Protection sociale des enfants : Le MASSN renforce ses services

samedi 15 février 2014 à 03h44min

Le ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, Alain Zoubga, a procédé au lancement d’un Plan de renforcement des services sociaux (PRSS) dans l’optique surtout, précise-t-il, de le faire connaître par l’ensemble des acteurs de la protection de l’enfance. C’était le vendredi 14 février 2014 à Ouagadougou, à l’occasion d’un point de presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Protection sociale des enfants : Le MASSN renforce ses services

Ce lancement intervient après deux ans de mise en œuvre dudit Plan. En effet, le Plan de renforcement des services sociaux (PRSS) est en œuvre depuis 2012, sans avoir été préalablement lancé officiellement. Mais pour le ministre Alain Zoubga, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Du reste, précise-t-il, « ce sont des contraintes qui nous ont empêchés de lancer ça à temps  ».

Et aujourd’hui, c’est chose faite, en présence des représentants de l’ensemble des structures tant publiques que privées, qui accompagnent le département en charge des questions de l’enfance dans notre pays. Toute chose qui permettra, espère le ministre Zoubga, à l’opinion de savoir qu’un tel plan existe, et aux partenaires de son département qu’ils abattent un travail officiellement reconnu. La cérémonie du jour est aussi l’occasion, relève-t-il « de faire un plaidoyer afin que les partenaires reviennent pour la phase suivante ».

En réalité, la phase ainsi lancée devra prendre fin cette année même, 2014. Il devra avoir permis « d’améliorer les capacités d’intervention des services sociaux dans le domaine de la protection de l’enfance ». C’est du moins, l’objectif général visé au MASSN, dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan dont les ressources financières requises s’élèvent à 654 792 506 FCFA.

Ce plan devra également, à terme, induire une prise en compte effective et conséquemment utile, des enfants dans les préoccupations et politiques publiques au pays des Hommes intègres. Encore faut-il que la dynamique bénéficie d’une véritable synergie d’action entre les différents de la protection de l’enfance. Et il ne suffit pas de clamer que les enfants sous nos tropiques sont victimes de multiples et multiformes phénomènes sociaux, pour toucher la sensibilité collective. Il importe de divulguer l’état des lieux des violences faites aux enfants, sur la base notamment de données statistiques récentes et fiables. Ce qui permettra à tout le moins, de mesurer d’un œil extérieur, l’impact du PRSS dont la seconde phase est vivement souhaitée par le MASSN.

En attendant, la cérémonie du jour a aussi été l’occasion pour les partenaires dans le cadre dudit Plan, de remettre un lot de matériel de travail au département de Dr Alain Zoubga.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés