Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Différend frontalier Burkina /Niger : les experts se concertent à Ouagadougou pour la mise en œuvre de l’arrêt de la CIJ

Accueil > Actualités > International • • lundi 3 février 2014 à 01h01min
Différend frontalier Burkina /Niger : les experts se concertent à Ouagadougou pour la mise en œuvre de l’arrêt de la CIJ

Les experts des questions frontalières du Burkina et du Niger tiennent une réunion dans la capitale burkinabè du 1er au 3 février 2014 sur la mise en œuvre de l’arrêt du 16 avril 2013 de la Cour internationale de justice (CIJ).

L’objectif poursuivi, selon les deux délégations, est de finaliser le dossier technique et financier pour l’abornement de la frontière Burkina-Niger en vue de le soumettre aux deux gouvernements et aux partenaires techniques et financiers. «  Nous allons soumettre les résultats de la rencontre aux deux gouvernements pour la prise des mesures nécessaires au démarrage des travaux de bornage », a indiqué Mme Joséphine Kouara Apiou/Kaboré, secrétaire permanent de la commission nationale des frontières, chef de la délégation burkinabè. Les points de réflexion des experts porteront entre autres sur les questions relatives à la sécurité des équipes techniques, au recensement des populations et des biens, aux requêtes de financement. Selon le compromis entre les deux pays, les travaux d’abornement doivent démarrer le 16 octobre 2014 pour un délai de 18 mois. « Il n’y aura pas de problème. Ça va aller  », a rassuré Mme Kouara Apiou, à propos de la date de début des travaux. La délégation nigérienne forte de 11 personnes est conduite par Sadé Elhadji Mahaman. Pour M. Mahaman, la CIJ encourage les deux Etats à la mise en œuvre de l’arrêt. «  Après le bornage, chacun saura son rayon d’action », a-t-il affirmé.

En rappel, suite à l’arrêt de la CIJ, du 16 avril, en l’affaire du différend frontalier, les experts des deux pays, avant cette réunion, se sont d’abord rencontrés à Niamey au Niger puis à Kombissiri au Burkina Faso. Toutes ces rencontres des spécialistes de question de frontière et des techniciens des instituts géographiques concourent à la mise en œuvre dudit arrêt.

B. SANGA

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Pr Aristide Yoda : « C’est le Commonwealth qui a permis à la reine Elizabeth II de tisser des liens forts avec l’Afrique »
Tchad : Le ministre des affaires étrangères quitte le gouvernement
Tchad : Des sapeurs de la force Barkhane volent au secours des autorités locales et des populations
Gabon : Un ancien président de l’assemblée nationale arrêté avec plus d’un milliard de francs CFA
Soldats ivoiriens détenus au Mali : « Ce ne sont pas des mercenaires », déclare Antonio Guterres, SG de l’ONU
Belgique : Cinquante-cinq magistrats volontaires testent une prison pendant deux jours
Lutte contre la vie chère au Togo : Augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et pensions
Affaire Pogba : Mathias Pogba mis en examen et incarcéré
Sénégal : Amadou Ba nommé Premier ministre
Lutte contre l’insécurité : Des centaines de jihadistes fuient le Nigeria pour le Niger
Affaire 46 soldats détenus au Mali : Le conseil de sécurité ivoirien juge la proposition de Goïta inacceptable
Soldats ivoiriens : La junte malienne demande l’extradition d’exilés maliens comme condition de leur libération
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés