Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

mardi 11 mars 2014 à 22h54min

Des incidents, il y en a eus au cours de la reprise des municipales partielles du 23 février 2014. C’est du moins, ce qu’a confié la direction nationale de la campagne électorale de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). C’était le mardi 11 mars 2014 au siège du parti à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

Campagne de proximité, assemblées générales, campagnes médiatiques ciblées, telles ont été les principales stratégies que le parti du lion a développées pour rallier le maximum d’électeurs le 23 février dernier. En sus, « un dispositif efficace pour assurer la supervision et le suivi des élections et la compilation des résultats a été mis en place », à en croire Nathanaël Ouédraogo, directeur national de la campagne électorale (DNCE).

Au titre des incidents, « Le CDP a attaqué notre liste à Soubakaniédougou et a été débouté », a relevé Nathanaël Ouédraogo. S’en est suivie autre révélation, «  François COMPAORE a tenté d’acheter les suffrages des électeurs à coup de millions » dans l’arrondissement N°4 de Ouagadougou « en disant qu’il va donner 3 millions au secteur qui va arriver en tête ». Ce qui, précise-t-il, est constitutif « de fait puni par le code pénal » en son article 136 qui dispose : « Est puni d’un emprisonnement de 3 mois à 1 an et d’une amende égale au double de la valeur des choses reçues ou promises, toute personne qui, pendant les élections, achète ou vend un suffrage de quelque façon que ce soit et quelque soit le prix ».

Incident, il y en a eu aussi « A Bagré, dans la nuit du 22 février des militants du CDP ont été pris en train de battre campagne en distribuant des gadgets électoraux et de l’argent de porte en porte. Les personnes interpelées sont originaires de Bittou et de Tenkodogo. Elles ont été remises à la Gendarmerie qui les a immédiatement relâchées », a confié le DNCE. Et d’ajouter, « A Soubakaniédou, du sel et du riz continuaient d’être distribués de porte à porte après la clôture de la campagne. Là, la police a mis l’auteur de ces actes en garde à vue et saisi le sel et le riz ».

Le 23 février 2014, jour du scrutin, et à en croire Nathanaël Ouédraogo, il y a eu « 3 à 4 cars à Tampouy pour convoyer les électeurs ; un électeur pris avec 2 bulletins de vote au bureau de vote école centre et arrêté par la police, l’action en justice n’a rien donné ; des cars de Bobo affrétés pour transporter des électeurs à Dandé  ».

L’UPC est allée féliciter Anatole Bonkoungou

Au résultat, l’UPC sort dudit scrutin avec 48 conseillers sur les 207 sièges pourvus. A l’arrondissement N°4 de la commune de Ouagadougou, le parti a procédé par des primaires au niveau des quatre secteurs dans le cadre de l’établissement de ses listes de candidature ; l’objectif étant d’aller à la compétition électorale avec « les bonnes graines ». Mais le parti du lion n’y a rien eu. L’UPC a ainsi perdu ses trois conseillers qu’elle avait eus à l’issue des municipales partielles de février 2013. Face à cette perte, l’UPC n’en fait pas « grise mine » ; elle se « réjouit plutôt de la défaite du CDP qui perd 9 conseillers  » au profit de l’ODT. C’est du moins, ce qu’a précisé Nathanaël Ouédraogo qui a aussi confié que l’UPC est allée féliciter Anatole Bonkoungou, l’artisan de cette éclatante victoire – 14 conseillers municipaux - de l’ODT.

Signalons qu’à l’arrondissement N°4, le suffrage exprimé est passé – au scrutin de février 2013 – de 25 000 à 35 000 dans le cadre du scrutin du 23 février 2014. Toute chose qui, selon Nathanaël Ouédraogo, est le signe que les populations savent désormais que leurs voix comptent et ont entendu ainsi ‘’sanctionner le candidat tête de liste du parti au pouvoir, au profit de son adversaire Anatole Bonkoungou en passe d’être élu maire de l’arrondissement 4’’.

L’actualité à l’UPC, c’est aussi la décision prise le 1er mars 2014 par le Bureau politique national du parti, d’exclure quatre de ses militants de Ouagadougou pour s’être rendus coupables de violations des textes et principes du parti, pour s’être portés sur des listes de candidature d’autres partis politiques, et pour avoir rejeté la discipline et œuvré contre l’unité du part. Sont visées par cette décision, Assibo R. Ouédraogo de l’arrondissement 5, Solange Ouédraogo, Moussa Kissou, Albert Bouda, tous trois de l’arrondissement 4. Ces exclusions prouvent, selon Nathanaël Ouédraogo, que «  L’UPC, au moment venu, sait prendre toutes ses responsabilités ».

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 mars 2014 à 09:00, par tché
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    Le mr de UPC tu as très bien dit ou la loi a très bien dit : « Est puni d’un emprisonnement de 3 mois à 1 an et d’une amende égale au double de la valeur des choses reçues ou promises, toute personne qui, pendant les élections, achète ou vend un suffrage de quelque façon que ce soit et quelque soit le prix ». La loi a très bien dit toute personne qui achète ou vend un suffrage, la loi n’a pas parlé de tentative d’achat et de vente d’un suffrage. On donc il faut revoir tes terme juridique et il faut savoir les utiliser. Il ne suffit pas de crier au fraude juste pour crier.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars 2014 à 10:51, par sawadogo amidou
      En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

      les mauvais perdants trouvent toujours de quoi à dire .il ne faut pas gardé cettehabitude que vous avez pour ne pas lettre
      en péril notre unité national car on vous voit venir .les présidentielles ,c’est en un ans et vous commencez déjà à vous pleindre.
      vous aviez certainement vu le cas de la rci ! épargnez nous cette galère .on ne veut pas de vos esprits malins qui vont divisé
      le peuple .

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars 2014 à 17:16, par DJANGO TOM
      En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

      si l’UPC demande à l’ODT de leur rejoindre c’est parce qu’ils sont en mauvaise posture,le parti faiblit au fur et à mesure .exemple 0 conseillé arrondissement 4.pire encore des démissions qu’ils ont essayez de masquer.le parti de notre orateur zeph perd de l’altitude au point qu’il sont en quête d’un parti pour fusionner .leader au cfop et sur la scène politique individuelle son parti est mal en point .

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 09:05, par traoré daly
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    c est grave de la part de nos politiciens ,ah les gars acceptons un jour sans préjudice les choses telles qu elles sont !!soyons sérieux cela n arrange pas notre pays accusations sur accusations ,UPC si nous avez rien a dire a vos militants pour justifier votre défaite laissez les autres en paix

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 09:09, par Gilbert
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    Arrêtons l démagogie, la désinformation et l’intoxication et donnons les informations juste à la population afin que cette derrière sait ou se situer et faire le bon choix. Et aux gars de l’UPC, vous devez reconnaître que la loi a très bien précisée "achat ou vente de suffrage qui est punissable" mais pas une tentative d’achat et ou de vente de suffrage. Donc arrêtez avec vos polémiques insensées.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 09:16, par Savadogo
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    UPC ne vous ridiculise pas comme ça en publique. Anatole en sortant du CDP avait vu l’UPC et il est parti à l’ODT. S’il voulait venir à l’UPC il allait le faire mais non au lieu de ça il est parti à l’ODT qui est un parti de la mouvance, il sait très bien ce qu’il fait. Et il sait également qu’il ne peut trop s’éloigner du CDP. Et maintenant qu’il a remporté les élections vous voulez l’acheter à l’UCP.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 11:08, par Kanzim
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    Il faut savoir que vous avez le droit sinon le devoir, de déposer une plainte conte François Compaoré. L’auto-saisine par le procureur ne procurant ni numéraire ni béton au Burkina, il ne faut pas rêver autre chose que de voir les partis politiques conscients rassembler les preuves nécessaires pour ester en justice contre les apprentis politiciens. Et l’essentiel ici n’est pas de gagner le procès car il ne faut pas rêver, mais de porter aux yeux du peuple, l’imposture, cette pourriture politicienne qui gangrène tout au Burkina, du développment socio économique jusqu’à appartenance familiale.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 11:12, par BUSKAPE
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    VOUS AVEZ TOUJOURS QUELQUE CHOSE A DIRE POUR MENTIR SUR LE CDP OU L’INSULTER.VOUS ETES CONNUS POUR ETRE DES OPPOSANTS QUI NE CONNAISSENT RIEN D’AUTRE QUE DE CRITIQUER.QUITTER DANS CA.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 11:21, par laurent bado
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    mon cher si tu es animé la la haine envers quelqu un c est comme ça ,tu finis par paraître ridicule ;dite moi monsieur est ce de mauvaise foi vous vous exprimez ou bien c et la compréhension que vous faites de l article 136 du code pénal ?relisez et souvenez vous dans le même temps qu il n a jamais donné ; pour voir si ce que vous dite tient ,le dol est il toujours puni ?

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2014 à 20:00, par PIJ
      En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

      L’UPC s’acharne sur le CDP pour rien, juste peu être parce qu’ils n’ont rien eu comme conseillers dans l’arrondissement 4 de ouaga. Et le fait de perdre leur 3 conseillers suscite la haine chez ceux.

      Répondre à ce message

      • Le 13 mars 2014 à 16:56, par DJANGO TOM
        En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

        si l’UPC demande à l’ODT de leur rejoindre c’est parce qu’ils sont en mauvaise posture,le parti faiblit au fur et à mesure .exemple 0 conseillé arrondissement 4.pire encore des démissions qu’ils ont essayez de masquer.le parti de notre orateur zeph perd de l’altitude au point qu’il sont en quête d’un parti pour fusionner .leader au cfop et sur la scène politique individuelle son parti est mal en point .

        Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 11:22, par BALA MOUSSA
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    PAUVRES OPPOSANTS,QUAND ALLEZ VOUS COMPRENDRE QUE LA POLITIQUE NE CONSISTE PAS A BLAMER TOUJOURS L’ADVERSAIRE,APPORTEZ DES PROPOSITIONS POUR LA MEILLEUR GESTION DU PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 11:58, par BA SIDIKI
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    CHERS OPPOSANTS,ARRETEZ LES ACCUSATIONS ET LES CRITIQUES ET APPORTEZ VOS CONTRIBUTIONS QU’ON AVANCE.VOUS COMMENCER A NOUS ENNUYER HEIN !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 14:14, par KONAN
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    UPC consommez votre defaite car la vie ya les hauts et les bas donc chère UPC vous ètes parmis ceux d’en bas

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 15:34
    En réponse à : Municipales partielles : L’UPC dénonce des incidents

    Voilà un parti au lieu de chercher qu’est ce qu’il n’a pas marché pour avoir été battu à plat ventre à Ouagadougou il se réjouit de la défaite du CDP comme si son existence se résumait à tout sauf le CDP. Restez là pensez que le CDP est votre cible et ça les gars du CDP l’on compris d’où l’irruption du cratère du CDP le MPP
    pour vous ravi la vedette et c’est ce qui est entrain de se passer vous êtes foutu à jamais le pouvoir en 2015 sera toujours dans le même camp. UPC vous êtes déjà tombé or pourtant les choses sérieuses n’ont encore commencé

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés