Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

mercredi 5 février 2014 à 03h46min

Cinq jours après avoir décidé de s’auto-saisir de la situation nationale, le groupe de médiateurs composé du président Jean-Baptiste Ouédraogo, Mgr Paul Ouédraogo, El hadj Mama Sanou et le pasteur Samuel Yaméogo (dont on apprend le retrait), a publié son premier communiqué. On y découvre ainsi ses propositions pour une sortie de crise et les positions préliminaires des différentes parties. Documents.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

COMMUNIQUE DE PRESSE N°1

Dans le cadre de sa mission, le groupe de médiation présidé par Son Excellence Monsieur Jean-Baptiste OUEDRAOGO a rencontré le lundi 03 février 2014 à Ouagadougou, une délégation de l’opposition et de la majorité, respectivement à 11 heures et à 16 heures. En introduction de ces rencontres, le président du groupe de médiation a d’abord remercié les délégations d’avoir accepté l’offre de dialogue et a ensuite présenté le contexte et la justification de la médiation.

Le Burkina Faso vit une crise politique depuis plusieurs mois avec des risques de confrontations, de divisions et de troubles pouvant compromettre la paix sociale d’où l’initiative de cette médiation interne dont l’objectif est d’éviter que la crise politique actuelle ne dégénère en affrontements catastrophiques pour tous et d’aboutir à un modus vivendi sous forme de plateforme de transition démocratique apaisée.

Cette volonté a conduit le groupe de médiation à demander à l’opposition et à la majorité de respecter scrupuleuseument la constitution en s’interdisant la révision de l’un et l’autre des articles déjà ancrés dans la loi fondamentale. Par ailleurs, la médiation a proposé l’adoption d’un mécanisme qui pourrait ménager une sortie honorable à Monsieur le Président du Faso, l’ouverture d’une transition démocratique apaisée au terme de son mandat constitutionnel, des garanties de sécurité et l’acceptation d’une formule de sénat aménagé en concertation avec l’opposition et dont la mise en place se fera d’accord parties.

Après avoir présenté ses propositions, la médiation a proposé une suspension de séance afin de permettre à chaque délégation de se concerter. Elle a toutefois souligné que la transition démocratique apaisée, acceptée de tous, passe inévitablement par des sacrifices de chacune des parties. Une deuxième rencontre a été programmée pour le mercredi 05 février 2014.

Pièces jointes :
- Comptes rendus de chacune des délégations
- Tableau récapitulatif des positions initiales des parties et des propositions de la médiation.

Fait à Ouagadougou, le 04 février 2014.

La médiation.


COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE ENTRE LE GROUPE DE MEDIATION ET LA DELEGATION DE LA MAJORITE

Le lundi 03 février 2014, le groupe de médiation présidé par Son Excellence Monsieur Jean-Baptiste OUEDRAOGO a reçu une délégation de la majorité composée de : Assimi KOUANDA, Kanidoua NABOHO, Alain YODA, Achille TAPSOBA, Zacharia TIEMTORE, Bouba YAGUIBOU, Toussaint COULIBALY, Amadou DICKO et Saïdou COMPAORE.

En introduction de cette rencontre, le président du groupe de médiation a d’abord remercié la délégation de la majorité d’avoir accepté l’offre de dialogue et a ensuite présenté le contexte et la justification de la médiation. Le Burkina Faso, a-t-il mentionné, vit une crise politique depuis plusieurs mois avec des risques de confrontations, de divisions et de troubles pouvant compromettre la paix sociale d’où la nécessité d’entreprendre des initiatives dans le but d’amener les principaux acteurs politiques autour d’une table de dialogue.

L’objectif de la médiation est d’éviter que la crise politique actuelle ne dégénère en affrontements catastrophiques pour tous et d’aboutir à un modus vivendi sous forme de plateforme de transition démocratique apaisée. Il a été rappelé que les principales contradictions qui opposent la majorité à l’opposition se résument au respect et au non respect de deux dispositions de notre constitution à savoir l’article 37 en vue de supprimer la limitation du nombre de mandats présidentiels et l’article 78 pour supprimer le sénat.

Cette analyse a conduit le groupe de médiation a demandé à la majorité de prendre ses responsabilités par rapport à la non révision de l’article 37 de la constitution pour faire baisser la tension sociale. Il a souhaité en outre que les deux parties ne perdent pas de vue qu’une nation se construit avec la richesse des diversités et non dans la division et l’exclusion mutuelle.

C’est pourquoi la médiation en appelle au sens de l’honneur de chaque partie pour le respect de la constitution et pour parvenir à un compromis pour la paix et la stabilité. Elle propose à cet effet le respect de la constitution et donc la non révision de l’un et l’autre des articles déjà ancrés dans la loi fondamentale, l’adoption d’un mécanisme qui pourrait ménager une sortie honorable à Monsieur le Président du Faso, l’ouverture d’une transition démocratique apaisée au terme de son mandat constitutionnel, des garanties de sécurité et l’acceptation d’une formule de sénat aménagé en concertation avec l’opposition et dont la mise en place se fera d’accord parties.

Après avoir présenté ses propositions, la médiation a proposé une suspension de séance afin de permettre à la majorité de se concerter. Elle a toutefois souligné que la transition démocratique apaisée, acceptée de tous, passe inévitablement par des sacrifices de chacune des parties. Une deuxième rencontre a été programmée pour le mercredi 05 février 2014.

Fait à Ouagadougou, le 04 février 2014.

Le rapporteur


Compte rendu de l’Opposition sur la rencontre avec le Groupe de Médiation

L’Opposition conduite par le président Zéphirin Diabré a rencontré le groupe de médiation présidé par le président Jean-Baptiste Ouédraogo.

Sur initiative du Président Jean-Baptiste OUEDRAOGO, une rencontre a eu lieu le lundi 3 février 2014 à Ouagadougou, entre le Groupe de médiation sur la crise nationale et l’Opposition politique burkinabé regroupée derrière le Chef de file de l’Opposition (CFOP), pour échanger sur les voies et moyens pour sortir le Burkina de la situation de crise qu’elle connaît actuellement.

Cette rencontre qui s’est étalée de 11h à 13h30, a regroupé :
-  côté médiation : le Président Jean-Baptiste OUEDRAOGO, ancien chef d’Etat du Burkina, ancien membre du Collège de sages, président du Groupe, l’Imam Mama SANOU, ancien membre du Collège de sages. Mgr Paul Y. OUEDRAOGO a été excusé pour raison de calendrier.
-  côté Opposition, le Président Zéphirin DIABRE, CFOP, accompagné de Bénéwendé Stanislas SANKARA (Président de l’UNIR/PS), Ibrahima KONE (Secrétaire Général du PDS/METBA), Ablassé OUEDRAOGO (Président de LE FASO AUTREMENT), François Ouindlassida OUEDRAOGO (Président du RDS), Emile René KABORE (Secrétaire Général de la CNPB), Norbert Michel TIENDREBEOGO (Président du FFS), Djéjouma SANOU (Président de l’UDPS), Jean-Hubert BAZIE (Président de L’ESPOIR).

Le Président Jean-Baptiste OUEDRAOGO a justifié les raisons de l’auto-saisine de la situation nationale à travers un groupe de médiation national, par le devoir de patriotisme et le souci de préserver à tout prix la paix et la concorde nationale.

Il a informé l’Opposition du retrait du Pasteur Samuel B. YAMEOGO, Président de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques du Groupe de médiation.
Il a annoncé des prédispositions du Président du Faso au compromis et souhaité que la concertation et l’esprit de dialogue prévalent dans la recherche de solutions propres à assurer le développement du Burkina dans la paix.

L’Opposition politique, à travers ses représentants, a félicité le Groupe de Médiation pour son initiative. Elle a expliqué le sens de son engagement et réaffirmé son souci de parvenir à une sortie de crise conforme aux aspirations du peuple.

Après avoir fait le point des réflexions des parties en présence et recueilli les propositions de la Médiation, les deux groupes se sont quittés en se promettant de se retrouver le mercredi 5 février 2014.

Ouagadougou le 03 février 2014

Le Rapporteur

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 février 2014 à 16:53, par Raopa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    FORMIDABLE, LE PEUPLE VOUS RESTERA REDEVABLE A JAMAIS ! Pourquoi l’un de vous s’est retiré ? Quand on représente tout un groupe on ne peut se retirer sans en référer à ce groupe qui pourrait bien vous remplacer.
    Il est malade, ou bien il n’est pas d’accord. Qu’il se présente face au peuple et qu’il parle.

    Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 20:22, par vérité no1
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      La vérité a été dite, vive la mediation, vive la paix, vive le Burkina. Abat les opportunistes !

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:07, par Hess
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Bonne question. Il serait impotant de savoir pourquoi le M. Yaméogo s’est retiré.

      Ceci dit, la Médiation devrait rencontrer Balise Compaoré à hui clos pour savoir sa profonde préoccupation. La délégation de la majorité avec tout le respect que l’on peut avoir pour elle ne sait pas exactement ce qui motive Blaise. Les Médiateurs devraient au minimum savoir les réelles préoccupations du principal concerné. Qu’est-ce qui le motive à risquer tout ce qu’il risque ?

      Vive le Burkina !

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:56, par Vrai Burkinabé
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Comme le peuple est déterminé,même ses ennemis d’hier tentent de se racheter. Il n’est jamais tard pour bien faire. Courage quand même. Le peuple vous tient à l’oeil.

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 03:14
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Il s est retire parce qu il a plusieurs fois beneficie des largesses du CDP dont le placement de son fils a l UEMOA. Il est compromis a jamais et n a plus de legitimite ni de neutralite sur le plan national.

      Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 04:03, par Mitb-kièta
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Nous croyons savoir après lecture attentive de la communication de la FEME (Fédération des Eglises et Missions Evangéliques) que son auto-présence dans cette Médiation a été décriée par les autres membres de la dite Fédération ; estimant que sa cooptation est partie de son appartenance de l’ancien "Collège des Sages" dont l’utilisation faite des résultats de leurs travaux a été mitigée.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 16:59, par Burkinbi
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Bonjour,
    Merci aux médiateurs, aux Sages.

    Pas de de période transition !!!!!!
    Si 27 ans, n’a pas suffit, un lenga ne suffira pas.
    C’est la loi de la nature. Les Hommes passent le Burkina démeurt !
    Adieu Dictateur sanguinaire, Blaise !!
    TOUCHE PAS A NOTRE CONSTITUTION !
    La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !

    Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:47, par Sidpasata - Veritas
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Il n’y aura pas de paix si on touche à l’article 37 de la Constitution. D’autant plus que même si une telle modification intervenait maintenant, elle ne doit pas permettre à Blaise Comparé de se présenter comme candidat, puisque, selon la jurisprudence du Conseil Constitutionnel du BF, la loi n’est pas rétroactive. C’est l’argument qui avait permis à Blaise de se présenter en 2005, alors que la loi comportait déjà la limitation des mandats. >>>>> Quant au Sénat, on ne voit vraiment pas son utilité, et il est même évident que notre pays ne pourra pas le supporter financièrement pendant longtemps. Si on ne veut pas voir et accepter la vérité des faits, on ne s’entendra jamais.

      Répondre à ce message

      • Le 5 février 2014 à 09:43, par Crezy
        En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

        une question : est ce que si modification de l’art. 37 il y’a, est ce qu’elle est retroactive ? si elle n’est pas retroactive, de quoi se plein t on alors ? si on modifi cet article cela ne peut que concerner les futures présidents. Donc notre cher président n’est pas concerné, il ne peut donc plus se présenter en 2015. Messieurs les constitutionalistes est ce qu’il est inscrit quelque part dans cette constitution que si on modifiait l’art 37 il est retroactif ? Aidez le peuple merci.

        Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 12:02, par Le Révérend
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Soyez pas ingrats. Dictateur où ça ? Blaise aura été l’un des présidents au langage soigné. Après lui, on aura un président arrogant et vous allez comprendre...

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 16:59, par kô-tigui
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Bonsoir

    Je pense que les premiers résultats sont passables ; Il reste le camp du CDP (du moins ce qui en reste) qui veut l’affrontement : révision de l’article 37, mise en place du Sénat, et Référendum.
    Pour certaines questions, je reste quand même sceptique : qu’Est-ce que le sénat va apporter à notre démocratie, surtout que nous abordons une transition. Je pense que ça va être coûteux, messieurs les Médiateurs. Vraiment, diantre que voulons nous ?
    Ou bien c’est pour faire plaisir à Blaise ? Pourtant on est à quelques mois de son départ !!!!!!
    Blaise, il faut laisser les futurs gestionnaires du pays aviser sur la question.
    Pour terminer, on ne nous dit pas pourquoi le Pasteur n’a pas prit part aux discussions ???
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 17:01, par Lepaysdoitavance
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    C’est bien mais ce n’est pas arrive. Le President ne peut plus se presenter.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 17:02, par LE BAS PEUPLE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    que la volonté du peuple domine et soit exhausser.vive le referendum

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 17:03, par Lepaysdoitavance
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Dans tout ca c’est l’opposition qu’on veut clouer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 17:06
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cela ressemble a de l’arnaque. Pourqoui faut-il une periode de transition ? Y a t-il une crise qui necessite toute cette gymnastique ? qui dirigerera cette transition ? Blaise Compaore mettra quelqu’un de confiance et puisque rien ne l’interdit de se representer après cette periode de transition, il reviendra a la premere election Presidentielle. Sa campagne sera meme finance par le President de transition qui ne sera autre qu’un de ses proches. Ne tombez pas dans le piege cher compatriotes ! Ouvrez l’oeil, et surtout le bon.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:12, par BaYelemSida
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Juste attirer l’attention sur la portée de cette phrase du compte rendu de l’Opposition sur la rencontre avec le Groupe de Médiation "Il a annoncé des prédispositions du Président du Faso au compromis et souhaité que la concertation et l’esprit de dialogue prévalent dans la recherche de solutions propres à assurer le développement du Burkina dans la paix". Prenant en compte dans ces conditions les propositions du Groupe de Médiation, je puis dire le Burkina ne brulera pas ! Les modalités de la "transition apaisée" doivent être convenus dans les meilleurs délais afin de permettre à notre cher pays de poursuivre son développement et d’affirmer son leadership !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:13, par Faché
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Chers SAGES MEDIATEURS,

    Je pries de tout cœurs DIEU TOUT PUISSANT qu’il vous assiste dans la réussite de cette mission.
    de mon avis il faudrait qu’autour de la table de vos futurs débats, notre cher Blaise COMPAORE soit présent afin de vous écouter et donner sa position face à cette situation, au risque une fois de plus de rester dans le flou et finir par rouler votre médiation dans la farine et faire de vous la risée du peuple. inviter le à venir personnellement et qu’on en finisse.
    pour finir, faudrait quand même qu’on nous explique les raison de la démission de Pasteur Samuel !!!

    DIEU vous bénisse

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 04:25, par Mitb-kièta
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      C’est vrai. Mais cela est déjà amorcé je crois. En parcourant la page 11 du QUOTIDIEN du 05/02/2014, vous y lirez que SEM Blaise COMPAORE s’est manifesté à travers 2 Points de réactions : PRIMO : au titre des engagements qu’il prend et qui porte sur le maintien de la clause limitative à 2 Mandats présidentiels ; la non-modification de la Constitution avec la proposition d’un retour à sa moulure de 1992 qui retenait 2 mandats de 7 ans avec la mention de "non poursuite au-delà de 2 mandats consécutifs" ; l’inscription de l’Art. 37 au nombre des clauses constitutionnelles "NON-REVISABLES", sa NON-REPRESENTATION aux prochaines Elections Présidentielles ; SECUNDO : à titre de proposition, il a suggéré la mise en place d’un "Sénat aménagé". Question de ne pas perdre totalement la face quoi. Donc, No problem’s. Avançons.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:13
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Les médiateurs auto-saisis sont entrain de couper l’herbe sous les pieds des politiciens "mouton".
    Les politiciens "mouton" ne pensent qu’à leur panse quel que soit la nature du foin.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:14, par LE CONTE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    TRANSITION DÉMOCRATIQUE APAISÉE CONDUITE PAR QUI ?
    DONC PAS D’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN 2015 ALORS ?

    L’ADF-RDA ET LA MEDIATION SEMBLENT NOUS EMBARQUER DANS UN FLOU ARTISTIQUE.

    JE VEUX BIEN COMPRENDRE.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 04:30, par Mitb-kièta
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Ce ne sera ni Noël, ni Hermann en tout cas. Ce qui est sûr, c’est que ce dernier viendra d’autres horizons que ceux déjà bien connus pour leur équilibrisme et leurs gourmandises si l’on veut que les choses avancent positivement. Aussi bien les demeurants du moment que de l’autre coté de la Table, tout le monde est et restera vigilant sur ce point bien "précis".

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:15, par V coe Vrai
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pas besoin du sénat 3ème formule et on accepte vos recommandations.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:16, par moi même
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pourquoi le pasteur est parti

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:16, par Le Faucon
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Chouette ! cela augure d’une possible réussite de votre mission. Je suis d’accord avec vous que chaque partie doit respecter la Constitution : pas de modification de l’article 37 (et donc pas de référendum) et mise en place du Sénat car déjà dans la Constitution. Mais pour le reste, je n’en vois pas l’intérêt. Si la Constitution est respectée il n’y a pas lieu de parler de transition apaisée. Les élections se déroulent comme prévu en novembre ou décembre 2015 et le Président prend fonction conformément à la Loi.
    Ensuite, il y a un flou à lever : Blaise accepte clairement les conclusions et le déclare clairement et le CDP le confirme avec des actions qui montrent qu’il a un candidat pour 2015. La paix viendra d’elle-même. Bons vents.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:18, par wade2
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Que de bonne proposition si les uns et les autres veulent mettre le pays à feu ils n’ont refuser. Ce sont des sages du pays qui ont proposer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:19
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    c est quoi cette histoire de transition démocratique apaise a négocier.Allons aux élections le vainqueur va gérer et les vaincus vont attendre les prochaines élections.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:20, par Le libre penseur
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La substance de la médiation est bonne, mais que signifie les termes : "ouverture d’une transition apaisée après l’échéance du mandat constitutionnel du président" et " formule de la transition à négocier entre les parties" ?????
    1°) La présidence du Faso est une continuité, les hommes changent mais la république continue !
    2°) Deux ans avant la fin du mandat présidentiel peuvent servir de transition, donc à mettre en place un gouvernement de transition !!!!
    3°) En conclusion, seuls les trois premiers points sont défendables. Quant au Sénat, sa mise en place peut être différée s’il est impératif de le maintenir, car il n’y a aucune urgence en la matière. La constitution ne prévoit pas de clauses exigeant un délai dans la mise en place du Sénat, alors pourquoi ne pas le faire en 2017 en élection triplée (municipale, législative et sénatoriale), ce serait moins coûteux et politiquement correct et acceptable. Merci aux médiateurs de prendre en compte mon analyse contributive et patriotique !

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 09:39
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      belle analyse mon cher

      Répondre à ce message

      • Le 6 février 2014 à 12:27, par mais
        En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

        belle analyse, c’est vrais le sénat aménagé est bien et sa mise en place après 2015 est aussi une bonne chose d’autant que c’est après le départ de notre cher président compaore.mais j’ai un pincement au cœur,est-ce que même un sénat aménagé serait nécessaire pour notre pays quant on sait que les dirigeants africains en majorités sont animes par le virus de la royauté,ne voudront-t-ils pas instrumentaliser le sénat en leur faveur ? je ne croix réellement au fameux sénat que dans les 30 années a venir après 2015.pour l’instant donc blaise doit partir sans qu’il y ait de transition pas de referendum pas de modification de l’article 37 si après 27 ans de Règne il croit n’avoir rien fait pour la nation et que c’est en briguant un autre mandat présidentiel qu’il pourra le faire, je croix qu’il vaut mieux pour lui de chercher le repentir sinon qu’il prenne le chemin que notre cher judas iscariot a choisit en son temps

        Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 05:22, par Nab-roudga
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Bien vu et bien dit. Faisons bien attention. Un "Point", une "Virgule" peut changer le sens d’une idée. Ceci peu cacher cela. Et, comme tout le monde connait la gymnastique des potentats du "Pouvoir" (y compris les démissionnaires du CDP ex-formule) pour rouler le peuple dans la farine, nous nous devons effectivement d’être "bien vigilant". Cette fameuse "TRANSITION APAISEE" cache à mon avis quelque chose de "Non-dite". N’est-ce pas une astuce nouvelle pour permettre un "maintien" au Poste du P.F.? Et si oui, je crois que les MPPistes seront mieux placés pour décrypter la chose car, connaissant bien le milieu et ses occupants. Vigilance permanente néanmoins. C’est ce qui nous reste à nous du bàs-peuple.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:22, par jojo
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    je suis plus que ravi de cette initiative du collège des sages qui éviterai un carnage au Faso de Sankara. Je lance un vibrant appel à tous les acteurs politiques de s’en tenir aux propositions des sages en acceptant de couper la poire en deux. A l’opposition, qu’avec le principe proposé de la sanctuarisation de la constitution, qu’elle accepte la mise en place d’accord parties du sénat. A la majorité présidentielle et le CDP, qu’avec la proposition de la mise en place d’un sénat consensuel, qu’ils acceptent pour la paix du Burkina, la non révision de l’article 37 et une préparation d’une transition apaisée au Burkina. Laissons tomber nos différences, nos orgueils et considérons l’intérêt supérieur de la nation. paix au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:22, par k
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    J’ai quelques questions. Qu’est ce que un "sénat aménagé" ? Pourquoi une transition apaisée après l’échéance du mandat constitutionnel du Président ? Pourquoi une formule de transition à négocier entre les parties ? Il n’y a pas un conflit entre les parties. Il est demandé le respect de la constitution.
    Enfin pourquoi, un organe de suivi- évaluation ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:23, par citoyen burkinabe
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pas de revision de l’article 37, pas de modit senat, n’en parlons pas referendum

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:23, par zegue
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je pense que ces propositions sont bonnes, si et seulement si Blaise Compaore n’est pas le President de la transition. Une personnalite neutre devrait conduire cette transition.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:27, par Un citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    L’échéance de 2015 n’est pas négociable, c’est quoi cette histoire d’après mandat constitutionnel.J’ai peur qu’on ne recule le délai de souffrance du peuple, parce que quelque soit la période de transition le mal ne fera que grandir et l’après transition sera pire. On a appris à connaitre l’homme Blaise et son CDP. Ce serait une erreur pour l’opposition de croire en ce groupe de médiateur qui se fait découvrir petit à petit. Un seul homme fusse t-il mortel, est entrain de faire et de défaire tout un peuple comme bon lui semble. J’ai honte et je mets en garde l’opposition de reculer d’un iota de leur position.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:28, par Badpress
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Que Dieu vous guide pour sauver notre cher pays du désastre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:29, par Issa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    A travers les propositions de la médiation on voit très bien que le Président Blaise ne s’entête pas à rester au pouvoir pour y rester mais il se soucie plus de l’après 2015. Avec tous ces vautours au tour du pouvoir, Blaise ne peut pas accepter que ces vautours viennent pilier ce qu’il a construis pendant 27 ans de travail intenses sans relax

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:31, par Cami
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Vous n’avez rien proposé !

    Aucune médiation n’est possible lorsque les positions sont diamétralement opposées.

    Alons vite au referendum afin que le VRAI peuple se prononce.

    Si j’ai un conseil à donner à ce college, desaisissez vite vite de cette histoire qui risque de vous "bouffer".
    Laissez nous régler cela entre nous.
    A bon entendeur, salut

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:38, par el fuego
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Qu’est ce que je peux entendre par transition apaisée ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:38
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Belle initiative. Peut-on savoir pourquoi le pasteur s’est retiré de la médiation ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:40, par Issa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Les vieux sage savent bien que Blaise s’accrochera pas au pouvoir, c’est pourquoi ils disent non à la révision de l’article 37, non au référendum et disent oui au sénat. Le sénat c’est pour l’intérêt du peuple comme l’a toujours proclamé le Président. Le véritable problème c’est l’après 2015. Qui sera Président ? et comment les autres partis vont l’accepter ? C’est pourquoi les sages proposent une formule de transition négociée entre les parties et la mise en place d’un système de suivi et d’évaluation. Donc tous ceux qui accablent le Président à longueurs des journées clamé vos ardeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:41, par TTT
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Mais pourquoi blaise tient mordicus a son senat ? Il veut devenir senator ou quoi ? Attention monsieurs les membres de l opposition. Ne vous faites pas rouler par blaise meme si JBO est de bonne foi. Pourquoi vouloir une transition ? Ne commencez pas ce mauvais precedent de transition a la fin de mandat normal. Blaise doit partir a la fin de son mandat et laisser l alternance se produire sans son influence meme si c est son droit de soutenir le futur candidat du cdp. Un point un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:42, par cheick022
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je ne comprend pas ses histoires de compromis, 2015 fin de mandat, il a jure de respecter la constitution alors qu’il tienne parole et nous laisse tranquile. Ya quelle transition a etre apaisee le pays est il en feu, soyons tous responsables, la verite tout monde la connait

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:45, par OUSTAAZ
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Ok ! Oui pour une sortie de crise mais pas basée sur une impunité sur les crimes économique et de sang.Tout cela doit répondre aux aspirations du peuple:pas d’institution suplémentair et budgétivor pendant que le peuple n’a pas les 2 repas par jour.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:46, par YACOU
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    D’entrée, je félicite le groupe de médiation pour cette initiative louable pour éviter au Burkina des lendemains incertains, catastrophiques et douloureux. Je souscris pleinement aux propositions faites par le groupe de médiation à l’exception d’une dont je voudrais des éclaircissements, celle concernant la période de transition démocratique apaisée. Si je comprends bien, vous souhaitez une rallonge du bail de Blaise à Kossyam. Pourquoi ne pas commencer la transition démocratique apaisée maintenant pour respecter les échéances électorales de 2015 ? Le reste du temps permet largement cela. Blaise ne doit plus faire plus d’un jour après l’échéance 2015 au pouvoir. Je suis désolé.Merci messieurs les médiateurs pour cette belle initiative !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:47
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Merci à la médiation.
    Cependant un hic : l’idée d’un "senat aménagé"

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:50, par bil le terrible
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    esperons que la suite des negociations puisse permettre un vrai acheminement vers une transtion reelle et le respect des intitutions democratiques. 2015 doit etre un debut de l’exercie d’une reelle democratie qui permettra de legiferer sur le role de l’armee afin d’eradiquer certaine velleites de prendre le pouvoir par les armes, de reorganiser l’appareil etatique afin de chasser les demons de la mal gouvernance avec leur cortege de corrompus et l’elaboration de plans strategiques de developpement afin que le burkinabe puisse retrouver sa dignite et sa fierte kidnapee depuis le 15 octobre 1987.vive le burkina faso.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:51, par Sans rancune
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Si c’est comme ça, c’est bon. Donc vive la médiation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:52, par LE JUSTE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    SI BLAISE AIME CE PAYS LA,QU’IL SE COMPORTE COMME UN PRESIDENT DE TRANSITION A PARTIR DE MAINTENANT,ORGANISE LES ELECTIONS DE 2015 ET VA SERVIR AILLEURS.YA RIEN

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:54, par Demo
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Salut à tous,les gars vous grouillez ,on vous en felicite,mais le seul problème ici c’est Blaise...dites-lui la verité,qu’il parte calmement et c’est tout,point barre...Le Faso n’a jamais été,n’est pas et ne sera jamais un royaume...sinon on vivra malheureusement des partitions comme ce qu’on voit à la telé chez les autres avec son cortège de malheurs...Ca n’arrive pas seulement qu’aux autres..dit-on.Vive le changement,à bas les vampires.A bon entendeur,salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:56, par toega
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Yes we can, impossible n’est pas Burkinabé,

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:59, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Dites a blaise de partir. Arrêter vos blabla

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 18:59, par fatima
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je ne suis pas totalement d’accord avec vous quand vous abordez le cas de article 37 car le PF en tant que citoyens burkinabé a le droit de demander un référendum sur la révision de l’article 37 donc il n’y a pas de consensus pour l’article 37 on suit la procédure.pour le sénat comme vous êtes d accord il n’y pas a discuter on le met en place et c’est fini.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 11:58, par Rasta
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Réferendum sur l’article 37 pourquoi ? il faut allez bien lire la constitution avant de réagir. en quoi Blaise est devenu une situation nationale au point de demander un réferendum pour rester au pouvoir, de toute façon nous connaissons déjà l’issue d’une élection de ce genre au Burkina, qu’il quitte à la fin de son mandat et éviter un bain de sang et le chaos au pays. Il n’est pas le seul intelligent ni le seul fils de ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:04, par verges
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    PAS DE SENAT, PAS DE REVISION DE L’ARTICLE 37, PAS DE REFERENDUM, PAS DE PROLONGATION DU MANDAT PRESIDENTIEL,PAS DE TRANSITION APRES LA FIN DU MANDAT CECI NE VEUT RIEN DIRE ET C’EST ANTICONSTITUTIONNEL. 2015 BLAISE DOIT CIRCULER. UN POINT C’EST TOUT

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:04, par moud
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Eh Dieu ! Les choses se compliquent. Pourquoi une transition après la fin du mandat actuel ? Après la fin de son mandat, il doit y avoir des élections transparentes et point barre. Celui qui l’emporte gouvernera, c’est tout ! ça sent l’entourloupe comme d’habitude !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:04, par vérité no1
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Felicitations aux sages ! Que tout ceux qui étaient pour la modification de l’article 37 demande pardon au peuple burkinabè en commençant par Djibo.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:04, par Moi
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    je salue l’engagement et la détermination des médiateur. Toutefois, en analysant les proposition, j’ai l’impression que nos braves médiateurs n’ont pas tenu compte de la volonté du Peuple. En effet, dans l’avant dernière puce des propositions, il est proposé "l’ouverture d’une transition démocratique après l’échéance de 2015". la volonté du peuple est que le PF parte au terme de son mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:07, par Peace
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Dieu bénisse les médiateurs et guide chaque camp !! Amin !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:07, par Dame de fer
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Félicitation aux médiateurs, pas de sénat aménagé, la transition est encours, Blaise doit partir en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:09, par Le Sage
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Monsieur Blaise COMPAORE, le temps est venu pour vous de quitter honorablement Kossyam. Sachez que nul n’est aussi de Dieu. Dieu protège qui, il veut et humilie qui, il veut sans distinction. Votre protection de Dieu semble arriver à terme de même que votre puissance "occulte", en témoigne les défections au sein de votre parti.
    Si vous vous entêtez, vous serez humiliés !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:10
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    On savait que le PASTEUR roulait pour le pouvoir.....

    D’une transition on en veut, il faut respecter la constitution un point c’est tout.
    le président Blaise Compaoré n’est pas un enfant qu’il faut chouchouter. Qu’il s’en aille avec ses compagnons . S’il craint pour sa liberté c’est son problème à lui.
    Personne ne lui a dit de faire ce qu’il fait(de mal) durant ses 26 ans de pouvoirs.
    VIVE l’ALTERNANCE VIVE LE BURKINA,

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:11, par gongoni
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La paix n’a pas de prix et disons honnêtement chapeau bas à la médiation pour ces propositions .Franchement, en tant que simple citoyen burkinabè soucieux de l’avenir de ses enfants s’il vous plait messieurs les politiciens des deux côtés, acceptez les propositions de la médiation pour libérer le peuple burkinabè de ces angoisses et inquiétudes qui l’habitent en ce moment.
    Néanmoins, je suggère que si toutes les parties s’accordent sur ces propositions ,il faudra les faire parapher par l’ONU, l’UA ,la CEDEAO, l’UEMOA, la FRANCE ,les USA. Comme ça si d’aventure quelque après cela s’amuse encore à jouer au malin et au rusé, qu’il soit pendu haut et court

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:11, par Ouédraogo Issa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Blaise est prédispose au compromis avec l’opposition. Cela montre a quel point Blaise n’est accroc au pouvoir et à quel point il se soucie du pays. L’inquiétude de Blaise c’est l’après 2015. Il ne veut pas laisser le pouvoir à ses assoiffés qui tournent au tour. Il veut s’assurer que son héritage ne soit pas dilapidé mais qu’il s’est de base pour l’avancement du Faso

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 10:55, par Lepenseur
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Merci M. Issa Ouédraogo pour votre naïvété...

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 11:28
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      vous me faites rire oooooooooh car en vérité,ton blaiso est dos au mur,il est coincé de toute part et c’est avec les larmes aux yeux qu’il doit libérer kosyam en 2015 et se sachant coincé,il cherche des garanties pour son après 2015 à lui pour que le peuple ne lui fasse pas sa peau avec tous ces crimes de sang et économiques qu’il a commis lui et ses proches aussi. donc ne croit que ton blaiso se soucie,se souciait de ce pays,il avait tout simplement peur de partir parcequ’il sait ce qu’il a fait de mal au peuple burkinabè.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:12, par Tenko
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cette mission est vouée a l’echec. Et je pense que c’est pour cela que le pasteur s’est retiré. Ecarter le referendum est anticonstitutionnel. C’est le peuple normalement qui doit se prononcer pour departager les deux camps. J’invite par consequent Monsieur JBO a revoir ses propositions. Sinon, celles deja proposées sont partisanes car plus du coté du Cfop.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:13, par SOMPALOUTE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pas de commentaire sur le travail des SAGES, au risque d’influencer les uns les autres !!!! Mais ce que j’ai à dire : Il ne peut y avoir trois camps. L’ADF/RDA n’a qu’à choisir son camp. C’est pour un jour balancer à gauche ou à droite. Cette culture n’arrange pas l’éducation de nos enfants. aujourd’hui, le peuple burkinabè est divisé en 2 mais pas en 3. Prochainement, le Comité des Sages n’invite même pas l’ADF/RDA. Sinon, vous allez invité nous autres les prochains candidats INDEPENDANTS !!!

    Répondre à ce message

    • Le 6 février 2014 à 05:29, par Nab-roudga
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Bien dit. Ou on est avec ; ou on est contre. Noël et son ADF/RDA et même Hermann avec son UNDD sont déjà bien connus pour leur équilibrisme. On ne peut aimer la viande tout en détestant son jus. Je crois que B.C. et les autres d’ailleurs les voeint venir sur leurs talons d’argile.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:14, par Tenko
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cette mission est vouée a l’echec. Et je pense que c’est pour cela que le pasteur s’est retiré. Ecarter le referendum est anticonstitutionnel. C’est le peuple normalement qui doit se prononcer pour departager les deux camps. J’invite par consequent Monsieur JBO a revoir ses propositions. Sinon, celles deja proposées sont partisanes car plus du coté du Cfop.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:15
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Comme il fallait s y attendre l objectif de ces soit-disants médiateurs autoproclamés est une protection de leur mentor : Blaise Compaoré. Apres avoir contribué a perrenniser son pouvoir pendant des décennies, c est maintenant sa propre personne qu on veut protéger. Je doute de la sage de ses individus. Ce n est qu une poignée d individus qui ont profité des largesses de leur mentor et de ce fait se croit obligé d avoir une certaine gratitude. Sinon comment comprendre que du coup on oublie le peuple qui souffert pendant tant d années et qui souffrent encore et les victimes des nombreux crimes : tueries, crimes économiques etc...
    La paix ne se décrete pas. Il nya aucune paix véritable sans justice. La vrai justice suppose la tenue de proces juste et équitable. La sanction des fauteurs.
    Jinsiste pour dire aux sages autoproclamés que Le président Blaise Compaoré est un citoyen comme les autres. Personne ne l a obligé a tuer pour acceder aux pouvoir, pour conserver son pouvoir. Personne n a obligé Blaise Compaoré à etre en partie responsables des nombreux crimes économiques.
    Le peuple burkinabe est en train de murir. Ce n est pas ce peuple qui vous a confié cette mission de médiation. Les vrais opposants devraient vous faire la remarque. Il ny a rein a négocier :
    - le président actuel doit partir au terme de son mandat un point un tres
    - pas de sénat meme aménagé à la sauvette pour plaire à des individus
    - pas de transition meme appaisé il doit avoir des élections transparentes et justes comme prévues puisque Blaise Compaoré n est pas le seul CDPiste présidentiable.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:16, par PAPITO
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Très brillante proposition courage pour la suite ..... au fait Quid du MPP ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:18, par M Parat yé
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Merci les sages mais votre transition et votre Sénat réaménagé on n’en veut pas. C’est face à ces propositions qu’on jugera déjà le MPP. Est-ce qu’ils vont s’alligner sur le CFOP ou adoptera-t-il une autre position ? Blaise veut du rab pour finir ses chantiers. Tandja en voulait aussi. Mais il est où ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:18, par l’Homme
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Au regard de ce compte rendu, je partage le carton jaune de Rémi DANDJINOU.
    J’ai peur du deal qui se dessine.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:21, par tino
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Quelqu’un pourrais me dire pourquoi Samuel yameogo s’est retirer du groupe ? Est-ce a dire qu’il ne partage pas le point de vue du groupe ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:21, par Le Burkina D’abord
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Boom boom !! les gens de la majorité sont déconnectés !! Ils sont dans une bulle.
    Et vous croyez que ces projets macabres auront la bénédiction de la population ? Soyons sérieux tout de même !! Modifier une constituer pour contenter un seul citoyen !! C’est ridicule ! Il a terminé son bail, basta !
    Nous voulons un autre Burkinabé pour nous guider.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:22, par WOBODO
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pour le moment rien n’ a bougé .
    Attendons donc demain.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:24, par Nelson
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pourquoi une transition ?
    Le pays n’est pas en guerre, et il n’y a pas de vide constitutionnel. Pourquoi toutes ces manœuvres ? Un président est en fin de mandat et doit partir ! Un point , barre.
    Sénat "aménagé", le peuple en veut point !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:25, par por notre démocratie
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Merci pour la médiation. Mais il faut être patriotes jusqu’au bout des ongles en évitant au Peuple du Faso la mise en place d"un Sénat pour l’instant inutile pour notre Démocratie.
    Pour l’opposition, ne pas faire la fine bouche car le Peuple c’est le Peuple seul qui saura apprécier le sacrifice de la majorité

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:35, par p-val
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Déjà un pas significatif vers la paix. Félicitation et Courage aux médiateurs

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:36, par Jose Gracias Panglos
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    SVP Dites au moins pourquoi le Pasteur Samuel de la FEME veut quitter la mediation des maintenant ! Pourquoi et comment s’etait -it joint au groupe de mediateurs et pourquoi il les quitte des maintenant ? Si s’auto saisir exite c’est que s’auto dessaisir existe aussi. God bless Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:36, par PEUPLE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Au regard la prposition des médiateurs, nous repondons :
    1. On n’a dit qu’on ne veut pas du sénat. ça c’est pas negociable
    2. On n’a dit qu’on veut pas d’un quelconque referendum et on ne touche pas à l’article 37. ça c’est non negocaible. si on doit le verouiller pas de problème. c’est ce qui est souhaité.
    3. On ne veut pas de transition aprés 2015. On veut des elections en 2015. c’est aps un match de foot. Aucun president au faso n’a eu de transition mais le pays n’a pas disparu de la carte. La transition doit commencer maintenant.
    4. Ce qui est négociable c’est la sortie en sécurité de Blaise Compaoré. c’est tout !

    ATTENTION LE PEUPLE VOUS REGARDE

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:43
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Sénat aménagé ???ça veut dire quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:44
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cette médiation est une vraie farce ! Tout est mis en oeuvre pour complexifiée davantage le problème au profit de Blaise. On propose de "rendre non révisable l’article 37 de la Constitution". Oui, mais pas avant 2016 car autrement, Blaise pourrait dire que c’est une nouvelle loi et qu’elle ne s’appliquera qu’au mandat prochain et donc qu’il peut être candidat en 2015. Le Sénat aménagé est aussi une farce, car quelque soit sa configuration, le parti au pouvoir peut prendre la main par le jeu des alliances de façades et modifier ainsi l’article 37. En conséquence, la seule proposition acceptable est : pas de révision de l’article 37, Pas de Sénat, pas de référendum !! Cher Jean-Baptiste Ouedraogo, tu jouit d’une certaine considération et d’une certaine estime des burkinabè. Ne te laisse pas manipuler par ceux qui ont désormais leur avenir politique derrière eux ! Quitte vite ce tourbillon de la honte !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:45, par Le pionnier
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pas mal comme proposition. Au moins un point de depart...

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:48, par Alternancier
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    C’est quoi cette idée de transition ? Blaise est qui pour ne pas partir à la fin de son mandat, suite à une élection présidentielle ? Rawlinggs l’a fait, kérékou l’a fait, Diouf l’a fait, Konaré l’a fait, Obassandjo l’a fait, Mandela (s’il était de la Grèce antique serait un dieu) l’a fait. Même de Klerck (un président de apartheid) l’a fait ! Cela n’a tué personne. Blaise va t-il mieux que l’un de ceux que j’ai cités ? Blaise est-il pire qu’un président pro-apartheid ? On ne va pas prendre en otage tout un peuple pour faire plaisir à un individu.
    Si vous dites de respecter la constitution, il faut donc élire un président au suffrage universel en novembre 2015. On ne peut pas dire que le sénat est dans la constitution donc il faut le mettre en place pour respecter la constitution et parler de transition. respect de constitution pour respect de la constitution, la transition sera faite conformément à quel article de la constitution ?
    Le mieux, c’est que Blaise comprenne qu’il n’est pas au dessus de la loi et donc qu’il s’y soumette malgré bon gré.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:50, par Ssstay
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pauvre Faso, quel casse tête !!! J’avoue que tt sembl se compliquer...Q Dieu protège mn cher pays !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:50, par Fish
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    SENAT MIS EN PLACE = UN BOND VERS LA MODIFICATION DE L ARTICLE 37 DE LA CONSTITUTION.
    Un adage mossi nous enseigne que qui ne veut pas se faire trainer du bout d une corde ne doit pas accepter que la corde soit placee autour de son cou.
    NON A LA MODIFICATION DE L ARTICLE 37 DE LA CONSTITUTION = NON A LA MISE EN PLACE DU SENAT.
    Le regime de Blaise COMPAORE n est pas digne de confiance. Aucune negociation, aucune concession n est possible sur le refus de la mise en place du senat et la modification de l article 37 de la constitution.
    Samory TOURE nous a precise que "quand on refuse, on dit non".
    NON c est NON.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:52, par CONSCIENCE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    TERMINUS C’EST TERMINUS
    NE JOUEZ PAS AVEC LA PATIENCE DU PEUPLE

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:54, par Sidpasata - Veritas
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Il n’y aura pas de paix si on touche à l’article 37 de la Constitution. D’autant plus que même si une telle modification intervenait maintenant, elle ne doit pas permettre à Blaise Comparé de se présenter comme candidat, puisque, selon la jurisprudence du Conseil Constitutionnel du BF, la loi n’est pas rétroactive. C’est l’argument qui avait permis à Blaise de se présenter en 2005, alors que la loi comportait déjà la limitation des mandats. >>>>> Quant au Sénat, on ne voit vraiment pas son utilité, et il est même évident que notre pays ne pourra pas le supporter financièrement pendant longtemps. Si on ne veut pas voir et accepter la vérité des faits, on ne s’entendra jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:54, par MKZ
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Ce rapport sera glissé dans un tiroir comme une lettre dans une poste. Rien de nouveau à mettre sous la dent. Je ne pense pas que le pouvoir en place est vraiment disposé à trouver une issue favorable à cette tension politique. les uns et les autres sont guidés par leurs propres intérêts. Il appartient maintenant au peuple de rependre son pouvoir et il fait le bien pour l’instant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:56, par Tenko
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cette mission est vouée a l’echec. Et je pense que c’est pour cela que le pasteur s’est retiré. Ecarter le referendum est anticonstitutionnel. C’est le peuple normalement qui doit se prononcer pour departager les deux camps. J’invite par consequent Monsieur JBO a revoir ses propositions. Sinon, celles deja proposées sont partisanes car plus du coté du Cfop.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:56, par Le General Tigre
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Au regard de la proposition des médiateurs, nous répondons :
    1. On n’a dit qu’on ne veut pas du sénat. ça c’est pas négociable
    2. On n’a dit qu’on ne veut pas d’un quelconque referendum et on ne touche pas à l’article 37. Ça c’est non négociable. Si on doit le verrouiller pas de problème. C’est ce qui est souhaité.
    3. On ne veut pas de transition après 2015. On veut des élections en 2015. C’est pas un match de foot. Aucun président au Faso n’a eu de transition mais le pays n’a pas disparu de la carte. La transition doit commencer maintenant.
    4. Ce qui est négociable c’est la sortie en sécurité de Blaise Compaoré. C’est tout !

    Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 23:40, par Yatingabiga
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Vraiment je salue l’idee de trouver une solution pour permettre a notre president bien aime de sortir avec les meilleures guaranties de securite possibles. Mais de grace,arretons de jouer avec l avenir de tout un peuple.
      Blaise nous savons que tu as peur c est normal. Nous aussi nous avons peur que tu fasses les mauvais choix a cause de la peur de marcher dans l inconnu. Ouvre l’oeil et le bon. Ton long reigne s achevera en 2015 mais tu vivra dans une seule condition. Acceptes de rentrer dans l’histoire de la bonne facon.Nous t aimons et nous voulons que tu vives. Tous ceux qui te proposent de continuer ou de toucher a l article defendu veulent ta mort. Choisis de vivre afin que tu vive.
      LAISSE TOMBER TOUT ET NEGOCIES UNE SORTIE QUI TE PERMETTRA DE VIVRE ET MEME D ECHAPPER A TOUS LES CRIMES QUE TU AS COMIS MAIS SI TU PERSISTE A RESTER AU POUVOIR OU A TOUCHER A L ARTICLE DEFENDU TU MOURAS.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 23:51, par Jamanatigui
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Personnellement je pense que l’obtention du maitien de l’article 37 en l’état sera notre clé de voûte. Donc ne soyons pas aussi raide et faison honneur aux médiateurs car dans une négociation si chacun demeure sur sa position, on risque fort de ne pas aboutir à quelque chose. il faut donc conceder de part et d’autre.

      Laissons le mettre son senat en place pour les deux ans à venir. Si en 2015 on parvient à provoquer l’alternance, la prémière des tâches du nouveau gouvernement sera de mettre le senat dans le tréfond de l’histoire. Je pense que les sages ont été guidé par la volonté de ne plus toucher la constituiton pour y extraire ce projet satanique de senat. Donc il demande à ce qu’on ne touche plus à la constitution même pour y extraire le senat car elle a été suffisament mutilée.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:56
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    c’est l’ADF/RDA qui a gagné

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 19:59, par Zimby
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Majorité, allez jusqu"au bout. Supprimez le Sénat aussi

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:00, par Tenko
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Cette mission est vouée a l’echec. Et je pense que c’est pour cela que le pasteur s’est retiré. Ecarter le referendum est anticonstitutionnel. C’est le peuple normalement qui doit se prononcer pour departager les deux camps. J’invite par consequent Monsieur JBO a revoir ses propositions. Sinon, celles deja proposées sont partisanes car plus du coté du Cfop.

    Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 20:20, par Amy la star
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Et à la fin de transition, il refuse de partir et on négocie encore une prolongation. Franchement si c’est pour ramener les gens en arrière il faut laisser le peuple tranquille. Donc deux ans comme Tandja ou Wade pour qu’on tombe dans une crise institutionnelle.
      Non c’est pas concevable

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:15, par Bouda
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Pourquoi une transition ? Nous sommes en démocratie et la constitution ne parle pas de transition a négocier entre les parties quand un mandat est terminé. C’est simplement des élections et tout le monde circule. Si Blaise veux il peut se se représenter en 2020 s’il n’est pas frappé par la limite d’age. C’est claire non ? Sinon ... NGAO !

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:16, par rakiswiligri
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      merci pour l initiative de la mediation. Cependant, j ai du mal a comprendre. pourquoi une constitution qui est assez claire souffre de mise en application ? Dans tout bon Etat democratique, ces questions ne souffrent d aucune ambiguite. Au Ghana voisin par exemple, a la fin du mandat d un president en exercice qui ne peut plus se representer, son parti propose un autre et la lutte continue. pourquoi tout ce tralala ? c est parce que nos avons toujours joue au jeu de l autruche. pourquoi un soi disant senat amenage ? qu aportera ce senat amenage a notre democratie balbutiante ? qui sont ceux qui seront senateurs ?que diront ils qui n ait jamais ete entendu ? La positon du peuple burkina dans sa grande majorite est tres claire : pas de senat, pas de referendum. On ne touche pas non plus a l article 37.
      tout cela sera du gachi et croyez moi, nous aiderons encore un clan a mieux s organiser pour nous piller. prudence donc, monsieur les responsables de l opposition. On vous tient a l oeil.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:23, par Lucrèce
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Il n’y a pas pas deux vérités mon cher mais une. Les positions du CDp ne peuvent rencontrer l’assentiment d’aucun esprit qui se veut honnête. Du reste, si ces propositions sont partisanes, elles le sont en faveur de Blaise.Non au senat !non à la revision de l’article 37 !non à un bonus pour Blaise !

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 21:37, par tibo
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      les médiateurs sont pire que ceux qui sont au pouvoir. pourquoi ne vous indignez pas d’être jetés dans les oubliettes en tant que membres du collège de sage ?. pourquoi l’Évêque ne respecte la positon de l’Église qui a été bien affichée : contre le sénat. c’est mieux de quitter que rester "aménager un sénat" pour 3une transition complice" après et illégitime après 2015,MONSIEUR.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 22:04, par Le Peuple
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Va voir l’article 168 de la constitution. il’article dit" le peuple burkinabé proscrit toute idée de pouvoir personnel. c’est plutot le referendum qui est anticonstitutionnel et anti democratique. on n’en veut pas. un point c’est tout. On ne veut pas aussi de sénat. La transition c’est maintenant aps après 2015. on veut nous pièger.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 22:09, par SDF
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Pourquoi Blaise s’accroche tant au pouvoir ? Une transition de deux ans pourquoi faire ? Oui à la transition qui commence dès maintenant qui va l’amener à passer le pouvoir en 2015, non à la modification de l’article 37, non au SENAT. Qui nous dit que les conclusions de cette médiation seront contraignantes pour Blaise. S’il n’est pas capable de respecter la constitution ce n’est pas les conclusions de cette médiation qu’il va respecter. Messieurs les médiateurs dites la vérité à Blaise. Dites lui de respecter la constitution au nom de Dieu point final.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 22:34, par Tomos
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Nous devons faire violence sur nous même et faire des concessions. Moi je suis partant pour cette proposition tout en mettant l’accent sur le suivi évaluation et la vigilance. Le SENAT pourra être mis en place à partir d’octobre 2015. Ainsi nous aurons le temps de bien discuter et serons sûrs qu’il ne servira pas à modifier l’article 37. Faisons des concession pour sortir de cette situation et se remettre au travail.

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 22:44, par WALAY
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Ce qui est grave, c’est que la médiation ne parle même pas de la durée de la transition. Et puis la transition c’est pour faire quoi ? Il faut être très précis et très claire. Et si l’opposition accepte et on dit que la transition va durer 4 ans. Blaise serait président même sans vote. L’heure n’est plus au jeu, il faut faire pardon. Le nouveau format du CENAT même c’est quoi ? Une institution censée défendre les intérêts autres que politique alors que ce sont les partis politique qui présente les candidatures au CENAT ? Laissons tout ça et allons directement aux élections présidentielles en 2015 avec les candidats autorisées par la constitution non révisée.WALAY

      Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 23:01, par le Patriote
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Merci au Pasteur Samuel YAMEOGO de s’être retirer.
      Comment peut on comprendre qu’après 27 ans de règne on négocie une transition.
      Notre Démocratie se porte bien, nos institutions sont bien portantes et peuvent gérer une alternance. nous ne sommes pas dans une crise de nos institutions, c’est un homme qui refuse de partir, le mal est connu. le peuple réel qui veille depuis l’assassinat de Norbert Zongo dit non à la transition.

      Répondre à ce message

      • Le 5 février 2014 à 23:11, par ANGEL
        En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

        Mon frère tu as raison.Le Pasteur SAMUEL sortira grand de cette affaire.En realité il a demissionner a cause de ce probleme de clause transitoire en 2015.Pour ceux qui fustige le PASTEUR,n’oubliez pas que c’est le seul qui a demander a BLAISE d’annoncer officiellement qu’il ne se representera pas en 2015.
        L’histoire donnera raison au PASTEUR.
        Il faut savoir aussi que l’eglise catholique est entrain de demissionner si ce n’est deja fait.
        Les raisons avancées pour les absences de leur representant ne sont pas solides.
        JBO a batu champagne pour Blaise les elections passes,tout le monde le sait.
        Cette mediation accouchera d’une souris.BRAVO PASTEUR

        Répondre à ce message

    • Le 4 février 2014 à 23:04, par Pythagore
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Même s’il faut le Sénat, l’opposition n’acceptera pas sa mise en place avant 2015. Le problème du Sénat va constituer un problème dans les négocialions. Pourquoi faut-il une période de transition ? Qui en sera le président ?Pour quelle durée ? Et comment former le gouvernement de transition ?

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 00:15, par l’impartialite
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      j’approuve ta reflexion,l’option d’une consultation populaire est la plus democratique...lorsque nous avons deux camps.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:06, par FOUTAISES
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Si je comprends bien : l’homme integre que je suis se retire et observe maintenant, passif, une bande de voleurs organisés piller mon pays ? un pays dont j’ai passé toute ma vie à batir et maintenant, je l’abandonne entre les mains de personnes malveillantes ,que je connais bien ; aux mains desquelles j’ai lutté qu’il ne tombe pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:08, par T Bonzi
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La fin constitutionnelle d’un mandat présidentiel n’est pas un coup d’état. Nous ne sommes pas sous un régime d’exception. Qu’est ce qui justifie cette période de "transition apaisée" surtout si c’est le Président Compaoré qui doit la conduire. Ainsi faudrait-t-il que les burkinabé s’habituent à ce chaque mandat présidentiel se prolonge par une transition apaisée quand le président refuse de partir, prétextant telle ou telle chose ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:09, par IBBK
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    JE SALUE VOTRE INITIATIVE DE MEDIATION !
    ce nest pas pour rien aue chacun de vous a choisi le chemin de DIEU qu est celui de la verite.QUE VOS PRIERES ACCOMPAGNE NOTRE CHER BURKINA.
    UNE DES PROPOSITIONS QUE LA MEDIATION A OUBLIER ; AVOIR LA POSITION DE L INTERESSE:LE PRESIDENT BLAISE COMPAORE DANS UNE REPONSE CLAIRE ET DIGNE DE FOI.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:10, par yamsoba
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    pourqoi une transition ? pour permettre au CDP de se preparer ? si vous voulez une transition, qu’elle commence dès maintenant en 2014 et le président de transition ne doit pas venir du CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:17, par mediation
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    il faut que cette médiation arrête de nous distraire. Pourquoi alors Mgr Paul Y. OUEDRAOGO peut excuser a ce moment précis ? est ce qu’il y a un desacord sur la mise en place du sénat aménagé ? quelle ouverture de transition apaisée ? nous pensons que ces idees viennent de blaise Compaore et Dieu seul sait ou va nous conduire cette transition. ADF/RDA est un fantoche. il n’a jamais eu une position claire depuis le debut.quel parti ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:19, par Gédéon
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pas de révision de l’article 37.
    Pas de référendum sur l’article 37.
    Pas de sénat.
    Pas de transition : c’est quand y a un coup d’Etat qu’on cherche une transition pour retourner à une situation normale. Ce n’est pas le cas ;
    La négociation ne peut commencer que sur cette base:hé oui ! A la mesure ou les parties qui gravitent autour du CDP auront accepté que c’est seulement ça qui va assurer la paix au pays.
    Je conseille au CDP de garder ses propositions pour la législature prochaine c’est à dire après les élection de 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:20, par vianney
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Chers compatriotes et internautes je sais pas si je rêve ou koi.. C’est la peur ou bien c’est l’amour je suis perdu. Le mandat du président Blaise Compaoré prend fin en 2015 il remercie le peuple et prend sa retraite il y a aucun débat à faire là dessus. Transition médiation nous avons des hommes en mesures de gerer ca. Le pays ne peut pas sombrer à cause de lui je refuse impérativement comme vs mes compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:26, par fredy
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    s’il vous plait. le peuple vous remercie pour cette noble idée de médiation. il est reconnaissant et vous félicite pour ces propositions. permettez moi cependant de relever quelques inquiétudes. nous sommes à ce stade parce que le rapport établis par le collège des sages n’a pas été respecté. pour la rouardise du président compaoré, nous disons non au sénat pour toujours. tant que ce machin va persister, il y a toujours risque de modification de la constitution. il suffira que les parlementaires acquis à la cause du président proposent et modifient la constitution. franchement, dites au président compaoré de quitter dès la fin de son mandat. pas un jour de plus. il a passé son temps à l’extérieur et nous a oublié. donc nous trouverons une équipe. merci encore et toujours pour vos efforts et surtout pour votre patience lorsque vos rapports sont rangés et oubliés.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:33, par Luc
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Décidément on veut nous obliger à nous courber l’échine pour tout permettre au président Compaoré pour conforter son égo. Nous ne donnons aucune journée de plus aux termes de son mandat. L’honneur pour lui c’est de partir. Il n’y a pas besoin de transition. La crise n’est pas imprévisible. C’est une crise construite. On ne peut pas accepter. Si vous-vous êtes saisis du problème, comprenez que nous vous suivons parce que nous pensons que vous nous respectez. NON, NON, NON pas de transition après la fin de son mandat. C’est maintenant la transition pas après. Il le savait depuis 10 ans. arrêtez de nous parler de transition après fin de mandat. S’il vous plait Dr Ouédraogo, si vous ne comprenez pas ceci alors abandonnez. Blaise a pris des engagements avec beaucoup de gens plus âgés que vous et il ne les a pas respectés, nous ne voulons pas de lui après son mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:34, par Le juste
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Qui va diriger cette transition après 2015 ? Notre soucis est d’éloigner Blaise au loin du pouvoir. C’est franchement étonnant comme proposition. si à 28 ans, il n’a rien prepare, "on ne peut pas la aider."

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:38, par DRAKULA
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    il faut avec humilité reconnaitre ces premier pas salutaires des médiateurs ;le temps est l’autre nom de DIEU ;cela nous permattra de voir la bonne foi des médiateurs et du CDP ;quoi qu’il en soit vaut mieux commencé par une table de negociation que de finir(apres la guerre) par la negociation ;mais au passable pourquoi le retrait du Pasteur Samuel ????

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:38, par lolyi
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    félicitation à ce groupe de facilitateurs pour leur courage. Ces propositions si elles rencontrent l’assentiment des protagonistes sont de nature à nous éviter une belle pagaille. pour ce qui est du retrait du pasteur, je crois que ca ne devrait pas être étonnant pour ceux qui connaissent son histoire (mais après tout c’est son problème).
    Encore courage

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:40, par TD
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Excellence JBO, c’est bien mais c’est pas arriver ! Allez jusqu’au bout : pas de sénat.Une transition pourquoi ? on n’est ni au Mali ni en RCA. Quelles sont les raisons du retrait du PASTEUR ? Deux communautés s’ecartent : coutumière et protestantes ! SEM Blaise a eu 27 ans pour s’offrir une sortie "honnorable", S’il ne l’a pas fait, tant pi ! Vive l’alternance democratique !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:40, par jojo27
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La médiation est un piège du Président du Faso.si on ouvre une transition, cela suppose, pour ceux qui ne le savent pas, de rédiger une nouvelle constitution et de remettre le compteur de Blaise à zéro.
    Mgr excusé et Pasteur s’est retiré. Médiateurs, ayez le courage de reconnaitre que votre mission ne fera que prolonger la douleur et la convalescence du peuple après 27 ans de "compaorose", la maladie de blaise qui frappe le peuple burkinabè depuis tant.
    L’opposition a tout à perdre dans cette histoire si elle suit les illusions de ce groupuscule mis en place pour nous berner.
    c’est kel transition même.ou est la crise là même.faut nous laisser respirer.
    Blaise ne partira pas sans pression.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:43
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    pourqoi une transition ? pour permettre au CDP de se preparer ? si vous voulez une transition, qu’elle commence maintenant en 2014. en 2015 nous on veut des elections

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:45, par mbafopian
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Il faut pas insulter l’intelligence des Burkinabè. Que c’est abjecte comme proposition venant de ces aines. Ceux qui ont douté de leur auto-saisine ont vu juste. Ils ont copier-coller la proposition du mandataire.
    D’abord il y a ce cirque organisé d’allégeances a un Président en fonction. La scène rappelle les balais d’allégeances organisées par la galaxie Bgagbo Laurent avant sa chute.
    Ensuite vient ce groupes d’aînés qui s’est rétrécis avant l’entame de leurs travaux qui qui ruse avec nous comme Gbagbo l’a fait pour gagner un mandat entier.
    Deux ans de transition après 2015 avec le même Blaise pour faire quoi ? Sinon gagner du temps pour torpiller l’opposition.Ensuite o’ évoquera des problèmes opérationnels pour organiser les élections et hop les 5 ans sont épuisées.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:47, par Cdt Scorpion 1er
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La période de transition pour Compaoré commence maintenant. 2015 c’est pour les élections. Pas de période de transition après 2015. Oui, pour une sortie honorable pour Blaise, mais justice d’abord pour tous ses victimes !!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 20:58, par Vigilance
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Souvenez vous, lors de la présentation de vœux du PF à la nation, le mot Transition faisait son apparition pour qualifier la situation politique du pays. Voilà que ce même mot est sur le point de prendre corps à travers les proposition du groupe de "médiation" auto saisi. Une question se pose dans quelle situation une transition devient nécessaire ? le Burkina n’est ni en situation de crise, ni en situation d’exception pour avoir besoin d’une transition politique. Pourquoi n’a t’on pas organiser une transition en 87, en 91, en 98, 2011. ces date font référence à des périodes qui nécessitait de toute évidence une transition et cela n’a pas été le cas. La situation actuelle est très claire : le président achève une mandat constitutionnel, on doit simplement organiser des élections avec des candidats constitutionnellement éligible (Donc sans Blaise) et la vie continue. on ne peut passer le temps à formater la constitution à la taille d’une personne. alors vigilance. cette médiation n’a pas sa raison d’être si c’est pour assurer une prolongation à blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:00
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Voilà qui est clair et qui me rassure car j’émettais de sérieux doute sur la sincérité de cette médiation mais je n’ai pas tout à fait tort puisque des sages se sont volatilisés entre temps parceque cela ne faisait pas leur affaire et je veux parler de ce pasteur louvoyeur. bref....! quand on fond,blaise compaoré s’est vite rendu que les carottes étaient cuites pour lui. maintenant s’il tient à son sénat,qu’il le mette en place mais je suggère au futur président de le dissoudre après son investiture car blaise avec son ccrp avec dans son fusil 2 cartouches. soit l’article 37 était modifiable et dans ce cas,on ne parlera pas de sénat ou l’article 37 n’avait trouvé consensus et dans ce cas,ils font miroiter cette histoire loufoque de sénat d’encrage de démocratie alors que c’était pour placer leurs amis griots pour pouvoir modifier en douceur avec l’assemblée nationale ce fameux article 37 mais patatra.....bien que trop tard,le peuple s’est réveillé en détectant la supercherie. maintenant que leur plan a échoué sur tous les plans,même si l’opposition concédait pour un sénat aménagé,ils diront non puisqu’ils ne trouvent pas leur compte. tout ça pour dire que ce sénat de la compaorose est mort né depuis longtemps et pour la révision de l’article 37,ils en ont rêvé mais ce n’était que du rêve. ils se rendent compte maintenant leur ère est finie donc ils cherchent des échappatoires pour leur mentor avec ces histoires de sortie honorable comme si déjà,dans les travaux de ccrp,on ne lui avait pas garantie une amnistie totale. à dire que ce type se reproche beaucoup de choses et il a vraiment peur. je ne serai donc surpris que ces zélés cdpistes reviennent à la charge pour demander qu’on élargisse ces "sorties honorables" à chantal,françois,djamila,alizèta gando etc etc....! mais dites leur oui oui mais après novembre,on les coince tous comme cela se fait maintenant au sénagal. maître Wade ex président est actuellement libre mais son fils et ses zouaves croupissent en prison et c’est ce qui va se passer au burkina après 2015 et c’est tant mieux parceque ce pays est trop pollué. il faut le nettoyer de fond en comble.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:02, par zamanoma
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Merci beaucoup son excellence Monsieur JBO. Mais pourquoi,le Pasteur s’est retiré. Il est partisan et il ne peut pas être pour la révision de l’article 37 et accepté la proposition de la médiation. Je soutiens la proposition de la médiation. Cependant, c’est la formule de la transition je n’ai pas compris. Un an, deux ans trois an de lenga pour le Président ? Pour ma part, si le Président obtient de garantie pour sa sécurité et sa famille, il doit céder sa place au terme de son mandant. Dans la formule de la médiation, je vois un peu de contradiction. Comment, peut on éviter de toucher à la constitution, tout en demandant de verrouiller l’article 37 qui ne l’est pas actuellement ? Et puis, le SENAT va servir à faire quoi exactement du moment qu’en 2015, le promoteur du SENAT va partir ? Soyons plus raisonnable en laissant tomber cette formule, car je ne vois qui, le SENAT va aider dans la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:05, par NABIIGA
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Formidable ! Merci chers pères médiateurs. La peuple ne vous oubliera pas. Pour ce qui est du senat, je pense qu’on peut faire un compromis la dessus. C’est du gagna-gagna (CDP le sénat et opposition le départ de blaise). C’est négociable.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:06
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Messieurs les sages, vous vous engagez sur une pente savonneuse très dangereuse pour notre avenir avec votre proposition de transition après le mandat de Blaise. Il reste 20 mois à Blaise pour préparer et négocier sa sortie lorsqu’un nouveau président sera élu comme il se doit. Si on a un nouveau président, pas besoin de transition... ou autre bidule. Il devra présider à la destinée du Burkina Faso et c’est déjà beaucoup pour relever les nombreux défis comme lutter contre la corruption, réduire la mauvaise gouvernance, etc. Ne lui rajoutons pas des problèmes que l’on peut s’éviter.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:17, par Tiraogo
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Une seule question à ces deux médiateurs : quelle est votre assurance que Blaise respectera demain ce qu’il a toujours refusé de faire ?
    Combien d’accords non respectés sur la situation nationale dorment dans les tiroirs des institutions ? Malgré tout, vous continuez de croire comme les enfants que l’âne va pondre un œuf ?
    Blaise joue sur le temps. Laissez le mettre le feu s’il est capable et si cela lui fait plaisir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:24, par MPP usa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Bonjour ou bonsoir selon les temp qil fait chez vous. nou vivon, q LA pai et le salu de dieu soi sur Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:25, par kiîsg-ziri
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    C’est de la diversion ;l’opposition ne veut pas de sénat et Blaise doit partir en 2015

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:37, par KDO
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Heureusement que ce corrompu de pasteur s’est retiré afin de donner toute crédibilité à cette médiation. Merci les médiateur surtout ne cédez au intimidations vous êtes sur les chemin de la vérité.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 10:59, par Le médiateur
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Il s’est retiré parce que la Fédération des Eglise et Missions Evangélique (FEME) qui a été contactée en tant que communauté religieuse pour prendre part à la médiation, a constaté que les autres représentants participent sous la bannière du Collège de Sages qui n’engage pas explicitement leurs communautés religieuses. C’est pourquoi, faute d’homogénéité, la FEME se retire de la Commission.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:38, par SOME
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    attendez c’est quoi ce bidule ? Vousprenezlesgenspourdesidiots ?/ !
    Primo Qui vous a donné cette mission de mediation de sages ? Un sage ne s’auto proclame pas comme tel. Si quelq u’un vous amandaté dites qui est-ce. Ce n’est pas le peuple. Si c’est l’opposition, dites le. Si c’est le CDP dites-le.
    secundo : les choses sontclaites onn’enveut pas. ni de la modification, ni du senat fut-il amenagé Ca veut dire quoi "amenagé" ?
    tercio : C’est quoi un gouvernement de transition. Transition vers quoi et pourquoi faire une transition ?
    pourquoi ces individus de l’opposition se sont presentés ? ils sont pressés d’aller bouffer ?
    Preparez la revolution dans les rues : on va se battre ; Meme si vous avez recu les soutiens de vos amis, on ne se laissera plus berner et soumettre. Le peuple se mettra debout comme un seul homme
    LA PATRIE OU LA MAORT NOUS VAINCRONS INEXORABLEMENT
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:43, par bombiri
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    La proposition des médiateurs est "diaboliquement" géniale. La majorité ne se battra pas non plus pour le senat si ce dernier organe ne peut reviser l’article 37.Mais attention !!Le President Blaise n’est pas moins un grand génie dans son genre. Il est capable de dire "D’accord !" mais dès que le senat sera mis en place, il proclamera que les propositions de la médiation ne sont valables qu’apres 2015 et le tour est joué. Il l’a dejà fait et pourquoi pas cette fois ci ? En realité, l’idée d’un referendum fait peur aux cadres avisés du CDP actuel.Le CDP n’a plus la main pour les tripatouillages des votes. Les cerveaux des magouilles sont au MPP. Soyons vigilents !
    Bombiri

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:47, par Alcatraz
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Si le Sénat devait servir à modifier l’article 37, maintenant que les médiateurs concèdent qu’il ne faut pas toucher à l’article 37, ca sert à quoi de mettre en place le Sénat. Par ailleurs, que Blaise, le moribond CDP ou la FEDAP-BC obtiennent le maintien de leur clique au pouvoir par la modification de l’article 37 ou par une transition apaisée à l’échéance du "mandat constitutionnel" de Blaise, c’est tout bénéfice pour eux. Ils ont quelque chose que la constitution ni aucune logique politique ne leur attribue normalement. Ils sont gagnants sur toute la ligne, le temps de flinguer la démocratie pendant la période de transition et de préparer une nuit des longs couteaux. Messieurs les Médiateurs, quel organe de suivi évaluation de quoi que ce soit a fonctionné dans le pays ici. L’exemple du Collège des sages est là pour le prouver. Messieurs les Médiateurs, quel pouvoir avez vous pour vous assurer de l’application d’un accord politique qui serait signé entre Blaise et l’opposition politique sur la transition ? J’ai l’impression que la démocratie et l’alternance ont tout à perdre de ce que proposent aujourd’hui les Médiateurs, à la faveur d’une fausse crise organisée par le dictateur pour arracher des acquis auxquels il n’a pas droit. C’est un peu la théorie du contre-feu que Blaise est en train d’appliquer en ce moment. Créer une crise artificielle pour faire évoluer la discussion vers des questions que l’on pensait déjà résolues par la constitution. Organiser une transition politique aujourd’hui, c’est admettre que nous n’avons pas de constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:48, par DOSSO
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    AAAATTENTION !!! LA MISE EN PLACE DU CENAT AMENAGE,qu’est ce que c’est que ce charabia ? VOUS OPPOSITION POLITIQUE VOUS N’AVEZ PAS DIS QUE VOUS NE VOYEZ LOIN QUE LE BOUT DE VOTRE NEZ ?? çA SENT LE PIEGE.JE NE VOIS PAS COMMENT VOUS POUVEZ AMÉNAGER CE CENAT AVEC CES SPÉCIALISTES DE LA TRICHERIE. SI VOUS ACCEPTEZ çA AW SAAARA PEPEPE.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:55, par MOREBALLA
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Félicitions à quelque part, quelqu’un est intelligent.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 21:58, par KOUNKAN
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je ne le confirme pas mais je pense que le Pasteur est le seul des quatre sages a ne pas être un ancien membre du collège des sages de 1999. Alors que pour cette médiation des questions sur le respect ou non des conclusions de ce rapport de 1999 seront posées. C’est une décision sage de sa part de se retirer et les laisser continuer leur œuvre. Quant aux premiers résultats de leur rencontre, l’espoir est permis. Le souhait est que l’article 37 soit sellé et que les élections se tiennent en 2015 sans une prolongation, parce que nous déjà en transition. Si le Président Blaise renonce à ça, l’opposition pourra enfin accepter un SENAT négocié. Si non des problèmes risquent de surgir à la mise en application des recommandations du rapport de la médiation. Beaucoup de courage à tous les intervenants dans cette médiation, et que l’intérêt supérieur de la nation soit au centre des décisions à consigner dans le rapport final.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:09, par Sisco
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pourqoi une transition ? ? Qelle base juridique permet cela. Ces gens ne sont pas sage du tout. Qu’il arrête leur mediation tout de suite et maintnant.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:11
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    On en veut pas de transition. Pourquoi une transition ? il fini en 2015 et se barre du pouvoir. Un point, c’est tout. Quand aux pasteur, il n’était pas crédible et je crois que son départ ne m’étonne pas. Ces gens là roulent pour le pouvoir et se cache derrière la religion. heureusement que je ne suis pas de ce groupe. Après les pressions, le représentant des musulmans va aussi quitter le groupe.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:16, par THIUS
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    BC a eu 27 ans pour préparer sa sortie. s’il ne l’a pas fait dans les normes c’est parce qu’il veut certainement mourir au pouvoir. Les médiateurs vont exactement dans le sens de sa ruse. Avec le collège des sages, les médiateurs ont déjà bu la honte. Voilà qu’ils s’apprêtent encore à la boire. Sauf si au terme de son mandat constitutionnel BC accepte de passer la main à JBO pour conduire cette transition apaisée. De toutee les façons, ce monsieur était au départ de l’arrivée des révolutionnaires au pouvoir. Il pourrait bien être à la fin de l’arrivée pour être au départ de leur départ. Comprenez bien mon syllogisme.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:16, par l’ancêtre
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    ça c’est un coup d’alassane dramane ouattara. C’est pour nous dire qu’il faut accorder deux ans à Blaise. Ouvrons l’oeil, pas de rallonge de mandat. Qui nous dit que en 2017, il ne vas pas nous ressortir son histoire de referendum, même si on revise la constitution pour dire que l’article 37 est non révisable

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:23, par kô-tigui
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Médiateurs auto-saisis, je vous informe que vous avez tiré à côté. Expliquez clairement ce que vous entendez par transition !!!! Si c’est pour dire qu’il faut trouver un autre président ou peut être que c’est Blaise qui va diriger cette transition, vous avez raté !!!!
    Ecoutez, les burkinabè ne sont pas bêtes. Pas de transition, le mandat est terminé, point barre !!!! Il y a quel problème ?

    Je suis convaincu que c’est une roublardise de Blaise. On est fatigué de lui maintenant. Pourquoi lui son départ du pouvoir doit créer autant de problème ? Pourtant c’est lui qui a tué son ami et frère Thom Sank pour tous les péchés d’Israel !

    Médiateurs, dessaisissez-vous vite de cette médiation qu’on ne vous a pas demandée !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:30, par LKC
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Messieurs du CFOP, chers sages, le peuple est très vigilant ! Tout compromis voire toute compromission qui desservent l’aspiration profonde et clairement affichée du peuple à l’alternance vous coûteront votre carrière politique (CFOP) et votre crédibilité (ceux des médiateurs qui n’ont pas encore démissionné).
    Non à la révision de l’article 37 ! Non à la mise en place d’un sénat (aménagé ou réaménagé)au Burkina Faso. NON, NON et NON !
    Pourquoi une transition après le terme du mandat constitutionnel de Blaise ? Vous voulez lui octroyer un bonus quoi !!!?
    Cette transition sera conforme à quelle disposition légale ? Donc pour vous, au terme du mandat actuel de Blaise, le Burkina aura un Président ad hoc, un président de transition comme en RCA. Elle s’appliquera à tous les futurs présidents du Faso ? La république et toutes les institutions seront donc mises en veilleuse !!!!? Dieu n’est pas avec vous et ne bénira pas vos manœuvres dolosives et frauduleuses !
    Personnellement j’ai déjà dit que vous n’êtes pas crédibles chers sages ! Cette merde de médiation vous coûtera le peu de respect qu’on avait encore pour vous ! Putain !!!
    LKC

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:31, par Afrique libre(Facebook)
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Afrique libre salue cette initiative du groupe DES mediateurs.nous pensions que la majorite va saisir cette main tendue pour nous eviter de vivre les meme situations que certains de nos voisins.et nous souhaitons que notre cher "heros" president Blaise Compaore Des pays en conflits ait la sagesse et Le devouement qu il a eu lors de sa mediation au Mali et en cote d’ivoire.
    Esperons que Le faiseur de paix conservera la paix o faso

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:35
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Salut à tous. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ce que signifie "transition démocratique apaisée après l’échéance du mandat constitutionnel du président" ?
    Je pense que le nœud gordien de la chose se situera à ce niveau.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:38, par papa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    MERCI infiniment pour tout ce que vous avez faites pour le maintient de la stabilité dans notre tres cher beau pays le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:44, par pako jack
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Tant mieux si le pasteur s’est retiré du groupe car vraiment il ne fait pas l’unanimité au sein du peuple.Lui et JBO ont un faible pour blaise compaore

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:52, par
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    il faut remercier ces hommes intègres et sages du Burkina, enfin l’opposition et la majorité se sont aussi autour d’une table pour discuter, échanger de ceci grave ) l’initiative de la médiation

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 00:25, par Le Guetteur
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Je pense qu’il y a un piège à grande vitesse.
      Les médiateurs me déçoivent quand ils parlent de transition.
      On est pas en guerre, ni en instabilité démocratique. Il y a qu’un mandat prendra fin en 2015. et on doit aller aux élections sans toucher à l’article qui met fin au présent mandat.
      Il y a point de transition à négocier ici.
      On n’a pas besoin non plus d’un SENAT, le senateur français peut garder son sénat, parce qu’il mange là dedans. nous voulons nous soigner, nous nourrir, mieux payer nos agents publics et privés avant de parler de senat.

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 03:19, par ogyengani@yahoo.fr
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Pourquoi ne pas négocier une retraite passible avec les milliers de milliards accumulés au détriment des ressources du pays.
      cette médiation risque d’ être un fiesquo de part son début.le Burkina Faso n’a plus besoins d’hommes forts mais des institutions fortes pour une démocratie et un développement durable perenises par l’esprit de grandeur et ouverture de ses enfants.

      Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 22:55, par O. Kouka
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Tout a fait d’accord sur les 3 premiers points suggeres par la mediation. Cela dit, pourquoi un senat ’amenage’ . Le Senat est l’idee de Blaise et de son CDP, alors qu’il s’en aille avec leur idee ! Cette question pourrait etre reconsideree a un autre moment oppurtun et par les nouveaux dirigeants, si besoin y est. Y a greve de 48hrs en ce moment au pays pour des revendications face a la vie chere et on tient a jete de l’argent ds un Senat qui n’apportera rien de mieux aux realites quotidiennes des burkinabes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 23:00, par kisgou
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    A mon humble avis,cette médiation est encore un manège de Blaise Compaoré. On pouvait bien voir venir ces pseudo médiateurs, car si depuis 1998, les différents aménagements faits au profit de BC ne lui ont pas suffi, ce ne sera pas cette énième proposition qui va le satisfaire. Comment peut-on accepter qu’un individu fut-il BC se mette au dessus de notre Constitution si ce n’est reconnaître qu’Elle est en fait Sa chose ! Tous ces jeux de cirque, ou danse du ventre, pour lui plaire, lui trouver une sortie honorable à laquelle lui-même ne croit guère. Il sait lui-même ce qu’il a fait, car a beau courir , la vérité finit par la rattraper. Son passage de témoin ne peut constituer une crise pour le Burkina au point de ménager une transition (la formule fourre-tout)en dehors des gesticulateurs tube digestivistes et de ses opportunistes accompagnateurs qui voient en son départ la fin de leur "paradis" sifflé au détriments de notre peuple ! Qu’ils reviennent vite sur terre car cela est bien terminé.De grâce, arrêtez ces "machins", qu’il termine son mandat, se retire (comme vous JBO, on a pas eu besoin de vous ménager une quelconque retraite avant de vous sortir, et vous n’ êtes pas malheureux pour autant !) et assume pour une fois sa responsabilité devant l’histoire ! Si lui même se reproche quelque chose, personne n’ y pourra rien, la marche implacable de l’histoire l’attendra et il sera jugé !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 23:34, par GUESSAD
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    l’urne et l’urne seule dit et dira qui a le droit de parler au nom du peuple en démocratie.Donc de grâce,laissez le vrai peuple décider de la révision de l’Article 37 ou non de sa révision.Le pouvoir ou l’opposition n’a pas le droit de décider à la place du vrai peuple,sinon ca ne sera plus de la démocratie.Vive le Burkina Faso et vive le vrai peuple Burkinabé !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 23:41, par GUESSAD
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    L’urne et l’urne seule dit et dira qui a le droit de parler au nom du peuple en démocratie.Donc de grâce,laissez le vrai peuple décider de la révision de l’Article 37 ou non de sa révision.Le pouvoir ou l’opposition n’a pas le droit de décider à la place du vrai peuple,sinon ca ne sera plus de la démocratie.Vive le Burkina Faso et vive le vrai peuple Burkinabé !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 23:47, par zanga
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Etonnant ! Au cours de son 2ème mandat de 7 ans, la constitution est révisée faisant passer la durée du mandat de 7 à 5 ans. En 2005, le Conseil constitutionnel juge que Blaise Compaoré peut briguer un 3ème mandat de 5 ans renouvelable une fois. Le voilà président pour dix ans. A mi-parcours du second mandat de 5 ans Blaise Compaoré crée la crise par média interposés, et partis politiques et associations proches de lui, en laissant percevoir son intention de briguer un 5ème mandat. Et comme solution à la crise il lui faut quelques années supplémentaires. Je ne comprends pas !!! Pourquoi les médiateurs ne lui proposent-ils de faire tout simplement une déclaration pour dire qu’il n’a aucune velléité de briguer un 5ème mandat ! Cette proposition de donner quelques années supplémentaires à Blaise Compaoré peut créer une certaine suspicion : les médiateurs se sont-ils vraiment autosaisis ou ont-ils été poussés à cela par Blaise Compaoré lui-même. Comment faire confiance à un homme qui a toujours tiré les ficelles pour se maintenir au pouvoir !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2014 à 23:56, par Sidbewende
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je crois que l’on ne pouvait trouver meilleure formule.Seulement le groupe de mediation n’a pas voulu trancher. Il ne faut pas ajouter une periode de transition.Cela ne pourrait que compliquer les choses. Il faut aller aux elections a la date prevue en donnant comme ils le proposent une porte de sortie honorable a Blaise et son entourage proche. Oui pour un senat modere en guise d’essai. Si il ne fonctionne pas bien , on le suprime tout simplement. On aura au moins essaye. Cela pour concilier les positions. Si le pouvoir est d’accord pour abondonner la revision de l’article 37 et son verrouillage et d’accord pour ne pas aller au referendum alors que l’opposition accepte aussi ce senat modere ou reamenage de commun accord (pouvoir et opposition). Merci encore aux trois. Pasteur Samuel n’as pas fait preuve de sagesse. Il faut assumer ou ne pas commencer. Je ne sais pas si il mesure la portee de son acte. Mais c’est un homme de Dieu, peut etre que l’Esprit Saint l’a guide.Encore merci a vous. Mais ce serai dommage si chacun tire la couverture de son cote.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:07, par l’impartialite
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Felicitation aux mediateurs,c’est a travers ce genre d’action que la communaute international reconnaitra la maturite et la sagesse du peuple burkinabe.LE LINGE SALE SE LAVE EN FAMILLE.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:10, par on respire
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Merci aux braves hommes de ce beau pays de prendre le devant avec un cran de claivoyance. C’est dommage de leur part car vous aimer trop ce pays,pas pour le peuple mais pour un seul citoyen.Le collège de SAGES dont vous étiez membres avait tout prévu et mise en garde ce dernier mr le Président BC. Epargnez nous de cette roubladise. Ayons le courage de dire au Président de préparer une sortie honorable pour l’amour qu’il a pour son peuple.
    A l’opposition, soyez vigilant !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:24, par l’impartialite
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    je pense que le retrait du pasteur de ce college ne doit pas ralentir cette noble action saluee par le peuple burkinabe et la communaute internationale.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:25, par yamame
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Félicitations au comité de médiation. Mais respect pour respect de la constitution la mise en place du sénat n’est pas négiciable car inscrit dans la loi fondamentale comme l’article 37. Au fait pourquoi refuser l’arbitrage du peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:40, par Lunes
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Transition pourquoi faire .qui sera le président pendant cette période . Le pays n’est pas en crise à ce je sache . Simplement des élections justes transparentes à la fin du mandat du président actuel c’est aussi simple que cela simplement la seule vrais vérité .pourquoi tourner autour du pot .

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 00:43, par Cami
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Vous là, je vous ai dit de ne pas vous mêler de cette affaire !

    Comment peut-on concilier l’inconciliable ?

    Laissez le vrai peuple s’en occuper

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 01:12, par Afrique juste
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Je suppose que vous etes des croyants mes chers "sages" votre médiation n’aura aucun intérèt.
    Aujourd’hui vous voulez cautionner l’injustice,les crimes en demandant au peuple de faire table rase de tout ce qui s’est passé.
    Dans tout ce que vous proposez vous avez oublié les victimes au nom d’une sortie honorable d’un individu.La croyance en dieu est contraire à votre vision.
    Ce pays ne court aucun risque de trouble.Seulement un groupe qui a trainé son peule pendant des décennies dans la misère,le mensonge,la trahison est rattrapé leurs faits.
    Le peuple veut la vérité et la justice et enfin le pardon viendra.
    C’est le seul chemin qui va conduire au renouveau du Burkina avec la paix des coeurs,la démocratie et une justice équitable.La patrie ou la mort nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 01:38, par Bam’s
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    NOUS DISONS A LA DELEGATION DU CFOP, NON A LA MODIFICATION DE LARTICLE 37, NON AU SENAT ET NON A UNE QUELCONQUE TRANSITION APRES 2015. TANT PIS POUR VOUS SI JAMAIS VOUS ACCEPTEZ UNE TELLE FORFAITURE. A BON ENTENDEUR, SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 01:38, par Mang Biiga
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Periode de transition pour quoi faire ? Il faut des elections en 2015 (elections auxquelles blaise ne peut se presenter). Le CDP est libre de presenter tout candidat a cette election sauf blaise. L’opposition doit ajouter ceci a sa liste : Pas de periode de transistion.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 02:01, par La dette de DIEU sera payée tôt ou tard
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Pourquoi la question de la sécurité de blaise après son départ est-elle une préoccupation si majeur ? Cela confirme que tout le monde est d’accord qu’il a mal agit et qu’il a peur des règlements de comptes après son pouvoir !!!!! Pour preuve JBO tourne en ville depuis des années mais rien ne lui est arrivé !!! Mettez toutes les barricades que vous désirez pour la sécurité de blaise il n’échappera pas à la justice divine tôt ou tard, il payera pour ses crimes, INCHA ALLAH, amen.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 02:38, par Fish
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Quelle est l utilite reelle du senat a la democratie au Burkina ?
    METTRE EN PLACE UN SENAT = DONNER UNE VOIE LEGALE AU REGIME POUR AVANCER VERS LA MODIFICATION DE L ARTICLE 37.
    En tant que membres du college de sages, vous savez bien que le regime ne respecte pas ses engagements. Il semble que le President Jean Baptiste OUEDRAOGO a battu compagne dans sa province natale pour Blaise en 2005. Soyons vigilents. D ailleurs, pourquoi le pasteur s est retracte ?
    Le refus de la mise en place du senat et la modification de l article 37 de la constitution constituent les 2 faces d une meme piece. Aucune negociation, aucune concession n est envisageable. Non c est non.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 03:49
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    blaiso est pathétique. maintenant qu’il est conscient que son affaire de référendum est cuite,il cherche un "lenga’ sinon qu’on m’explique cette histoire de transition. je demande à l’opposition de ne pas tomber dans le piège car nous ne sommes pas en guerre pour reporter l’élection présidentielle de 2015. blaise doit partir en novembre 2015 et il partira.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 10:20, par Bourkimbila
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

      Arrêtez de faire chier tout un peuple avec des discours de merde pour nous faire perdre le temps inutilement. Blaise est au terme de son mandat alors qu’il dégage et laisse le pays et le peuple avancés dans la paix. Nous en avons connu des valeureux présidents et dignes fils du pays comme Thomas Sankara qui, en quelques temps nous a fait honneur gloire et dignité dans le monde entier...pourquoi une transition apaisée et négociée si l’article 37 est respecté ? Pourquoi pour un seul individu, il faut passer par toute cette gymnastique à la con. Il a tué pendant des années et a peur du fusil et de la justice nationale et internationale tout simplement. Ceux qu’il a tué ont plus de sens et plus dignes que lui et ont aussi besoin de justice, alors qu’il aille se faire foutre et laisser le pays en paix et répondre de ces actes crapuleux. Une chose est sûre : tôt ou tard l’histoire le rattrapera et il va mourir bêtement comme la nature le veut. Quoiqu’il fasse ! Le Burkina dispose de trop de dignes fils capables plus que lui de gérer au mieux le pays, alors qu’il aille se faire foutre.

      Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 07:54, par malagda
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiattion propose

    Blaise est devenu comme un enfant gâté qui refuse d’aller au lit la nuit et que ses parents négocient en lui accordant encore dix minutes devant la télé. Mais même après ses dix minutes (transition) il fait toujours l’enfant pourri et veut rester au salon (pouvoir).Il menace pleurniche avance toutes sortes de raisons. Finira t-il par avoir gain de cause ou alors les parents (le peuple) finiront ils par prendre le dessus en l’envoyant au lit pour dormir après une longue journée à l’école ? Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 09:14
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    merci à la médiation pour leur oeuvre mais je suis triste quand je sais que ce que le CDP veut changer aujourd’hui avait été négocié pour une sortie de crise en 2000 avec un gouvernement d’union nationale.les mêmes causes produisent les mêmes effets. ils ne tiennent pas paroles ces gens là.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 09:28, par ARANTES
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    je pense que l opposition ne doit pas ses laisser divertir. la lol est clair. 2015 le pf actuel doit partir. on a pas besoin de mediation. que le cdp presente un autre candidat. je voudrais que blaise se souvienne de tandja.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 09:29, par DUFOUR
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Le point sur la Formule de transition a négocier ne sied pas. Transition vers quoi ? Nous sommes dans une marche normale, alors ne créons pas de situation que nous ne saurons gérer plus tard. Si nous faisons 2 ou 3 ans de "transition" comme vous dites, qui en tiendra les rênes ? Et si le Chef de l’État actuel décide de se représenter aux élections qui suivront cette "transition", quel argument lui opposerons-nous pour l’empêcher de se représenter ? Restons vigilants ! Pas de transition possible. Élection en 2015 et on n’en parle plus !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 09:32, par Laguna
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Nous sommes pour la paix.vive la mediation

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 09:33, par logontchari
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    à quoi bon mettre un sénat en place . si les députes font correctement leur travail , nous n’avons pas besoin de sénat très couteux . investissez ces fonds dans les services sociaux .

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 10:36, par will
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      Transition apaisée pour faire quoi ? respectons l’esprit de la constitution qui ne permet plus à BC de se présenter. Je pense que le CDP regorge des femmes et des hommes à même de diriger ce pays. Que le CDP fasse le choix maintenant de son candidat pour 2015 au lieu de s’attarder sur des non-dits qui n’arrangent pas notre cher burkina.Ainsi, nous assisterons à un vrai combat politique avec les autres candidats pour les élections présidentielles et si BC le veut il pourrait tenter encore sa change en 2020 puisqu’il sera toujours éligible en terme de l’âge à la candidature. Sinon le terme transition apaisée ne tient pas la route.Gardons notre pays dans la paix et laissons aussi les autres construire avec de nouvelles idées car chacun doit apporter sa pierre dans l’édification de ce pays. A beau accumuler vous ne partirai jamais avec ça les biens terrestres resteraient toujours ici bas.

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 10:47, par Yassou Mamadou
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      J’espère que l’opposition ne va pas se faire rouler dans la farine. Sur les propositions de la médiation, d’accord mais avec certainement un gouvernement de transition d’un an composé de technocrates neutres, un président et un premier ministre de transition sans les barons actuels. On ne peut pas organiser une transition soit-elle pacifique avec les mêmes têtes.

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 11:47
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      Que veut dire transition apaisée ? Aider moi. Je ne comprends rien dans tout ça.
      Il faut une conférence de presse pour nous expliquer tout cela.

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 11:50, par Le Révérend
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      Encore des licenciements en perspectives à BF1 la télé de François Compaoré...

      Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 11:54, par ismo2mo
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      wi o senat a condition ke les senateurs ne soient pa remunéré.non a la transition .

      Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 10:34, par DEB
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Une période de transition n’est pas nécessaire car le Président savait depuis le début de son bail à Kosyam (Palais de la Présidence du Burkina Faso) qu’il doit faire deux (02) mandats dont la fin est fixée en 2015. Que l’opposition (CFOP) et la majorité présidentielle actuelle se retrouvent très vite en concertation sous l’égide des Médiateurs pour désigner un Premier Ministre de consensus qui formera un gouvernement d’ouverture pour préparer dès à présent les élections présidentielles et législatives de 2015 avant le terme du mandat actuel du Président. Triste fin de mandat pour un Président qui a régné (et non gouverné) le Burkina en chef traditionnel et non en Président de la République. C’est triste pour l’Afrique en général et en particulier le Burkina. Que Dieu sauve le Faso, Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 10:38, par Maham
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Hey, que veut dire ces propositions ? Ouverture d’une transition apaisée après l’échéance de 2015 ?
    Son mandat fini en 2015 un point c’est tout. On organise les élections en en 2015 et dès janvier 2016 le nouveau PF est à Kossyam.
    S’il faut une transition apaisée, qu’il s’y mette dès le mois de mars 2014 et on y fini avec les élections de 2015.
    On en a eu marre de ses coups fourrés qu’on nous a habitué. Quel engagement du collège des sages a été réellement respecté par ce monsieur ?
    Tout de même félicitation à vous d’avoir oser dit clairement que l’article 37 n’est pas modifiable et qu’on l’inscrive parmi les articles intangibles de notre constitution !!!!
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso, ses fils et sa faune et sa flore. AAAAAMIIINA

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 10:52, par Le Peuple
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Oh lala ! J’avoue que je n’ai plus confiance à cette médiation. Vous parlez de TRANSITION comme si l’on était en Etat d’urgence. Dans l’ordre normal des choses, un mandat se termine en 2015. Un autre commencera en cette même année 2015 après élection régulière. Blaise COMPAORE ne peut plus se présenter. Vraiment je ne vois pas qu’est-ce qui peut expliquer une transition ici. Héé, vous médiateurs là ! jouez franc jeu, n’embrouillez pas les gens DES ! Le peuple vous suit et vous respecte jusque là, mais si vous voulez le détourner du bon chemin, on rejetra en bloc votre médiation. A bon entendeur, COMPRENEZ !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 10:57, par Entre les lignes !
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Ya quelque chose qui manque dans les propositions des médiateurs, ils doivent indiquer clairement que Blaise COMPAORE doit partir en 2015. La transition dont ils parlent doit être conduite par un nouveau président et non Blaise COMPAORE !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:02, par Hervé
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Attention à l’arnaque.pourquoi deux propositions de la majorité ?L’ADF/RDA est bien de la majorité non ?
    Quant au "pasteur", que peut-on attendre d’un tel personnage qui a poussé L’église protestante à faire de la politique et à toujours suivre ceux qui ont le pouvoir ?
    Après Jean Guion ,c’est au tour du Sénateur français de venir renflouer ses poches comme les opposants mouton.
    NON AU SÉNAT !NON A LA RÉVISION DE L’ARTICLE 37 !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:04, par Tom
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Le groupe de Médiateurs est à saluer puisqu’ils se soucient du bien être du peuple burkinabè ; cependant,j’ai des soucis majeurs quant à la volonté des parties à respecter les clauses. Le groupe de Médiateurs pour crédibiliser leur action et surtout la volonté du camp présidentielle à respecter leur dire ; ils devraient plutôt amener le Président Blaise COMPAORE à respecter d’abord les conclusions du rapport du Collège de SAGE de 1999 avec les crises socio-politiques qu’a connues consécutives à cet horrible Assassinat de l’émérite journaliste Norbert ZONGO par les tenants de ce même régime de la IVème République qui a l’Assassinat comme art politique ; tant que les Médiateurs s’auto-saissistes ne le font pas ; leur Médiation est vouée à l’échec car le Peuple Burkinabè connaissant bien Blaise COMPAORE avec ses attitudes dilatoires ne vont pas se laisser berner et de se faire rouler dans la farine.Outre cette mesure ,le jour que le Président de ce fameux SÉNAT sera nommé ; on appelle tous les Patriotes sincères à descendre dans les rues pour barrer la route à l’imposture ! Les Assassinats, les spoliateurs tous seront abattus ! Abat !Abat ;Celui qui a trahi sera trahi , le Bon Dieu ne doit ni ment. La Patrie où la Mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:07, par Le Regard
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Merci pour la médiation. De grâce évitons encore de tomber dans un vide juridique et constitutionnel en parlant de transition. Je ne vois pas pourquoi on parlerait de transition alors que le président est élu pour 5 ans et qu’il est dans sa troisième année de mandat. Il a encore deux (2) ans de mandat pour préparer sa sortie et les élections de 2015. Ce que nous demandons aux médiateurs c’est de négocier les conditions de sécurité et de garantie pour que notre président puisse vivre en toute tranquillité comme ancien président après 2015 tout en respectant notre constitution à savoir ’Oui’ pour un SENAT aménagé, ’Non’ à la modification de l’article 37 et ’Non’ à un référendum pour modifier l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:22, par PAIX
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    TOUTES MES FELICITATIONS AU COMITTE ET BON COURAGE. OUI POUR LA PAIX AU BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:26, par LA SAGESSE
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    PAS DE TRANSITION, ON NE TRANSITE PAS ICI !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:45, par Kuckass
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Eh ! Eh ! pasteur Samuel ! Eh ! quand on se compromet jusqu’à ce point le prix à payer coûte la quinine. Toi qui te dit homme de Dieu, trouves les ressources morales et Bibliques nécessaire afin de faire ton méaculpa pour le compromis compromettant le peuple Burkinabé pour lequel tu pries. Roch l’ fait. Il est tant pour toi.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:46
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    A un certain moment de la vie il faut se dire qu’on est redevable a son pays et on doit s’y mettre pour sauver même l’impossible.
    JBO je suis surpris que tu n’aies pas eu la même idée de sortie honorable pour feu Isidore SANKARA ! bref sachez que le peuple sait que c’était un de vos souhaits cachés de voir la honte ou même la disparition de ceux qui vous ont évincé.
    Reconnaissez que votre silence pendant toutes ses années est aussi dangereux que la gestion calamiteuse de la nation par ces rapaces. Avez vous juré de sauver des vies ou des morts (étant médecin) ?
    JBO continuez de trotter le peuple suit le rythme, mais surtout faites pas un pas sans le peuple, TON PEUPLE MR. LE PRESIDENT !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 11:55, par bapla
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    on ne veut pas de sénat, pas de révision de notre constitution, pas de référendum encore moins d’une transition démoctratique dite apaisée ! depuis 1990, le burkina a tenu son pari par l’organisation d’éléctions alors qu’est ce qui nous empêche d’organiser la présidentielle en 2015 ? et même si transition doit y avoir c’est bien sûr sans l’actuel président j’espère ! sinon vous vouler encore nous rouler dans la farine.les gars soyons vigilants dès !

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:24, par pako jack
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Pas de senat, pas de révision de lA37, pas de eeferundum, pas de periode de transition pour ptolonger la souffrance du peuple. En decembre 2015 le vayant peuple du burkina devra etre délivré de l’envoûtement de blaise et sa famille. Vive le peuple conscient. A bas les opposants moutons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:30, par Jeannette
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Je ne comprends pas ce que veut dire transition. L’opposition CFOP doit rejetter cette histoire de transition du pouvoir car blaise compaoré est entrain de bloquer les préparatifs de la CENI 2015 afin ké l’ élection présidentielle n’ait lieu ce ki permettra à blaise compaoré d’y rester au pouvoir après 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:31, par Citoyens et non sujets
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Une nième trouvaille de Blaise pour encore arnaquer le peuple. Tenez, la transition démocratique apaisée permettra de remettre le compteur à zéro car les mandats précédents seront absous du fait de la transition. Même la constitution en l’état ne peut s’opposer à sa candidature à la fin de la transition. Les juristes les plus chevronés seront à cours d’arguments. Ce sera un remake de 1999 avec l’histoire de non retroactivité de la loi. Le Burkina n’est pas en crise pour hypotéquer son avenir avec une transition. L’échéance de 2015 n’a surpris personne. Blaise est en fin de mandat et doit partir. NOUS VOULONS DES ELECTIONS APAISEES EN 2015 SANS BLAISE ! EST-CE AUSSI COMPLIQUE ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 12:48, par sandy
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Que Dieu nous guide pour sauver notre cher pays du désastre. On ne qu’implorer la miséricorde du tout puissant. Quel qu’en soit la force du mal le bien fini toujours par triompher.courage

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 15:31, par aligator
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Vous voyez ? ce sont des vendus ces gens là. On parle d’alternance et eux, ils parlent de transition. Ils s’amusent avec les gens

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 16:33, par Tienfola
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Respect total de la constitution, Seoul point de discussion.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février 2014 à 21:48, par Wainloubi ou leur coup ko
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Tu vois, je vous avais dis qu’il n’y avait pas crise au BF, les médiateurs veulent quoi ? Ils ont vu quoi ? Ce qu’ils ont vu est un état normal et naturel de l’évolution des choses. La peur de perdre Blaise leur a pousser à inventer une histoire à dormir début. Qu’est ce que c’est qu’une proposition pareille ?
    Je demande à mes vaillants camarades de l’opposition de poser comme préalable premierement, le choix d’un camp à l’ADF/RDA et deuxiement, une alternance apaisée qui commence a partir de maintenant. Nous proposons une vice-présidence du CFOP, un point un trait.

    Répondre à ce message

    • Le 5 février 2014 à 23:09, par Attention Soro Guillaume
      En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

      je demande aux collèges des sages d’être très vigilants car Blaise n’a de patrie que son petit frère François et Antoinette dite Antou. Peuple du Burkina Faso Blaise est catholique certes mais il n’a jamais respecté les 10 commandements de Dieu. Donc ne soyez pas surpris qu’il n’accorde aucun interêt à un article de la constitution. il aurait même souhaité que dans la Bible on insert un 11ème commandement qui pourrait être "Tu ne céderas point le pouvoir ". Mais, je pense que Blaise ne doit pas s’inquiéter car s’il le souhaite, Chantal COMPAORE pourrait le recruter comme vigile spécialisé de la maltraitance du peuple déjà appauvri dans sa Fondation". Quant à François COMPAORE, qu’il pense à l’exemple du brave djokodjia de la centrafrique

      Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 00:16
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    c’est pathétique...qu’est-ce que signifie cette reculade ? est-ce ça la sagesse ? Je n’ai point besoin d’être sage pour savoir que le respect des codes de vie en société doivent s’appliquer indifféremment aux citoyens...Comme ça on s’auto proclame guide et suivi évaluateurs au dessus de tous les organes constitutionnels. Si l’on accepte ces inepties, nous ne serons plus à plaindre ; et devons admettre définitivement notre monarchie et lui tresser en conséquence tous les attributs qui lui manquent : couronne,...

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 02:34, par Issa
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    VOUS AVEZ DIT MEDIATION ?

    Les burkinabè ont vraiment conscience qu’il faut trouver une issue "pacifique" à la confrontation entre les partisans de la mise en place du sénat et de la possibilité de la modification de l’article 37 et ceux qui sont contre la mise en place du sénat et contre la modification de l’article 37.
    Comment expliquer autrement l’acceptation par les deux camps d’une médiation "auto-saisie" dont les membres se prévalent du seul fait d’avoir appartenu au Collège des sages mis en place à l’époque par le Président du Faso qui s’est engagé à mettre en œuvre les propositions consensuels qui en seraient issues.
    Tout le monde a suivi la mise en place et les travaux de ce Collège. Il a écouté tous ceux qu’ils a pensé devoir écouter avant de faire ses propositions.
    En mon entendement, un médiateur doit :
    . être proposé aux partis en conflits par une entité ayant suffisamment d’influence pour les obliger à respecter leurs engagements,
    . écouter au préalable les protagonistes (plus d’une fois) avant de faire des propositions de sortie de crise.
    Dans le cas présent nous avons une médiation :
    . "auto-saisie" dont les résultats ne s’imposent à aucun des camps
    . qui, sans avoir au préalable écouté les protagonistes, a ses propositions déjà prêtes (qui se rapprochent à première vue des positions d’un des des camps).
    Cette médiation "à l’envers", bien que visiblement acceptée par les deux camps, risque plutôt, en cas d’échec, de "jeter de l’huile sur le feu".

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 03:58, par Mitb-kièta
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Bravo à Messieurs les Médiateurs (même auto-constitués). C’est une avancée des choses qui éclaircie les horizons en ce qui concerne les positions respectives des parties dites "concernées". Cependant, je reste sur ma faim au regard des ombres qui apparaissent dans les exigences des unes et des autres. Au nombre de deux, mes soucis sont les suivants : 1)- De l’absence d’une importante frange de la population des "consultés". Sur ce point on constate que la "Société Civile" dans sa majorité n’est pas associée aux débats. En effet, j’aimerai attirer l’attention des éminentes personnalités composant la "Médiation" que les "Tendances Politiques" y retenues ne sont pas les seuls "Représentants" de la Nation. Il y a des gens, des burkinabé aussi responsables de la vie du pays qui, n’appartenant à aucune des tendances idéologiques, se sentent concernés par ce que notre pays vie en ces moments somme toutes, "difficiles" parce que, premières victimes des bavures cumulées enregistrées depuis ces 27 dernières années. Les occulter reviendrait à ne rechercher de vraies solutions aux problèmes du pays. Oui que tout le monde ne peut être associé aux débats si l’on veut éviter, au regard de l’urgence des choses, ce que je peux qualifier de "Conférence Nationale" ou encore "d’états généraux de la Nation". Mais occulter cette partie des forces vives de la Nation n’est pas de mon avis la solution. Aussi, les Médiateurs devraient en tenir compte s’ils veulent réussir leur "Action" somme toute "Noble", s’ils sont à la recherche de "Vraies Solutions" pour l’avancée de la Paix, du Développement et surtout de l’Avenir du pays ; 2)-Du point 5 des recommandations de la Médiation. Ce point de recommandation suggère si j’ai bien lu, une "Transition apaisée et organisée" au sortir du Régime du Président Blaise COMPAORE. Est-ce à dire que cette "TRANSITION" proposée est envisagée pour suggérer la "prolongation de la présence de SEM le Président COMPAORE à son poste pour cette période transitoire" ? Si non, comment cette transition sera-t-elle organisée ? Comment envisagez-vous son remplacement à la tête du pays pour ne léser aucune partie ? Et si oui, je pense que la "Médiation" va directement au mur au regard de la position de l’ensemble, sinon de la majorité de la population qui crie depuis longtemps déjà le "Hola" sur les dérives vécues jusque-là que certains qualifient de "Caporalisation" et que d’autres qualifient de "Patrimonisation" ? Aussi, j’invite Messieurs les Médiateurs de bien lire et relire leur copie pour plus de clarté dans leurs démarches si vraiment la "pacification" des choses est le réel but par eux visé. Un "Deal politique" qui viserait à permettre une certaine continuité ne serait pas la solution et j’ai de fortes craintes pour l’issue de ce courage d’action par eux engagé. Avec tout le respect que je vous (les composants de la Médiation) dois, je vous inviterai à plus de discernement car les choses, les mentalités et les intelligences au Burkina Faso ayant beaucoup évolué.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2014 à 07:42
    En réponse à : Situation nationale : Voici ce que la médiation propose

    Je trouve que tout ça est trop rapide et même précipité, ces propositions du GROUPE DE MEDIATION. D’abord le groupe de Médiation lui-même est déchiré, puisqu’il n’est plus au complet (Pasteur retiré, et Mgr OUEDRAOGO absent). Ensuite dans les rencontres du Groupe on a ignoré royalement le MPP qui est pourtant une force de plus sur la place. Ensuite, on parle de transition ???!!!! Pourquoi au Burkina, on ne peut rien faire comme les autres qui nous entourent ?? Regardons au Bénin, au Ghana, au Sénégal, et même au Togo après la disparition du Dictateur Eyadéma ? Y’a-t-il eu période de transition ? ATTENTION A L’ARNAQUE ! SOYONS VIGILANTS ! CETTE PÉRIODE DE TRANSITION EST UNE NOUVELLE RUSE DU POUVOIR.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés