Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

jeudi 30 janvier 2014 à 00h39min

C’est ce jeudi 30 janvier 2014 que l’ancien président, Jean-Baptiste Ouédraogo, appelé affectueusement « JBO », va livrer sa déclaration sur la situation nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

Que va-t-il dire ?, peut-on se demander. Annoncée pour 10 h au Centre d’accueil Marie Immaculée à Ouaga, l’initiative constitue en elle-même, en attendant d’avoir une idée claire du contenu de la déclaration, un événement, au regard notamment de la qualité et du caractère de JBO.

En effet, même s’il a eu à diriger le pays quand il s’appelait encore Haute Volta, Jean-Baptiste Ouédraogo n’est pas un passionné des questions politiques qui écument depuis quelque temps la scène médiatique. JBO s’est d’ailleurs, officiellement, retiré depuis longtemps de la politique pour se consacrer à ses premières amours, la médecine. Et si aujourd’hui il décide de parler, c’est que cela vaut vraiment la peine. Connaissant son tempérament, caractérisé par le calme et la pondération, Jean-Baptiste n’appellera, certainement pas, dans sa déclaration, à la guerre. Il semble être attaché à la paix-il a baptisé sa clinique ‘’Notre Dame de la Paix’’-.

Probable mission de bons offices

Selon certaines sources, l’homme du 7 novembre 1982, date de sa prise de pouvoir, serait le porte-parole d’un collège de sages qui prônerait le dialogue dans la gestion de la situation nationale. Et que la déclaration du 30 janvier pourrait consister tout simplement à rendre public la position dudit collège. Une offre de bons offices aux acteurs politiques qui s’annonce, si l’information est confirmée, un peu délicate ; dans un contexte national marqué par l’exacerbation des antagonismes. Cette mission pourrait donc s’avérer difficile. Mais, pour la paix, aucune initiative ne devrait à priori être de trop. Reste maintenant à cerner les contours du dialogue qui serait ainsi prôné par les sages.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2014 à 18:24, par aff
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Bonsoir. Si c’est pour négocier le départ de Blaise du pouvoir, je pense que c’est peine perdue car nous peuple du Burkina n’accepterons pas. Je pense que Blaise a déjà entendu tout ce qu’il devait entendre ; de l’opposition à la société civile en passant par les leaders d’opinion mais il veut jouer à l’enfant têtu. Pour ma part, si une femme refuse d’aider les accoucheuses pour sortir son enfant, c’est qu’elle s’est préparée à affronter les douleurs et les risques de la césarienne.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:27, par Citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    J’espère que les sages seront suffisamment sages pour savoir dire la vérité dans les bons termes à qui de droit.
    Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:30, par jeune
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Lui au moins, il a continué à être Médecin. Mr Zoubga Alain dit qu’on l’a mis au garage alors qu’il est médecin. Des milliers d’enfants sont morts alors qu’il pouvait aller les soigner quand le pouvoir ne voulait plus de lui. Il aurait pu éviter d’être pendant 25 ans sur la même chaise et dan sle même bureau. Aujourd’hui il parle de front...

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:37, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Toute personne animée par un esprit de cohérence intellectuelle dira tout simplement que le PEUPLE doit etre démocratiquement consulté, par voie référendaire afin que sa volonté soit respectée ! Vive le PEUPLE Vive le référendum Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 08:08, par la colombe
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      toi tu parles au nom de quel peuple ? Foutaise oui le vrai peuple est là et vous attend de pied ferme et aussi toi Ladji fait moi une faveur arrête de citer Allah dans ces histoires de ton petit dieu Blaise. Allah est juste et n’est pas du tout méchant

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 08:13, par De la Paix
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Je respect ta position mais néanmoins je t’invite tout simplement à révoir l’historique de cet article 37 ! si réèlement tu aimes tant notre cher Burkina-Faso, et non des intérêts personnels tu devrais en toute intelligence et dicernement savoir que changer une constitution plus de 4 fois en moins de 25 ans n’a jamais developper ni rendu une nation forte !Au contraire cela nous fragilise. Enfaite mr, c’est la rêgle de la democratie et notre président pour qui j’ai de la consideration doit être sage et ne plus toucher à l’article 37 ni par voie reférendaire ni par volonté personnelle surtout que plus de la moitie de la population est analphabète.Cette action pourait revêtir le caractère sacré de notre article 37 qu’il avait par des strategies politiques désacralisé.

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 08:53, par De la Paix
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Je respect ta position mais néanmoins je t’invite tout simplement à révoir l’historique de cet article 37 ! si réèlement tu aimes tant notre cher Burkina-Faso, et non des intérêts personnels tu devrais en toute intelligence et dicernement savoir que changer une constitution plus de 4 fois en moins de 25 ans n’a jamais developper ni rendu une nation forte !Au contraire cela nous fragilise. Enfaite mr, c’est la rêgle de la democratie et notre président pour qui j’ai de la consideration doit être sage et ne plus toucher à l’article 37 ni par voie reférendaire ni par volonté personnelle surtout que plus de la moitie de la population est analphabète.Cette action pourait revêtir le caractère sacré de notre article 37 qu’il avait par des strategies politiques désacralisé.

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 09:25, par Gomissida 1er
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      soyons raisonable, après plus d’un quart de siècle, il est tpt pr le Prési de faire un bilan et de demander pardon au peuple pour toutes les imperfections. la constitution ne doit pas être modifiée dans l’unique but de mourir au pouvoir. la marche du 18 janvier est indicateur fiable de la volonté du peuple à dire non à ces manoeuvres anti démoncratiques du pouvoir. si sur plus de 16 milion de burkinabé, vous dites qu’un seul individu est l’homme de la situation c’est honteux. Blaiso a le choix de sortir soit par la grande porte, soit par la fenêtre.

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 09:39, par Ars
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Ah ! le pauvre ! lamentable ! on peut te comprendre. Tu fais certainement partie des laguis du CDP, lagui grace à l’argent du contribuable.Comment pourrais-tu ne pas defendre aveuglement ce regime ? Vos yeux s’ouvriront...mais il sera tard

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 11:38, par LAGUI SALFO
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      mon cher LAGUI ADAMA
      le jour où Blase quittera le pouvoir, il faut aussi avoir le courage d’aller au cimetière de goughin et t’enterrer vivant parce que tu n’aurais plus de raisons de vivre.

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 12:24, par kemmms
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Voilà encore un animal élevé par Blaise on se contente de son les autres c’est votre problème et plus on est là on parle bêtement !! abat les saprophytes du burkina laissez nous en paix !!

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:38
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Apres la racontre avec les hauts cadre de notre arme et le clerge a ouaga .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:38, par Marx
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Justement Mr BAZIE cette initiative serait de trop car le pays n’est pas à la dérive. Qu’il se souvienne qu’il fut membre du fameux "Collège des sages" sur l’affaire N. ZONGO et qu’a fait le commanditaire de leurs conclusions. Et depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Ce qui se passe depuis le 4 janvier n’ébranle qu’un parti politique fut-il "gestionnaire" des affaires de la RÉPUBLIQUE. C’est une affaire interne et ne saurait nécessiter son implication, à moins qu’il ne soit "Conseiller politique CDP" même là... Guillaume SORO était là et on a vu ce qu’on lui a dit à travers le Net. Alors Mr le Président JBO, reste dans ton coin en attendant le coup de gong. Respectueusement.....

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:40, par m ba baga
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ne vs pressez pas, lui est honnete. Vous verrez...

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:51
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    si c’est pour une médiation,je conseille à ces gens-là de ne pas trop se casser la tête.Qu’ils amènent avec eux à kosyam la brillantissime contribution de l’honorable député alexandre sankara. ensuite ils font sortir blaise compaoré et autour d’une table,ils sortent la dite contribution pour expliquer ligne par ligne et à l’aide d’un stabilo à ce taré que le burkina n’est pas son salon de jeu et que notre constitution n’est pas un play station que lui,blaise compaoré peut l’utiliser à loisir dans son salon et comme bon lui semble pour son plaisir personnel. il y a un temps pour jouer,s’amuser et un autre temps pour se mettre au sérieux. donc en conclusion,vous dites à blaise compaoré que maintenant la récréation est terminée parceque nous n’avons que foutre de ses états d’âme. qu’il dégage et il dégagera en 2015 avec ses zouaves qui ont pourri notre vie pendant plus de 28 ans. en tout cas il n’a qu’un seul joker : libérer notre palais présidentiel "kosyam" en novembre 2015 afin que nous puissions le purifier de fond en comble pour installer notre nouveau président.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:51, par Sina
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    C’est une initiative louable. De toutes façons les catholiques, les coutumiers (certains) se sont dejà discrédites en prenant position, les musulmans sont peu organisés, je pense qu’il est l’homme de la situation (rapprochement des parties)

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:51, par Temps Moderne
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Merci pour votre future reaction President. Si dans le communique vous parler en faveur de la revision de l’art.37 ou du referendum, certains diront que certainement si vous aviez la possiblite vous seriez toujour president du Burkina Faso, donc pas du tout democrate. si au contraire vous n’etes pas pour une alternance en 2015, d’autres diront que ceux du CDP qui ont fait partir peut etre de la prise de votre pouvoir en 1982 sous d’autres responsabilites ont eu raison de le faire. Si vous etes neutre c’est a dire du genre "la paix, la paix" sans prendre position clairement, peut etre qu’on dira dommage car pendant votre exercice du pouvoir je n’avais que 1 ans, donc que retenir de vous sur la democratie ?. Tout le monde veut la paix : les riches veulent la paix pour continuer a rouler avec les voitures de lux et dormir en hauteur et les pauvres veulent la paix pour continuer a esperer des lendemains meilleurs. Je serai de votre cote si le message est pour une alternance obligatoire et apaisee en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:53
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    J’espère que les sages le seront encore pour rappeler leurs bons offices pour éteindre la crise suite à la mort de Norbert Zongo fin 1998. Et que le diagnostic des principaux maux décrits à l’époque restent malheureusement d’actualités voire se sont aggravés depuis ainsi que les mesures proposées dont le respect des 2 mandats non renouvelables.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 18:54, par SERGENT CHE
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Le président JBO doit comprendre qu’il n’est pas question de louvoyer dans des commissions ou comités de ceci ou de cela en en pas finir. ON connaît la stratégie pour gagner du temps. BLAISE ne comprend plus rien. VOUS AVEZ déjà été roulés dans la farine avec le COLLEGE DES SAGES et le CCRP. C’est assez de vous voir interpellés quand c’est chaud et mis à la corbeille des oublis quand tout va bien.Du respect pour vous, nom de DIEU.Vous méritez mieux que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:02, par TTTT
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    JB fais attention pour ne pas detruire ta credibilite. Ca sera la mediation de trop. Blaise doit partir doit partir en 2015. Un point c est tout. Il peut meme precipiter son depart s il prefere ainsi. Blaise a utilise tout le monde pour sauver son fauteuil a chaque fois qu il etait face a des problemes : jounee du pardon, college des sages, patati patata, etc...JB dis a Blaise que la recreation est terminee. Si non JB, ta mediation aurait deja echoue avant meme de commencer ! Blaise, au lieu de remercier le peuple burkinabe qu il lui a permis de faire 27 ans de pouvoir, il veut en abuser.Quelle ingratitude ! De toute facon si blaise ne part pas en 2015, il assumera les consequences de son entetement. FAISONS en sorte que plus personne ne fasse plus de 2 mandats. Y a en marre a la fin...quelle foutaise. Comment peut on faire confiance a un tel individu qui ne peut meme pas respecter notre constitution et pretant a un 《lenga》.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:06
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ce qu’on lui demande, c’est de dire la verite a Blaise. Qu’il respecte la constitution. Toute autre declaration n’est digne d’aucun interet.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:12
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Franchement j’aime bien JBO mais je le préfère dans sa clinique. Il n’y a pas de négociation dans cette situation. Le PF respecte la constitution qu’il a juré de respecter et on a aucun problème. S’il ne le fait pas, il ira surement dans le mur et il peut compter sur nous. JBO, dis clairement au PF de quitter le pouvoir en fin 2015 et on en parle plus. Il n’est pas le seul fils du pays et sans lui, la vie continuera d’ailleurs de plus belle. On refuse un quelconque compromis pour qu’il fasse un seul jour supplémentaire au pouvoir après 2015.JBO, si tu dis des conneries, on ne va pas te laisser tranquille. N’encourage pas les voyous. On veut la paix mais qu’on respecte notre loi fondamentale.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:24, par Condorcet
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Qu’il parle donc. J’ai eu l’occasion de le rencontrer avec le regretté Issa Tiendrebéogo il y a quelques années pour le compte de Coalition 37. Pourvu qu’il reste cohérent. Dans le cas contraire, on dira ce qu’on avait entendu de sa bouche.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:44, par Powerfull
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ce que le peuple veut entendre, c’est le depart pure et simple de Blaise.
    on vous met en garde, on veut plus d’une quelconque négociation.vous voulez le faire gagner du temps encore . ça suffit.
    Ne salisser pas vos noms.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:51, par yam
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    JB est connu pour etre un homme de raison et un homme de paix. Qu il demande a Blaise de respecter l art 37. Qu il dise a Blaise que ya une vie apres le pouvoir et qu il na qu a partir et laisser le pays en paix. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 19:56, par Lido
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Avec tout le respect que je dois à M. Jean Baptiste OUEDRAOGO qui un papa et un ancien président de mon cher Burkina Faso alors Haute Volta, je dis qu’il ne doit pas prendre la parole au nom d’un quelconque collège de sages. Que M Jean Baptiste parle en tant que citoyen Burkinabé ou en tant qu’ancien chef d’Etat, cela est juste voire souhaitable, mais qu’il represente une structure dite collège de sages, je trouve cela deplacé, non pas parce que je m’oppose à la sagesse et aux sages, mais parce que dans un état de droit, les textes et les hommes politiques qui sont chargés de les appliquer et de les faire appliquer doivent trancher des questions fussent-elles sur l’article 37 e le sénat. Sinon, c’est au peuple de donner le rythme et le sens de la marche du pays. un collège de sages signifie que les hommes politiques Burkinabè actuels ne sont pas sages ou que le peuple est immature. on est où là ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:13, par Vérité cash
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Son excellence n’acceptez surtout pas que blaise vous insulte car la version actuelle de l’article 37 est le fruit de votre travail. Crachez le lui donc la vérité qu’il ne veut pas entendre pour rappeler ses supporteurs à la raison

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:15, par Vérité cash
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Son excellence n’acceptez surtout pas que blaise vous insulte car la version actuelle de l’article 37 est le fruit de votre travail. Crachez le lui donc la vérité qu’il ne veut pas entendre pour rappeler ses supporteurs à la raison

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:33, par TK
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    On verra bien ce que le college de sages dira ! je souhaite personnellement qu’ils disent a Blaise de partir a la fin de sont mandat et qu’il lui negocient une veritable impunite avec l’oppositiion afin d’eviter la chasse aux sorcieres. En disant cela je mesure la souffrance des familles endeuillees par Blaise et son regime. Malheuresement, il me semble que pour que les Compaore lachent le pouvoir sans bain de sang, il faudra a tout prix leur offrir cette garantie

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:33
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    C’est des manœuvres pour gagner en temps. On a vu avec le collège des sages, qu’a t il fait des recommandations issues du conclave des sages ? Rien ne va sortir de bon, même si propose à blaise autre son fauteuil, il n’appliquera que les propositions qui l’arrangent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:37
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    diresse seulement a blaise de ne pas modifier l’article 37 de la constitition point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:40, par Michael
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Le collège des sages a déjà été roulé dans la farine quand le pouvoir de BC a obtenu une accalmie. Si ce collège se laisse encore berner au lieu d’être ferme avec notre boulanger, ce sera le peuple qui prendra ses responsabilités cette fois-ci.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:55, par lorent kaboré
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    nous espérons que notre ex-président apportera pas pierre dans le sens de la consolidation de la paix .nous attendons vivement son intervention car nous avons tous besoin de l’avis de uns et des autres afin de trouver des solutions pour sortir de cet impasse

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:05, par NABIIGA
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Tout le monde grouille dans ce pays pour la paix sauf Blaise et son frère François. Tout le monde a fait tellement de sacrifices, mais eux, ils sont tellement... Ce sont eux le problème. Pas les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:09, par MemoireVive
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    JBO a été lé 1er et le seul président du Burkina faso a avoir DEMISSIONNER du pouvoir LIBREMENT mais si selon le contexte il n’a pas eu le temps de rendre le tablier après nous avoir annoncé OFFICIELLEMENT sa démission.
    JBO devrait rester égal à lui-même. Souvenez-vous, ce soir-là, une guerre des clans menaçait de mettre à feux et à sang la Haute-Volta, le camp des Blaise Compaoré et le camp des Somé Gnorian et autres. Monsieur le Président s’est désolidarisé de tous les protagonistes et s’est présenté à la RTV pour annoncer fièrement : JE DEMISSIONNE, L’ARMEE A LA CASERNE. Ce que j’ai dit est dit. 30 ans après, l’armée est toujours, camouflée certes, mais toujours au pouvoir. Au lieu de faire une déclaration, qu’il reprenne sa déclaration de ce soir-là et qu’il demande à Blaise de le lire devant nous tous. Il y’a une vérité, les deux hommes sont de personnalité contraire : Blaise est aux antipodes de JBO.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 10:50
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Pour notre histoire. JBO a été arrêté après son discours à la Nation le 4 août 1983 par les commandos, et a été en mis détention aussitôt. Donc il n’avait aucune occasion de faire une autre déclaration. Certes, il avait une très bonne vision de notre situation politique pour nous proposer une excellente démocratie, mais les faucons étaient plus forts et plus "rapaces".
      Le choix de JBO par le Conseil Supérieur des Forces Armées était un choix de la majorité apolitique de l’armée contre la volonté des faucons qui étaient minoritaires.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:20, par samjohnx@yahoo.fr
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Dialoguer sur quoi ? Un seul homme met le destin de toute une nation en jeu pour ses intérêts purement égoïstes et on veut dialoguer ! Il passé son temps à ruser avec son peuple et avec le monde entier et maintenant l’heure de vérité est là ; Le constat est amère/ Ce type n’a jamais cru en la démocratie ; pour lui, le pouvoir est au bout d’une Kalatch manipulée sans scrupules... Tonton JB, dites-lui simplement de laisser tomber... On ne peut pas ruser ainsi toute la vie avec la vie d’une nation... Même s’il pourrait enseigner à Gbagbo l’art de la boulangerie, le peuple n’est plus ni dupe, ni lâche, ni lèche botte à souhait. Ce n’est plus le même peuple. Ce peuple est à majorité moins de 35 ans. Ce peuple est nourri au biberon d’internet et des réseaux sociaux. ce peuple voit mieux et a cessé d’être mouton. Tonton JB, la vérité est souvent amère, mais elle est salutaire...Dites le lui...

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:23, par wipanga
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Le silence pèse plus que les mots.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:32
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ouedraogo tu es, Ouedraogo tu sauras être, Ouedraogo tu dois demeurer.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 21:42, par tilaii
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Wade a laissé le pouvoir et le senegal continue de fonctionner.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 22:04, par devoir citoyen
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    On respecte beaucoup notre cher ex-president JBO, on respecte également le collège des sages, mais s’il vous plait, ne venez pas vous ridiculiser dans une affaire que Blaise a crée tout seul et il doit gérer. Au Burkina, il n’y a aucun problème, notre seul problème c’est Blaise qui doit juste respecter une fois dans sa vie notre constitution. Un point c’est tout. JBO, stp ne vient pas nous demander d’aller a un foutu referendum pour juste faire plaisir a Blaise. Il n’y aura point de referendum ici, Blaise n’a qu’a juste respecter l’article 37 qu’il a mille fois modifie pour donner ce qu’il est aujourd’hui et ça le bloque toujours. Si on change et demain si ça le bloque, ce qui a été le cas en 2007 on est passe de septennat a quinquennat car a la fin de son 2eme mandat de septennat, Blaise était bloque et il a change l’article, trop c’est trop. On a tout dit et on ne veut plus rien ajoute. PAS DE REFERENDUM CAR LE PEUPLE BURKINABE EST FATIGUE DES TOURS DE BLAISE.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 22:07, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Une manoeuvre dilatoire du "sphinx" de Ziniaré tout en nous faisant croire que c est un groupe de sages qui s est auto-saisi de la situation ? Pour nous parler de quoi ? Sauf à rappeler à ziniarus "les leçons" à lui administrées en 2000 qu il semble avoir oubliées ou feint d oublier,je ne vois pas ce qu il y a à négocier ici.Dans le cas échéant,que l opposition ne morde pas à l ameçon .Bon sang !! L avenir d une nation pris en otage par un individu qui ne pense pas à une vie que celle à la présidence ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 22:13, par Toto
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Toutes les recommandatiions de l’ancien collège des sages n’avaient pas été mises en œuvres et on veut nous en créer un second ? La seule personne qui détient aussi bien la clé de la paix et celle de la guerre c’est bien Blaise COMPAORE. C’est lui qu’il faut convaincre de de pas modifier la constitution et installer le sénat dont tout le monde connaît les desseins inavoués

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 22:30, par Non au Senat
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ecoutez, il n’y a pas et il n’y aura pas de dialogue pour le depart de Blaise. Son depart n’est pas negociable. Il faut arreter de toujours utiliser les gens quand il y a probleme et après mettre a la poubelle toutes leurs recommandations. Cette fois-ce, c’est fini. Le Burkina compte plus de 17 millions de citoyens et par consequent, il n’est pas le seul. Merci de faire passer mon message.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 23:02, par Temoin
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    JBO avait demande aux militaires de quitter le pouvoir et le remettre aux civils. Mais les assoiffes du pouvoir voulaient vaille que vaille prendre le pouvoir. Et nous vecumes la revolution avec ses betises, ses assassinats, ses marasmes economiques. Le pouvoir ou la mort deguise en la patrie ou la mort. Et la mort les emporta persque tous sauf un qui ne semble pas y croire.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 23:43, par Beton
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ce qu’il dira n,engage que lui .Ils devraient plutôt,ces sages savoir que Blaise s,en fout éperdument de leurs conseils.sinon,il ne penserait même pas à un référendum pour la modification de l’article 37.par conséquent,nous burkibes,nous leurs demandons d,être du côté du peuple où de se taire à jamais.nous sommes assez grand.si Blaise et ses compagnons veulent un bain de sang,ils L’auront,et pas sur qu,ils s,en sorte et moi non plus.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 00:55
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Ecoutes, plusieurs pays sont en guerre actuellement tu peux y faire le déplacement si c’est cela qui te manque. Toute initiative de paix au BF est à saluer.

      Répondre à ce message

      • Le 30 janvier 2014 à 07:22, par MemoireVive
        En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

        La paix qu’est-ce que c’est ? Pour avoir la paix il n’y a que 2 alternatives :
        1) Qui veut la paix, prépare la guerre.
        2) Qui veut la paix, agis pour la Justice.
        De ces 2 options qu’elle est la tienne ?
        a) La Justice dit : pas de plus de 2 mandats consécutifs à un citoyen consécutif et ton type a combien de mandats consécutifs ? Si c’est plus de 2 et si tu veux la paix, et s’il veut la paix, C’EST LE DEPART LIBRE.
        b) Préparer la guerre ? C’est passer son temps à vérifier les poudrières, à ruser avec l’ennemi. L’orgueil, la gourmandise, le vol... CE SERA LE DEPART FORCE.
        BONNE SANCE !

        Répondre à ce message

      • Le 30 janvier 2014 à 09:22, par Mbafopian
        En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

        Maintenant qu’il ont épuisé leur crédibilité auprès des burkinabes le clan Compaore a envoye des gens vous solliciter pour faire passer leur funeste projet de succession dynastique. Je sais que Blaise a souvent consulté les anciens chefs d’Etat du Burkina sur certains sujets. Vous a-t-il une fois parle de son désir de léguer le pouvoir à son frère cadet. Que lui avez vous dit ?
        N’est déplaise à tous ces conseillers occultes, les plus toxiques qui ont longtemps prepare et exécute le casting de lancement du produit François Compaore au travers de sponsoring à grands renforts médiatiques, c’est un échec !
        Le plan B qui égal au Plan À qui consisterait à maintenir l’aîné au delà de 2015 le temps de relancer le plan est cadavere.
        Arrêter maintenant de divertir le peuple.
        Pour les chantiers non achevés créez votre entreprise, nous sommes disposés à vous attribuer de gre à gré les différents marches pour achever ces chantiers au nom de la paix sociale que vous avez pris en otage sur l’autel de vos ambitions personnelles.
        Pourquoi tout un peuple doit-il se prosterner pour vous rappeler vos engagements républicains ?

        Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 00:52, par pas touche a ma constitution
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    On parle de dialogue dialogue,dialoguer de quoi ?On veut tout simplement qu’il(blaise)s’en aille a la fin de son mandat est ce que ça c’est compliquer.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 09:06, par gringo
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Une mediation de sage avec à tête JBO c’est du déjà vu. J’espère seulement qu’ils iront voir Blaise avec une copie du rapport du collège des sages et lui demander ce qu’il en a fait.
      S’ils sont prêts une nouvelle fois à se faire rouler dans la farine alors qu’ils restent tranquille.

      Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 09:33, par Dieudo
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Salut !Je respecte le papa JBO mais je lui demande de rester dans sa clinique de la paix et de s’occuper des patients car Blaise est sourd devant tous ceux qui veulent le convaincre de quitter le pouvoir après 2015.Nous le ferons quitter par la force s’il le faut car ce type a détruit tous les rêves de la jeune génération que nous sommes pour faire vivre le paradis à son clan Compaoré , belle famille et alliés.Seulement nous sommes convaincu qu’il répondra de ses actes devant l’histoire.Chers Compatriotes l’heure de la peur est caduque.Vive le Burkina Faso de démocratie et de sagesse !

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 07:22, par Kilmandjaro
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Attendons de voir Chers Freres. Mais comme l’on dit certain je n’attends rien de bon de cette initiative. Car des initiatives, il yen a eu depuis decembre 1998. Et ce meme college des Sages avaient fait des recommandations qui n’ont jamais ete respectees. De qui se moque-t-on ? Du Peuple Burkinabe. Il vaillant et meme tres vaillant et se saura se faire respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 07:32
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Un comprimé, pardon, une intervention, mieux, un discours, une fois par semaine. Dernier en date l’intervention de la grande soeur. A qui le tour. Et apres ça sera deux comprimés par semaine pardon, deux discours par semaine.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 07:32, par king
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Merci aux sages pour leurs contributions. Mais le Le SAGE des sages, c’est l’article 37 qui limite le nombre de mandats à 37. Et lui il a déjà éclairci la situation. Merci de respecter ce qu’il nous dit.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 07:37
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Si la fièvre ne tombe pas on passera à trois comprimés, trois discours par semaine. Avec ça, ça devrait aller mieux. Sinon on placera une perfusion.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 11:02
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Les comprimés pour nous endormir passent tous les jours au journal de la TNB avec le renouvellement des instances du CDP dans les provinces. De belles images pour essayer de nous faire croire qu’ils ont beaucoup de militants derrière eux alors que la plupart ont déjà quittés le navire. Les autres attendent comme ceux qui ont des mandats électifs. Mais,la grande vague de nomadisme politique des élus va bientôt arriver du CDP vers X ou Y...

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:08, par Bark Biiga
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Comme disent les mossi, évitons de puiser de l’eau sans arriver au puits. Aussi, dit également un autre proverbe, on ne s’empresse pas de voir ce qui va arriver. JBO est soucieux, autant que Blaise, de l’avenir de notre pays. Blaise appréciera forcement l’intervention de son devancier car cela participe du renforcement du dialogue dans notre pays, toujours prôné par le président du Faso. Alors, que les pyromanes de notre république la bouclent afin que que les bâtisseurs puiissent nous apporter la paix et la cohésion.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:11, par Mbafopian
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Cher Président JB. Votre message sera scruté à la loupe.Surtout ne servez pas d’entourloupe à Blaise et son clan familial qui pleurnichent pour quémander un autre mandat. Pour ces chantiers non achevés il peut constituer une entreprise et nous pouvons lui donner de gré à gré les différents marches qu’il lui tiennent à cœur je ne reviens pas sur la liste de ces chantiers largement abordés par le responsable de Fedap-bc qui serait un bon contre maître.
    Cher Président JB, prenez garde à ne pas vous inscrire dans la série des machins crées par Blaise qui sous prétexte de dialogue n’était que du dilatoire pour gagner le peuple à l’usure. La dernière en date était le CCRP qui regroupait pour l’essentiel ses copains mais qui ont également dis non à un nouveau mandat de Blaise. C’ést bien de cela qu’il est question quand le pouvoir et ses sbires et scribes parlent de référendum.
    Président Jean Baptiste,
    Gérer votre temps utilement comme vous le faites a votre clinique.
    Blaise a souvent consulte les anciens présidents du Burkina dont vous êtes le seul en vie en ce moment sur des questions de société. Vous avait-il parler de ce projet auparavant, qu’est ce que vous lui avez dit ?
    Blaise a bien prépare une relève issue de la race aryenne, la seule à même de présider aux destines du Burkina, c’est son frère François seulement il l’a fait en cachete.quand le moment pour lui opportun était arrivé il l’a révélé . Le cadeau surprise en dépit du long casting échafaude par les conseillers occultes et toxiques au travers de sponsorings tel l’USSU-BF n’est du goût des burkinabé.
    Voilà le problème de Blaise aujourd’hui .

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:14, par Désiré
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Mr le Président souvenez-vous que le peuple Burkinabè avait dans la constitution du 2 juin 1991 limité le mandat à deux. En 1997 ce sont les députés CDP qui avaient supprimé cette limitation. Suite aux évenements de Sapouy la limitation avait été réintroduite. Pourquoi revenir à la non limitation pour satisfaire un homme qui est mortel comme tous les hommes

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:31, par Max
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Plus d’un collège de sages pour jouer le fusible pour un individu qui n’a jamais donné la chance aux autres : assassinat de ses propres amis pour le pouvoir. Il est temps de partir ! Vous les sages posez-vous la question, que pèse votre parole face à quelqu’un qui permet à son petit frère d’insulter l’un des socles de notre unité nationale, à savoir la chefferie traditionnelle ? Faites gaffe à ne pas entrer dans cette bagarre qui n’est autre qu’une bagarre légitime, faire respecter notre Constitution par un individu qui n’est pas au-dessus de la loi !

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:38, par Ben Sirac
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Ne soyons pas pressé et attendons d’entendre ce que dira JBO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:41, par yeral
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Et si JBO est le prochain candidat du CDP a la présidentielle de 2015.
    Vous connaissez mal l’enfant terrible de Ziniaré.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:43, par kepire@live.fr
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Nous n’avons plus besoin de SAGE pour cette crise dans le pays. Pourquoi :
    1) La journée de pardon aura servi a quoi lorsqu’on a fait appel au sage la dernière fois ?
    2) La commission réconciliation que RAM avait piloter en son temps, c’est pas ce même RAM aujourd’hui devant le front républicain ?
    c’est trop facile
    Si les vieux veulent qu’on les respectent qu’il reste Sagement dans leur coin.
    Le vin est tiré nous allons le boire, ceux qui seront saoul iront a l’abatoir

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:49, par Lenaid
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Il pourrait dire ceci : « Le Christ a tellement aimé son peuple qu’il est mort sur la croix pour sauver ce peuple. On n’en demande pas tant à Blaise, on lui demande juste de ne pas modifier l’article 37, pour sauver son peuple ».

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 08:58, par Mbafopian
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Président Jean Baptiste,
    Savez vous pourquoi vous êtes encore respecte par les burkinabé ? C’est Parce que ils ont souvenance que vous n’est pas un accroc au pouvoir. La confiance et le respect se mérite chaque jour à travers nos actes et paroles. Tant que vous êtes en vie il est chaque fois remis en jeu.
    De grâce ne prêtez pas votre capital de sympathie au clan Compaore qui insulte l’intelligence des burkinabé.
    De grâce ne vous inscrivez pas dans la série de ses machins genre CCRP qu’il a érigé sous prétexte de dialogue pour berner les gens et gagner le peuple à l’usure.
    Des personnes sont venus vous solliciter pour tenter une négociation,la seule possible pour Blaise est sa sortie paisible en 2015.
    Ne servez pas d’entourloupe à ce clan qui abuse de la sagesse des burkinabes.
    On nous dit que Blaise n’a pas prépare de relève. On pleurniche pour quémander un autre mandat pour lui afin qu’il termine ses chantiers. Qu’il crée une entreprise, nous sommes disposés à lui donner les marches gré a gré de ces chantiers largement listes par le responsable de la Fedap-bc
    Blaise a bel et bien prépare en cachete une relève, issue de la race aryenne, la seule à même de présider aux destines du Burkina, c’est Son frère François . Les conseillers occultes, les plus toxiques ont élaboré un plan de lancement de leur produit aux moyens de sponsoring d’événements tels l’UUS-BF mais le cadeau surprise à grands renforts médiatique n’est pas du goût des burkinabés, que faire ? Voilà l’unique souci de Blaise.
    Blaise a souvent consulté les anciens présidents du Burkina sur des sujets de sociétés et vous êtes le seul vivant. Vous a-t-il parle de cette succession dynastique, que lui avez vous dit ?
    Franchement président JB, consommez utilement votre temps a votre clinique comme l’avez toujours fait. Le sort de gens est scellé par Dieu.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 11:33, par gilbert Tagna
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      C’est un sage du Burkina et sa position est très attendue.C’est un homme épris de paix pour quiconque connait cet homme de 07 11 82.N’influencez pas son discours.Je me rappelle de ses propos lors d’une interview lui accordée par une de nos presses où il disait sagement ceci:si on pouvait confié la gestion du pouvoir ne serait ce qu’une journée à chaque citoyen, les gens allaient donner raison aux dirigeants.du reste à ce qui réclame la paix ,soyez vous même des hommes de paix.Mettez un peu de l’eau dans votre vin .Vos points de vue sont très salutaires voire indispensables .Cependant je trouve certains de trop dans leurs déclarations.Le gars a ca même réaliser du succès.Sur tous les plans soyons modestes, CLAIRE,cohérents et crédibles devant les hommes et devant Dieu.Mais certains de mes amis trouvent le tableau tout noir.Pour moi il doit se retirer un peu.S’asseoir et voir ce qu’on en fera de ses acquis.Il a prôné la démocratie et le principe de la démocratie c’est l’alternance fondamentalement.Pour terminer je m’excuse pour tous ceux qui se sentiront vexés par mon texto mais c’est ma modeste contribution.

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 09:01, par TD
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    De toute les façon SEM Blaise doit partir en 2015 point barre !!!. En avant pour l’alternance démocratique !

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 09:45, par Mbafopian
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Prévisualisation
      Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ? par Mbafopian
      Maintenant qu’il ont épuisé leur crédibilité auprès des burkinabes le clan Compaore a envoye des gens vous solliciter pour faire passer leur funeste projet de succession dynastique. Je sais que Blaise a souvent consulté les anciens chefs d’Etat du Burkina sur certains sujets. Vous a-t-il une fois parle de son désir de léguer le pouvoir à son frère cadet. Que lui avez vous dit ?
      N’est déplaise à tous ces conseillers occultes, les plus toxiques qui ont longtemps prepare et exécute le casting de lancement du produit François Compaore au travers de sponsoring à grands renforts médiatiques, c’est un échec !
      Le plan B qui égal au Plan À qui consisterait à maintenir l’aîné au delà de 2015 le temps de relancer le plan est cadavere.
      Arrêter maintenant de divertir le peuple.
      Pour les chantiers non achevés créez votre entreprise, nous sommes disposés à vous attribuer de gre à gré les différents marches pour achever ces chantiers au nom de la paix sociale que vous avez pris en otage sur l’autel de vos ambitions personnelles.
      Pourquoi tout un peuple doit-il se prosterner pour vous rappeler vos engagements républicains ?

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 09:47, par ka
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Mr. le président Ouédraogo avec tout le respect que nous vous devons, il est temps que vous revenez a la réalité, le président Blaise Compaoré depuis 1998 ne cesse de trahir les sages de notre pays et les humilier comme il veut. Il se croit au-dessus de tout. S’il respectait la sagesse Africaine, les réactions du Générale Garongo lui aura donné l’idée de s’abstenir à ses ambitions suicidaires qui sont la mise en place du sénat couteux, et la modification de l’article 37 car notre Générale aura l’âge de ses parents. Même cette médiation interne dont vous parler, avec l’entêtement de notre caméléon de Ziniaré, le Burkina va droit au mur.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 09:56, par le Parisien
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Monsieur le président JBO ete vous d’accort avec le CDP que la limitation des mandats présidentiels est antidémocratique ? Dans un pays de monocratie ya t’il pas de loi ? Ou-bien la democratie veut dire la liberté absolu ? le jour ou le BURKINA adoptait la limitation des mandats présidentiel à 2, les gas de CDP n’était pas au BURKINA ? N’importe quoi !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 09:57, par Le milieu
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Nous avons tous besoin de cette paix. Que tu sois CDP,CFOP, MMP, FR, sachons que le bien perdu ne rattrape jamais. Que chacun, sachant raison gardée mettre un peu d’eau dans sa colère, son va-t-en guerre.
    Nous n’avons qu’un seul pays et sachons qu’on ne nait pas réfugie mais on le devient. Que DIEU bénisse notre chère Patrie le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 10:05, par Ars
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    Je penses en toute honneteté qu’il ne faut pas s’attendre à grand chose avec cet homme.Que peut-il dire de mieux ou de nouveau ? Sagesse !quelle sagesse ? il est vieux et c’est tout. Qui est -il pour faire entendre raison à ce Blaise ? S’il peut le chasser comme il l’a fait avec Saye Zerbo, alors qu’il le fasse ! et on l’applaudira ; car maintenant tous les moyens semblent etre bons pour nous liberer de cet avide de pouvoir

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 11:21, par le soucieux
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Ce n’est pas mauvais que nous puissions trouver des solutions internes à nos différends politiques et j’apprécie à juste titre l’approche de JBO en espérant que cela pourrait contribuer à concilier les points de vues des uns et des autres.Mais au regard des positions affichées par les différentes parties je suis sceptique quant à l’aboutissement d’une telle initiative. Ce collège de sage sera t-il cette fois ci être entendu par le garant de la constitution ? Le rapport des sages de 1999 a t-il été appliqué dans son entièreté ? Qui est à la base de cette crise et pourquoi il y a crise ?

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 10:44, par Le Brun
    En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

    De la consistance de votre déclaration Mr le Président, le peule du Burkina retiendra et jugeras de quelle façon avez-vous choisi de sortir de l’histoire (car vous y êtes déjà rentré). Par la petite ou la grande porte ?

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 12:18, par azize
      En réponse à : Situation nationale : Que va dire Jean Baptiste Ouédraogo ?

      Ne rêvons pas.Voila en résume ce que JBO dira :
      "le peuple est divisé en deux, une partie soutien la candidature de blaise en 2015 et un autre ne veux pas de modification de l’article 37 donc pour préserver la paix on doit passer par un référendum. Rien ne vaux la paix, le dialogue patati patata..." on a trop entendu ça et on ne demande pas qu’on nous le répète.
      Point de referendum, point de modification de l’article 37, l’alternance pour 2015.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés