Reprise des élections municipales : Les partis politiques en ordre de bataille

mardi 11 février 2014 à 01h22min

Avec l’ouverture le 7 février 2014 de la campagne pour les élections municipales partielles du 23 février 2014 dans sept localités dont l’arrondissement 4 de la Commune de Ouagadougou, les partis politiques s’activent à la conquête de l’électorat. Ce fut du moins, le cas durant le week-end du 8 au 9 février 2014 dans l’arrondissement 4 de la capitale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Reprise des élections municipales : Les partis politiques en ordre de bataille

D’un côté le Rassemblement des forces indépendantes/ Parti des jeunes du Burkina (RFI/PJB) avec une conférence ; de l’autre, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en meeting, le 8 février. Et le 9 février, l’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT) est rentrée dans la danse par, elle aussi, un meeting. Un week-end du parti présentiel et de ses « mouvanciers », peut-on dire.

C’est donc parti pour deux semaines au cours desquelles, les partis politiques tâcheront, chacun à sa manière, de rallier le maximum d’électeurs. Et l’opération semble être des plus périlleuses auprès des électeurs de l’arrondissement 4 de Ouagadougou qui iront aux urnes trois fois pour le même scrutin. Qu’à cela ne tienne ! Ça mobilise encore.

Mais il faut expliquer cette reprise. Au-delà, il faut rassurer que cette fois-ci, ce sera le bon départ. Mieux, il faut surtout faire preuve de proximité avec les électeurs, ne serait-ce que pour la période de la campagne électorale.

Pour ce faire, au RFI/PJB, c’est une méthode dite « Choix RUSE » - Choix Responsable, Utile, Sincère et Elégant - qui est annoncée pour la conquête du maximum d’électeurs. Il s’agira, à travers cette méthode, de mettre en place des responsables dans des zones identifiées. Et ce sont ces derniers qui seront « appelés à mener une campagne directe et proche avec les militants pour se rassurer d’abord que ces militants ont leur carte d’électeur  » et travailler à faire en sorte que ceux qui ont leur carte vont vraiment voter pour le parti. C’est en tout cas, ce qu’a confié le Secrétaire exécutif national du RFI/PJB, Harouna Ramdé.

Au CDP, annonce François Compaoré, « le jeu restera entre les mains de nos militants. Nous allons les accompagner durant ces deux semaines à travers des assemblées générales, à travers des rencontres avec notamment les personnes ressources, les femmes, qui sont généralement dispersées. Mais, nous pensons que nous allons les canaliser pour un vote utile ». Et d’ajouter, «  Il faut qu’ils sortent le 23 février, accompagnés de tous les enfants en âge de voter, les vieilles personnes, les personnes ressources ».

A l’ODT, ce sont des meetings de secteur qui sont annoncés. Et bien d’autres stratégies que le maire qui était à la tête du conseil municipal dissout, Issa Anatole Bonkoungou dit se garder de « crier très haut ». Déjà, après le cadre du meeting du jour, il a été escorté dans les artères de l’arrondissement 4 par une partie de la foule.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces deux meetings d’entrée en matière ont connu, tant du côté du CDP que de celui de l’ODT, une mobilisation de taille. Toute chose qui fait dire à chaque camp qu’il remportera tous les 20 sièges du Conseil municipal. La confiance est de mise quant à l’atteinte du même objectif grâce à la méthode « Choix RUSE », du côté du RFI/PJB.

En attendant, de part et d’autre, c’est l’appel au maintien du climat apaisé et à l’acceptation des résultats du scrutin qui est lancé aux foules visiblement agitées, mais donnant l’impression de cerner le sens du caractère ludique de la campagne électorale.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 février 2014 à 07:49, par ouedassi
    En réponse à : Reprise des élections municipales : Les partis politiques en ordre de bataille

    « Il faut qu’ils sortent le 23 février, accompagnés de TOUS LES ENFANTS EN AGE DE VOTER, les vieilles personnes, les personnes ressources ». ça fait PITIE surtout venant de la bouche de François COMPAORE qu’on dit "Présidentiable" du côté de Bobo-dioulasso. le vote est libre et secret. Personne ne doit être accompagnée. et ne peut voter que celui qui a le DROIT de vote NON CELUI QUI A L’AGE DE VOTER. le braquage des urnes a commencé. CFOP heyi...! cette élection doit être la plus transparente des élections jamais organisées au Faso. "Cassez du braqueur Yaah foye !!!" doit être le seul mot d’ordre qui vaille.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2014 à 10:22, par KONAN
    En réponse à : Reprise des élections municipales : Les partis politiques en ordre de bataille

    Sortez CDP pour montrer aux démissionnaires que le parti reste toujours le memme parti actif et mobile.VIVE LE CDP dans l’arrondissement 4

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés