ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

jeudi 6 février 2014 à 23h40min

Ceci est une déclaration des élèves de l’Ecole des cadres Moyens en Travail social (ECMTS) de Gaoua qui observent à compter du jeudi 6 février une grève de 72 heures pour exiger de leur administration la satisfaction de leur plate-forme revendicative.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

« Camarades des 48ème et 49ème promotions

L’heure est plus que grave à l’Ecole des cadres Moyens en Travail Social (ECMTS) de Gaoua. Pendant que nous croyions que nos préoccupations sont prises au sérieux par notre administration, celle-ci a plutôt manifesté sa ferme volonté de sanctionner les camarades à travers la prise de nouvelles mesures d’austérité. Ces mesures contribuent une fois de plus à paralyser notre école et par voie de conséquence à donner une mauvaise formation à l’ensemble des élèves de cette école au Burkina chargée de former les Travailleurs Sociaux (TS).

En effet, au plan académique, les responsables de l’Institut national de formation en Travail Social (INFTS) non soucieux de résoudre les préoccupations des élèves ont, au cours d’un conseil pédagogique extraordinaire tenu ce lundi 03 février 2014, décidé de poursuivre la programmation du cours d’Ethique et Déontologie aux élèves AES (Attachée d’Education Spécialisée) et ES (Educateurs Sociaux) de la première année alors que le Directeur de l’ECMTS/ Gaoua a demandé et obtenu en date du 30 janvier des explications relatives au refus de nos camarades de poursuivre ce cours avec le même chargé. Dans ce cours, le chargé en question a commis des erreurs que nous nous réservons de commenter. Les élèves ayant refusé de poursuivre ce cours ont mandaté leur bureau pour rencontrer l’administration afin de rendre compte. L’administration a refusé de recevoir le bureau. Ce n’est que le lendemain et après insistance que notre bureau a été reçu. Le compte rendu et les propositions de solutions ont été faits et il était convenu que le cours serait reporté dans le but de permettre aux élèves de se concerter. Au grand étonnement des camarades, le chargé est arrivé avec l’intention de se justifier pour le cours passé et de poursuivre. Ainsi, les élèves se sont abstenus de poursuivre le cours. En reponse, l’administration a adressé des lettres d’explication à l’ensemble des élèves AES1 et ES1.

Ce mercredi 05 février, le Directeur porte à la connaissance des élèves toutes sections confondues par note de service n° 2014-008/MASSN/SG/INFTS/ECMTS que les activités pédagogiques se poursuivent normalement jusqu’à nouvelle ordre et que des contrôles de présence seront fait dans les salles malgré le dépôt d’un préavis de sit-in.

En outre, nous avons été informé que les sorties de pratique en Information, Education et communication (IEC)/ Communication pour le Changement de Comportement (CCC) ne seront plus effectuées, remettant en cause l’une des préoccupations satisfaites par la mission ministérielle le 05 janvier dernier. Par la même occasion, nous avons été informés que nos camarades Adjoints et Educateurs Sociaux de la deuxième année feront en même temps la pratique sur le terrain de stage. Pourtant, elles doivent se faire à l’école dans l’optique de permettre à ceux-ci de distinguer la théorie de la pratique avant leur départ en stage.

A cela s’ajoute les lettres d’explication adressées à Monsieur Bado Moïse, l’ex Délégué Général des élèves et à l’ensemble des élèves AES1 et ES1.

Au plan financier, pendant que nous revendiquons le remboursement des pécules coupés de nos camarades, puisque promesse leur a été faite lors des échanges avec la mission ministérielle, notre administration a une fois de plus appliqué la règle de prorata temporis sur les pécules de nos camarades admis sur les listes d’attente. Notons au passage que ces derniers viennent de percevoir pour la première fois leur pécule après deux mois de cours.

Cette situation qui rend difficile leurs conditions de vie et d’études nous amène à se demander si nous sommes dans une école de formation en Travail Social.

Au plan social, ces élèves victimes de l’application de cette règle de prorata temporis vivant en location depuis leur arrivée à l’école, s’alimentent à crédits dans les restaurants et font face à d’autres dépenses inhérentes à leur formation. Depuis leur rentrée, aucune mesure sociale n’a été envisagée par l’administration en leur faveur. Pire, elle a appliqué la règle de trois sur leur pécule du mois de décembre.

Il convient de noter que sur l’ensemble des préoccupations soumises à l’administration aucune n’a été résolue.

C’est au regard de cette situation et au manque de volonté de nos responsables de résoudre nos préoccupations que nous observons ce sit–in de 72 heures à compter du jeudi 06 février 2014 et susceptible d’être prolongé pour réclamer le départ pure et simple de monsieur :
-  POODA Pounkité, protégé du directeur général, dont les cours font chaque fois l’objet de controverse ;
-  le Directeur de l’ECMTS/ Gaoua et le Directeur Général de l’INFTS qui ne se soucient plus des élèves et de la qualité de leur formation ;

Vu l’importance des points inscrits, nous appelons l’attention des premiers responsables du Ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale à jeter un regard sur la situation actuelle de l’école.
Vive la formation de qualité à l’ECMTS.

Fait à Gaoua le, 06 février 2014
Pour le Bureau des Elèves
Le Délégué général

Yédihama SABDANO
Elève Educateur Social

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 février 2014 à 09:19, par Le combattant
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    Chers frères.je vs soutiens de tout coeur et vs rassure que la victoire est bout d la lutte.le dircteur d votre école,je le connais pr son complexe,son orgueil, sa cupidité,sa rancune surdimensionné et son surestimation de soi.je le reconnais aussi comme celui-là qui a toujours utilisé le syndica pr dès règlements de compte personnel.vivement que les autorités prennent leur responsabilités pour le bien du travail social.

    Répondre à ce message

    • Le 7 février 2014 à 21:31, par le prévoyant
      En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

      rien de surprenant !je savais que certains élites du MASSN qui sont anti-syndical et particulièrement son SG et qui ne cesse de dire "je le connais..." cherche à tout bout de champ à le détruire. on comprend que dans ce ministère les gens pensent que les militants syndicaux doivent incarner la misère et que les postes de responsabilité leur sont réservés.c’est malheureux que des gens qui disent intellectuel réagissent ainsi.on savait également depuis l’admission du SG syntas à la tète de l’INFTS vous avez toujours travailler à l’indigner en le traitant de tous les maux.et comme si cela ne suffisait pas vous vous êtes mis à manœuvrer les élèves des différentes promotions pour parvenir à votre fin.c’est dommages que des gens pensent que celui qu’ils ont enseigné à un certain moment donné de l’histoire ne doit pas avoir de la promotion sous leurs cieux. Si telle était la règle,que dira l’enseignant du primaire qui est "le faiseur de tous" ? vous avez beau détesté le SG,vous ne pourrez pas lui enlevez son intelligence et ses connaissances.

      Répondre à ce message

  • Le 7 février 2014 à 10:02, par TIENFOLA
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    le directeur général de l’INFTS est le principal fautif dans cette affaire. nous connaissons tous ce monsieur qui le secrétaire général du syndicat des travailleurs sociaux.comment pouvez vous comprendre ce paradoxe. il à tué le syndicat et continue dans des actes pas catholique à l’endroit des jeunes cadres du ministère.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2014 à 10:05, par le TS
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    toujours POODA Pounkité !je me souviens que la promotion sortie en 2009 avait refuser de prendre cours avec le mème qui avait reconnu son incapacité à dispenser le cours de MIES et par la suite a voulu etre imposer par le DES(Directeur des Etudes et des Stage) aujourd’hui DG.ou va le pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2014 à 10:27, par BOUNTOUNOUNTE SANSAN VICTOR HIEN dit LE BOUNTE OU LE POUSS
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    Assurément, ce n’est pas facile a Gaoua dèh !je me suis poser la question à savoir pourquoi conserver des directeurs bidons"de l’INFTS et celle de l’ECMTS-des cadres inferieurs" qui ne valent rien, qui sont dans l’incapacité à diriger une seule ÉCOLE DE FORMATION,et qui pensent que l’école est leur bien personnel ? même si le premier est passé par un concours qui a d’ailleurs été frauduleux puisque,d’après des sources dignes de foi, c’est Mme OUEDRAOGO Habibou, ex-directrice du CFPTS qui était réellement élue.donc, quand dans un pays, au lieu de prôner l’excellence, c’est au contraire la médiocrité qui est promue, on ne peut que s’attendre à des résultats comme ceux-là. que Dieu vous accompagne afin que vos revendications puissent être entendues par qui de droit pour une formation de qualité. Et sachez que si vous "nan lara" , vous allez "an sara". alors vive la lutte à l’ECMTS/GAOUA, vive les travailleurs sociaux consciencieux que nous tous, nous sommes, vive le soutien de vos frères de corps sur le terrain, LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.je terminerai par une petite question, à savoir la contribution de l’ECSTS/OUAGA dans vos revendications et luttes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février 2014 à 14:26, par LE DAUPHIN
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    Les responsables de votre ministère doivent impérativement prendre leurs responsabilités face à un DG méga-égocentrique. Pourquoi mettre en péril la formation de plusieurs promotions d’élèves-fonctionnaires pour faire plaisir à un seul individu qui se croit tout permis, et qui ne respecte personne ? C’est un parano qui croit que l’homme fort est celui qui sait tenir tête à ses supérieurs. Et puis, comment peut-il cumuler le poste de SG d’un syndicat et celui d’un DG d’EPE ? Quelle serait donc la réaction de ce syndicat face à la ’’mal gouvernance’’ vraie ou supposée de son SG ? On voit donc que, sans vous maudire, votre ministère à vraiment du chemin à faire. Courage à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2014 à 11:55, par OUEDRAOGO
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    Tous les problèmes de l’INFTS et du MASSN sont le fait de l’inaction du SYNTAS et de son SG mué en DG donc loin des réalités que vivent les travailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2014 à 12:13, par OUEDRAOGO
    En réponse à : ECMTS de Gaoua : Les élèves en grève pour 72 heures

    il faudra faire des audits ds cette boite ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés