La Ligue des consommateurs interpelle les Burkinabè sur la qualité des produits consommés

lundi 24 mars 2014 à 00h23min

Samedi 22 mars, la Ligue des consommateurs du Burkina section Kadiogo (LCB-K) a remis à la presse un premier bilan de ses actions entreprises afin de rassurer la population de la qualité de certains produits de consommation vendus sur les marchés burkinabè. Voici un bref compte rendu de son expertise sur le terrain et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il reste encore beaucoup à faire pour assurer aux consommateurs une qualité optimale des produits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Interpeller les acteurs de la scène économique à plus de responsabilité et de vigileance dans la pratique au quotidien de leurs activités afin de préserver la santé des populations », tel était le but de ce point de presse de la LCB-K où certains exemples préoccupants pour la sécurité alimentaire des burkinabè ont été évoqués.

Produits périmés

Pour commencer, le 8 décembre 2013, la LCB-K s’est rendue à la Société burkinabè des filières alimentaires (SBFA) avec l’appui de l’Agence burkinabè de normalisation de métrologie et de la qualité. Bilan de l’opération : 75 bidons de matière première périmés ont été saisis et devaient être détruits publiquement le 26 février. Pourtant, rien n’a été fait jusqu’à présent alors même que l’Agence burkinabè de la normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) a été saisie.

Ensuite, le cas de l’alimentation Mini Market, située à Karpala avait alerté la LCB-K puisqu’on y avait saisi des produits périmés le 31 décembre 2013. Le responsable de l’alimentation a accepté de retirer tous les produits périmés de ses rayons de commerce mais la LCB, par la voix de son Secrétaire général Pascal Zaida, a assuré qu’elle effectuerait une sortie très bientôt afin de s’assurer de l’effectivité de cette décision.

Autre sujet préoccupant : le manque de capsules sur les bouteilles de gaz distribuées par la Sonabhy. Cette dernière a promis que les bouteilles de 6kg porteront des capsules dès fin février 2014, ce que la LCB a pu effectivement constater sur le terrain.

« L’arnaque totale des réseaux de téléphonie »

Enfin, la LCB-K a tenu à revenir sur la Journée mondiale des droits des consommateurs célébrée le 15 mars sous le thème « fixons nos droits en matière de téléphonie mobile ». Estimant qu’au Burkina les opérateurs de téléphonie ne respectent pas leurs engagement vis-à-vis des consommateurs, la LCB tient responsable l’Autorité de régulation des communications électroniques en évoquant « l’arnaque totale de la part des réseaux de téléphonie. Si rien n’est fait pour améliorer la situation, la LCB promet d’en référer au Premier ministre via son Bureau National.

Dans son communiqué de presse, la LCB assure que d’autres actions sont en cours et seront rendues publiques très bientôt, notamment la « question inacceptable de la SONABEL ». Affaire à suivre...

Pierre Mareczko

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés