Route Bobo-Ouagadougou : Une citerne se renverse et bloque la circulation sur la N1

samedi 1er mars 2014 à 02h52min

Le trafic sur la nationale n°1, route de Ouagadougou était perturbé hier jeudi 27 février. Et pour cause, une citerne transportant de la mélasse (un liquide de résidu de canne à sucre) s’est renversée, déversant du même coup son contenu. L’accident a fait des blessés notamment le chauffeur et son apprenti.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Route Bobo-Ouagadougou :  Une citerne se renverse et bloque la circulation sur la N1

Les circonstances de l’accident n’étaient pas encore connues des forces de sécurité ni des sapeurs-pompiers au moment où nous écrivions ces lignes. Ce que l’on sait, c’est qu’aux environs de 12h30, la section accidents de la police nationale de même que les sapeurs-pompiers, informés se sont rendus sur les lieux. Une citerne s’était effectivement renversée, barrant complètement la voie. Elle transportait de la mélasse qui s’est déversée sur la chaussée et même au-delà.

Le chauffeur et son apprenti blessés, ont été rapidement évacués à l’hôpital Souro Sanou de Bobo. Selon les informations recueillies sur place, la citerne venait de Banfora et partait vers Ouagadougou. L’accident aura perturbé le trafic et c’est un nombre important de véhicules qui attendaient que la route soit dégagée afin de poursuivre leur chemin.

Au moment de notre passage sur les lieux aucune solution n’avait été trouvée, car ni la commune ni aucun arrondissement ne dispose de grue capable de dégager la citerne et libérer la voie. Une réalité que va déplorer quelques autorités policières et judicaires notamment la procureure du Faso. Elle en a donc profité pour faire un plaidoyer auprès de Seydou Sanou, maire de l’arrondissement N°5 de Bobo pour l’acquisition d’une grue. Seydou Sanou était, lui aussi, venu constater les faits.

En plus de la grue, les autorités en charge de la sécurité routière ont aussi posé le problème de corbillard. Car, lorsqu’un accident mortel survient, il faut toujours solliciter les prestations d’un privé qui coûtent souvent assez chères, alors que la commune pouvait bien trouver une solution en acquérant un corbillard.

Bassératou KINDO

Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés