Education : L’ambassadeur de France au Burkina visite l’institut 2iE

samedi 22 février 2014 à 00h46min

La France est un partenaire de premier ordre pour l’institut 2iE, aussi bien sur le plan financier, académique, scientifique que sur le plan de l’orientation stratégique. L’ambassadeur de France au Burkina a effectué une visite dans les locaux de l’institut 2iE à Ouagadougou et Kamboinsé ce 20 février 2014. Une visite qui intervient quelques mois après la crise qui a secoué cette école, dans laquelle le diplomate français avait joué un rôle déterminant dans le dénouement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education : L’ambassadeur de France au Burkina visite l’institut 2iE

Accueilli à son arrivée par Hama Amadou Maïga, le directeur général par intérim de 2iE, le diplomate français est conduit dans la salle de réunion pour une présentation (power point) de cette école africaine francophone. Puis, s’en suivra la visite des infrastructures (call center, technopole, bâtiment scientifique) de Ouagadougou, ensuite celles de Kamboinsé. L’ambassadeur de France au Burkina, Gilles Thibault a ainsi consacré une matinée entière à la découverte de 2iE, en compagnie de ses collaborateurs et du personnel de cette école internationale.

Ainsi, 2iE est une école africaine francophone qui forme des ingénieurs, des techniciens de haut niveau dans des domaines extrêmement importants pour le développement de l’Afrique. Mais, surtout, la plupart de ces étudiants restent en Afrique pour contribuer au développement de leur propre pays. Pour permettre à un maximum d’étudiants de profiter des savoirs dispensés dans cet institut, 2iE a développé un volet formation à distance. « C’est tout à fait novateur de partir sur cette voie là et on voit que c’est fondamental pour la suite de l’école », reconnait le visiteur du jour. Dans cette orientation, l’ex directeur a beaucoup œuvré pour le développement en international de cette école.

Le fondement, le rôle de la France et des autres partenaires du 2iE ont été passé en revue lors de la présentation de l’institut à l’ambassadeur Gilles Thibault. Ainsi, on note que 2iE compte actuellement plus de 2000 étudiants inscrits en présentielle (sites de Ouagadougou et Kamboinsé) et 1500 en formation à distance. Actuellement, l’institut revendique plus de 6000 diplômés.

Plus de 14 millions d’euros apportés par le France

2iE a été fondée par la France en 1968 (EIER, puis ETSHER avant que les deux ne fusionnent dans les années 2000) qui y est restée pendant très longtemps avec un nombre important de personnel -plus d’une quarantaine- participant aux instances pédagogiques et de direction. Puis, ce personnel a décru progressivement. Par contre, l’aide financière a continué notamment à travers des fonds du ministère des affaires étrangères, des différents centres de recherche, de l’AFD pour la période 2008-2013 sans compter le versement des salaires. « On a apporté une quinzaine de millions d’Euros (14 195 000) sans compter l’aide que nous avons mis via l’Union européenne à laquelle nous contribuons à 20% du budget », précise l’ambassadeur Thibault.

Des années 70 à nos jours, la France a soutenu à bras le corps cette institution au plan financier, académique, scientifique, stratégique. « L’institution a bénéficié de la part de la France des cadres administratifs compétents, d’experts chevronnés, d’enseignants de très haut niveau  », soutient Fanta Zeba/Coulibaly, délégué du personnel.

« Le partenariat entre la France et 2iE, c’est encore une histoire qui va continuer au moins 40 ans », espère Gilles Thibault.

Les délégués du personnel remercient l’ambassadeur Thibault

Né dans les années 70, 2iE s’est développé au fil des années et s’est véritablement internationalisé à partir de 2008. Cette croissance a conduit à une crise de la croissance en fin 2013. Mais, «  la crise s’est dénouée au moment où je suis arrivé  », reconnait Gilles Thibault, l’ambassadeur français. Il s’est dit heureux de retrouver un «  personnel motivé, des enseignants de haut niveau et une direction capable de poursuivre le développement en international de cette école  ».

Dans un passé très récent, vous vous êtes personnellement investi dans la résolution de la crise que le 2iE a vécu. Et cette intervention fut déterminante pour la résolution. « Donc, naturellement et du fond du cœur, le personnel de toute nationalité confondue, réuni au sein du 2iE vous dit merci et encore merci. Portant la voix de tous les travailleurs de 2iE, les délégués du personnel que nous sommes, vous demandons de bien vouloir maintenir et accentuer votre soutien à notre institution  », lance Fanta Zeba/Coulibaly.

Le 2iE, c’est aussi l’organisation de grandes rencontres. Ainsi, il se prépare activement pour la tenue des 9e Journées entreprises pour les 05 et 06 juin prochain. Une semaine plus tard (12 au 14 juin 2014), 2iE co-organise avec le gouvernement burkinabè le 7e forum mondial de l’eau. En partenariat avec le conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW) et le conseil mondial de l’eau (CME).

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés