Construction et équipement d’un autre CHU à Ouaga : Appel aux bureaux d’étude pour la réalisation de l’étude de faisabilité

jeudi 27 février 2014 à 07h28min

La Direction des marchés publics du ministère de la Santé attend jusqu’au 3 avril 2014, les dossiers de candidature des bureaux d’étude intéressés par la réalisation de l’étude de faisabilité d’un Centre hospitalier universitaire à Ouagadougou. Il sera attendu du bureau retenu, qu’il mette à la disposition du Gouvernement dans un délai de 15 mois, un document technique permettant de prendre les décisions les mieux adaptées pour la construction et l’équipement du nouveau CHU de Ouagadougou.

Construction et équipement d’un autre CHU à Ouaga : Appel aux bureaux d’étude pour la réalisation de l’étude de faisabilité

Peuvent soumettre dossier, les bureaux ayant une expérience avérée dans les études de faisabilité et d’impact environnemental, d’infrastructures sanitaires en général, et des hôpitaux en particulier. Ils doivent surtout disposer d’une équipe pluridisciplinaire compétente dans les domaines suivants : génie civil, architecture, économie de la santé, socio-anthropologie, environnement, santé publique, ingénierie biomédicale et clinique, droit, spécialistes des corps d’état secondaires, sécurité incendie...

Pour plus d’informations, consulter le fichier ci-dessous joint.

Manif-Etude Faisabilité CHU Ouagadougou

Messages

  • Il s’agit de quelles études encore à Ouaga. Ou à t on mis les études de l’hôpital qui devait remplacer yalagdo après les inondations ? Dilatoire quand tu nous tiens...

  • Voilà qui est bien dit !! De bons projets. Pourvu que le lancement de tous ces projets n’ont pas pour seul et unique objectif de justifier le "lènga" que veut le Blaiso pour terminer ses projets !

  • Que devient le fameux hôpital Blaise Compaoré ? Allons nous financer en double tous les projets pour plaire aux princes du moment ?

  • C’est bien de construire un autre CHU à Oaugadougou mais a t-on exploité judicieusement les potentialités de l’hôpital Blaise Compaoré qui devait être national. Mais malheureusement les prestations ne sont pas à la portée de monsieur tout le monde à commencer par son éloignement aux niagnes là bas.
    C’est une combine du Blaiso mais ça ne marchera pas. Tout ça fait partie du programme de feu le capitaine Thomas Sankara (PASA !!!), je suis désolée mais c’est la vérité.
    Allez voir à Yalgado, c’est fou vous pouvez passer une heure à la caisse pour payer !!! Si c’est pour faire comme, de grâce ce n’est pas la peine, chers experts, proposez nous autre chose. Allez voir ailleurs, regardez bien lors de vos missions extérieures comment les autres ont fait pour être pays développés.
    Bon courage aux bureaux d’étude qui vont soumettre leurs dossiers.

  • Ah oui ? ET l’hôpital inachevé en construction jouxtant le CMA 30 qui devait accueillir Yalgado ? Qu’on dise pourquoi avait-on besoin de jeter l’argent public ?

  • Encore un stratagème pour pomper nos maigre sous.Finissez d’abord les chantiers déjà entamés.Qu’en est-il de l’hôpital où on devrais délocaliser YALGADO en vu de sa rénovation ?Vous nous prenez pour des cons !mais vous perdez rien à attendre,un jour viendra...

  • Moi je pense qu’il en faut même plus, nous avons besoin de 3 C.H.U. en plus de YALGADO et le CHN-BC dont le fonctionnement est vraiment à revoir. Nous aurons donc en tout 5 centres de référence (nord, sud, centre, ouest et est). Ce qui permettra permettra de prendre en charge les références du BF entier au niveau des périphéries de OUAGA et de garder YALGADO pour les références URBAINES.

  • En tant que Spécialiste de la Gestion des Risques de Catastrophes (GRC), je voudrais demander aux autorites et aux cabinets qui vont participer a la conception et a la construction des ces nouveaux CHU de tenir compte du principe de mettre "les hopitaux a l’abris des catastrophes" pour eviter aux malades et aux populations ce qui s’est passe le 1er septembre 2009 et qui a failli se reediter le 30 septembre 2013... Les concepteurs et les decideurs doivent prendre conscience de leur responsabilite et a entreprendre les actions utiles afin de s’assurer que les hopitaux 1)ne s’effondreront pas en cas de catastrophes en tuant ou blessant les patients et le personnel ;2)pourront, en cas de catastrophes, continuer a fonctionnner et a fournir les services de base au moment ou ils sont le plus requis ; 3) sont bien prepares, avec la mise en place de plans d’urgence, et un personnel forme pour assurer l’operationnalite de tout le reseau en tout temps et en toute circonstance.
    Il faut donc, entre autres, eviter :
    - la mauvaise localisation des hopitaux,
    - le respect des normes en matiere de construcition securisee et a l’epreuve des catastrophes,
    - le manque de preparation aux urgences (d’evaluations de la vulnerabilite, elaboration de plans de preparation ou de continuite, de plans d’evacuation,formation du personnel et Organisation d’exercices de simulation, etc.).
    Il faudra egalement penser a la fonctionalite et a l’accessibilite pour les personnes handicapees et/ou agees dont les droits sont souvent occultes, meme dans les centres de sante....
    Enfin, il faudra songer a accroitre les capacites des morgues des hopitaux. Cela peut paraitre superflu en temps normal, mais revet une grande importance en temps de crise ou de catastrophes.

  • - Mais ! D’où viennent subitement tous les sous pour construire tous ces ouvrages lancés : échangeur du Nord, Route Ouaga-Tougan, etc. etc. ? On ne peut plus nous tromper : 2015 = TERMINUS et arrêt obligatoire !

    Par Kôrô Yamyélé

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés