Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

jeudi 6 février 2014 à 04h02min

Le groupe de médiateurs qui s’est autosaisi de la situation nationale voici une semaine, va-t-il donner tort à ceux qui, sceptiques, avaient parié sur l’échec de leur entreprise avant qu’elle n’ait commencée ? C’est en tout cas le sentiment qui se dégage à la lecture du compte rendu de leurs entretiens avec les principaux responsables de l’opposition et de la majorité présidentielle, rendu public hier dans l’après-midi

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

Sur les deux points qui suscitent de vives polémiques depuis plusieurs mois, l’éventuelle révision de l’article 37 de la constitution relatif à limitation du nombre de mandats présidentiels et l’article 78 instituant le sénat, les lignes semblent avoir considérablement bougé.

La majorité présidentielle milite pour la révision de l’article 37 et la mise en place de la seconde chambre. L’ADF/RDA, qui fait partie de la majorité est favorable à la mise en place du sénat, mais combat le déverrouillage de la clause limitant le nombre de mandats présidentiels. Quant aux partis politiques réunis au sein du chef de file de l’opposition (CFOP), ils rejettent tout aussi bien une éventuelle révision de l’article 37 que la mise en place de la seconde chambre.

Depuis le 25 janvier, le camp de l’opposition s’est renforcé avec l’arrivée de grandes figures de la vie politique qui ont démissionné du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Un évènement politique -n’en déplaise au patron du CDP, Assimi Kouanda- qui a contribué à faire monté d’un cran la tension sociale déjà forte, d’où la crainte de voir notre pays basculer dans des « confrontations et des troubles pouvant compromettre la paix sociale  ». La médiation entreprise par les sages tombe à pic et dans leurs communications publiées hier, on a toutes les raisons de croire qu’elle offre de réelles perspectives de sortie de crise.

A la majorité présidentielle et à l’opposition, le groupe de médiation leur a demandé « de respecter scrupuleusement la constitution en s’interdisant la révision de l’un et l’autre des articles déjà ancrés dans la loi fondamentale  ». Autrement dit, le maintien de l’article 37 en l’état et l’application de l’article 78 sur la mise en place du sénat.

Au terme de deux jours de concertation, l’éclaircie réside dans cet extrait du compte rendu de la rencontre de l’opposition avec les médiateurs : «  Il [le groupe de médiation] a annoncé des prédispositions du Président du Faso au compromis et souhaité que la concertation et l’esprit de dialogue prévalent dans la recherche de solutions propres à assurer le développement du Burkina dans la paix  ».

Faut-il comprendre que le président Blaise Compaoré serait prédisposé à ne pas recourir au référendum pour réviser l’article 37 de la constitution et en contrepartie, obtenir de l’opposition l’acceptation de la mise en place du sénat ?

Si c’est le cas, et sans tomber dans un optimisme forcé, encore moins préjuger de la réponse de l’opposition, on peut considérer qu’une étape importante a été franchie vers une sortie de crise. Dès lors que la révision de l’article 37 n’est plus à l’ordre du jour, l’opposition à la mise en place du sénat s’effondre. Au-delà de son caractère budgétivore invoqué, les pourfendeurs de la deuxième chambre suspectaient le président Compaoré de vouloir s’en servir pour faire sauter par la voie parlementaire la barrière qui l’empêche d’être candidat à la présidentielle de 2015. Cette hypothèque levée, tout devient possible. Sauf à tomber dans un maximalisme qui pourrait se retourner contre elle, on ne voit pas pourquoi l’opposition refuserait cette « paix des braves ». Du côté de la majorité, et on imagine difficilement un CDP désavouant Blaise Compaoré, son véritable chef.

Reste la position des fondateurs du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sur ce compromis proposé. Certes, leur formation n’est pas encore reconnue légalement, mais de bonnes sources, on a appris que ses principaux responsables, dont deux séjournent en France depuis quelques jours, ont été consultés par le groupe de médiateurs. Qu’ont-ils dit aux sages ?

Reste aussi à clarifier cette proposition de la médiation consistant en « l’adoption d’un mécanisme qui pourrait ménager une sortie honorable à Monsieur le Président du Faso, l’ouverture d’une transition démocratique apaisée au terme de son mandat constitutionnel  ».

Joachim Vokouma,

Lefaso.net (France)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 février 2014 à 12:05, par Pk
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    M. Vokouma, j’avais indiqué en avril 2013 dans les colonnes de votre journal qu’il convenait de surseoir à la mise en œuvre du sénat jusqu’à après 2015 et laisser l’article 37 en l’état. Je me réjouis de savoir que les "Sages" ont repris cette proposition qui permettra une sortie de crise. Que de temps perdu et d’énergie gaspillée pour rien. Bref croisons les doigts et prions afin que la paix règne dans notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 12:43
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Ou se trouve l’éclaircie ? Mettre en place le sénat décrié par les travailleurs, les autorités religieuses et coutumières et la majorité des partis politiques représentatifs ? Donner un lenga a Blaise ou une transition en violation de la constitution ? Non le ciel s’est assombri

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 15:48, par fidel dillo
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      alors des langues n auront plus de quoi a dire wo,wo wo Blaise veut confisquer le pouvoir ,il veut reviser l article 37 pour se representer et voila ,trouvez autre chose dèh !!!sinon votre bassi est fini

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 16:14, par bf2015
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      alors qu on respect le blaiso car c est un génie il sait penser a son peuple son souci c est une transition la vraie surtout mais pas avec c est meme types de son age sinon nous allons le reclamer

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 21:08, par tché-tché ou LE REFERENDUM
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Il faut respecter la constitution tout comme il faut respecter la possibilité de modification de l’article 37 que laisse cette meme constitution. autrement dit ça sera l’anarchie, et les hommes integres ne permettront pas que des anarchistes brule leur pauvre mais beau pays. que le peuple decide !!! vive la decision du peuple !!!

      Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 09:51, par Ben Badi
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Transition politique pou quoi ? Et les élections présidentielles de 2015 ? Non au sénat ! Recrutez des administrateurs pour appuyer les députés dans la lecture des projets de lois. Cela permettra d’améliorer la qualité de nos lois. Les administrateurs parlementaires qui seront des jeunes pourront mieux éclairer les députés. Pas besoin de Sénat ! Faites passer ce message SVP !

      Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:37, par yousselfoued
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Si tek sera le cas,la médiation aurait une très forte chance d’aboutir.courage à JBO et son groupe.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:46
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Messieurs les gros parleurs de gros français,expliquez-nous ce que vous entendez par :"ouverture d’une transition démocratique apaisée au terme de son mandat constitutionnel".Il va de soi que c’est pour permettre à Blaise Compaoré ou une autre personne de diriger ce pays après 2015 pendant un certain temps,je dis non et non.Nous ne sommes pas en guerre et la preuve,nous allons organiser des élections partielles ce mois-ci.Tout ceci pour dire que nos élections présidentielles doivent avoir lieu en novembre 2015 sans Blaise Compaoré et ce dernier devra passer le flambeau à son successeur d’ici la fin de l’année 2015 et ça sera ainsi.Pas question de créer une confusion avec un président transitoire où c’est connu,est la période où rien ne fonctionne et où tout est propice à des pillages,des vols à ciel ouvert.Nous avons eu notre dose sous la compaorose et ça suffit comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:55
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Eclairci dites-vous ?Je parlerai plutôt d’un épais brouillard avec cette histoire de médiation loufoque car vient-elle faire dans un pays qui n’est pas en guerre ?L’éclairci dont vous parlez était avant cette histoire car tout observateur averti savait que Blaise Compaoré était fini et qu’il se cherchait puisque son CDP a pris l’eau et donc il ne pensait même plus à son sénat,ni à la modification de l’article 37.Il comptait les jours et était pressé que novembre 2015 arrive trop rapidement pour se barrer sans faire du bruit et voilà qu’on le remet au cœur de l’actualité comme s’il était le centre du monde avec des transition.C’est quoi cette affaire-là ?Qu’on soit clair,Blaise Compaoré ne goutera pas à un lenga et il répondra aussi après 2015 à tous ces crimes crapuleux et économiques.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 23:50
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Blaise est entrain de rouler tout le monde dans la pâte, même les plus avertis. Après la période de trahison démocratique, il pourra se présenter tranquillement aux élections puisque en ce moment ça ne sera pas 3 mandats consécutifs mais un nouveau mandat renouvelable.à mon avis il designera un homme de confiance pour présider la phase de trahison. pourquoi le groupe de mediation a eu mème cette idée ? ni le CDP ni l’ADF ni l’opposition n’a fait cette proposition. en réalité elle vient officieusement de Blaise et du CDP. Alors tous debout contre la trahison de transition démocratique

      Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:59, par l’ancêtre
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Il n y a plus que Jean Baptiste comme médiateur. Sans remettre en question les qualité de l’imam Sanou (qui a été embarqué dans cette situation), on peut dire que seul jean Baptiste pilote cette affaire. Jean Baptiste est sans doute été envoyé par Alassane et blaise pour oeuvrer à obtenir une rallonge du mandat présidentiel. Il faut bannir une telle solution. Le seul compromis qui vaille c’est de promettre à blaise qu’il ne sera pas poursuivi pour ces crimes politiques

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 13:32, par MemoireVive
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je crois que le CDP meme n’est plus interesse sur l’affaire du SENAT si les sages imposent la "SANCTUARISATION DE L’ART.37" = Tout Burkinabe doit TOMBER A GENOUX des qu’on prononce Art.37.
    Le probleme du SENAT, ce sera sa composition, c’est sur qu’il est hors de question que quelqu’un nomme qui que ce soit ; alors, comment faire ? Je crois qu’il va falloir DISSOUDRE L’ASSEMBLEE NATIONALE et utiliser l’argent qui etait budgetise pour le referendum pour reprendre les legislatives et maintenant alimente le SENAT au quota de puissance de chaque parti ; la logique voudrait que l’on reporte tout ca apres 2015 et ce serait nickel ; de toute facon un Senat aujourd’hui, comme l’Assemblee Nationale, sera obligatoirement dissout le lendemain des presidentielles de 2015. Les strategies et calculs doivent se substituer a la logique et a la realite.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 13:47, par Alcatraz
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Franchement, je suis en train de me demander si cette médiation n’est pas en train de compliquer la situation du BF. Si les propositions relatives à la non modification de l’article 37, à la non tenue d’un reférendum bidon sont conformes à la constitution, les autres propositions comme la "transition apaisée" après le "mandat constitutionnel" de Blaise Conmpaoré va amener le pays dans l’impasse. Donner du linga à BC c’est vraiment créer un précédent regrettable et créer une spirale dont on n’est pas prêt de sortir. En tout cas, si on procède de cette manière, cela veut dire que les accords qu’un groupe de médiateurs autoproclamés, dont la cohésion est sujette à caution (vu les défections et les absences) et qui n’ont pas pu permettre de mettre en oeuvre leurs recommandations antérieures sont plus importantes que la Constitution, le texte suprême de notre pays. Là, on ouvre la boite de pandore et cela va nous amener dans une situation autrement plus grave que celle que nous voulons conjurer aujourd’hui. Seul le strict respect de la constitution peut nous permettre de relancer la démocratie dans notre pays. Les autres marchandages ne sont que reculer et préparer une conflagration encore plus violente que celle que les tenants du pouvoir brandissent comme un épouvantail pour nous faire peur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 14:23, par Vigile
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Quelque chose m’échappe ! S’il n’est plus question de modifier l’article 37, à quel objectif répond la mise en place du sénat pour le peuple et même pour le CDP ? Qu’est ce qu’il apportera d’autre à ce régime ? Recaser ses dignitaires ? Ou juste appliquer la constitution pour la forme ? Au delà de ce aspect "budgétivore" souvent décrié, quel apport ce sénat peut-il avoir sur la situation des burkinabé ? Qu’est ce qu’il fera que l’AN ne peut faire ??? Voilà les vraies questions !
    Le sénat en lui même ne pose pas de problème, mais si un pays comme le Sénégal, ayant une structure plus ou moins semblable à la notre, fait demi-tour que faut-il en penser ? Soyons honnêtes, le sénat dans le situation actuelle de notre démocratie n’a pour finalité que de servir les intérêts du pouvoir en place. Car même si c’est seulement 50 millions par an que ça devait coûter, ça nous ferait un CSPS/an en plus et moins de rapports, de "documents", de.... dont on n’a jamais vu la mise en oeuvre

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 14:34, par SIDSAYA
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    NON Ne vous laissez pas prendre à ce jeu Le peuple compte sur vous, Zeph ne nous decevez pas
    Si vous acceptez la mise en place du SENAT, dès qu’il ser amis en place ils vont tout faire pour reviser ’larticle à ce moment là ils vont nous sortir encore d’autres arguements
    en fait là leur souci c’est le SENAT ensuit le reste sera uen autre bataille qu’ils vont mener
    Nous ne voulons pas du SENAT point barre
    que Blaise parte en 2015 comme le predit la loi il n’est pas le seul burkinabé capable. Nos enfants n’ont pas connu d’autre president.
    En plus transition pourquoi ? meme apaisée ? Non ca veut dire que vous reconnassez qu’il y a pbm, et il va en profiter pour corrompre des hommes dans vos rangs et disliquer le mouvement il est rusé il veut gagner en temps
    SVP nous sommes derrière vous pour ce combat ne nous decevez
    GARE A CELUI DE L’OPPOSITION QUE LE CDP OU BLAISE VA CORROMPRE ET QUI VA TRAHIR LE PEUPLE, nous allons le pendre haut et court, PAS DE PITIE POUR LES TRAITES

    De toutes facons ces fameux médiateurs c’est d ela pure merde, ils ne sont representatif de personne
    le plus decevant c’est JBO un homme respecté et aimé qui es tainsi entrain de ternir son image

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 14:40, par Pazolgho
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je suis sceptique par rapport à la façon que les choses sont en train de se positionner avec la médiation auto-proclamée. Il n’y a pas si longtemps de cela, les sages ont abattu un travail capital avec des conclusions consensuelles dont l’une est objet de discorde aujourd’hui, à savoir l’article 37. S’il y a discorde c’est parce qu’il y a des personnalités qui ne respectent pas la parole donnée. Si la médiation nous trouve une sortie honorable au PF avec une transition apaisée. Je ne peux qu’y voir un feu de paille parce qu’aucun fait ne plaide pour une période transitoire au terme du mandat du PF. La sortie honorable du Président est de respecter les dispositions de l’article 37. Pour les garanties, une législation au profit des anciens chefs d’État suffit. S’il n’a pas confiance en celui ou celle qui le succédera et au peuple burkinabè, pourquoi ces derniers doivent avoir foi en lui ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:03, par homme de la nation
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    je felicite et j’’encourage les sages pour leur oeuvre mais je pense qu’il faut mettre le senat en place juste après les élections de 2015 sinon si c’est fait sous Blaise il mettra un homme du CDP à la tête et il demissionne c’est le dernier du CDP qui va diriger le pays attention aux pieges du président qui s’entete à son senat

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 21:19, par Rihanata
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Blaise sera président si le peuple le veut donc laissons le peuple choisir depuis quand on fait arrangement avec le président en espérant aspirer au trône. Blaise tu est le président du peuple et non de ces farfelus

      Répondre à ce message

      • Le 6 février 2014 à 20:18, par Mme Ouédraogo
        En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

        Je suppose que vous êtes une mère et que vous avez des enfants. Si oui, c’est que vous profitez de ce régime et que vous faites partie des vampires qui sucent le sang du peuple. Ouvrez grand les yeux pour voir cette majorité de Burkinabès qui croupissent dans la misère avec votre Blaise pendant que vous vous encanaillez avec du champagne. Dieu vous voit !

        Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:03, par pas politique
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    On ne veux ni l’un ni l’autre ! si l’opposition accepte ce compromis ! le peuple fera une révolution.ça sera l’occasion de faire partir l’ensemble par ce que se sont les mêmes qui gouvernent depuis les années 80. soyons sur la garde et près à notre révolution

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:11, par caillout
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Tout est claire que le senat c’est pour modifier l’article 37. Soyez sur que une fois mis en place le senat l’article 37 sera modifié par voie parlementaire car ce régime applique les recommandations qui l’arrange et c’est pas nouveau. Le senat n’étant pas une urgence vitale pour le pays, pourquoi ne pas laisser après les élections de 2015 pour juger de la pertinence dans un climat apaisé.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:23, par Femme debout
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    La paix, la paix, c’est pas un mot mais un comportement. Le peuple n’a que sa voix donc cela ne blesse personne. Nous savons tous qui a les armes pour faire du mal, donc arrêtez de nous baga baga. Le Mali, la Lybie et autres n’ont rien à voir avec notre cas. Au Mali ça été un coup d’état et des opportunistes, en Lybie le dirigent a tiré sur sa population et ainsi de suite. Nous nous voulons prendre en main notre destin. Même si au début ce sera dure nous nous battrons pour un avenir meilleur. En regardant l’histoire des peuples et du monde, de la genèse à nos jours les hommes et femmes ce sont battus afin d’être libre au prix de leur vie parfois. La 1e et la 2 guerre mondiale ont mis les occidentaux, la Chine, le Japon, les USA et autres à genoux mais aujourd’hui voyez les acquis et les mesures afin que ces choses atroces ne se reproduisent plus. Les pays comme le Canada, les USA et autres étaient loin de Hitler mais ils ne ce sont pas assis sur la paix, la paix pour ne pas défendre un idéal. On s’est battu pour mettre fin à l’apartheid, à l’esclavage et bien d’autres cause. Les intervenants n’étaient pas obliger de dire mot, mais ils l’ont fait. Alors après 27 ans et poussière ont veut une autre expérience et si le remplaçant déconne on le fera aussi partir par les urnes si on voit la juste démocratie ou par la voix du peuple et ainsi l’Afrique comprendra que l’heure est venue de se prendre en main et que c’est réellement possible, pas un rêve mais une réalité.
    Les grands travaux du monde, les différentes inventions et découvertes, leurs initiateurs n’en ont même pas vu le fruit mais cela est là pour la prospérité : comme les trouvailles de Louis Pasteur, de Galilée, les constructions des pharaons d’Égypte, les idées de Martin Lutter King, les bâtisseurs de Rome et bien d’autres projets. Ils ont eu des visions non pas pour eu même, mais pour les générations suivantes. Donc monsieur excellence Président, il est temps de laisser le flambeau à d’autres. Au Ghana le changement n’a tué personne, au Sénégal, aux usa et autres. Ce n’est pas parce que John Kufuor du Ghana a fait remonter l’économie de son pays qu’il s’est dit : ah je reste car le peuple m’aime, j’ai bien travaillé. Il a laisse la place à 2 autres. Vraiment il faut arrêter de nous divertir. Si on est en démocratie ben on applique la démocratie point. Le burkinabé ne veut pas de référendum, c’est une perte de temps, d’argent, on sait que les organisateurs tricheront comme d’hab. Et vraiment il n’y a pas de discussion à mener avec quelqu’un qui a tripatouillé une première fois pour annuler son 2 fois 7 ans pour un 2 fois 5 ans. Et je précise qu’on ne donnera pas non plus de rallonge pour préparer un quelque conque départ, sinon cela veut dire qu’il attendait de forcer les choses en nous prenant pour des gâteaux : cette indélicatesse est encore pire.
    Avoir un criminel de sang (directe ou indirect, la n’est pas le sujet), un criminel économique et même de morale à notre tête n’est pas digne du peuple intègre. Sinon comment inculquer le travail, la discipline, la justice, la dignité au peuple, puisque la charité bien ordonnée commence par soi même. Souhaiter la fin du Burkina après soit, c’est démontré son indifférence vis-à-vis des besoins du peuple.
    Le Burkina qui est un jeune peuple a besoin de nouveaux défis, pas des créations de 2000 emplois quand on sait que 80% de la population est jeune. Des faits réels, pas des discours, des colloques, conférences et débats mais de vrais chiffres mesurables et quantifiables à la grandeur de tout le pays, d’est en ouest du nord au sud, pas juste à quelque parties de Ouaga.
    Les besoins sont criards en santé, éducation, sécurité et autres. Le pays certes n’a pas d’énormes richesses, des choses ont été faites, mais si chacun y met du sien, alloue les fonds donnés en totalité et avec le bon choix des exécuteurs de projets notre croissance ne pourra qu’être plus grande.
    Néanmoins soyons réaliste le changement au sommet du pays est nécessaire, mais il doit être en chacun et chacune de nous. Tous nous devons apporter notre pierre au développement, on doit respirer, penser, dormir, agir en femmes et hommes fiers, dignes, intègres. Chercher l’excellence, l’inculquer à nos enfants, amis, frères et parents. En toute chose ce demander si c’était à refaire qu’aurais-je pu mettre comme plus value. Il faut croire et se lever pour arriver à réaliser nos souhaits. Je ne dirai pas nos rêves car ce serait se dire que c’est inaccessible.
    Le Burkina est un beau pays, avec un peuple bon, qui mérite un meilleur lendemain.
    Qu’il soit bénit.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 20:09, par JAMES KENNY
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      ma très chère FEMME DEBOUT, tu as vidé de sa substance mon propos que j’avais élaboré. Notre pays n’est pas en crise tout nos malheurs viendrait il de notre désir de vouloir foutre BLAISE COMPAORE hors des commandes du pays ? Que la France et les USA choisissent leur camp, soit ils soutiennent Blaise par ce qu’il est leur allié dans la lutte contre le terrorisme et ce, au détriment des aspirations du peuple burkinabè donc le sang coulera. Soit ils demandent a BLAISE de partir et le prochain président se fera fort d’œuvrer dans le même sens.

      Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:28, par Pierre
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    On peut accepter le sénat mais ca ne sera pas dans la precipitation. Mettre le sénat en place n’est pas une urgence. Le gouvernement qui va venir après 2015 peut mettre le sénat en place si cette histoire de sénat est réellement de bonne foi. Seulement l’article 37 , personne au monde, je dis bien personne au monde ne peut le toucher.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:48, par Caméléon
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je n’arrive pas à comprendre notre Blaiso. Comment il peut aider les voisins à se débarrasser de leur boulanger, et il se comporte comme un pâtissier. Ou bien il a pris le virus dans les médiations ? Il attend quoi alors pour prendre BAGBO ou Simone comme conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:49, par anta
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Cette médiation est un piège. Un piège tendu par Blaise Compaoré à l’Opposition.JBO est le tendeur de piège au nom du devoir de reconnaissance.Blaise Compaoré n’a aucune intention de respecter les conclusions , si conclusions il y a de ce nouveau Collège des sages.Il l’a déjà prouvé.Si jamais, le CFOP accepte la mise en place du Sénat, s’en est fini de son existence. Le Senat sitôt mis en place, la FEDAP/BC, Alain Yoda, François Compaoré et tutti quanti , reprenant la voix de leur maître vont s’empresser de dévoyer l’esprit du compromis arrêté. Zeph, je t’en conjure, ne donne pas le bon Dieu sans confession à JBO. La démission du Pasteur et "l’absence excusée" de l’évèque de Bobo ne sont pas anodines. Mgr Paul est calé à Bobo même s’il est vrai que tous les chemins mènent à ROme.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:54, par Caméléon
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je n’arrive pas à comprendre notre Blaiso. Comment il peut aider les voisins à se débarrasser de leur boulanger, et il se comporte comme un pâtissier. Ou bien il a pris le virus dans les médiations ? Il attend quoi alors pour prendre BAGBO ou Simone comme conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:55, par Caméléon
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je n’arrive pas à comprendre notre Blaiso. Comment il peut aider les voisins à se débarrasser de leur boulanger, et il se comporte comme un pâtissier. Ou bien il a pris le virus dans les médiations ? Il attend quoi alors pour prendre BAGBO ou Simone comme conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:00, par Caméléon
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je n’arrive pas à comprendre notre Blaiso. Comment il peut aider les voisins à se débarrasser de leur boulanger, et il se comporte comme un pâtissier. Ou bien il a pris le virus dans les médiations ? Il attend quoi alors pour prendre BAGBO ou Simone comme conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:11, par Game is over !
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Qu’est-ce que ça veut dire une transition apaisée dont les modalités seront discutées entre les parties ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:11, par Le Gunt
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Je viens de lire les propositions de la médiation et je voudrais apporter ma contribution. De toute évidence, l’esprit de la médiation est à saluer au regard des objectifs qu’elle s’est fixées. Cependant force est de reconnaitre que le Burkina n’est en crise comme l’ont chanté la médiation et d’autres voix. D’abord je voudrais observation le collège des sages n’existe plus du fait du dénie de cette structure par Blaise Compaoré et ses sbires. secundo, cette prétendue crise n’existe que une fuite en avant opérée par le camp Blaise Compaoré parce qu’il voit voler en éclat son projet de "Patrimonisation du pouvoir" comme l’avait Salif Diallo il y a bien longtemps. Pourquoi une négociation pour une sortie honorable de Blaise Compaoré en fin de mandat en 2015 ? Personne n’a posé de problème pour le départ de Blaise en 2015. AU contraire, on exige qu’il ne se présente plus après ses deux mandats électifs quant bien même il ne les aurait pas gagnés honnêtement. Que se reproche monsieur Blaise Compaoré pour négocier une sortie honorable au terme de son mandat en 2015 ? Monsieur Jean-Baptiste soyez exigeant avec votre conscience si vous voulez réellement sauvegarder la paix sociale au Burkina Faso. Où étiez vous pendant les 27 ans de pillage économique des richesses du Burkina et les crimes de sang qui sont restés jusque là non élucidés ? Personne n’en fait une exigence dans ce sens, car nous avons accepté la journée nationale de pardon que vous même vous avez contribué à organiser malgré les fausses bases sur vous etes saisis pour le faire. Dites simplement la vérité à Monsieur Blaise Compaoré et à son petit frère que le Burkina Faso ne se résume pas à eux seuls.
    Le Senat avait été supprimé pour des raisons budgétaires. Un pays mendiant comme le Burkina ne peut pas se permettre ce luxe : voyez vous même la dette extérieure du Burkina sans prendre en compte celle intérieure pour comprendre. Respectons nous et acceptons de dire au camp présidentiel qu’il est temps de laisser la place au autres.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:14, par TD
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    M.VOKOUMA,oú se trouve l’éclairsie dont vous faites allusion ? Il me semble que ces "SAGES" veulent donner un bonus au BLAISO. Sinon, qu’ils (sages) expliquent en français facile leur « transition démocratique apaisée après le mandat constitutionnel du president du faso » au peuple pour qu’il comprenne a temps ! Ne jouer pas a ce jeux, ça marchera pas comme ça ! Opposition, ouvre bien les yeux deh ! BLAISE, VAS MAINTENANT, c’est bon ! En avant pour l’alternance democratique !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:25, par Oser.
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Oui pour l’ensemble de vos propositions sauf une transition. Nous ne sommes pas en guerre pour parler de transition, de plus au terme d’une transition Blaise sera éligible. Nous disons non et non. Oui aux élections présidentielles en 2015 sans Blaise COMPAORE comme le stipule la constitution, un point un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:45, par BIEN DIT
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Excusez moi chers lecteurs de ma naïveté mais je voudrais savoir sur quoi porte la crise politique ? A ma connaissance, c’est sur le SENAT et l’Article 37. Pourquoi alors accorder un autre bail à la fin de son mandat au Président actuel. Excusez mais éclairez moi.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 21:30, par LAURE
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    UNE QUESTION : que fais ces gars du RSS en FRANCE ? pour aller brader notre pays encore à ces saprophytes, je devine ? jespere que tout le monde pourra enfin se faire le vrai visage de ces gars là...

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 23:27, par FGH
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    M. Vokouma, vous allez vite en besogne lorsque vous estimez que les raisons de l’opposition à la mise en place su Senat s’effondrent dès qu’on ne touche plus à l’article 37 et que dès lors l’opposition politique ferait de l’extrémisme en maintenant sa position sur la question du Senat ! C’est trop simplet comme raisonnement pour un journaliste qui fait de l’analyse politique ; et cette façon de "forcer" les conclusions tirées par les cheveux démontre en réalité votre camp... On a bien compris.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 23:27, par oeil
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Transition démocratique apaisée"svp les médiateurs,expliquez moi davantage cette expression,car je ne vous suis pas pour le moment

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 04:12, par Le Pardonneur
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Qu’on nous parle simplement des modalités concrètes de l’amnistie de Blaise.
    Une transition n’a franchement pas sens parce qu’elle semble vicieuse et ne fera qu’affaiblir quelque peu les mouvements pour le changement qui sont vraiment déterminés. Que les chose soient claires, même s’il y a ruse, une transition ne fera que retarderr les choses et nous amener à la case départ. Mais je repète, si c’est un subyerfuge, elle ne pourra tout de même pas casser le mouvement parce les jeunes sont déterminés et dégoûtés. ça au moins c’est évident. Rien ne dit donc qu’il y a vraiment éclairci.
    Rien ne dit que ce n’est pas pour permettre au pouvoir qui semble surpris et débordé par les mouvements de prendre de la force et de contrer le mouvement social de contestation.
    Et on ne voit pas en dehors de la volonté morale, aucun moyen de contrainte des médiateurs.
    Donc il vaut mieux recadre les choses et pencher sur l’amnestie et plus largement la sécurité de Blaise après son départ en 2015.
    Autrement, que l’on n’attende pas fin 2015 pour la transition, mais qu’elle commence dès maintenant !

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 07:15, par billy
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      la verite compaore,tu avais demande pardon au peuple,demande alors l’immunite et barre toi.le peuple a besoin de changement et tu le sais.pas de referendum ici car en Afrique on connait les resultats avant les elections.Ne fatigue pas le peuple avant de partir ceci pourrait te poursuivre un jour ou l’autre.A bon entendeur salut.

      Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 08:46, par lewang
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      Pas de Sénat point barre ! le scenario est le suivant : Senat en place, prisidence du Senat c’est francois Compaoré, Blaise démissionne pour raison de santé et comme le président du Sénat est l’hétitier constitutionnel, FC devient président et le tour est joué. Il se préparera pour le vrai pouvoir lors des élecetions puisque un président au pouvoir ne perd jamais les élections en Afrique !

      Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 10:36
      En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

      CHAQUE PAYS A SON MODELE DE DEMONCRATIE EN CONFORMITE AVEC SES VALEURES CULTURELLES. IL NOUS FAUT UN Régime Parlementaire au BF

      Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 09:51, par Oreille du Sourd
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    Merci beaucoup à ce groupe de médiation ! C’est un bon départ, quoi qu’on dise. Toutefois, il y a quelques points que moi je ne comprends pas dans les propositions faites : 1.Pourquoi il y a trois camps(Majorité, ADF/RDA,Opposition) ? Pour moi il ne peut avoir que deux camps : Majorité et Opposition. Ou bien on donne le choix à tout autre parti politique aussi (y compris les Indépendants) se constituer en partie de négociation. 2. Les propositions des médiateurs comportent une contradiction : comment et pourquoi vouloir clamer l’immuabilité de notre Constitution en l’état et parler d’une "transition apaisée" après 2015 ? S’il y a un quelconque bonus de 5 mn à ajouter au mandat du Président "sortant actuel". Cette mesure ne serait-elle pas anticonstitutionnelle ? Puisqu’elle n’est pas prévue par la Constitution. Donc, que le groupe des Sages nous éclaircissent davantage ! Paix au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 20:57, par fidel lecteur
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    je crois que toutes ces histoires de mediations sont encore les ruses du president Blaise Compaore par ce qu en croire c est la solution de transition qui trionphe et jusqu a la on nous dit jamais qui assurera cette famueuse transition vous verrez que Blaise lui meme qui va l assurer et ceux pour combien de temps Dieu le sais.Tenez vous bien quelle sera une periode de vangeance

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 21:45, par Bouda
    En réponse à : Eclaircie dans le ciel politique burkinabè !

    JE ME POSE UNE QUESTION (aidez-moi a y trouver réponse) : QUE GAGNERAI LE PRÉSIDENT A METTRE EN PLACE LE SENAT POUR JUSTE UNE ANNÉE DE PRÉSIDENCE S’IL S’ENGAGE A PARTIR EN 2015 ?

    CETTE HISTOIRE DE TRANSITION DOIT ÊTRE TUER DAN L’ŒUF SI VOUS NE VOULEZ PAS QUE LE FASO TOMBE DANS LA SITUATION PEU ENVIABLE QUE CERTAINS PAYS NON LOIN DE NOUS ONT CONNU. TRANSITER VERS QUOI DE MIEUX QUE LA DÉMOCRATIE QUE NOUS AVONS ACTUELLEMENT ? IL SUFFIT D’ÊTRE HONNÊTE (A MA CONNAISSANCE TOUS LES LEADERS POLITIQUES AU FASO SONT DES CROYANT ET LEUR RELIGION LEUR RECOMMANDE L’HONNÊTETÉ) ET DE CONTRIBUER A L’ORGANISATION D’ÉLECTIONS LIBRES, TRANSPARENTES ET DÉMOCRATIQUES. Y a qu’a faire ça (ainsi disait mon prof de Physique Chimie au collège) !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés