Hôpitaux burkinabè et français : Vers un renforcement des liens de solidarité et de coopération

dimanche 9 février 2014 à 22h46min

L’Hôpital national Blaise Compaoré a abrité, ce 8 février 2014 à Ouagadougou, la journée du de jumelage inter-hospitalier France-Burkina. C’est le ministre burkinabè de la santé, Léné Sebgo qui a présidé l’ouverture de la rencontre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpitaux burkinabè et français : Vers un renforcement des liens de solidarité et de coopération

Le ministre Sebgo a salué l’initiative de la présente journée qui participe du renforcement des actions de santé dans le pays.

A ce propos, le président du comité d’organisation de la journée, B. Robert Sangaré, a indiqué que l’Etat burkinabè et ses partenaires avaient identifié la coopération comme un moyen important de mise en œuvre des activités des établissements sanitaires. Et de préciser : « A ce titre, la coopération a été retenue par nos politiques de développement, tant nationales que sectorielles, pour contribuer aux efforts de développement national. Le plan national de développement sanitaire (PNDS) et la politique nationale de contractualisation dans le système de santé encouragent le recours à la coopération comme une des stratégies pour promouvoir le renforcement du système de santé ».

Et c’est convaincus de la contribution de la coopération à l’amélioration de la santé, que les acteurs hospitaliers de la France et du Burkina Faso ont, depuis un certain temps, décidé d’exploiter cette option au mieux en organisant chaque année des journées de jumelage inter-hospitalier pour renforcer les liens de coopération entre hôpitaux du Nord et du Sud et pour échanger les bonnes et les expériences.

Objectifs et résultats attendus

La présente journée s’inscrit pleinement dans le sens de la coopération inter- hospitalière et vise les objectifs suivants :
- Inventorier les forces et faiblesse de chaque jumelage hospitalier ;
- Identifier pour chaque jumelage, les mécanismes de renforcement des domaines prioritaires de coopération entre les parties ;
- Explorer les domaines possibles d’articulation entre le jumelage de ville à ville et le jumelage hospitalier le cas échéant.

Pour atteindre ces objectifs, les participants ont eu droit à des exposés circonstanciés et des exposés de personnes ressources burkinabè et françaises.

Pour les résultats attendus de la journée, il s’agit donc, selon Robert Sangaré, de parvenir à un raffermissement des liens de solidarité et de coopération et à l’établissement de nouvelles relations de jumelage au-delà du cadre purement inter-hospitalier pour prendre en compte les jumelages entre collectivités et établissements hospitaliers. Pour l’atteinte de ces résultats, Sangaré a exprimé la nécessité du soutien de l’Etat et de ses partenaires qui étaient représentés à l’ouverture de la journée.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés