Arrondissement n°4 de Ouagadougou : Anatole Bonkoungou réinstallé dans ses fonctions de maire

vendredi 28 mars 2014 à 01h37min

Issa Anatole Bonkoungou reprend les clés de la mairie de l’arrondissement n°4 de Ouagadougou. Il a reçu son écharpe de maire ce 27 mars 2014, des mains du haut-commissaire de la province du Kadiogo. Pour rompre avec la tradition, la cérémonie d’installation a eu lieu au terrain « HalidouSoré » et non à la mairie dudit arrondissement. Là, la population a pu assister en direct au cérémonial, sous forte sécurité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement n°4 de Ouagadougou : Anatole Bonkoungou réinstallé dans ses fonctions de maire

Un grand espace libre et facile d’accès (terrain HalidouSoré), des dizaines de chefs traditionnels, des jeunes volontaires de ‘’sécurité ODT’’, des jeunes enfants, des femmes et autres personnes âgées… bref, une foule immense et une sécurité maximale en cette matinée du 27 mars. Rarement, une installation de maire n’aura retenu autant d’attention. La population de l’arrondissement n°4ne voulait visiblement pas se faire compter l’évènement. La cérémonie était prévue pour 10h, mais deux heures auparavant, le monde était déjà impressionnant.Le protocole semblait même débordé, de temps à autre.

De l’extérieur comme de l’intérieur de la foule, les forces de l’ordre était bien visibles. Le commissaire Toni, du commissariat de Nongr-Massomfait des va-et-vient, discute, donne des instructions à ses éléments afin d’éviter tout débordement. Police nationale, police municipale, BAC (Brigade anti-criminalité)… la sécurité était de taille.

A 10 mn du début de la cérémonie, Anatole Bonkoungou fit son entrée, sous des applaudissements et autres you-yous du public. Le haut-commissaire, lui, viendra 5mn plus tard, accueilli par Anatole Bonkoungou et Marin Casimir Ilboudo (maire de la commune de Ouagadougou).Le maire de la commune de Ouagadougou, les maires des autres arrondissements de la capitale ont tenu à être présents à cette cérémonie d’installation. Autre personnalité dont la présence n’est pas passée inaperçue, le LarléNaaba Tigré, très applaudi, lui aussi, par les populations de l’arrondissement n°4.

Les cinq conseillers CDP absents

Mais, aucun des cinq conseillers élus sous la bannière du Congrès pour la démocratie et le progrès n’était présent. Ce qui peut déjà présager d’une collaboration difficile dans le nouveau conseil municipal.Cette fois-ci, ils ne pourront pas bloquer son fonctionnement normal.

Seulement deux allocutions ont marqué cette cérémonie d’installation : le mot de bienvenue du chef traditionnel de Nongr-Massom, et le discours du maire entrant, Anatole Bonkoungou.

Après lemot de bienvenue du chef (traditionnel) de Nongr-Massom, le nouveau maire est invité à monter au podium pour le début du cérémonial. Il est rejoint par le haut-commissaire, qui le déclare installé dans ses nouvelles fonctions de maire, le félicite, avant de lui ceindre l’écharpe aux couleurs nationales autour de la taille. Le tout sous des applaudissements à tout rompre de la foule, apparemment en liesse. Ensuite,le représentant administratif de la province lui remet les clés de la mairie. D’abord, le nouveau patron de l’arrondissement n°4fait le ‘’tour du propriétaire’’, prend un bain de foule, salue la population, se fait ovationner avant de revenir au podium pour son allocution.

Un mandat sous le signe de la cohésion sociale

Tout d’abord, il remercie les premiers responsables de l’ODT, son nouveau parti politique. « Nous avons mené un juste combat et nous l’avons gagné », lance-t-il. Puis, il salue le sens élevé de l’honneur et de la responsabilité de la population de son arrondissement. Tout en soutenant que c’est la démocratie qui a triomphé, Anatole Bonkoungouen appelle à l’union sacrée des fils et des filles de l’arrondissement pour réussir les combats à venir.« Je lance un appel solennel au rassemblement, à l’union et je place mon mandat sous le signe de la recherche constante de la cohésion sociale, de l’union des fils et filles de l’arrondissement car seule l’union fait la force », déclare-t-il. En termes de priorités dans son mandat, Anatole Bonkoungou cite, entre autres : le renforcement de la cohésion sociale, la gestion saine et transparente du foncier, la mobilisation des fonds, la formation pour l’auto-emploi des jeunes et des femmes, la santé et l’éducation.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés