Burkina : 816 cas suspects de méningite (82 décès) ; 507 cas de rougeole (2décès)

mardi 4 mars 2014 à 23h31min

Ouagadougou, le 4 mars 2014 (AIB)- Le Burkina Faso a enregistré à la date du 23 février, 816 cas suspects de méningite dont 82 décès et 507 cas de rougeole dont 2 décès, a indiqué lundi le ministre de la Santé Léné Sebgo, rassurant que « la situation épidémiologique n’est pas inquiétante ».

Burkina : 816 cas suspects de méningite (82 décès) ; 507 cas de rougeole (2décès)

« Au cours des huit premières semaines de 2014, le Burkina a enregistré un cumul de 816 cas de suspects de méningite, dont 82 décès. Deux districts sanitaires, à savoir Houndé (Ouest) et Boussé (Nord), ont franchi le seuil d’alerte de 5 cas pour 100 000 habitants », rapporte le quotidien privé ‘’Le Quotidien’’, citant le ministre Léné Sebgo.

« Dans les deux districts, le pneumocoque est le germe prédominant selon les résultats de laboratoire », a déclaré Léné Sebgo avant de rassurer que « la situation épidémiologique n’est pas inquiétante ».

Le ministre a affirmé les mesures de prévention doivent être renforcées tant au niveau individuel que collectif et a invité les populations à respecter les règles d’hygiène et à se faire vacciner.

Le Burkina Faso a également enregistré dans la même période, 437 cas de rougeole à Diapaga (Est) dont 2 décès, 48 cas à Bittou (Centre-Est) et 22 cas à Pouytenga (Centre-Est), selon le quotidien d’Etat Sidwaya, rapportant les propos du ministre.

« Des investigations se poursuivent en vue d’établir les caractéristiques essentielles des différents foyers épidémiques et apporter une riposte conséquente », a poursuivi le ministre Sebgo dans ‘’Le Quotidien’’.

Selon le ministre de la Santé, un plan de préparation et de riposte d’un coût de 2 441 499 535 FCFA a été adopté en septembre 2013 pour un suivi hebdomadaire de la tendance épidémiologique de la méningite à tous les niveaux.

Le Burkina Faso qui fait partie de la ceinture méningite, « une bande de terrain qui s’étend du Sénégal à l’ouest à l’Éthiopie à l’est, limitée au nord par le désert et au sud par la forêt tropicale », est sujet à la maladie surtout pendant la saison sèche (octobre à mai).

En 1996, le pays a connu l’une de ses plus graves épidémies méningocoques. 40 000 cas pour 4363 décès, selon des chiffres des autorités sanitaires, y avaient été enregistrés.

Agence d’Information du Burkina.

Messages

  • C’est vraiment n’importe quoi ! Je suis vraiment inquiet pour le pays ! 82 morts et ça ne rien au ministre !

  • La méningite tue et on nous parle de Sénat. Drôle de Faso.

    • vraiment en regardant le premier responsable de la santé on dirait ça ne lui dire rein ? c’est decevant pour un responsable dans une situation paraeil, des gens meurt et ça te te donne des sourire au levre ?

    • Il faut être content comme notre ministre ; ca guérit les malades parait il ? laisse le sénat, on va parler des malades et des décès de méningite

    • c’est vraiment triste de voir un ministre tout souriant parler de 82 décès comme si c’était des moutons qui étaient morts. dans quel pays sommes nous vraiment. et avec ça, on nous rabâche les oreilles que la priorité est l’éducation et la santé des population. vivement que Allah tout puissant nous éloigne de ces cyniques personnages qui ne pensent qu’à se remplir les poches au lieu de penser au peuple qui souffre. s’il faut fermer le écoles dans une province pendant 10jours à cause d’une fète, je suis vraiment triste quand dans l mème temps on nous d’heures perdues, c’est très déplorable. si on voyait l’impact de cette fète....... Dieu sauve le Faso.....

  • Plus de 10% de décès de méningite et on rit sur la photo.Drôle de pays qu’est la compaorose qui aime s’abreuver du sang humain.En tout cas,vous auriez pu nous éviter la tête de ce sinistre qui fait déjà peur à voir.

  • Voila il y a la maladie et des morts et vous pressentez un monsieur tout souriant. Pas normal. Même si c’est ça seul photo, il fallait présenter quelque choses d’autre. Tous les burkinabé doivent se mobiliser comme ce qui se fait pour les pagnes du 8 mars pour éviter que ça aille de l’avant.

  • Il sourit malgré tout ?Pauvre Burkina,toujours entrain de manipuler les données et de mentir éhontément pour mendier.Politique du ventre (sans penser à un quelconque ventre)

  • M. le Ministre, vous ne devez pas rire car 82 personnes sont mortes et cela est alarmant contrairement à ce que vous dites. Souhaitez-vous qu’il y ait des milliers de morts pour vous alarmer ? Le pays a engrangé des résultats depuis la campagne de 2010 car les épidémies à méningocoque A ont considérablement diminués, mais nous ne devons pas dormir sur ce satisfecit. Les efforts doivent être orientés contre le pneumocoque afin d’éviter ces 816 cas/82 décès. Pourquoi ne pas envisager la vaccination des adultes contre ce germe ? Le fameux plan en question doit servir à cela et éviter d’attendre qu’il y ait une hécatombe pour agir.

  • Avec tout ces chiffres le SINISTRE de la santé se dit rassurant"la situation épidémiologique n’est pas inquietant". De qui se fou t’on ? Combien de décès devrions nous enregistré pour que se soit INQUIÉTANT ?Je l’affirme deja les agents de santé de plusieurs DISTRICTS ont été déjà vaccinés contre la méningite et de surcroit avec des vaccins qui devait se périmé bientôt. QUE CEUX QUI DES YEUX CONSTATENT. ET les populations ? Attendons que ce soit INQUIÉTANT. ÉNERVANT(webmaster laisse passer)

  • On parle de cas de maladie et même de décès avec cette photo du ministre qui fait une bonne mine. C’est comme si pour lui la récolte était bonne ! Changer cette photo svp

  • Mon ministre, toujours content, même si ses patients meurent. naaargent va descendre encore, on va parachever nos projets. Le Ministre oui le ministre

    • Pour un ministre de la santé, c’est vraiment honteux. Le nombre de décès n’est pas encore alarmant pour ce ministre qui parle de morts en souriant. C’est lamentable, je me demande s’il est responsable de lui-même

  • Ah DJO ! Mon Ministre, toi aussi faut suivre des cours de communication ! fais semblant d’être tristre ! 82 décès c’est pas petit !!!

  • "la situation épidémiologique n’est pas inquiétante" vous dites, Mr le Ministre, permettez moi de vous dire que Un(01) cas de décès c’est déjà trop ! Il suffit de se mettre à la place du père de la victime pour s’en rendre compte vite. Laissez le langage politique et vacciner la population.

  • Avec tout ces chiffres le SINISTRE de la santé se dit rassurant"la situation épidémiologique n’est pas inquietant". De qui se fou t’on ? Combien de décès devrions nous enregistré pour que se soit INQUIÉTANT ?Je l’affirme deja les agents de santé de plusieurs DISTRICTS ont été déjà vaccinés contre la méningite et de surcroit avec des vaccins qui devait se périmé bientôt. QUE CEUX QUI DES YEUX CONSTATENT. ET les populations ? Attendons que ce soit INQUIÉTANT. ÉNERVANT(webmaster laisse passer)

  • C’est vraiment pathétique, honteux.82 décès et cela n’est pas inquiétant.Je comprend il n’est pas concerné et c’est dommage..Rien que pour cet article et les déclarations du ministre, je souhaite pour la prémière fois le changement.
    Merde

  • c’est terrible ! personne ne se souci de la santé des populations. on parle de 82 morts avec un sourire aux lèvres. comme s’il s’agissait de 82 ......( ne n’ose pas l’écrire par respect pour l’âme des disparus), ailleurs, les épidémies sont surveillées de près même celles des animaux. ici, un ministre s’autorise à dire après 82 vies emportées que la situation est sous contrôle. C’est pour ne pas inquiété les pauvres comme mois qui n’ont pas accès aux vaccins. son regard et son sourire mes choquent.

  • avec tous ces problèmes mr le président tiens a la nouvelle formule du sénat

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés