Les mutuelles sociales au Burkina Faso : Une passerelle pour l’assurance maladie universelle

mercredi 19 février 2014 à 00h33min

Au Burkina Faso, la couverture de la protection sociale s’étend sur moins de 10% de la population totale. Cette couverture concerne essentiellement les travailleurs du secteur formel public et privé. Le reste de la population avec une forte composante de personnes pauvres et vulnérables, ne bénéficie d’aucune forme de protection sociale. Cette frange est constituée principalement des personnes des secteurs informel et rural.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pour faire face à leurs besoin de base, les ménages se sont organisés afin d’assurer eux-mêmes leur prise en charge sanitaire et éventuellement prendre en charge d’autres types de risques et événements sociaux. Ainsi de nombreuses organisations basées sur la solidarité, l’entraide et la démocratie ont été créées en vue d’assurer une forme de protection sociale aux populations non couvertes par le système formel de sécurité sociale. Les exemples les plus réussi de ces types d’organisations sont les mutuelles sociales. L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), dans sa règlementation a défini la mutuelle sociale comme étant un groupement qui, au moyen des cotisations de ses membres, se propose de mener, dans l’intérêt de ceux-ci et de leurs ayants droit, une action de prévoyance, d’entraide et de solidarité visant la prévention des risques sociaux liés à la personne et la réparation de leurs conséquences.

Les mutuelles sociales existent au Burkina Faso depuis les indépendances. En effet, la première mutuelle, la mutuelle douanière de Haute Volta a été créée en 1963.
Mais c’est à partir des années 1991 que le mouvement mutualiste a connu une véritable expansion et une diversification dans les formes à la faveur de l’initiative de Bamako et grâce à l’appui de certaines ONG et des partenaires techniques et financiers.

Le dernier inventaire des mutuelles sociales réalisé en juillet 2013, dénombrait 188 mutuelles fonctionnelles avec 103 373 adhérents et 256 015 bénéficiaires. Parmi ces mutuelles, 56% sont des mutuelles de santé classiques soit 105 mutuelles, 18% soit 38 mutuelles professionnelles, 10,7% soit 22 systèmes de partage des coûts, 8% soit 9 systèmes de prépaiement et 2 caisses de solidarité représentant 2% des mutuelles.

Actions engagées par le gouvernement pour la promotion de la mutualité

Le développement des mutuelles sociales est inscrit dans l’agenda du gouvernement du Burkina Faso. Depuis quelques années, il a décidé d’étendre la protection sociale à toutes les couches sociales de la population. En effet, les mutuelles sociales sont inscrites dans la Politique Nationale de la Protection Sociale (PNPS) qui elle-même s’inscrit dans l’axe II de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) : « valorisation du capital humain et consolidation de la protection sociale ».
Dans la perspective de la mise en place de l’Assurance maladie universelle (AMU) décidée par le Gouvernement, et afin de favoriser son déploiement au profit de l’ensemble de la population nationale, il a été décidé que celle-ci s’appuiera sur les mutuelles sociales pour atteindre les populations du secteur informel et du secteur agricole.

Les mutuelles sociales assureront les rôles de structure déléguée chargée notamment de la mobilisation et du contrôle social. A cet effet, des mutuelles communautaires seront créées dans toutes les communes du Burkina, des unions de mutuelles sociales dans chaque Région et une fédération d’unions de mutuelles au niveau national.

La création de mutuelles professionnelles sera également encouragée dans les différents corps de métier.

Pour ce faire, il est indispensable d’asseoir une bonne articulation entre le système de l’assurance maladie universelle et le développement des mutuelles sociales, ce qui implique la création d’un environnement institutionnel et juridique favorable.

Au regard de ce choix stratégique, le gouvernement a décidé d’élaborer un projet de loi portant mutualité sociale au Burkina Faso. Ce projet de loi a pour objectif général de fixer un cadre juridique pour la création, l’organisation et le fonctionnement des mutuelles sociales au Burkina Faso et d’en faire un socle pour le déploiement de l’AMU.

Les mutuelles sociales sont des cadres de mise en œuvre d’expériences de facilitation de l’accès aux soins de santé pour les populations. La capitalisation de ces expériences permettra de booster leur développement et rendre effective l’assurance maladie pour tous.

Ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 février 2014 à 09:27, par El pacifico
    En réponse à : Les mutuelles sociales au Burkina Faso : Une passerelle pour l’assurance maladie universelle

    C’est à féliciter.
    Je pense pour ma part que ce sont des réflexions et des actions comme celles là qu’il faut encourager et mettre en valeur dans le souci de poser des jalons solides de notre "émergence" socio- économique. La protection sociale est plus qu’importante, elle devrait même être un droit pour le citoyen. Le débat doit maintenant être largement mené autour de la question de savoir comment l’organiser au mieux dans notre contexte afin que toutes les franges de la population puissent en jouir pleinement comme cela se voit ailleurs.
    J’en profite pour faire un clin d’oeil aux politiques. Pourquoi le "reférendum" ne porterait t’il pas sur cette noble question qu’est la procédure pour une optimisation de la couverture sociale au Burkina (AMU,...), au lieu de "gaspiller" (par exemple) de l’argent, que l’on a déjà pas suffisamment, seulement pour savoir qui sera "calife à la place du calife".
    Je suis plus qu’étonné qu’il n’y ait aucune réaction à cet article. A priori les uns et les autres sont davantage préoccupés par le folklore politique actuel au BF.
    Revenons à nos vrais moutons SVP.
    Bien à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2014 à 11:35, par sogotele sanou
    En réponse à : Les mutuelles sociales au Burkina Faso : Une passerelle pour l’assurance maladie universelle

    Merci pour la reaction EL PACIFICO ; je puisse te rasssurer que le sujet est tres preccupant. Mais justement, la vraie strategie des gouvernants est la diversion du peuple par les choses futiles au lieu de les laisser s’occuper de l’utile.
    J’ai, dans plusieurs messages dit que la brullante actualité n’etait qu’une pure diversion orchestrée par blaise, mais mon message n’est jamais passé parce que quelque part j’avais peut être dit une petite verité.
    J’espere que le present message aussi ne sera pas bloqué.
    Encore maerci EL PACIFICO pour la constructive reaction.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février 2014 à 11:37, par KENZA
    En réponse à : Les mutuelles sociales au Burkina Faso : Une passerelle pour l’assurance maladie universelle

    Rien de ce qui vient de ce régime ne semble susciter l’adhésion des populations, tant le mensonge, la ruse et la récherche d’interet égoiste guide leurs actions. Toute action initiée par ce régime, meme si à priori, elle semble nous avantager, doit etre prise avec des pincettes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés