Promotion de la fraternité : L’apport musical de Ab.Jokinda

dimanche 9 février 2014 à 22h46min

Avec son nouvel album, « je bénirai ton nom », l’Abbé Joseph Kinda, alias Ab.JoKinda que l’on ne présente plus dans le monde musical chrétien, entend contribuer à la consolidation de la fraternité. L’œuvre de Ab.Kinda, septième de sa carrière d’artiste, a été présentée à la presse ce vendredi 7 Février 2014 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Promotion de la fraternité : L’apport musical de Ab.Jokinda

C’est un opus de 12 titres qui célèbre Dieu et fait la promotion de la fraternité. L’artiste prône en effet, la consolidation de la richesse de paix au Burkina par l’acceptation de nos divergences culturelles, confessionnelles ou autres. Les mélomanes ont été invités à découvrir le nouvel album dont le titre phare est « je bénirai ton nom ». L’œuvre est sortie officiellement en octobre 2013 mais c’est ce vendredi 07 février 2014 qu’elle a été présentée à la presse.

Ab.Jokinda a tenu à donner un exemple franc en invitant le reggae man burkinabè, Sana Bob, dans un featuring sur ‘’ soyons tolérants ‘’, un autre titre de l’album, que les mélomanes intéressés auront le plaisir de fredonner et danser. Sana Bob a salué l’initiative qu’il a qualifiée de « fraternelle ». Beoog nan yii neere ou garder espoir sont d’autres titres de l’œuvre qui invitent les autres à rester optimistes. Loin d’être profane, cette œuvre d’inspiration divine est aussi une source de recueillement, d’adoration et de louange de Dieu à travers des mélodies comme Wennaam yaa Yembre et honneur au Saint esprit. Au total, ce sont donc 12 titres en mooré, français et anglais, enregistrés au studio Kibaré pour une meilleure relation d’amour avec Dieu par l’acceptation du prochain dans sa singularité.

Le reggae, style musical de prédilection de Ab.Jokinda

Bien connu dans le monde religieux catholique pour sa participation active à la construction de l’œuvre divine, l’ab.JoKinda veut partager la bonne nouvelle de l’évangile aussi bien par la parole que le chant dans son style de prédilection : le reggae. C’est pourquoi, il n’a pas hésité à inscrire plusieurs de ses compositions dans ce genre musical qu’il a adopté depuis sa tendre enfance. Le choix de ce rythme qui domine aussi dans ces précédentes œuvres s’explique selon ses propres termes, par la capacité de ce genre musical à résister à l’usure du temps. L’Abbé qui n’a pas reculé devant les préjugés entend « baptisé le reggae » afin de lui donner une connotation saine au détriment des perceptions dégradées du genre musical.

Si l’Abbé est un inconditionnel de l’évangélisation par la musique au regard de sa riche création dans le domaine dans lequel il s’est lancé depuis 2002, il reste conscient de la place première qu’occupe son sacerdoce presbytéral. La messe, la prière, la visite des malades, la confession des fidèles demeurent ses priorités au quotidien. Du reste, partout où besoin se fait sentir, l’abbé Joseph Kinda est prêt à revêtir sa casquette d’artiste.

Arba Monique Nadembega(Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés