Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 11 mars 2014 à 00h32min
Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

Le 26 février 2014, Lefaso.net relayait la décision de Sa Majesté Monsieur Siaka Kone, Chef de Canton de Tengrela, de rejoindre les rangs du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP). Deux jours plus tard, la nouvelle était démentie. Explications.

Le 28 février 2014, le Secrétaire Général de la Section CDP de la Comoé, monsieur Abou Ouattara, accompagné de certains membres de son bureau dont Moustapha Ouattara et Koné Adama Gol, ont invité les correspondants de Sidwaya, du Faso.net, du Pays et de l’Observateur paalga à Tengrela afin d’apporter un démenti à l’information diffusée par Lefaso.net au sujet de l’adhésion présumée de Sa Majesté, Monsieur Siaka Koné au MPP. Par souci de vérité et de crédibilité, nous publions aujourd’hui les preuves de ce que nous avancions.

Le nom du Chef bel et bien inscrit sur la fiche d’adhésion du MPP

Dans un premier temps, nous voudrions rappeler à Sa Majesté le Chef de Tengrela que ce n’est pas nous qui avons écrit son nom et toutes les autres informations le concernant sur la fiche d’adhésion du MPP. Aussi, nous avons simplement constaté que trente autres personnes s’étaient inscrites à son invitation. Avant de faire l’écrit, nous aurions sans doute dû demander l’autorisation au Chef comme il l’a exigé le 28 février. C’est pourquoi, cette fois-ci, c’est avec son autorisation que nous publions sa fiche d’adhésion.

Menaces dans la famille Koné

Les raisons de cette volte-face sont sans doute à chercher du côté de la famille Koné. D’après les informations que nous avons, certains de ses membres ont menacé de destituer Sa Majesté Monsieur Siaka Koné s’il ne revenait pas sur sa décision. Celui que certains appellent le « vrai Chef », rentré définitivement de France, aurait en effet pu prendre sa place. Par ailleurs, il semblerait aussi que le Chef ait également été menacé d’expulsion de sa villa s’il persistait dans sa volonté d’adhérer au MPP. Ceci peut donc expliquer sa volte-face.

Golleau Isidore TRAORE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 mars 2014 à 12:12, par Ressortissant de tengrela En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    M. isidore traoré, qu’est-ce que vous voulez enfin ? Pouvez -vs ns laisser tranquille avec cette affaire de chefferie. Il y a d’autres sujets + intéressants dans les cascades, veuillez ns en trouvez un et on vs lira avec plaisir. Nos chefs traditionnels et coutumiers ont d’autres attributions et on ne cessera de vs le répéter.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mars 2014 à 16:20, par Konondiriré L. SOME En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Chut up. Je dis, depuis quand vous avez cette liberté de choisir un parti pour militer. Vous m’appartenez tous et vous militez tous dans mon parti le P.R.A. Koné, Koné, Koné,…. Vous konéssez quoi ? C’est moi votre SOMMET. Je règne sur vous et décide pour vous. Vous êtes tous du P.R.A. /

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2014 à 01:21, par jojo En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Eh ! vous les gens de MPP arrêter de forcer les gens à adhérer votre parti !!!! on ne fait pas de pub pour certains produit qui sont pourtant très bien consommés !!!!!!!!!!!!!!!! ka pang wè !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2014 à 07:33, par FASO 2014 En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Vous saviez, moi personnellement cela me fait rire. C’est bien avec nos sois disant gardiens de nos traditions. Ils devraient être assis dans leur cours royale et de temps à autre l’on les sollicitent pour donner leurs points de vue sur certains dossiers de la place. Mais non chacun court pour faire la politique enfin d’avoir une voiture, de l’argent et pourquoi pas des villas. Vous voyez c’est ça aussi l’erreur du Président du Faso car c’est lui qui les a donné cette importance à participer à la politique des colons. Je respecte le Mogho Naaba, regardez le depuis vous n’allez jamais apprendre qu’il est dans un parti politique. Sinon partout maintenant chacun crée son royaume pour s’auto investir comme Chef de canton ou roi. Pardonnez moi si je vais offenser quelqu’un mais c’est une réalité. Prenez le cas du Sud-Ouest que je connais un peu ; on ne connaissait pas un Roi ou Chef à part celui des Gan dont l’on appelle "Gan Massa" qui veut dire en langue bambara le Roi des Gan et qui commandait toute la province du Poni et un peu vers Bougouriba jusqu’aux frontières du Houet. Mais maintenant il faut aller à Gaoua, nous avons des gens qui se font appeler le "Chef du Canton de Gaoua". C’est pas normal et partout au Burkina nous avons ces cas et même les gens se tuent juste pour avoir certaines privilèges personnelles et familiales et non pour son peuple. Je dis ici un bon chef traditionnel doit laisser tomber la politique des colons et lutter pour la paix à la nation. Une fois qu’un chef fait la politique il faut savoir qu’il n’aura plus un peu de respect provenant de ses sujets. Vous les Chefs conscients qui auront le temps pour me lire, retirez vous de la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2014 à 12:26, par la paix En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    C’est un fait de la politique.pourquoi ne pas nous informer ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2014 à 12:49 En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Quel honte pour les chefs traditionnels ? je pense qu’on ne doit plus parler de ces gens là !!

    Répondre à ce message

  • Le 11 mars 2014 à 17:12, par la bonne conduite En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Merci de demander au Chef en question si le chiffre 7 lui dit quelque chose. Il comprendra. Un bon chef traditionnel ne se ridiculise pas de la sorte. Aux gardiens de la tradition, il devrait demander la flèche ; il comprendra également.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 09:00, par warba En réponse à : Politique : Les probables raisons du volte-face du Chef de Tengrela

    Les petits chefs des petits cantons ne sauraient être appelés majesté qui est un rang trop lourd pour eux.On dit simplement chef de canton.La chefferie va simplement être réduite à néant dans seulement une génération pour s’occuper uniquement des Us et Coutumes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
Marche du 29 novembre 2018 : Paul Kaba Thiéba charge les organisateurs
CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT : Pour un secteur plus compétitif et plus professionnel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés