le Croyant
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    A lire cet article, on a envie de dire avec "Feu" Dalida : Paroles, Paroles, tout ceci n’est que Paroles. En effet, il semble que la SONABEL ne pourra jamais résouvre ce problème purement technique.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2014 à 07:47, par Jovis
      En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

      Nous les clients de ce machin devrions lui dire d’arrêter de nous prendre pour des idiots. Chaque année que Dieu fait, c’est la même rengaine et les mêmes promesses. Il nous faut envisager une action forte comme au Sénégal par exemple : refuser de payer la facture du mois d’avril.

      Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2014 à 08:36, par Big pression
      En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

      En toute sincérité, on en a mare voire honte de vivre incessamment de telle perturbation que la SONABEL nous fait vivre quotidiennement. comme vous êtes incapables de fournir l’électricité abondamment, libéralisez le secteur électrique pour que d’autres distributeurs s’installe. après tout Burkina émergent... immergent oui

      Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2014 à 17:31
      En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

      Exactement , c’est un aveu d’impuissance.

      la Sonabel rappelle en fait à tous les burkinabés qu’elle n’a aucune solution pr resoudre ce pb energétique !

      achetez des lampes solaires !

      Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2014 à 19:58, par Riddick
      En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

      A mon humble avis je pense qu’il est l’heure pour la concurrence de s’installer Quand l’état veut que la société civil entreprend quand elle même ne veut pas entreprendre. Le mieux pour notre pays actuellement c’est opérer une grande liberté et de miser tout sur la douane ainsi je pense qu’en plus des apports de du gouvernement notre pays ne sera pas uniquement construit par l’état mais parler les fils du pays. Quand la concurrence viendra nos société étatique sera par conséquent plus compétitive. Il faut aussi que le burkinabé cesse de prendre l’ascenseur quant il s’agit du développement de nation. En effet j’ai eu a entendre des propos du genre du je suis prêt a aller dans la fonction public a prendre une salaire modeste juste pour ne rien foutre. Il faut bannir les propos de ce genre car quand il s’agit d’œuvre pour la nation selon les vrai patriote comme Noël Sankara, Adolphe Hitler et bien d’autre, le citoyen doit se donner a fonds et se démarquer.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 07:57, par Le réaliste
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Soyons réaliste les messieurs de la SONABEL. croissants, jus,.... devant la télé pour s’entendre dire qu’on a commandé des pièces de rechange, qu’on fait de la maintenance et quoi d’autres encore...toujours à la même période qu’on raconte toujours la même chose. Toutes ces actions citées par vous relèvent du Management : prévoir les maintenances sans impacter la production (delester pour juste la période des travaux si on a pas d’équipements de remplacement), avoir des stocks de pièces critiques sous la main pour pallier aux eventualités (vous connaissez la durée de vie probable de vos pièces).... j’ai pas besoin de vous faire un seminaire sur la productivité dans une industrie. Trouver autres choses à nous dire autre que ce qu’on a entendu à la TV. je pense que votre chauffeur sera renvoyé s’il vous dit qu’il ne viendra pas vous chercher le matin parce que votre vehicule est en maintenance ou qu’il a des pièces à changer. Quand on se dit émergent, on doit aussi émerger en innovations. svp, arrêté avec vos histoires de pièces de rechange, s’il faut revoir toute votre chaine d’approvisionnement, Allez y, faites un audit et injecter un nouveau process. J’ai honte quand j’entends un DG à la TV se justifier avec des pièces de rechange ou la maintenance.Je peux déjà parier sur le contenu de vos discours de mars 2015 et 2016 !!! ON DIRAIT QUE LE SAMO NE PEUT PAS FAIRE MIEUX QUE L’AUTRE MOSSI

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2014 à 18:44, par LAYIRI
      En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

      Arrêter de dire des choses pareils tomber aussi bas que le discoure du DG. Le DG peut faire quoi ? un DG téléguidé depuis kossyam pour dire ce que qui de droit doit attendre.
      Sinon lui il est bon il a validé& au moins tous ses modules. Mais on ne laisse pas travailler. Allez comprendre ça que vous vous irrité parce que depuis longtemps le même problème persiste. Ce qui veut dire tout que sa source est lointaine.

      Quelle alternative ÉNERGIQUE propose les partis d’opposition en cas d’alternative POLITIQUE ?

      Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 08:34, par Lassitude
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Faut-il en rire ou en pleurer ? that is the question !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 08:49, par Nazali Mobali Kitoko
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Bla bla bla ! Toujours des justifications plus ou moins vraies. Détaxer les groupes électrogènes, les équipements solaires et détaxer le carburant et que la SONABEL ait enfin l’honnêteté de reconnaitre son incapacité à fournir adéquatement le pays en énergie ! Cette fois ci, ce sont des groupes (je suppose burkinabè) qui sont en panne. La prochaine fois, on risque de venir nous dire que des oiseaux ont fait chuter des pylônes entre Doumounikro et Fougarifla ou que sais je encore.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 09:20, par silvère
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Bonjour s’il vous plait où peut-on avoir le programme de delestage pour la ville de ouaga. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 11:30, par eK27
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Il faut publier le programme de délestage pour permettre à tout un chacun d’intégrer cette donne dans sa planification quotidienne. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 11:55, par RAMSES
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Ce n’est pas la faute au DG actuel mais celle de l’ancien DG. Les délestages que nous connaissons feront bientôt partir du passé avait déclaré Lamoussa KABORE lors de la commande très médiatisée des 2 groupes de Komsilga. Les résultats qu’il a produit étaient très insuffisants et en deçà de ce qu’on attendait. Pour récompenser cette médiocrité, on l’a bombardé sinistre, pardon ministre de l’énergie et des mines, un poste encore plus juteux. ainsi va le Faso avec des distributions de postes à des copains d’enfance. C’est ça le Burkina émergent !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 12:57, par par le juste
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Nous avons tous remarqué que la coupure touche Boulmiougou, depuis la partie SONABY tous les samedi à partir de 19h30, pourquoi elle n’est pas tournante ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 13:39, par Moussa
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    La Sonabel nous apprend seulement qu’il est temps que chacun se cherche en matière d’énergie. C’est un aveu d’impuissance. A chacun sa plaque solaire !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 14:25, par eK27
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Il faut publier le programme des délestages pour permettre aux honnêtes citoyens d’intégrer cette donne dans leur planification quotidienne !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 14:30, par Douahoudeh
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Comment peut on manquer de vision de planification de prospective jusqu a ce point et se pretendre dirigeant d un pays,le probleme depasse la sonabel faut voir le sommet de l etat,ne dites pas que vous ignorer que la route du devellopement s arrete net la ou l energie s arrete,le probleme d energie se pose depuis bien longtemp chercher donc les vraie solution et des solution abondennt et meme surrabondent

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 15:29, par angelo la debrouille
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    MDR VRAIMENT DITE A LA SONABEL DE NOUS VENDRE DES LAMPES A PETROLE PENDANT KON Y EST

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2014 à 18:08, par renard
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    sonabel,ici à cinkancé frontière togo burkina,c’est la pagaille. 4 fois dans le mois ,l’équipe de bitou se déplace ici pour le paiement des factures de courant. et voici que le rang est long ,long comme une queue de ... ! en espérant échaper aux frais de pénalité. et comme si cela ne suffisait pas ,voilà que l’équipe manque certains rendez vous sur les quatre dans le mois.. que le DG ouvre bien l’oeil sur ce aspect.. et le bon ! le bureau de récouvrement des factures n’est pas ouvert en permanence et d’où sortent ces pénalités ?la population est en concertation et pense se faire entendre dans les jours qui viennent . sonabel,tu a tout entendu !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril 2014 à 02:07, par Boinyidwendé
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    Regardez comment on se fout du monde dans ce pays : DANS L’OBSERVATEUR DU VENDREDI 28 AU DIMANCHE 30 MARS 20014, A LA PAGE 17, la Sonabel a fait un communiqué pour annoncer et s’excuser pour la coupure qui devait avoir lieu 29 mars de 8H a 13 à la CITE SOGOGIB OUAGA 2000 !!!!!
    Chez moi, au secteur 9, il y a délestage presque tous les jours et je n’ai jamais été averti ou eu les excuses de la Sonabel, pour ma télé abimée et le préjudice subit.
    DE QUI SE FOUT ON ?
    Le jour où ça va péter, tant pis pour tout le monde. Ce qui est sûr les coupables payeront.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2014 à 15:34, par zamal
    En réponse à : SONABEL : La gestion de la pointe 2014 au menu des échanges avec la presse

    CESSONS DE CROIRE QUE LE PROBLÈME EST DE SONABEL.SI ON FABRIQUE UN PRODUIT à 5000FCFA ET QUE CE PRODUIT EST REVENDU à 100FCFA SANS AUCUN ACCOMPAGNEMENT( SUBVENTION D’ÉQUILIBRE, AJUSTEMENT DE PRIX, etc)il va de soi que l’entreprise batte de l’aile. Au lieu de nous en prendre à la sonabel revoyons le coté politique. OU NOUS AUGMENTONS LES PRIX DU PRODUIT OU NOUS VOTONS AU BUDGET NATIONAL DES SUBVENTIONS POUR COMPENSER CES PERTES.SI NOUS PAYONS EN DESSOUS DU PRIX RÉEL DE VENTE LE PRODUIT DE LA SONABEL, NE NOUS ÉTONNONS PAS DES PROBLÈMES QUI SUIVENT !!!!du reste,sonabel n’a aucun monopole dans la production du courant depuis plus de 20 ans mais personne ne veut s’installer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés