Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

mardi 28 janvier 2014 à 22h26min

Des fonctionnaires sont mécontents en cette fin de mois. Et pour cause, leurs salaires ont été suspendus par le gouvernement parce qu’ils n’ont pas été enrôlés. Pendant qu’au Ministère de la Fonction publique, l’on s’active pour corriger cela, les mécontents promettent de se faire entendre dans les jours à venir si rien n’est fait pour eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

Le mois de février promet d’être long pour des agents de la Fonction publique. En effet, ces derniers ont vu leurs salaires « suspendus par le gouvernement pour n’avoir pas fait l’enrôlement biométrique ». « Nous avons été considérés comme des retardataires à cette opération. Nous avons donc déposé nos dossiers directement au Ministère de la Fonction publique avec la promesse qu’on allait nous rappeler pour nous enrôler. Mais rien. C’est lorsque nous sommes allés pour prendre nos salaires qu’on a appris qu’on les avait suspendus », a expliqué un des plaignants joint au téléphone. Selon ce plaignant, c’est en cherchant à comprendre qu’ils ont appris que leurs « dossiers s’étaient égarés à la Fonction publique ». Ce qui laisse les agents dans l’émoi car ne sachant plus comment leur situation sera régularisée.

Des agents fraudeurs visés

Mais du côté du Ministère de la Fonction publique, l’on explique la situation autrement. « Nous reconnaissons qu’il existe effectivement des innocents dans le groupe mais il se trouve aussi que parmi eux, il y a des agents fraudeurs qui perçoivent plusieurs salaires et ne veulent pas se faire identifier de peur d’être arrêtés par la gendarmerie. Nous avons déjà des noms et nous les attendons », a indiqué le Directeur de la Communication et de la presse ministérielle, Jean Louis Ouédraogo que nous avons joint au téléphone. Il a par ailleurs ajouté que l’opération de l’enrôlement s’est déroulée en deux phases afin de permettre aux retardataires de se mettre en règle. « Nous avons fait diffuser 3 fois des communiqués pour qu’ils viennent s’enrôler mais ils ne sont pas venus », précise-t-il.

Ce sera corrigé

Rien n’est totalement perdu pour ces derniers. Car selon Jean Louis Ouédraogo, une autre opération est en préparation pour la semaine prochaine. « Ça va concerner ceux qui n’ont pas encore été enrôlés. Nous allons procéder par la suite à la correction afin qu’ils puissent avoir leurs salaires en fin février », a tenu à rassurer le DCPM pour qui il est pratiquement impossible de payer les salaires de janvier à ceux qui sont concernés.

Des appels au regroupement sont lancés et les agents promettent de se faire entendre si rien n’est fait pour qu’ils aient leurs salaires. Des mouvements d’humeur auront certainement lieu dans les jours à venir. « Nous allons battre le macadam, s’il el faut, pour rentrer dans nos droits », a ajouté l’agent joint au téléphone.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 janvier 2014 à 22:04
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Cela ressemble fort bien à du sabotage de la part de certains cadres du Ministère de la Fonction publique qui cherchent à saper le travail combien salutaire du ministre ZAKANE. Qu’il ouvre les yeux et se débarrasse vite de ces parasites. C’est le prix pour mener à bien sa mission.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 22:39, par Jamanatigui
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    On peut tout reprocher au MFPTSS sauf de n’avoir pas communiquer suffisament dans la mise en oeuvre de cette activité. A la télé, radio, journaux, inetrnet... tout a été mis à contribution. Il restait seulement un recensement de porte à porte.

    Mais helas, le Burkinabé est souvent comparable à l’âne. Nous décriions tous la mauvaise utilisation de nos maigres ressources c’est donc dire que, si nous sommes logiques, nous serons contre l’octroi de plus d’un salaire à un travailleurs. Si tel est le cas on devrait se donner la peine d’accompagner le ministère dans cette opération saluataire. Si on ne l’a pas fait pur x ou y raison on doit au moins assumer les conséquences du non enrôlement qu’est la suspension du salaire.

    Il n’y a point d’excuses qui tient ici sauf pour ceux qui sont à l’exterieur du territoire dans la mésure où l’information a suffisament circulé. Un fonctionnaire qui dira qu’il n’a pas eu m’info ne merite simplement pas son titre. J’ai rencontré des agents recensseurs mêmes dans certaines écoles professionnelles.

    Pourquoi donc prendre le risque avec son salaire qu’on juge déjà maigre ?

    Si j’ai une reproche à faire à cette opération c’est le fait de n’avoir pas delivré la carte profesionnelle à tous les agents recensé. J’ai été enrôlé à Gaoua et j’y suis retourné mais point de carte profesionnelle et jusqu’à nos jours je ne sais pas oû se trouve ma carte. N’ayant pas été sevré à la fin de ce mois je suis rassuré de ne pas faire partie.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 01:46, par Le penseur
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Débat intéressant ! Il ne s’agit pas ici de dire que le Ministère n’a pas communiqué, il s’agit de relever le fait que certains agents ayant déposé leur dossier d’enrôlement ont vu leur salaire coupé sans une autre forme de procès. Comment pouvez-vous expliquer le fait que deux personnes ayant déposé leur dossier pour enrôlement et l’un voit son salaire coupé tandis que l’autre pas ???? Nous dénonçons avec la dernière énergie le fait que la Fonction publique n’a pas pris toutes les dispositions et les précautions pour éviter des désagréments aux agents !

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 02:00, par Le penseur
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Le problème n’est pas de n’avoir pas communiqué mais d’agir de façon ostentatoire et sans prendre de précaution ! Sinon, on ne peut pas comprendre que 2 agents d’une même structure déposent leur dossier d’enrôlement et l’un voit son salaire coupé et l’autre pas. C’est du cafouillage, cela s’appelle !!!
      dans quel pays sommes nous ????

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 09:11, par Uncitoyen
        En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

        Le penseur, peut être que celui qui a eu son salaire coupé fait parti des fraudeurs mais il n’osera jamais le dire à ses camarades. Le DCPM du MFPTSS dit qu’ils ont les noms des fraudeurs mais je ne sais pas ce qu’il attend pour engager une procédure contre les agents fraudeurs. Ce pays est bizarre hein, on a les noms des voleurs mais on ne les arrête pas.!

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 12:09, par Fonction-publique
        En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

        Mon ami, qui vous a dit que c’est une affaire de dossier ? Il s’agit de passer soit même se faire enroler physiquement ! Soyez responsables dans nos propos et assumez votre négligence dans cette affaire.

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 12:18, par Jamanatigui
        En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

        Monsieur le penseur, il serait bien de reflèchir aussi. Caffouillage tu dis ? A quel niveau ? Est ce que les agents recenseurs n’ont pas respecté le planning préetablis ? Ont ils raccourci les délais d’enrôlement pour ne prenrde en compte les retardataires ? Je te prie de nous situer. Il ne s’agit pas de venir charger les autres ici de ses propres péchés. Ayons au moins, au moins une fois l’honnêtété de reconnaître que cette opération a été organisée de façon scientifique par son géniteur avant de rejoindre l’assemblée nationale.

        Après la période initiale il été organisé des séances de rattrapage. Outre, il y’a eu des communications de sommations trois avant de procéder à la suspension de salaire. Si avec tout ça, tu n’as pas pris tes précautions tu ne dois t’en prendre qu’à toi même et non aux autres.

        Je crois qu’il fallait travailler à eviter la phase de " depôt de dossier". Oui, il s’agit bien de ça. L’enrôlment a été fait en live et non par depôt d’un quelconque dossier. Il suffisait de se présenter devant la commission avec la fiche préalablement fournis, remplis et signé de son DRH et point barre. Le depôt des dossiers concernait ceux qui ne se sont pas presenté dans les délais imaprtis pour une raison ou une autre. Est ce une preuve de dire que j’assistais l’enterrement de mon epouse courant toute la periode d’enrôlement ?

        Si j’ai quelque chose à reprocher à cette opération c’est de ne pas venir m’interropre sur le lit conjugal ( en pleine conjugaison bien sûr) pour m’enrôler.

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 14:47, par Patriote
        En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

        Penseur tu penses sans rien comprendre dans tes pensées. Un enrolement Biometrique ne peut etre fait qu’en presence de l’interessé. On prendre ses empreintes digitales ou on capture des informations sur ses yeux (mais ici c’etait digitale).Alors pour ceux qui disent qu’ils ont envoyé un dossier au ministère c’est pas possible de les prendre en compte à moins qu’ils aient couper leurs 10 doigts pour les joindre au dossiers. Est ce qu’ils ont bien joint leurs 10 doigts pour qu’on capture leur empreintes ? Arretez de voir le diable partout. Mrs du ministère ne les payer pas sans qu’ils ait fait leur enrolement. de plus il faudrait qu’ils se deplacent au centre unique de Ouaga pour le faire comme ça il payeront le transport et les frais de sejours ; Ca leur servira de leçon pour la prochaine fois ;

        Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 07:45
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Je suis d’accord avec vous. Si l’Etat n’assainit pas actuellement la situation, la réponse prochaine à l’amélioration de nos salaires et indemnités va créer une hémorragie inutile au budget à cause de ceux qui émargent 1 , 2, ou 3 fois. Si l’Etat nous dit ne pas être en mesure de supporter une masse salariale qui est artificiellement élevée à cause des fraudeurs, c’est nous tous qui perdons ! Je trouve que cette opération est nécessaire en prélude aux prochaines actions du gouvernement, mais de grâce qu’on trouve une solution rapide pour ceux qui sont en règle : attendre une fin de mois n’est déjà pas facile, renvoyez les gens jusqu’en fin février, je ne le souhaite même pas à un ennemi !

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 09:04, par SAME Sidnoma
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Je partage parfaitement votre point de vue.je comprends aussi la situation des agents innocents. mais cette opération est nécessaire pour déceler les agents fraudeurs. Ce qui m’inquiète aussi est que je n’ai jusqu’à présent pas reçu ma carte. il y a eu beaucoup d’erreurs dans la répartition des cartes. je ne sais pas sur quelle base la fonction publique a fait cette répartition. exemple : un agent précédemment en service au kenedoudougou et affecté au Tuy en 2010 où il a été recencé trouve sa carte renvoyée au Kenedoudougou. Pourquoi ?

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 09:24
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Jamanatigui tori qui merite le nom fonctionnaire, je t’informe que le mot reproche est masculin. Prochainement tu diras donc un reproche. En plus tu ne connais pas bien le Faso car il ya toujours des localités qui ne recoivent pas la radio nationale. Sans rancune !

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 20:20, par Jamanatigui
        En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

        Merci beaucoup mon prof de français mais j’espère au moins que tu as saisi le fond de mon message ? C’est çà l’essentiel pour moi.

        Certes je ne connais pas assez les Faso comme toi mais je reste persuadé qu’un agent public qui n’a pas eu l’echo de l’enrôlement par les médias, les notes des préfets et hauts-commaissaires, de bouche à bouche... doit quand même s’inquièter de son isolement pendant qu’il est encore temps.

        Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 05:53, par Amraw
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Ne battez pas le macadam, battez des tambours, vous etiez au courant de cette operation et votre laxisme et absenteisme vous a negativement represente. Ce sont les memes qui ne viennent jamais a l’heure, viennent le jour d’une bonne humeur. ne lisent jamais les notes de service, n’ecoutent jamais la radion nationale...qui ont vu la suspension de leur salaire et parmi eux se trouvent des dealers de mauvaises fois empochant indument plusieurs salaires en plus des salaires de personnes decedees...STP monsieur, ne battez le macadam, battez votre esprit malade et infame pour vous liberez de ces actes honteux et malsains...

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:25, par Ephermide
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    notre pays est plein de mauvais types.Vous ètes à la Fonction Publique, c’est de gerer ces genres de dossiers !!!pourquoi voulez-vous à chaque fois qu’on vous interpelle.Changer les gars, sinon c’est pas bon pour nous tous !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 11:14, par Jamanatigui
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Aidons les simplement à mieux gerer nos dossiers et on y gagne tous. Ils n’ont pas que le recensement biométrique à faire. Au délà ils ont d’autres attributions. En cet effet, quand ils nous fixent un planning pour l’enrôlement, faisons l’effort de nous degager du temps pour ça. A defaut, il faut assumer courageusement les conséquences.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:48, par Donmozoun
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    A qui la faute ? C’est vrai qu’il ya des personnes qui avaient peut être des empêchements liés à un problème de santé ou autre. ca peut se comprendre. MAis il ya aussi des individus tellement au hasard qu’ils sont incapables de laisser tomber meurs grands principes et grandes théories pour se conformer. Le ministère a beaucoup communiquer sur l’enrolement biométrique. DOnc patientez et tout rentrera dans l’ordre. Je pense que c’est une bonne leçon pour tous. les tricheurs mourront maintenant de faim. De plusieurs salaires à O salaire, il ya de quoi maigrir. Courage à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 09:16, par La chance
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Inutile de vous faire comprendre que nous n’avons pas une fonction publique digne de ce nom. Au lieu d’augmenter les salaires de ceux qui triment, ils ne font que couper ! Dans quel pays sommes-nous ? Il n’est pas normal qu’à l’heure des TICs, on coupe abusivement les salaires des fonctionnaires quel que soit les raisons !!

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 11:04, par Le sphinx
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      On ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs ; ces gens qui se plaignent qu’ils ont été injustement coupé qu’ils se calmes , d’ailleurs où ils étaient eux quand la grande masse se faisait enrôler ? Ce sont des gens qui ne veulent pas changer, se disant que l’enrôlement est un épi phénomène après on se rend compte que c’est du sérieux et que ça les chauffe ils viennent emmerder les autres.Je trouve que c’est bien fait c’est une bonne leçon pour ceux qui aiment trainer les pieds.Nous avons toujours dénoncé la mauvaise gouvernance voilà qu’une opération salutaire permettant de voir un peu clair dans la gestion des brebis galeuses pointent les gueules.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 11:09, par Jamanatigui
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Le citoyen Burkinabé n’a que des droits. Il n’a pas de devoir et tout ce qui lui arrive est imputable au gouvernement. S’il n’a pas été enrôlé c’est pas sa faute à lui mais la faute du gouvernement. Imaginez vous que dans cette opération avait duré je crois près de deux mois en 2012, avec des plannig clair de passage des commission d’enrôlement et leur composition des agents ne se sont pas fait enrôlés. Je reste coonvaincu que 70% des victimes se situent parmi les agents qui reprochent quelques choses où n’avaient de temps. Comment dans un service, le directeur arrive à se dégager du temps pour l’enrôlement et petit agent à ses ordres n’arrive pas à le faire ?

      Je compatis sincèrement à la douler des "victimes inoncentes" mais etant donné qu’on ne peut pas faire omellettes sans casser, j’allais dire même briser, des testcules je leur souhaite du courage.

      LA BONNE GOUVERNANCE, C’EST LA FAIRE DE TOUS ET NON DES GOUVERNANTS SEULEMENT.

      Autant nous nous opposons à l’emploi de nos maigres ressources à la constitution d’un senat sans valeur ajoutée, autant on doit s’opposer à s’octroyer un salaire indû ou une infinité de salaire.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 11:39, par Yassou Mamadou
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Je me permets d’intervenir dans le débat et je vais faire court pour dire que je mets au défi les agents qui prétendre avoir déposé leur fiche et n’ont pas été recensé. En réalité, ce sont des agents indélicats et qui pensaient qu’ils pouvaient passer entre les mailles du filet. Si non comment comprendre que ces dits agents soient dans le pays et non à l’extérieur du pays et refusent souvent de remplir les fiches et les faire signer à leur DRH ? Certains ont cru que les communiqués de la MFPTSS et du conseil des ministres étaient du bluff. Comment un agent résident à Ouagadougou ne se soit pas présenté pour le recensement et prétexte qu’il a assisté sa mère malade au CHUYO pendant toute la durée du recensement ( plus de 12 mois) ? Ce sont ces mêmes agents qui veulent faire croire à l’opinion que le MFPTSS aurait tort avec le MEF (Solde) de suspendre leur salaire. Ou étaient-ils lorsque les délibérations du conseil des ministres et les communiqués étaient diffusés dans la presse ? Dans tous les cas ils sont totalement responsables de leur indiscipline. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 09:10, par whema
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Opération salutaire du MFPTSS. Il faut mettre de l’ordre dans la basse cour. Ne pouvant faire des omelettes sans casser les œufs, forcement il y aura des mécontents mais nous demandons aux agents du MFPTSS d’œuvrer en toute intégrité à corriger les erreurs qui ont pu se glisser dans l’application de cette mesure de suspension de salaire le plus tôt possible.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 09:24, par kabore
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Félicitation à la fonction publique. Que voulez-vous qu’on fasse ? Certains ont vu leur salaire coupé par simple négligence ou irresponsabilité. le recensement a duré près de deux ans et je connais personnellement quelqu’un qui passait tout son temps à dire qu’il n’a pas de temps pour aller se faire enrôler. On coupe maintenant son salaire et il est le premier a fustigé les agents de la fonction publique. SOYONS RESPONSABLES. C’est déplorable pour ceux qui ont déposé leurs dossiers et n’ont pas été enrôlés sinon d’autres en ont voulu.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 09:52, par EDY
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Voyez moi des gens. Même ceux des retardataires qui peuvent justifier leur retard avaient l’opportunité de régulariser leur enrôlement car le ministère a longuement et largement communiquer à l’endroit des retardataires en précisant la sanction qui était prévu si ces derniers ne s’exécutaient pas. Et le ministère leur a vraiment donné un délai plus que raisonnable pour le faire. Comme il ya des gens qui n’ont jamais pu suspendre des occupations futiles pour s’occuper d’eux mêmes, ou d’autre qui remettent toujours tout à demain...... Voilà qu’ils récoltent ce que eux même ont semer. Et il n’ont pas honte de vouloir se faire entendre !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 10:16, par GINAGNE
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Je suis parfaitement d’accord avec la suspension des salaires. Il y en a effectivement qui ne veulent pas être enrôlés pour cause de fraude. On peut tout reprocher au ministère sauf la communication. Et nous en sommes tous témoins.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 10:27, par A CHACUN SON PROBLEME
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Après les fêtes et pas de salaire !!! donc on respire un SALE AIR. Le ministère pouvait à mon avis initier une opération BILLETAGE spéciale pour les retardataires pour ne pas faire des victimes innocentes.Mais qu’est-ce-qui peut bien empêcher un agent de se faire enrôler pour son propre bien ? en prenez vous à vous mêmes et non au macadam.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 12:44, par Jamanatigui
      En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

      Le billetage à un coût et qui devrait supporter ce coût en sus des milliards injectés dans l’enrôlement bio ?

      Les agents de la fonction publique ne devraient ils pas mettre un terme à cette opération (conjonturelle) et se consacrer aux tâches quotidiennes (Recrutements,Intégrations, reclassements, avancements...) ? Soyons objectifs, c’est qui passons le temps à décrier le lenteur dans le traitement des dossiers et en même temps on veut occuper inutilement le temps de ceux qui doivent s’occuper de ces missions.
      Savez vous que les agents ont été rejoints même dans les écoles profesionnelles pour être enrôlés ? Malgré tout certains ont trouvé des raisons qu’ils leurs sont propres pour se soustraire.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 10:44, par Nyankara Issa
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Ce problème d’enrôlement est complexe pour moi. car j’ai été enrôle à dedougou en aout 2012 et un mois après j’ai été rejoins mon nouveau poste d’affectation qui est Koudougou. Ce n’est donc qu’en fin de mois de Janvier ou ayant constaté la suspension de mon salaire j"ai cherché à comprendre. et j’apprends que c’est par ce que je n’ai pas été enrôle. c’est à ne rien comprendre. vivement qu’on trouve une solution le rapidement possible.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 10:53, par Vraiment
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    La plupart de ces agents sont malhonnêtes. La MF a pris toutes les dispositions que tout le monde s’enrôle ; même ceux qui sont à l’extérieur. Si vous êtes là et vous refusez de venir, la solution c’est de suspendre le salaire car un proverbe moaaga dit’’ si la pluie du matin ne ramène pas le bouc, la pluie du soir le ramènera’’. La raison pour laquelle leurs dossiers a été égaré est archi-fausse car, ce n’est pas une question de dossier mais de personne physique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 11:12, par lesclave
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    « Nous reconnaissons qu’il existe effectivement des innocents dans le groupe mais il se trouve aussi que parmi eux, il y a des agents fraudeurs qui perçoivent plusieurs salaires et ne veulent pas se faire identifier de peur d’être arrêtés par la gendarmerie. Nous avons déjà des noms et nous les attendons »
    Pourquoi ce pays se la fout de la dignité humaine jusqu’a ce point ?
    Si vous avez des noms c’est que vous avez des preuves donc assez pour les arrêter, donc n’essayez pas de masquez pas votre incompétence ou les ratés de l’opération. Vous vous êtes déjà demandé comment ces innocents vont nourrir leurs familles ? NON parce qu’au Burkina de blaise on n’a rien à foutre des "petites gens" après vous vous étonnez que les gens sortent dans la rues pour réclamer vos têtes. Que DIEU ait pitié de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 12:14, par Fonction-publique
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Il s’agit de passer physiquement pour s’enrôler pas de balancer ses dossiers quelque part. Même si on passait de porte en porte, certains ne se feront pas enrôler !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 13:09
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    J’ai parcouru les réactions des forumistes, mais je ne suis pas tombé sur une des victimes avec un exposé clair et convainquant. Le Faso.net offre gracieusement une tribune pour s’exprimer, il faut saisir cette opportunité pour mieux nous éclairer au lieu de parler de marches et autres ! De grâce faites -nous l’économie de manifestations bidons, on n’en a pas besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 13:47
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Le burkina est bien hein. Voici un pays où on a les noms des fraudeurs mais on ne les fait rien.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 14:46, par Farwest 78
    En réponse à : Fonction publique : l’enrôlement biométrique fait des malheureux

    Effectivement, des agents disent n’être pas informé, c’est un faux prétexte.Des communiqués ont été envoyés dans toutes les structures. Ceux qui veulent marchés sont des fraudeurs. Qu’ils marchent et rampent s’ils veulent, ce sont des fraudeurs

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés