Politique : le MPP à la conquête des chefs coutumiers, la jeunesse s’engage à payer la caution de son candidat

lundi 24 mars 2014 à 00h55min

Un grand meeting de soutien des chefs coutumiers et traditionnels du Kadiogo au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) s’est déroulé ce dimanche 23 mars 2014 devant la résidence du Larlé Naaba Tiigré. Les jeunes du parti avaient, la veille, pris l’engagement de payer la caution du candidat du MPP à la présidentielle 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Politique : le MPP à la conquête des chefs coutumiers, la jeunesse s’engage à payer la caution de son candidat

A chaque camp ses bonnets rouges. Après la rencontre de 550 chefs coutumiers qui ont exprimé leur soutien au chef de l’Etat, c’était au tour du Kadiogo d’afficher leur adhésion à la lutte du MPP pour l’alternance politique au Burkina Faso. Devant la résidence du Larlé Naaba, ils ont réitéré leur soutien au parti de Roch, Salif et Simon. Ils étaient 212 têtes couronnées à prendre part à la cérémonie. Etaient présents, Simon Compaoré, des membres du bureau du MPP et des représentants d’autres partis de l’Opposition.

Tous les intervenants sont revenus avec force détails sur les raisons de la dissidence du trio RSS et d’autres camarades du parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès. Ils ont fustigé la tentative de révision de l’article 37 de la Constitution, de l’organisation du référendum, la mise en place du sénat et surtout la gestion clanique du pouvoir, le clientélisme, le favoritisme qui caractérisent le régime actuel.

Pour la représentante des femmes, Adissa Ouédraogo, les femmes sont fatiguées du mensonge, des promesses non tenues et la gouvernance sans planification. Le Nimnin Naaba, qui a parlé au nom des bonnets rouges, n’est pas allé du dos de la cuillère pour attirer l’attention des chefs coutumiers sur le risque de salir leur image. « J’appelle les chefs coutumiers à être des exemples pour les populations car cela est de leur devoir », a-t-il indiqué. Revenant sur les chefs coutumiers qui ont rencontré la délégation du CDP, le Nimnin naaba s’est voulu tolérant. « Les gens s’étonnent que la chefferie coutumière soit divisée. Laissez-moi vous dire qu’elle est à l’image de la société burkinabè actuelle », a ajouté le représentant des coutumiers avant de les appeler à faire attention à ce qu’ils mangent. « Faisons attention à là où nous mangeons. Car il arrivera des fois, qu’après avoir mangé, nous allons ressembler à quelqu’un qui s’est soulagé sans se nettoyer. Les mouches de la honte nous suivront partout où nous irons », s’est-il pourfendu. Dans un langage cru et direct, il a appelé ses pairs à être tolérants avec les coutumiers qui ne sont pas au MPP. « Donnons-leur le respect auquel ils ont droit car ils demeurent des chefs coutumiers. Et je suis sûr qu’un jour viendra où ils se rendront compte que notre voie est la meilleure. Nous allons d’abord purifier et les réintégrer en notre sein », a ajouté le Nimnin Naaba.

A sa suite, le Larlé Naaba qui a pris le crachoir est revenu sur son incident avec François Compaoré, petit frère du chef de l’Etat, qui l’a traité de « nii yalga ». « Je l’ai déjà dit à des gens. Le jour que François viendra me présenter ses excuses, je lui pardonnerai. Dans le cas contraire, je lui tiendrai rigueur à jamais », a-t-il indiqué. Après 21 ans passés au CDP, le Larlé Naaba a claqué la porte à la suite de l’incident. « Ils ont voulu me reprocher de n’avoir pas signé pour mon allégeance au chef de l’Etat. J’ai refusé de signer parce que je suis contre le mensonge, je suis pour le respect de la Constitution et surtout la limitation du nombre des mandats présidentiels. Je suis pour le bien-être de la population », s’est-il justifié. « Je pense que le pouvoir doit être comme un fleuve où tout le monde doit venir s’abreuver. Il ne doit pas être un marigot qui profite uniquement aux proches », a-t-il ajouté sous une salve d’applaudissements.

Pour Simon Compaoré, la rencontre des chefs coutumiers est le signe que le MPP aussi bénéficie du soutien des bonnets rouges. « On a dit qu’aucun chef coutumier ne nous soutient. Et à vous voir, je suis très heureux car nous sommes mieux soutenus que les autres », a fait remarquer l’ancien maire de Ouagadougou. Sur les menaces qui seraient proférées à l’encontre de certains militants du MPP, Simon Compaoré s’est voulu rassurant. « Le jour où vous preniez vos bonnets, ce n’est pas le CDP qui vous l’a remis. Donc il ne peut pas vous le retirer. Soyez sans crainte », a-t-il lancé aux chefs coutumiers.

Les jeunes veulent payer la caution de leur candidat

A voir les mobilisations, Roch Marc Christian Kaboré doit être le plus heureux. Car en quelques mois d’existence, son parti mobilise des foules. Dans la cuvette de la Maison du Peuple où il a rencontré les jeunes de son parti dans la soirée du samedi 22 mars 2014, le président du MPP a reçu la promesse que la caution de sa candidature à la présidentielle sera payée par les jeunes. « Nous prenons l’engagement de payer la caution de notre candidat à la présidentielle de 2015 », a lancé Abdoulaye Mossé, président des jeunes du MPP. Mieux ils se sont engagés à être des « soldats du MPP pour la conquête du pouvoir par les urnes ». De quoi satisfaire et encourager le président du jeune Mouvement du Peuple pour le progrès.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés