Assemblée nationale : le Médiateur du Faso remet son rapport 2012 à Soungalo Ouattara

mercredi 19 février 2014 à 01h09min

Le président de l’Assemblée nationale, Soungalo Ouattara, a reçu en audience le médiateur du Faso, Alima Déborah Traoré, ce mardi 18 février 2014. Elle a remis au président Ouattara une synthèse du rapport d’activités 2012 de son institution.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée nationale : le Médiateur du Faso remet son rapport 2012 à Soungalo Ouattara

A sa sortie d’audience Alima Deborah Traoré a indiqué que cette démarche qui est la première du genre de son institution est conforme à la disposition 106.2 de la Constitution burkinabè. Cette loi prévoit en effet la transmission du rapport annuel d’activités de l’institution aux plus hautes autorités du pays. C’est pourquoi, après le chef de l’Etat, Mme Ouattara a remis une copie du document au président de l’Assemblée nationale. Elle a souligné que l’acte est très important car « Il s’agit aussi d’un devoir de redevabilité envers les citoyens ».

Sur le contenu du rapport, elle a confié : « C’est un rapport qui consacre l’essentiel de notre travail de l’année 2012. Surtout sur les dossiers de réclamations, donc un travail naturel je dirai de l’institution. Puisque nous écoutons les citoyens, nous enregistrons leurs plaintes et nous les accompagnons pour que justice soit faite. Au niveau interne nous avons des délégations qui nous représentent dans les régions qui interviennent dans les difficultés que les citoyens peuvent rencontrer… ».

Le Médiateur du Faso est désormais un organe à part entière du paysage institutionnel burkinabè car consacrée comme tel dans le cadre des reformes politiques engagées en 2011 au Burkina. Pour refléter ce statut, il doit travailler aussi à renforcer les capacités de ses délégations. Les défis à relever pour permettre donc à l’institution d’accorder davantage son fonctionnement et ses mécanismes au besoin des usagers sont également des éléments abordés dans le rapport 2012 du Médiateur du Faso, à en croire Alima Déborah Traoré.

En plus de des activités au plan national dévoilées, le rapport rendrait également compte d’un état des responsabilités internationales qui sont assignées à l’institution. Madame le Médiateur a expliqué que le travail effectué en partenariat avec des institutions internationales ou des Médiations d’autres pays sont consignés dans le document de synthèse dont une copie a été remise au Président de l’Assemblée nationale.

Arba Nadembega (Stagiaire)

Lefaso.net
.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés