Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

samedi 8 février 2014 à 00h38min

Pour protester contre « la vente de l’espace abritant leur marché », les commerçants d’Energie Yaare, situé au secteur 18 à Tanghin, ont organisé, dans la soirée de ce jeudi 6 février 2014, une manifestation. L’ex-maire de Nongr-Massom, Zacharia Sawadogo et un ancien conseiller municipal, Karim Ilboudo sont désignés comme les responsables de cette vente. Le premier nommé nie en bloc les accusations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

En cette veille de la campagne des élections municipales partielles dans l’arrondissement n°4 de Ouagadougou, la tension est montée d’un cran au marché du secteur 18 aussi appelé Energie Yaare. Les manifestants reprochent, sur la base de rumeur, à l’ancien maire de l’arrondissement et à un de ses conseillers d’avoir bradé l’espace abritant le marché. « Depuis longtemps nous avions eu l’information que le marché avait été vendu par M. Zacharia Sawadogo et le conseiller Karim Ilboudo », ont raconté les manifestants. Rassemblés à l’entrée du marché, hommes, femmes, enfants, commerçants et habitants du quartier devisaient sur l’avenir du marché si tant est-il que l’information est vérifiée.

Un autre grief formulé à l’encontre de l’ex-maire est son projet de construire des magasins pour des commerçants grossistes aux alentours du marché. « Nous avons aussi appris que des magasins pour grossistes seront construits tout autour du marché. Et nous ne voulons pas de cela », se sont également les grévistes.

« Le terrain du marché est morcelé »

La conviction des occupants d’Energie Yaare est d’autant plus renforcée que leurs démarches depuis des années sont restées vaines. A le entendre, lorsque l’information est parvenue au marché, les commerçants ont entrepris des démarches à la Mairie de Nongr-Massom afin d’en savoir davantage. « Un jour, nous étions assis et avons vu des gens arrivés avec des documents en main. Ils nous ont dit qu’ils ont des parcelles ici et qu’ils sont venus les identifier. Nous sommes donc allés voir le conseiller Karim Ilboudo pour en savoir davantage. Il nous a fait savoir que des bornes avaient été implantées pour délimiter la zone du marché parce qu’ils avaient en projet de bitumer la route. Et qu’une zone commerciale avait été construite avec des magasins. Il nous a aussi dit que c’était une décision de l’Habitat et de l’Urbanisme et qu’il n’y pouvait rien », a indiqué le président de l’Association des marchands et marchandes d’Energie Yaare. Déterminés à connaitre le fond du problème, des actions ont été entreprises. « Nous avons d’abord une correspondance demandé au le maire. Il nous a fait appeler. Lorsque nous sommes arrivés, le maire nous a dit qu’il avait une réunion en ville et qu’il nous laissait nous entretenir avec des conseillers qui allaient lui faire le point. Il a aussi ajouté qu’il nous appellerait après », a-t-il ajouté.

Mais, selon leur dire, ils ont vainement attendu l’appel du maire jusqu’à la fin de son mandat. C’est ainsi que des démarches ont également été entreprises sous le maire Anatole Bonkoungou dont le conseil a été suspendu après 7 mois de fonctionnement. « Le maire Anatole nous a reçus. Il nous a dit que le marché avait été morcelé mais qu’il ignorait à qui c’était attribué », a clarifié le président de l’Association. Joint au téléphone, ce dernier a confirmé l’information. « J’ai vérifié à l’aide de documents que le marché a été morcelé. Mais je ne sais pas à quelles fins ou à qui les parties ont été attribuées », nous a-t-il renseigné au téléphone avant de nous suggérer de nous adresser à son prédécesseur sous qui le marché a été morcelé.

Pour sa part, Zacharia Sawadogo reconnait effectivement que c’est durant son mandat que le marché a été morcelé. « Mais c’est dans le cadre de l’aménagement du Yaare », clarifie-t-il. Selon l’ancien édile de l’arrondissement de Nongr-Massom, l’historique du marché permet de comprendre que ce qui lui est reproché n’est pas fondé. « Certains occupants actuels du marché étaient installés sur un autre site. Seulement que ce marché spontané dérangeait la vie des habitants du quartier. Nous avons donc décidé d’aménager, avec l’aide du Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, le terrain actuel pour eux. La superficie d’Energie Yaare dépasse celle du grand marché de Ouagadougou. Mais un jour, des jeunes sont venus nous dire que dans le secteur, il n’y avait pas de terrain pour le sport. Nous avons donc délimité une zone sur l’espace du marché pour eux car nous avons estimé qu’il était inconcevable qu’un secteur n’ait pas de terrain de sport. Entre temps, nous avons également obtenu des financements du Ministère des Enseignements secondaire et supérieur pour construire un collège. Nous n’avions plus de terrain libre dans le secteur pour cela. Nous avons encore délimité une zone pour le collège qui est actuellement fonctionnel », explique Zacharia Sawadogo. Pour les bornes qui sont implantées, l’ancien maire devenu El Hadj se défend : « Nous avions une vision pour le marché. Nous comptions en faire un marché moderne. C’est dans ce cadre que nous avons implanté les bornes afin de délimiter les sections pour les commerçants en fonction de leurs marchandises. Et tout autour, nous avons aussi délimité des lieux pour des magasins que nous avons attribués à des commerçants grossistes. La liste est au service des Domaines ».

« C’est une campagne pour ternir mon image »

Suite à une décision du Conseil des Ministres de suspendre le Conseil municipal de l’arrondissement n°4 pour disfonctionnement, les élections doivent être reprises le 23 février prochain. La campagne électorale s’ouvre ce soir à partir de minuit. Et pour Zacharia Sawadogo, c’est son rival de tout le temps, Anatole Bonkoungou qui manipule les commerçants en vue de ternir son image. « Il raconte dans les différents secteurs de l’arrondissement que j’ai vendu les terrains même ceux qui avaient été choisis pour être des zones industrielles ou commerciales. Alors que la procédure pour obtenir une parcelle à ces lieux est claire », a ajouté El Hadj Zacharia Sawadogo qui est aussi candidat pour le compte du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP). « Mais s’il a les preuves, au lieu de chercher à salir mon nom, qu’il me convoque à la justice ou au commissariat. Là je pourrai m’expliquer. Mais je préviens, que si je suis élu maire de l’arrondissement n°4 et que je me rends compte qu’il a vendu même un petit lopin de terre, je l’attaquerai en justice », prévient Zacharia Sawadogo à son rival Anatole Bonkoungou.

En cette période de précampagne, tous les coups sont visiblement permis et les deux candidats rivaux de la Mouvance présidentielle ne s’en privent pas. Espérons que de cette guéguerre, ce sera la démocratie qui gagnera en maturité dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 février 2014 à 23:13, par vérité no1
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    Personne n’est content au Faso, commerçants, fonctionnaires, élèves, étudiants, anciens cdpistes, internautes, journalistes, cultivateurs etc, le pays va mal.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2014 à 14:46, par Lemerre
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    << Mais je préviens, que si je suis élu maire de l’arrondissement n°4 et que je me rends compte qu’il a vendu même un petit lopin de terre, je l’attaquerai en justice >>, prévient Zacharia Sawadogo à son rival Anatole Bonkoungou. QUELLE BASSESSE

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2014 à 16:59
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    En tout cas sous le règne de zakaria sawadogo comme maire des zones dont on nous a dit que c’étaient des réserves ont été vendues. Dans notre zone vers le Centre Jean Paul 2 plus rien comme réserve. Sil ya quelqu’un à attaquer en justice c’est bien lui. Et je crois qu’il a donné des idées à celui qui va gagner. Que ce dernier le convoque en justice pour avoir vendu les réserve l’arrondissement et construit lui-meme sur une partie (avant la station petrofa de Tanghin) qu’il a mis en location. Un habitant de tanghin

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2014 à 17:33
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    Zakaria a tellement volé lors se ses mandats pour devenir si riche pour se permettre de tuer des bœufs pour ses cérémonies de baptêmes de ses enfants ; et ça tut le monde le sait à Ouagadougou. S’il n’était pas voleur, combien un maire peut gagner légalement pour justifier les réalisations qu’il a faites ? IL faut à tout pris écraser la gangrène du cdp en chassant ses voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 février 2014 à 18:06, par sidyeelé
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    << Mais je préviens, que si je suis élu maire de l’arrondissement n°4 et que je me rends compte qu’il a vendu même un petit lopin de terre, je l’attaquerai en justice >>
    Quelle justice ? On l’a surpris en flagrant délit pendant les élection passées et la justice n’a rien pu faire.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2014 à 04:36
      En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

      Les manifestants ont entièrement raison. Ces maires du cdp ne travaillent pas pour la population mais plutôt pour eux même. Quand Zakaria arrivait à la mairie il roulait avec une vielle Honda. Aujourd’hui il est devenu milliardaire avec beaucoup de réalisations à Ouagadougou et dans son village à Séguénéga et a distribué des centaines de parcelles frauduleusement à ses parents. En aucun cas ce qu’il gagne légalement ne peut justifier les réalisations qu’il a faites aujourd’hui. C’est un grand voleur. L’explication qu’il donne est certainement erronée car il y a une complicité entre les responsables du cdp ; et c’est sans doute des arguments qu’il a du s’accorder avec le ministre de l’habitat. Il faut chasser ce parasite Zakaria de la mairie et le faire payer pour le pillage qu’il a fait durant ses mandats.

      Répondre à ce message

    • Le 9 février 2014 à 07:05, par Le sage de la Gnagnan
      En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

      Ah bon, il est parti à la Mecque pour négocier le pardon de Dieu avoir s’être baladé avec les urnes de la république et avoir organisé la fraude !

      Répondre à ce message

  • Le 9 février 2014 à 01:40, par to remember
    En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

    Une campagne pour ternir votre image ? Quelle image ? Votre image est très, trop, suffisamment terni avec ce que vous avez fait aux compagnes passée...

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2014 à 09:22, par Sidzabda
      En réponse à : Arrondissement n°4 de Ouagadougou : des commerçants mécontents manifestent

      laissez zakaria revenir à la mairie afin qu’il puisse terminer ses chantiers et envoyer ses femmes et marâtres à la maque.
      VOUS L’accusez de vente de terrains ;que peut-on vendre dans une mairie si ce n’est des timbres et des parcelles ?Vous n’avez rien vu d’abord continuez à votez pour le riz et les gadgets. Il vous vendra en temps opportun, il n’a pas quitté Sankaryaré pour aller chômer à la mairie, c’est pour s’enrichir, de petit commerçant vous l’avez hisser en homme d’affaire ; et son étoile à brillé grâce à votre complicité à tous. Continuez à refuser d’aller voter ceux qui mangent dans les mains de zakaria vont le voter et il va bientôt revenir et serrer l’étoc et personne ne pourra vous affranchir.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés