Enseignement supérieur : le Pr Moussa Ouattara aux 2iE

mercredi 5 mars 2014 à 16h21min

Le Ministre des enseignements secondaire et supérieur a effectué le 3 mars dernier, une visite sur les sites de l’Institut international d’enseignement supérieur et de recherche (2iE) de Ouagadougou et de Kamboinsé. Il est allé encourager le personnel de l’école.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignement supérieur : le Pr Moussa Ouattara aux 2iE

Les 2iE sont l’un des établissements supérieurs qui dispensent une formation de qualité au Burkina Faso. Mais voilà que des troubles ayant entraîné le départ du directeur général menacent de plomber la qualité de l’enseignement. Pour exhorter le personnel à maintenir le cap, le Pr Moussa Ouattara a passé une matinée à visiter les locaux de l’institut et à s’entretenir avec le personnel.

C’est accompagné de ses plus proches collaborateurs que le Ministre des enseignements secondaire et supérieur a visité à pas de course les sites de Ouagadougou et Kamboinsé.

Sur le site de Ouagadougou, le Pr Moussa Ouattara a découvert non sans stupéfaction et questions les locaux et les installations du Centre commun de recherche eau et climat, du laboratoire eau, dépollution, écosystème et santé, du laboratoire Hydrologie et des ressources en eau et de l’école doctorale.

A Kamboinsé, localité située à une vingtaine de kilomètres de Ouagadougou, c’est entre autres le laboratoire Biomasse énergie et carburant qui ont été visité. Une matinée bien pleine en découvertes qui ont permis à Moussa Ouattara de mieux comprendre le fonctionnement et les résultats atteints par l’institution. « En tant qu’enseignant à l’Université de Ouagadougou, je connaissais déjà l’EIER-ETSHER avec ses grands types de formation d’ingénieurs en conception et de techniciens supérieurs. Devenu 2IE avec la fusion des deux écoles, ma connaissance continuait à rester extérieure. J’ai souhaité, en tant que ministre des enseignements secondaire et supérieur, surtout après des formes de turbulence que la Fondation a traversées, je suis venu pour avoir un plus de connaissances approfondies sur la présentation de l’établissement, ses nouvelles orientations et surtout par ma présence profiter encourager tout le personnel et les étudiants », a indiqué le Pr Ouattara.

Les 2iE sont actuellement l’un des établissements qui dispensent un enseignement de qualité dans des domaines techniques. Il a déjà formé 6000 diplômés pour 50 pays africains. Environ 1445 Burkinabè ont obtenu les parchemins de l’institut. Actuellement 2100 étudiants de plusieurs nationalités dont 878 Burkinabè sont en formation aux 2iE. Environ 20% de l’effectif global est composé de filles. Un motif de satisfaction pour le Ministre Moussa Ouattara qui a, du reste, invité les responsables de l’école à ouvrir les portes à plus de filles. « De la présentation qui est faite, j’ai vraiment apprécié le fait qu’il y avait environ 20% de filles en formation. J’ai encouragé l’établissement à faire en sorte que le dans quota des étudiants burkinabè qui seront ici, les filles puissent atteindre 35% de l’effectif. Parce qu’au plan national, nous pensons que si les filles entrent dans certains types de formation, sur le terrain, qu’elles aient plus pour objectif de faire bouger les choses aux côtés des hommes », a plaidé le visiteur d’une matinée. Pour l’occasion, Moussa Ouattara a réaffirmé son engagement à accompagner les 2iE dans l’amélioration de la qualité de la formation. « Les partenariats déjà existants seront renforcés et je veillerai à être un facilitateur pour l’ensemble des écoles doctorales afin qu’elles sachent que le gouvernement les encourage à intensifier sinon à améliorer ces collaborations », a-t-il précisé.

Des échéances à venir

Au cours des échanges entre le Ministre et le directeur général par intérim, Hamadou Hama Maïga, il a aussi été question de rencontres internationales sur l’eau et l’énergie solaire qui auront lieu au Burkina et ailleurs. Membres du Conseil d’administration du Conseil mondial de l’eau, les 2iE organiseront du 12 au 14 juin 2014 le forum Africa Water. Il s’agira pour l’Afrique d’identifier ses priorités et d’unifier sa voix avant le 7e forum mondial de l’eau. Près de 650 participants sont attendus à ce pré-forum. Outre cette manifestation, l’école abritera les 5 et 6 juin prochain, les 9emes Journées Entreprises. Au total 1500 participants de 113 entreprises sont attendus à ces rencontres d’échanges entre étudiants et entreprises. La 3e dernière activité sera la Conférence Energie Solaire qui aura aussi lieu dans le mois de juin. Entre 250 et 300 participants sont également attendus.

Un calendrier bien chargé qui, selon le Minisitre Ouattara, qui témoigne de l’importance que revêt l’école dans la formation des techniciens. Pour mettre au Burkina d’envoyer plus d’étudiants dans l’institut, il a plaidé pour la réduction des frais de scolarité. « Je souhaite accroitre le nombre des étudiants burkinabè. Mais il faudra que les 2iE acceptent de diminuer le coût de la formation », a conclu Moussa Ouattara.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés