COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

jeudi 27 février 2014 à 00h51min

Les élèves de plusieurs établissements secondaires de Banfora, Sidéradougou, Ouo et Tiéfora dans la province de la Comoé ont abandonné les cours ce mercredi 26 février 2014 pour 24 heures. Ils entendent protester contre la décision du Gouverneur de fermer les lycées publics de Niangoloko, suite à un mouvement des élèves de cette ville, qui a abouti à l’incendie de la buvette du président de l’Association des parents d’élèves(APE), il ya de cela cinq jours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

Pour le président de l’Association des Scolaires de la Comoé(ASC), SAGNON Aboubacar, cela fait trois semaines que les élèves de Niangoloko ne suivent pas les cours à cause de la non satisfaction de leurs revendications « légitimes ».De douze points au départ, la concertations entre les élèves, sous la supervision de l’ASC, a permis de les ramener à cinq points « non négociables ». Il s’agit de :
- l’électrification des salles de classes du Lycée Santa ;
- le plafonnage ET LA VENTILATION des salles de classes
- la construction des tableaux extérieurs pour permettre aux élèves d’étudier dans la cour ;
- la construction d’une salle informatique ;
- la dotation de la bibliothèque des œuvres au programme d’enseignement.

L’administration scolaire a toujours répondu que l’APE n’a pas les moyens pour satisfaire aux revendications des élèves, selon les responsables de l’ASC. Ils estiment que c’est des mensonges parce qu’à la rentrée scolaire, l’entrée d’un élève en classe est subordonnée au paiement de la cotisation APE, alors que « l’école appartient à l’Etat ». Les élèves, estimant donc que c’est un manque de volonté de la part des responsables de l’Association des parents d’élèves avec la complicité de l’administration scolaire, ont décidé de débrayer. Au début, le directeur régional du ministère des Enseignements Secondaire et Supérieur aurait soutenu à Banfora lors d’une rencontre avec l’ASC pour expliquer la situation de Niangoloko, que c’est les élèves eux-mêmes qui ont décidé de ne pas suivre les cours ; et de poursuivre que comme la quiétude des professeurs est menacée, la décision a été prise de fermer les établissements secondaires publics. Les élèves accusent le directeur régional de ne pas se préoccuper des leurs problèmes, et ils ignorent à quel dessein. Dans le souci de l’équilibre de l’information, nous avons tenté d’entrer en contact avec le directeur régional pour entendre sa version, en vain.

Pour les élèves des autres établissements secondaires de la Province de la Comoé, la solution au problème n’est pas de faire descendre la CRS à Niangoloko, et il est hors de question qu’eux ils suivent les cours pendant que leurs camarades de Niangoloko voient leurs classes fermées.

Golleau Isidore TRAORE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 février 2014 à 03:53, par osbdy1218
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Du courage mes frères car c’est pour la bonne cause. Les revendications de vos camarades sont justes.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 05:59, par Jeanine Debo
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Mes enfants apprenez a revendiquer sans quitter les classes !!!
    Conseil d’une Tantie et d’une grand-mère !!

    Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 06:40, par Isma de Marrakech
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Les Ivoiriens disent que 《 C’est pour vous qui part !》.Revendication légitime mais deserter les classes 3 semaines durant pour si peu ? C’est clair que les enfants cherchent des prétextes pour deserter les cours. C’est bien dommage ! Le poison dans ce pays c’est l’incivisme. Chaque morpion fait comme bon lui semble et brûle n’importe quoi. Et pour désamorcer la nouvelle pseudo crise des scolaires, on enverra un ministre oubien notre super premier ministre ira demander pardon une fois de plus et après on s’étonne que l’autorité morale ait fichu le camp. C’est très simple pourtant. Si on frappe ton agent de sécurité et tu te caches derrière les rideaux pour ricaner, saches que la prochaine fois tu te feras frapper à ton tour puisque personne n’a peur de rentrer t’extirper.

      Répondre à ce message

      • Le 27 février 2014 à 09:01
        En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

        Isma de MARAKECH, je suis d’avis avec vous que le poison de ce pays soit l’incivisme ; quoi de plus normale en cela, étant dit les dirigeants au plus haut de l’Etat burkinabè sont les premiers à encourager, à cultiver et promouvoir l’incivisme ;ne trouvez vous pas que refuser par exemple de s’en aller du pouvoir au terme du mandat constitutionnel et s’entêter à y rester au forceps et à tout prix est acte acte d’incivisme qui empoisonne mortellement le pays ? Ne dit-on pas que le poisson pourrit toujours par la tête ? Donc pour freiner et arrêter pure et simplement cette pourriture, il faut amputer la tête le tôt possible.

        Répondre à ce message

      • Le 28 février 2014 à 00:00, par Zaho
        En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

        Slu mes camarades les revendications sont tres jutes donc pour cela la lutte continue jusqu’a l’obtention de gain de cause, la patrie ou la mort nous vaincrons.

        Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 10:46, par Sasso
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      C est le probleme des eleves villageois. Nous en ville on a depassé ça. Si tes paren t envoi au public donc demand pas ventilo parsk pour proviseur meme marche pas. Si paren t envoi au privé il regarde ou y a clim. Dan public greve gate pa nom decol. Donc frere va en classe

      Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 11:53, par le droit
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Qui ne risque rien n a rien !!!!ça vous dit ? au fait bien que cela joue sur eux c est pour l instant la manière adéquate de faire ,en clair nos autorités ne sont pas au stade de la grève du calme ,si tous les élèves et étudiants avaient ce courage n aurait pas de problème,,,parole de syndicaliste,vive la lutte

      Répondre à ce message

    • Le 28 février 2014 à 10:34, par Tony
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Chère maman, je pense que l’on ne reste en classe que lorsque les conditions le permettent. Aussi, il faudrait demander depuis combien de temps ils sont en classe et les problèmes demeurent toujours. C’est parce qu’ils sont sortis que vous avez pu avoir l’information qu’ils ont des problèmes. Toute lutte suit des étapes et je pense qu’ils sont sortis parce que cette étape s’est dessinée de façon objective. Alors moi je ne peux que leur souhaiter beaucoup de courage !

      Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 07:44, par Jah bless
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    chers eleves, vos revendications sont legitimes mais irrealistes ! Les responsables de l’etablissement ne peuvent satisfaire que un ou deux points de vos revendications(tableaux. surtout). Mais a mon sens cela n’en vaut pas la peine d’aller en greve. Des milliers d’eleves sont dans votre cas mais vont pas en greve. De Ouaga a Banfora, de Dori a Fada, vous en rencontrerez des milliers depourvu de ce que vous exigez. Ne cedez pas aux instrumentalisations et ne gache pas votre avenir pour des futilites.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 07:47, par le keineur
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    les ape st devenu une source denrichement pour certains individu en quete de quete facile de gain.certains proviseur sont complice du detournement de largent des pauvres parent,qui se saigne.du courage aux eleves,car seule la lutte paie.naan laara an saara.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 07:47, par elbigo
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    où vont les choses.ceux de banfora veulent profiter de la situat% pr semer la merde.l’Etat na pa tjr ls moy1 pr vs satisfèr dè k vs eprouvé l desir.mieu vo rjoindr ls salles en atendant.en koi l plafonnag d1e salle p avancé vo ztud !!

    Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 09:14
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      bj mes enfants je vous en prie allez à l’ecole tout en revendiquant car n’oubliez pas que selon les statistiques au niveau des resultats scolaires la comoé est à la queue chaque année, pendant que vous etes en train de grever les autres continuent les cours et on ne tiendra pas compte de ca dans le choix des sujets d’examens, pensez à votre avenir scolaire, les examens c’est pour bientot
      n’oubliez pas qu’au burkina il ya des ecoles en paillot, sans bancs
      REVENDIQUEZ MAIS ALLEZ A ’ecole !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 09:20, par solvay
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Vraiment vous exagérez, vous les élèves de la Comoé. Savez vous combien de cadres au BF ont étudié dans des classes non plafonnées et électrifiées ? Ce sont les plus nombreux. Sachez poser vos problèmes et éviter de gâcher votre vie. Vous avez deux revendications légitimes et réalistes qui peuvent trouver des solutions : la construction de tableaux externes et l’équipement de votre bibliothèque. le reste des revendications sont des caprices de riche.
    Nous avons lutté en tant qu’élèves, nous continuons de lutter en tant que travailleurs donc prenez la peine d’écouter vos aînés. Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 14:02, par tièkadiyé
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Je ne suis pas toit à fait d’avis avec vous. Pour équiper une bibliothèque, il y a des procédures à suivre. EX. au cas où le montant d&passerait 5 millions, il faut forcement un appel d’offre si c’est la mairie qui s’en occupe. Pendant que d’autres prennent les cours sous des arbres ou dans des classes sous paillote, vous, vous grèvez pour des ventilos et des plafonds ? Vous êtes des délinquants et rien de plus. Des enfants qui séquestrent leur proviseurs méritent bien la prison. Il ne faudrait pas attendre qu’on nous en produise un autre Saint Viateur avant de réagir. Ils ont même le culot de menacer leurs profs ? Putain ! C’est comme à Kantchari où ils ont demandé la tête du proviseur. L’Administration ne doit jamais céder à ces délinquants. Ce sont les fils des pauvres qui fréquentent dans les établissements publics. Les autres sont dans des lieux où il n’y a pas de grèves sauvages. Et si en plus ils sont inconscients, alors, il faut les traiter comme un berger et ses moutons récalcitrants. Aussi, il faudra sanctionner les professeurs cancres comme ceux de Kantchari qui sortent soutenir les enfants des pauvres, qui les guident vers l’échec, non pas scolaire, mais dans la vie.

      Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 09:24, par sonia
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Chers élèves suivez les conseils de Jeanine.
    "c’est des mensonges...", "c’est des élèves...", vous aussi messieurs les journalistes, attention aux fautes.

    Répondre à ce message

    • Le 27 février 2014 à 09:51, par Anita Manour
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Même si l’incivisme règne au plus haut niveau, en quoi est-ce que vous allez vouloir hypothéquer votre avenir de la sorte ? Mes chers petits frères, revendiquez utile. Car on ne peut rien faire sans diplôme dans ce monde d’aujourd’hui. Demander pourquoi les Barro djanguenaba, et feu Kanazoé, malgré leur âge de papi, ont cherché à obtenir au moins le CEPE. Si et seulement si jeunesse savait ce que vieillesse a vécu............

      Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 10:22, par gninde
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Chers élèves,

    Nous pensons que c’est juste de revendiquer mais il faut toujours passer par le dialogue en négociant toujours, en abandonnant vos cours vous gâchez votre année scolaire et vos professeurs auront leur salaire à la fin du mois, tandis que vous, vous aurez perdu énormément de temps en restant à ne rien faire surtout ceux qui sont en classe d’examen et puis l’année scolaire est presque terminée. sachez que le temps de ne plus aller à l’école est terminée.Maintenant on négocie et si on ne vous écoute pas vous pouvez envoyer une lettre ouverte dans les journaux pour expliquer votre situation tout en continuant d’aller en classe. Courage et bonne compréhension

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 10:33, par Sasso
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Les eleves de niangoloko sont devenus des coupeurs de route. Pourquoi raquéter les voyageur quand vs bloquez les routes. Pourquoi vs buvez la biere du maqui puis bruler. Meme l ambulance a ete stopé. Un evacué sur chr de banf est alle a moto.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars 2014 à 16:08, par Ibsaw
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Mr sasso avec tout le respect que je vous doit.ne traité pa les elèves de braqueur les elèves on juste reclamé leur droit.il non pa ecouté lè elèves cë pourqoi il sont obté a agir par la violonce pour qon puise les ecouté.donc ceux meme qui sont allé boire au maquis ne sont pa tous des eleves ya des personnes qui se sont infiltré.donc cherche a vous informé car les bonne infos sont bonne.........=====>ibsaw

      Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 10:58, par Le patron des gouins
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Allez en greve continuez. J accuse les parents a Niangoloko. Revoyer votre maniere d eduquer les jeune. Braqueur de jour c est laba. Eleve raqueteur c es laba. Eleve pilleur de biere c es laba. Dernier aux examen laba. Taux de VIH laba. Changez un peu

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 11:17, par Al
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Les longs voyages commencent toujours par un premier pas... Le manque de transparence et le mépris du contribuable mènent à des "idiotits" pareilles, aussi bien de la part des élèves mais surtout des fonctionnaires de la région (Gouverneur, DR). Quand est-ce que nous allons véritablement nous mettre au travail ?????

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 11:39, par NITY
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    CHACUN DE NOUS DOIT ASSUMER SES RESPONSABILITÉS. MOI J’AI TOUJOURS REFUSE DE PAYER SES FRAIS APE MAIS PERSONNE NE CHASSERA MON ENFANT D’UN ÉTABLISSEMENT. L’APE EST UNE ASSOCIATION DONT ON Y ADHERE LIBREMENT JE NE PEUX DONNER MON ARGENT A UNE ASSOCIATION DONT JE NE SUIS PAS MEMBRE ; REMARQUER BIEN IL Y’A D’AUTRES FORMES D’ESCROQUERIE DANS NOS ÉTABLISSEMENTS PRIVES : CHAQUE ANNÉE LES FONDATEURS CHANGENT LA COULEUR DE LA TENUE SCOLAIRE ET COMME C4EST EUX QUI FOURNISSENT LA MATIÈRE ILS AJOUTENT UNE PETITE MARGE QUI LEUR PERMETTENT DE GAGNER DES SOMMES ÉNORMES ; ET PIRE LES PARENTS D’ÉLEVÉS DOIVENT FOURNIR LE PAPIER POUR LES DEVOIRS. EN SOMME CES GENS METTENT A LA CHARGE DES PARENTS LES CHARGES QU’ILS SONT CENSÉ ASSUMES.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2014 à 17:05, par le véridique
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Courage mes petits freres.Je réagis dans ce forum depuis l´Allemagne.
    Vous voyez ce qui se passe dans ce pays ?
    Les cotisations APE entrent normalement.Au lieu de faire un budjet programme avec la collaboration des éléves qui expriment leur attentes,les Directeur et les bureaux APE passent le temps á se partager l´argent au grand dame de nos petits freres qui ne demandent que des conditions meilleurs d´étude.Le temps de ces genres de pratiques sont revolus.Il faut apprendre á changer en fonction du monde.Plus personne ne se laissera faire.
    Vous allez le comprendre quand il sera tard.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mars 2014 à 16:43, par laraisonetlasagesse
      En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

      Le Véridique, vous êtes loin des réalités du pays, donc éviter de dire aberrations.
      Comment fonctionne un établissement secondaire ?
      Les différentes parties : Dans tous lycées et collèges du Burkina il existe des Comités et Gestion et des APE. Les élèves siègent de droit dans les comités de gestion, et les parents dans les assemblée générales des APE. Autrement s’il ya mauvaise gestion des fonds COGES les élèves sont eux-mêmes comptables en principe et dans le cas des fonds APE ce serait les parents les comptables. Dans cette logique donc les élèves sont mal placés pour exiger des comptes aux APE.
      Des revendications de élèves : Rappel, il ya l’électricité dans cet établissement mais c’est la baisse générale de tension de la SONABEl qui pose problème donc aucune APE ni administration scolaire n’est responsable de ça. Des tableaux externes : de sources sûres L’APE a construit 8 tableaux en décembre dernier ce que les élèves jugent insuffisant. Ils demandent de pendre leur nombre (au moins 1.200) diviser par cinq (5 élèves dans chaque groupe d’étude) pour trouver le nombre exigé par leur association. A la question de savoir si ça ne va pas occuper tout l’espace de l’établissement, ils répondent que ce n’est pas leur problème (Interrogez vous alors sur leurs motivations)
      Pour le plafonnage et la ventilation (pas de commentaire), mais je rappelle que les élèves passent plus de temps dans leurs domiciles (non ventilés) que les établissements. Que dire de la question de l’équipement de la bibliothèque en oeuvre je trouve que c’est une juste revendication mais elle est certainement inscrite dans le budget du COGES dès la rentrée scolaire et les élèves le savent déjà. Je pense que l’ensemble de ces points on n’a pas besoin de faire 4 semaines d’arrêt de cours et ce malgré l’implication des autorités coutumières, religieuses, administratives, scolaires,.....
      Chers sans être un professionnel de l’éducation, j’ai quand même été élève et je sais que on perd des heures de cours pour les rattraper ce n’est pas facile surtout pour les élèves en classe d’examen.DONC PAR PITIE NE SOUTENONS PAS LES EGAREMENTS DE NOS ENFANTS, OEUVRONS A CE QU’ILS RETOURNENT URGEMMENT EN CLASSE, CAR LES EXAMENS C’EST POUR BIENTOT. Que DIEU nous éclaire.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 16:00, par Ibsaw
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Mes frëres camardes elèves de la cité du santa mettons impe de l’eau dans vos vain pour quon puise reprendre les cours le plus tot que possible.nous demandons au fils et filles de la ville qui sont ailleur de venir tous ensemble on va eteindre le feu qui es presentemn dans la ville.car le developpemen dune commune passe par l’eduquation.a bon attendeur salut..==>#ibsaw

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars 2014 à 16:12, par Ibsaw
    En réponse à : COMOE : Des élèves débrayent pour soutenir leurs camarades de Niangoloko.

    Mes frères et soeur avec tout le respect que je vous doit.ne traité pa les elèves de braqueur ou des voleur. les elèves on juste reclamé leur droit.il non pa ecouté lè elèves c’ëst pourqoi il sont obté a agir par la violonce pour qon puise les ecouté.donc ceux meme qui sont allé boire au maquis ne sont pa tous des eleves ya des personnes qui se sont infiltré.donc cherche a vous informé car les bonne infos sont bonne.........=====>ibsaw

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés