Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

vendredi 21 février 2014 à 16h15min

Une mission de l’association "le Burkina Nouveau" conduite par Ben Ahmed Ouédraogo dit Big Ben a rendu une visite de courtoisie au président du Conseil régional des Cascades, ce vendredi 21 février 2014 à Banfora. Cette visite a pour but de préparer le terrain en vue de l’installation très prochaine de la coordination régionale de "Burkina Nouveau".

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

La délégation de l’Association "le Burkina Nouveau " est venue partager avec le président du conseil régional des Cascades, les idéaux de l’association et décliner ses objectifs. Elle s’est dite ouvert à toutes les propositions du PCR en attendant l’installation officielle de la Coordination Régionale des Cascades. Big Ben et ses camarades ont demandé au président d’être un des piliers de la recherche de la paix dans la région des Cascades et partant au Burkina Faso. Le président du conseil régional, en bon Sénoufo, a saisi l’occasion pour envoyer "une flèche" à Yacouba Jacob Barry, un Peulh, membre de la délégation, parenté à plaisanterie oblige. Il a loué l’action du "Burkina Nouveau" car ayant lui-même vécu les événements malheureux de 2011 à Ouagadougou, puis à Bobo-Dioulasso. Il a promis de s’engager aux côtés de l’association pour un Burkina où il fait bon vivre ensemble.

Ben Ahmed Ouédraogo s’est exprimé à l’issue de l’entretien : "Nous sommes très honorés et très satisfaits dans la mesure où nous avons trouvé ici dans la région des Cascades des autorités déjà engagées pour la cause de la paix. Cela nous semble fondamental dans un moment où tout autour de nous, nous constatons que les conflits qui ont déchiré les pays qui nous environnent, ont laissé des traces indélébiles dans les cœurs, et des cicatrices dans les âmes. Et le retour de la paix aujourd’hui est bien souvent et malheureusement problématique. La paix, comme disait un sage de l’Afrique, ce n’est pas un mot, c’est un comportement. Nous devons travailler donc au Burkina à préserver cette paix, à la faire grandir et à en faire la promotion par nos paroles, nos pensées et par nos actes afin d’éviter qu’on ait à vivre des situations regrettables avant de revenir dire qu’on va faire la paix. Ce qui est très souvent malheureusement difficile. La région des Cascades est la porte d’entrée d’un pays voisin très important pour l’économie de la sous-région, la Côte-d’Ivoire. Nous avons vu que dans ce pays frère et ami, la guerre a connu a eu des répercussions sur la région des Cascades : des entrepreneurs sont tombés en faillite parce que l’essentiel de leurs activités se déroulait sur le sol ivoirien. Chaque Burkinabé devrait se dire que nous avons le devoir de nous élever au-dessus de nos divergences politiques et idéologiques pour cultiver la paix."

Golleau Isidore TRAORE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 février 2014 à 17:05, par Lucie Kaboré
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    Tout est bon pour se remplir la panse ! N’importe quoi ! La direction des libertés publiques n’a rien à faire qu’à distribuer des attestations à toute sorte d’association ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2014 à 18:55, par Pinot
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    Big Ben, c’est bien de travailler pour la paix. Tous les burkinabè veulent la paix. Mais Big Ben, les gens sont devenus très méfiants envers ceux qui défendent la paix pour défendre la paix. Les burkinabè de bonne foi analysent les causes des troubles à la paix et c’est sur cette base qu’ils font des propositions. Mais toi, c’est quoi ton analyse des risques qui pèsent sur la paix ? Qui menace la paix dans notre pays ? Ce sont autant de réponses que l’on attend de toi. On sait que l’argent circule à flot en ce moment. Il faut que tu nous rassure. A défaut de ces clarifications, la suspicion sera sur toi. Parce que si la paix veut dire être un burkinabè mouton, qui accepte tout, y compris la violation de la constitution, là tu as tiré par terre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2014 à 19:05, par jojo
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    bravo à tous ceux qui prônent la paix au Faso !! Que Dieu guide, assiste, et protège !!

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2014 à 19:31
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    Si il y a un produit marketing qui se vend très bien au faso sous la compaorose compradore,c’est bien "la paix" mais ces pseudo pacifistes d’un genre nouveau oublient que la paix n’est pas l’absence de guerre ou de troubles mais que c’est un état d’esprit,une vertu,une volonté de bienveillance,de confiance et surtout de justice. Alors est ce que nous sommes dans un pays où la justice règne ?La réponse est 1000 fois NON.Sur ce,vociférez,chantez,criez à tue-tête votre PAIX,PAIX,PAIX mais je suis très pessimiste pour l’avenir de mon cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2014 à 23:13, par le raisonnable
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    je voudrais savoir une chose ; qu’est ce que le mot "paix" signifie pour vous ? dans un pays ou la minorité de riches a la main mise sur l’économie du pays et continue de s’enrichir. Avoir ne serait ce 3 repas par jour est un luxe pour bon nombre d’entre nous. Nous n’avons pas les moyens de nous offrir une parcelle et en plus nous devons louer les célibatoriums construits par les riches et payons cher pour y vivre. Pendant que nous nous appauvrissons, eux ils engrangent d’énormes bénéfices. Quant on dit que "la paix n’est pas un mot mais un comportement" est ce à dire que nous pauvres devons croiser les bras dans notre misère pour que les riches se la coule douce avec les bénéfices accumulés sur notre dos ? quand je dis "sur notre dos" c’est aisément compréhensible car c’est nous qui payons le riz, l’huile, le carburant pendant ce temps eux ils ont des dons, des bons de carburant et j’en passe. Dites moi sincèrement ce que vous comprenez par "paix ; est ce tout faire pour que la majorité des burkinabé ait une vie descente ou est ce que les choses restent en l’état et que les pauvres restent blottis dans leur coin pour laisser les autres faire bon usage de ce qu’ils emmagasinent ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2014 à 08:35, par VÉRITAS
    En réponse à : Association ‘’le Burkina Nouveau’’ : Une délégation dans les Cascades pour prôner la paix

    Ah, il fallait que Big Ben et cie rentrent dans la danse du vendre pour se remplir les poches avant la fin de la récréation en novembre 2015.Ces nouveaux chantres et griots du COMPAOROSE oublient une chose : le Burkina a toujours été un pays de paix et il en sera ainsi, même sans les COMPAORÉ. Bouffez l’argent du contribuable, le peuple vous rendra gorge !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés