Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

jeudi 27 février 2014 à 23h58min

Le ministre de la promotion de la femme et du genre, Nestorine Sangaré/Compaoré et ses collaborateurs s’affairent pour l’organisation conjointe du 08 mars et du forum des femmes 2014. Mme Sangaré a fait ce jeudi 27 février 2014, le bilan 2013 des actions de son département et dressé des perspectives majeures. C’était lors de l’hebdomadaire point de presse au cours duquel le porte-parole du gouvernement, le ministre Alain Edouard Traoré, s’est lui félicité de l’état de la démocratie au Burkina, au regard des résultats des municipales partielles dans l’arrondissement 4 de Ouaga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

La journée internationale de la femme 2014 et le forum des femmes à Banfora seront conjointement organisées cette année dans un souci économique et pour toutes les années à venir. Au programme de l’année, de quoi susciter des réflexions et des actions en faveur de la promotion des femmes. Outre ces perspectives immédiates sur lesquelles Madame Nestorine Sangaré /Compaoré et ses collaborateurs travaillent, l’accent sera encore mis cette année 2014 pour promouvoir l’autonomisation des femmes, selon la ministre. C’est d’ailleurs ce qui soutiendrait la reconduite du thème de la célébration du 08 mars prochain : « L’entreprenariat féminin, problématique du financement des activités économiques des femmes au Burkina Faso ».Pour se faire, selon elle le département envisage vulgariser davantage la politique nationale genre, en maintenant ses acquis de 2013. Ce sont entre autres le renforcement des capacités institutionnelles dont le département a pu bénéficié au cours de l’année écoulée par acquisition d’un nouveau bâtiment, le recrutement de nouvelles ressources humaines et l’appui en matériels techniques et informatiques provenant de partenaires. Le département aurait aussi fait ses preuves en matière de coordination et de suivi des actions en faveur de la femme et du genre, à travers la réalisation d’activités transversales à en croire le bilan.

Besoin de financement pour l’opération, « une femme, un acte de naissance »

Mais une dès missions clés de la ministre à présent serait de pouvoir opérationnaliser le programme « une femme, un acte de naissance ». « Le projet a été adopté le 31 juillet 2013, mais à la date d’aujourd’hui nous n’avons pas encore eu de ressources financières pour sa mise en œuvre. Nous avions planifié commencer en décembre pour finir en avril, mais nous attendons toujours le financement de 2 milliards 500 au niveau du budget de l’état. C’est un plaidoyer que je profite faire pour que nous puissions avoir les moyens et travailler sur cette question qui est essentielle », a t’elle lancé.

Dossier Bernadette Tiendrebeogo, lois sur la polygamie, droit des lesbiennes

Nestorine Sangaré a fait ensuite face à une panoplie de sujets soulevés par les journalistes. La polygamie, le dossier Bernadette Tiendrebeogo et la situation des lesbiennes ont été des questions sur lesquelles Nestorine Sangaré a dû faire face lors de ce point de presse.

« Nous relançons la justice de temps en temps pour savoir où en est le dossier, mais nous sommes plus préoccupés sur comment faire pour prévenir dans l’avenir de tels cas. », à t’elle expliqué à propos de l’Assassinat de Bernadette Tiendrebeogo. Elle a étalé à l’occasion des mesures en cours, pour pallier aux violences faites aux femmes et aux hommes. Il s’agit d’un dispositif de sécurité de 1 milliard de F Cfa en ébauche pour lutter contre la violence conjugale (mixte) . Du droit des lesbiennes au Burkina, elle a traduit sans ménagement l’incapacité technique de son département à prendre en compte la question à l’heure actuellement, bien qu’ayant son avis personnel sur la question. « Pour résoudre des préoccupations spécifiques liées à l’orientation sexuelle des femmes, nous n’avons pas été préparés à cela. Pour le moment notre département ne s’en occupe pas. Il n’ya aucun dossier sur le droit des homo et des lesbiennes qui soit traité au niveau du ministère. », a-t-elle simplement dit.

A la suite du ministre Sangaré, c’est le Ministre Alain Edouard Traoré qui s’est prononcé sur des questions essentielles de l’heure.

« Nos institutions fonctionnent de manière transparente »

Les medias devraient tenir un discours d’apaisement et de conciliation a indiqué Alain Edouard Traoré, à propos du rôle des médias dans le contexte sociopolitique actuel. Pourtant «  Les gens se servent de ces tribunes d’expression : les radios, la presse écrite, les forums d’internautes, pour insulter et atteindre à la dignité des uns ou des autres  », a-t-il déploré.

De la reprise des élections municipales dans 7 communes du Burkina, Il s’est dit satisfait du déroulement. Car a-t-il affirmé « cela témoigne de la bonne marche de notre démocratie ». Et d’ajouter à propos des résultats de l’arrondissement 4 de Ouagadougou : « Si le parti majoritaire et au pouvoir est capable de se faire battre dans un arrondissement de la capitale, je pense qu’il n’y a plus de doute que nos institutions fonctionnent de manière transparente ».

Des questions sur la médiation auto- saisie en arrêt, le processus de négociations avec les fonctionnaires sur la grille indemnitaire ont aussi fait l’objet d’analyses de la part du porte-parole du gouvernement.

Arba Nadembega(Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 février 2014 à 23:23, par Attention
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    Nestorinade, ton affaire de loi sur la polygamie, fais beaucoup attention pour ne pas enflammer le pays, personnellement je préfère la polygamie à ton histoire de loi pour lesbienne. Je parie sans connaître tes origines que ton entourage est bourré de polygames et cela n’a jamais détruit le pays. Le Burkina est un pays très tolérant, ne viens pas nous empoisonner l’atmosphère avec des théories fumeuses importées, sponsorisées et loin de nos valeurs culturelles. Va dire à Ban Ki Moon que lorsque nous atteindrons leur niveau de développement nous y penserons, au lieu de financer toutes les initiatives sur le clitoris, les lesbiennes et autres homosexuels l’ONU fera mieux de penser à nos pauvres paysans sans eau ni électricité etc....Il y a des priorités bien plus importantes.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 01:02, par I wama
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      A vous les journaliste évité d’abordé le thème d’homosexualitè face a nos autorité. Cè en toute conscience qu’elle s’adventure a cette pratique. on n pt pa imité l’europe integralemen on a dè valeur à preserver. Aucune confession réligieuse nè prète à apprécier cette animalité donc on considert kils n’existent pa ici et on ne votera aucune loi pour des fictifs

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 05:50
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      Il faut bien lire le compte rendu et ne pas répondre au hasard ; sur les homos et les lesbiennes, elle a bien dit que son ministère n’est pas préparé à traiter une telle question et qu’il n’y a aucun dossier à traiter dessus. Sur la polygamie, tout le monde a son avis dessus et de toute façon, la loi le permet. la ministre n’a jamais dit qu’il faut interidre, elle cherche les moyens de protéger les femmes d’injustices et les enfants qui se tuent parfois pour l’héritage.
      Il faut arrêter de s’en prendre à Mme Sangaré qui fait du bon boulot. C’est quoi une Nestorinade ? Ce qu’elle a dit lors de la présentation des voeux est vrai ; sur les forums, combien de fois on a promis une fin à la Gbagbo, Taylor, ou même à la Kadhafi au présiddnt Blaise ? Ce n’est pas lui prédire le malheur ça ? Regradons vers l’avenir au lieu de polémiquer inutilement parce que la situation des femmes n’est pas enviable dans notre pays. et toi qui parle au hasard, j’espère que tu t’occupes bien de ta femme et dénonce les violences contre les femmes et non le type qui va boire rentré à 3 h du matin réveiller sa femme et la frappe si elle refuse ! ça, c’est le quotidine de millions de femmes et il faut s’attaquer à ça

      Répondre à ce message

      • Le 28 février 2014 à 07:18, par JAH2MOT
        En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

        on insulter BC pcq c’est lui le véritable problème du BF.c’est sur la question d la polygamie qu’il faut 1 referendum

        Répondre à ce message

      • Le 28 février 2014 à 10:06, par KOUNKAN
        En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

        Je ne suis pas d’accord avec vous sur ce que Nestorine à dit lors de la présentation de vœux à la première dame. Une présentation de vœux à la première Dame (apolitique)n’a rien à voir avec le débat politique qui se mène actuellement.Ce n’était pas le lieu pour elle ministre, d’en parler. Elle a voulu chercher des points et s’est trop diminuée. Elle n’a qu’à réfléchir à la réponse donnée par Chantal :"On ne peut pas plaire à tout le monde". Oui, c’est une évidence et c’est une manière de dire à Nestorine que ce n’est pas le lieu, et ce n’était pas non plus important pour l’occasion. Chantal étant très intelligente, je suis sûr qu’elle aurait refusé,si Nestorine lui avait soufflé a oreille.

        Répondre à ce message

        • Le 1er mars 2014 à 14:19
          En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

          je suis d’accord avec vous. Chantal me semble vraiment intelligente, en tout cas elle est très différente de Simone Gbagbo qui faisait et disait n’importe quoi dans les médias pour sauver le régime de son mari. Chantal, reste discrète comme tu l’es actuellement. Tu ne seras pas lynché quand le peuple va prendre le pouvoir. Je te suggère même de conseiller ton mari de quitter le pouvoir en 2015. Le peuple garantira votre sécurité, on vous aime ! c’est la seule porte de sortie honorable, toute autre tentative est mille fois plus risquée pour vous et pour le BF.

          Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 06:47, par Alfred korsi
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      Vraiment vrai. On a pas besoin de parler de nos orientat8 sexuelles en pub car j s8 sur q lorsq vs allez les sortir en pub vs auriez du mal à les défendre. Par rapport à la polygamie, aucun des président ne vie avec une femme ! Si vs voulez etres libres pr 2 accordez o otre la mm pr étre 4.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2014 à 07:28, par anta
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    Ce qui me préoccupe, c’est ce que Kinkirbaga, la Pythie aux castagnettes, va aller dire au chef de l’Etat au nom des femmes du Burkina.Que "beaucoup de gens souhaitent sa mort dans un bref délai" ? Tantie Béa doit lire son discors avant de laisser Kinkirbaga, la Pythie aux castagnettes s’épancher devant le chef de l’Etat en calomnies.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 10:10
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      Jean-claude
      Anta, tu racontes du n’importe quoi ; au nom de quoi tante Bea doit lire le discours de la ministre ; il faut réfléchir avant de parler ; si tu n’es pas d’accord avec ce que la ministre a dit, c’est ton droit ; mais ce qu’elle a dit est vrai et toi même Anta, tu sais puisque tu écris tout temps sur les forums. Elle est ministre, mais elle citoyenne avant tout ; cette dame s’est faite connaitre d’abord en tant que chercheuse et militante des droits des femmes ; ce n’est pas un hasard si Tiao est allé la chercher ; quand elle ne sera plus ministre, elle reprendra ses activités de chercheuse et prof à l’université. Au lieu de l’insulter, aider la à combattre les féodalités ; est-ce que tu es d’accord que les frères et soeurs viennent dépouiller la femme après la mort de son mari ? est-ce que tu es d’accord que ta soeur soit battue par son mari tout le temps ? pour la polygamie, la loi ne l’interdit pas, et elle n’a jamais dit qu’elle veut l’interdire ; quand la femme travaille, les enfants mangent bien et sont bien habillés ; alors il faut trouver des financements pour elle ; c’est le combat de la ministre ; si tu ne peux apporter, pardon, ne sois pas le lépreux de JOEDER

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 10:42, par Le Sénateur
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      Anta, je voulais profiter pour corriger une erreur. Je pense à la Nestoriure plutot qu’à la Nestorinade. pensons y. puisqu’on ne va pas me dire que la papinade est une bévue. la nestoriure !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2014 à 08:22, par mytibketa
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    La sortie partisane et très méchante de Nestorine lors de la présentation des voeux à Chantal m’est tellement resté au travers de la gorge que je me dit qu’elle est disqualifiée pour parler au nom de toutes les femmes. En tout état de cause il y a des violences qui sont faites aux hommes et qui malheureusement n’intéressent pas Nestorine. Il y a des femmes qui vous dégoutent de la vie de couple et par orgueil ces hommes vivent leur calvaire sans avoir de ministre pour défendre leur cause. Dites la vérité aux femmes qu’en choisissant de vivre avec un homme ce n’est pas à lui exigeant l’impossible qu’on affirme sa féminité.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 10:37, par Balàterre
      En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

      Mitbkieta, tu n’es pas informé. Mme le Ministre ne cesse de répéter que son ministère s’occupera des problèmes des hommes. C’est qui a valu un changement institutionnel avec l’ajout du concept genre à la dénomination du ministère pour dire que le ministère ne s’occupera pas seulement des problèmes des femmes mais aussi des problèmes que des hommes subiront parce qu’ils sont des hommes. Elle a même commandité une étude sur les violences dont sont victimes les hommes. Et Si tu avais suivi le point de presse en intégralité, tu allais l’entendre dire que la sécurité qui est entrain d’être mise en place va intervenir si un homme signalait qu’il est violenté par sa conjointe. Faisons l’effort de ne pas dénigrer les gens sans fondement.
      Courage Mme le Ministre, vous faite un travail remarquable pour ce ministère.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février 2014 à 08:31, par la morale
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    M NADEMBEGA Arba, faites mieux que ça. votre 2ème image relate quoi ? entre vos lignes, on a l’impression que des élément d’information vous ont échappé comme si vous n’avez pas été dans les lieu (j’imagine que si vous faites le reportage c’est que vous y étiez).
    Bon vent !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2014 à 09:11, par Francis
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    Mr Attention : Heiiii !!! Les droits des femmes ! C’est une ligne rouge. C’est inscrit dans notre constitution. Cessez de botter en touche comme un "blaisiste" quelqu’un qui ne respecte la constitution que lorsque ça l’arrange.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2014 à 10:55, par RESPECT
    En réponse à : Point de presse du gouvernement du 27 février 2014 : 8 mars et élections municipales partielles au menu

    Je suis pour la lutte contre les violences faites à nos mères car il y a encore certains hommes ignorants(villageois) .Mais je demande mde Nestorine SANGARE de reorienter si elle consulte ce forum,ses actions surtout vers les violences psychologiques faites aux hommes qui elles sont de plus en plus frenquents dans nos sociétés pusque les femmes du 21e siècle sont tellement instruites par les feuilletons qu’elles transforment ces histoires en realité et rendent la vie des hommes en enfer.Mde je sais bien que vous y penserai car vous ètes Ministre aussi du genre.Que les journalistes arretent de provoquer les gens parceque dans notre constitution le mot homosexuel n’existe pas donc ne parlons que des problemes liés aux "Hommes"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés