Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

mercredi 29 janvier 2014 à 10h45min

Ce mardi 28 janvier 2014 les dirigeants du Mouvement pour le Peuple et le Progrès, le MPP, ont animé une conférence de presse à leur siège à Ouagadougou. Objectif selon les animateurs, éclairer l’opinion « s’il y a lieu » et ce, quatre jours après la tenue de leur assemblée générale constitutive. Présent aux côtés de ses camarades, Salif Diallo a visiblement tenu à prendre et à assumer ses distances d’avec le Chef de l’Etat burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
   Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

Il était sans doute le grand absent de la journée nationale de protestation organisée par l’opposition burkinabè le 18 janvier 2014 à la Place de la nation à Ouagadougou. Une semaine plus tard il répondait présent à la Maison du Peuple pour la présentation officielle du Mouvement pour le peuple et le Progrès, le MPP, parti (d’opposition) qu’il a contribué à créer en compagnie d’anciens démissionnaires du parti au pouvoir.

Ce 28 janvier 2014, Salif Diallo était aux côtés de Roch Marc Christian Kaboré, de Simon Compaoré, Clément Sawadogo… Et il a tenu à assumer son rôle de gardien du temple, en sa qualité de responsable de l’orientation politique au sein du MPP.

Energique, vif et réactif comme à son habitude, l’ancien ministre d’Etat n’a cherché à occulter aucune des questions qui lui ont été posées, parfois contre la volonté du présidium.

A propos du prétendu poste de conseiller spécial qu’il occuperait à la présidence du Niger, la réponse donnée par Salif Diallo est qu’il n’en serait rien. « Aucun texte au Niger, dit-il, ne m’a nommé conseiller spécial  ».

Il affirme avoir demandé et obtenu une mise en disponibilité dont il a profité pour mettre sur pied un bureau d’études avec l’aide d’autres collaborateurs. Fustigeant au passage « ceux qui sont malades de le voir au Niger chez son ami Mahamadou Issoufou » le Chef de l’Etat nigérien. En tout cas il ne boude pas son plaisir d’être régulièrement invité dans la tanière du lion de Tawa, surnom donné au président nigérien.

Et lorsque répondant à une autre question d’un journaliste Roch Marc Christian Kaboré emploie une formule enrobée, c’est Salif qui reprend le micro pour dit-il, « préciser la pensée du président », en ajoutant sur un ton ferme : « le MPP n’est pas d’accord avec un référendum » destiné à modifier l’article 37 de la constitution ; pas plus qu’il ne l’est avec la mise en place du Sénat dont il affirme ne pas voir l’utilité.

Nette distanciation

Sur le Mali, Gorba comme on le surnomme au Burkina, prend résolument le parti de IBK . Il laisse entendre être totalement en phase avec la position exprimée par Bamako dans ses négociations avec les mouvements rebelles du Nord. Les premiers cités on le sait, ne sont plus en phase avec l’accord politique de Ouagadougou.

Quant à ceux dit-il, qui ne dorment plus à l’idée que Roch sera président, il leur demande avec ironie de s’accrocher à leurs nattes et pour cause « si les burkinabè le veulent Roch sera président. » Et de conclure en ajoutant que « c’est son droit ».

CDP-MPP

Mais c’est sans conteste sur le sujet d’un éventuel rapprochement entre le CDP et le MPP que l’Homme aura démontré son savoir-faire. En effet tout en revendiquant pour lui et ses camarades la social-démocratie vraie, celle qui ne s’habille pas de néolibéralisme pour mettre en œuvre des politiques antisociales, il renvoie la balle dans le camp de ses adversaires avec une formule dont lui seul a le secret : «  si le CDP renonce au Sénat et à la modification de l’article 37 et rejoint le peuple, il nous trouvera ».

Concernant le front républicain récemment mis en place, le MPP dit ne pas en percevoir l’utilité. Surtout s’il s’agit de toucher au verrou limitatif des mandats présidentiels qui est selon eux, le fruit du pacte qui a permis de mettre fin à la crise consécutive à l’assassinat du journaliste Norbert Zongo en 1998. Par conséquent et sauf à vouloir ouvrir la boîte de pandore ils conseillent au pouvoir d’en rester là au nom de la préservation de la paix sociale.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 janvier 2014 à 18:26, par vérité no1
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Je crois que Blaise a déjà avalé la pilule amère du divorce.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 18:29, par Burkinbi
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    C’est le vrai GORBA.
    Courage le peuple vous soutient !
    Non à la monarchisation du pouvoir !
    Nan lara an sara.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 12:39
      En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      les gars c’est notre avenir qui est en jeu. j’ai honte que les gens après avoir piller le peuple après une vingtaine d’année viennent dire qu’il reconnaissent leur erreurs et on les accueille a bras ouvert. c’est vraiment déplorable la réaction du peuple face a ces gars qui n’ont même pas encore renoncer a leurs milliards. Il faut qu’on avance au lieu de reculer

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 18:33, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    La "divorce" est consommé dès lors que Blaise Compaoré les traite de "traitres".

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 18:39, par coucou
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    j’ai honte à leur place que c’est ridicule mais je vous apprend que le poste de Président n’est pas un banc, un Président qui à déjà trompé son peuple et revient dire méa culpa je n’en veux pas svp !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 18:48
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Cher monsieur du MPP ( oppositions) dans notre milieu très ferme et vous aviez notre soutien . Il est vraie que certains entre nous ont eu des missions de maintien de l’ordre et il dorment des villa climatisé ( officiers de salon ) on n’pas content même avec vos promesses .

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:07, par TIENFO
    En réponse à : Salif DIALLO/Blaise COMPAORE : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Courage à Salif DIALLO. Je n’estime pas l’homme mais j’avoue qu’il a du cran. Il tend d la main fermement à la main à ses détracteurs d’hier (Roch et Simon). En ce qui concerne ses relations avec le président Blaise, ’il faut admettre qu’il doit sa position à ce dernier. Cependant, il convient d’admettre que sans les efforts consentis par Salif DIALLO (au risque de sa santé) pour la création et le positionnement de l’ODP/MT par la suite CDP, sur la scène politique, Blaise n’aurait même pas brigué un second septennat en 2005.
    Juste pour dire que le Président Blaise et son frère et conseiller François doivent aussi leur position grâce à Salif DIALLO. Je ne parle même pas des autres arrivistes du CDP qui gesticulent dans le vide présentement.
    L’histoire de Blaise et de Salif est comparable à celle de l’ « œuf » et de la « poule ». Qui est le plus âgé ? qui doit la vie à qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:14, par Kabore ibrahim
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    L’enfant prodige de ouahigouya a parlé,met son maitre na pas encore dit son dernier mot(blaiso).

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:22, par Ouedraogo Issa
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Quand les éléphants se battent les pintados se cachent. ça c’est la guerre des titans. Mais pardonnez ne versez pas votre colère sur le peuple. Nous avons pas besoin de ça.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:25, par kabore sayoudou
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    "OUahigougne Bibèga"doit savoir que celui qui est en face,est’un geni en matière politique "lhuile ne meurt pas,il dort".

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:27, par ZENA
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    le gars sait vraiment valser sur les mots dèh ! sache qu’il y a rein de mal à rendre visite rendre à des amis qu’en bien même on y passe plus de temps chez eux que chez soit mon cher salif.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:32, par Traoré Adama
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    ça c’est la guerre des egos. Voici des gens avec des egos surdimensionnés.Mais pardonnez ne faites pas passer mon peuple pour victime collatéral. Le peuple a des problèmes plus grave pour s’attarder sur des conflits d’egos.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:34, par kabore sayoudou
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    les enfants savent courir, mais il ne savent pas ou se caché.c’est le cas des RSS.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:37, par zakinpagba
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    BIEN DIT SALIF

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:42, par Zakaria Drabo
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Mon peuple est très mature pour s’attarder sur des querelles politiciennes. Si ils ont des problèmes personnels qu’ils règlent entre eux leurs problèmes. Nous on n’a pas besoin de le savoir, tout ce que nous voulons c’est la paix dans ce pays pas la guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:46, par issaka kabore
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Rock sera president si le peuple le veut !laissez le peuple s’exprime alors au référendum,si c’est lui qui détient le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:48, par Félicitations
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Nous sommes fiers de vous !!! Il était véritablement temps que vous preniez vos responsabilités car ce blaise là qui, d’ailleurs n’a rien dans la tête veux que tout le monde le suive toute leur vie. Il faudrait être Con pour accepter une telle situation !!!! Félicitations 1 milliards de fois à vous tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:50
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    la bataille des titans a commencé. ça va gicler,ça va saigner mais je connais déjà le perdant : blaise compaoré et sa mafia qui veulent braquer notre constitution mais cette fois-ci le racket n’aura pas lieu. hihihihihihihi blaise dégage en 2015 en douceur pour sauver ta peau et n’essaie surtout pas de faire trop de bruit sinon,ngaouwwww,c’est gbago laurent qui sera très heureux de t’avoir à ses cotés à la tpi pour de belle parties de boulangerisme.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 19:54, par wapson
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Tre chère mpp reste tre quille nous le peuple burkinabé j’ai confiance en toi,je sais moi particulièrement que tu as la possibilité de gagne l’élection en 2015 pour cella donc nous te soutiendron pour toujours .

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 20:13, par l’intrépide
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Bien fait en tout cas les responsables CDP ne dorment plus et ne travaillent plus et se feront licenciés Ils parcourent les provinces et se font bouffer leurs derniers sous

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 20:27, par Le Faucon
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Voilà qui est clair : le problème de l’article 37 n’est pas une question de droit ou de pouvoir, c’est une question de pacte social. Que le CDP respecte l’engagement pris par son Super Président pour calmer la crise de 1998 - 2000 et la date mémorable du 30 mars (journée de pardon). S’il n’y avait pas eu ce pacte social, on ne parlerait ni du CDP ni de son président. Ceux qui l’ont compris peuvent se repentir aujourd’hui. Nous attendons que le CDP, la FEDAP/BC et leurs partis satellites respectent ce pacte social et nous accompagnerons Blaise COMPAORE jusqu’en 2015 pour son Burkina émergeant. Merci camarades. Si maintenant, vous pensez que ce pacte social est un torchon, alors vous trouverez le même peuple de 1998-2000 sur votre chemin et ne dites pas que les autres ne sont pas démocrates. N’est-ce pas Lagui Adama et Cie !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 20:45, par somda ludovick
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    le verrou de l’article 37 ne sera sauté que si le peuple est pour .pour l’heure travaillons à s’entendre sur un point qui nous sera profitable à tous .si les partis politiques veulent se mesuré alors qu’ils utilisent les urnes et non les biceps .car la jeunesse veux avancé et non resté à vous écouté nous foutre la merde

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 21:02, par moud
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    La guerre est ouverte. Pourvu que ça demeure une guerre des idées dont l’objectif final est l’amélioration des conditions de vie des burkinabès du pays réel. Hé mon Dieu, 28ans de pouvoir en 2015, pourquoi vouloir s’accrocher encore ? Tous ceux qui ont voulu le faire n’ont apporter que larmes et désolation dans leur pays. Le PF conserve encore le bénéfice d’un tout petit doute car il n’a toujours rien dit clairement, même si on lit dans ses pensées. C’est plus que jamais le moment de savoir si c’est vraiment "un grand homme" (dixit Laurent BADO sic !) Dieu nous sauve

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 21:12, par Le bon
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    yES !! pour le bien du peuple nous nous engageons !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 21:20, par Et alors !
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    La climat politique au Burkina commence à présent à être intéressant.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 22:19, par Yako
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Avec cette declaration peu intelligente Mr Diallo se donne le privilege de doter le pays d,un president de son choix.vs voyez Chers compatriotes ns sommes da ns une guerre des grands enfants,un probleme de personne et non un probleme qui concerne le pays,c,est un reglements de compte entre amis d,hier d,ou il faut s,en mefier j,osé croire que meme pour faire un coup d,etat pour embeter les compaores il est pret.voyez a quel point l,arrogance d,un homme peut nous conduire .Ressaisisons ns personne n,a le monopole de la violence.C,est pourquoi l,upc doit revoir sa copie avec ces alliances de circonstances qui,a l,arrivee va menacer serieusement la paix civile.

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 22:36
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Salif arrête maintenant, on te supporte mais tu exagère à mon sens et je pense que ton souhait est de bruler le pays. Megde

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 22:37, par Uncle Ben
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Si vous regardez l’image de cet article que remarquez vous ? Deux vieux coqs de mémé volaille qui se sont partages les corners pendent 3 générations. Lol, Moi je reste serein. Si un coup de balaie devrait passer a la présidence du Faso alors un coup de balaie devrait être aussi fait au MPP.
      Mes cher amis "L’État n’a pas d’ami il n’a que des intérêts !"

      Si vous avez des intérêts a l’égard de l’État, faites vous entendre haut et fort. Si vous êtes capable de revendiquer un non changement de l’art.37 et non au Sénat, je suis sure que vous pourriez faire mieux pour améliorer vos conditions de vie.

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 23:02, par DIEU ferra triompher la vérité
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Même les inconditionnels supporteurs de blaise ont de plus en plus honte ou du mal à argumenter leur position. Il faudrait vraiment être Con sans le moindre respect pour soit même pour trouver en ce 21e siècle des arguments pour encourager un pouvoir à vie.

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 23:19, par Salissa compaore
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Félicitation grand frère Salif .S’il arrivait que tu perde la vie même aujourd’hui soit heureux . Mais nous voulons que tu vives 100 ans encore . Dieu te bénit déjà .
      Pour le profane , dieu a cèler le sort de l’assassin de t.sank depuis depuis le mariage de la famille honteuse de gando a la famille d’assassins de zizanie . Mais le temps de dieu est lent .? Mais enfin !!!. Le peuple est de cœur avec vous .
      Rock ----président
      Simon ---président de l’assemblée
      Zéph ---- premier ministre
      Salif ----président du futur sénat .
      COURAGE . DIEU vous gardera .

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 21:52, par amédé
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Si c’est pas les kangourou qui se trouve au MPP qui peuvent constituer une menace pour la paix et la stabilité je ne vois en aucun cas blaise constituer une menace pour la stabilité. Au regard de la façon dont Mr Salif a réagi c’est clairement un refus d’obtempérer s’il advenait que le peuple décide autre chose qu’il a décidé. Mr Salif respectons le choix du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 22:11, par SIDKETA
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Avant la crise que le CDP vit, la visibilité politique au Burkina était moins de 20 mètres à 12h00. Aujourd’hui, elle est de 100 km à 24h. Le Burkina sera très prochainement cité parmi les pays les plus démocratiques d’Afrique. Ceux qui pensent que Blaise est actuellement le seul et le dernier citoyen burkinabè capable de diriger le pays doivent se réveiller. Car Dieu aime le Burkina et lui donnera toujours, jusqu’à la fin des temps, et à chaque génération, des dizaines, des centaines, des milliers et même des millions d’hommes ou de femmes capables de présider à son destin. Nul n’est indispensable à une nation.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 22:29, par paix
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Nous somme avec vous pour la paix

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 23:01, par Tenko
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Je vous informe que ces communistes savent bien que BC proposera dans quelques semaines le referendum au peuple du BF. Ils savent deja les resultats de ce vote autorisé par notre norme supreme. Ils ne peuvent jamais empecher le PF de consulter le peuple. Voici des gens qui ne sont plus au presidium du CDP et ils decident changer de langage. Le peuple ne vous suivra jamais et vous verrez. RMCK peut continuer a insulter FC et c’est tout ce qu’il peut et sait faire.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 23:22
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Mon frère. Arrête de rêver. Si Blaise annonce le referendum, il n’atteindra même pas 2015 au pouvoir et je sais qu’il sait au fond que les carottes sont cuites et très bien cuites pour lui. Qu’il se retire tranquillement dans son parc à Ziniaré car le Faso n’est pas son champ de mil. Il n’y aura aucun referendum, n’en deplaise aux rêveurs comme toi. Le PF est plus futé et sais ce qu’il ne doit pas oser faire. En tout état de cause, on attend seulement qu’il annonce ce referendum et il détalera comme un cheval vers une destination inconnue mais probablement à la Haye aux coté de président Gbagbo Laurent. Wait and see, tout près n’est pas loin. La patrie ou la mort ! Il y en a qui croit que le pays est leur entreprise mais on verra bien. Ngawwwwwwww

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier 2014 à 23:49, par Diplomite
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Tenko, arrête de dénigrer on veut des arguments convaincants, pourquoi doit on aller à un référendum si c’est pour faire plaisir à un seul individu ? Réponds vite stp.

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2014 à 23:13, par Vulgum Peccus
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    YES ! WE CAN. 2015=Bye Bye COMPAORE...

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 08:29, par le juriste
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      je percois de la quintessence de la demarche de ces soit disant ex-tenors de la veille maison un oxymoron humain parce que ces derniers quittent le navire au moment où ils se sentent eloigner du cercle des grands, pour aujourdhui proner l’alternance dont l’action est legitimée par la creation d’un parti politique. je trouve une losique d’interet partisant dans cette demarche : demisionner dans ces conditions et creer un parti politi politique signifie qu’ils pretendent rester au deant de la gestion de la chose publique, chose qu’ils refusent a leurs ex camarades en s’opposant aux deux questions dont revendique l’opposition. si non pourquoi ne pas adherer a un parti politique de l’opposition puisque les motifs avancés constituent des questions prioritaires pour les partis de l’opposition mais creer un parti est signe d’une continuité de gouvernance politique. en plus le bureau politique est composé en majorité d’anciens hauts cadres du regime au detriment de nouvelles tetes sur la scène politique. donc attention

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 08:35, par Divin africain
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Merci pour les réponses précises sur les questions qui font si souffrir la majorité du peuple burkinabè : sénat et article 37. Je souhaite que la presse éclaire le public sur les circonstances qui ont conduit à la limitation des mandants présidentiels au Burkina. C’était l’application d’une des récommandations majeures du Collège des Sages pour la sauvarde de la paix que le Président lui-même a bénéficié pour se maintenir au pouvoir jusqu’à ce jour. Alors pourquoi vouloir la remettre en cause pendant que le dossier Norbert Zongo et d’autres dossiers non moins importants sont toujours pendants. Que le Tout Puissant mette une dose de Sa sagesse et du sens élevé pour l’intérêt de la nation dans le coeur du Président pour qu’il renonce à ce déverouillage de l’article 37. Sur cette terre, l’homme a trois amis : 1.Ses biens matériels, financiers et pouvoirs,2. Sa famille, amis et connaissances et 3. Ses bonnes oeuvres, mais à sa mort, seules ses bonnes oeuvres l’accompagnent auprès de DIEU LE TOUT PUISSANT.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 08:35, par le juriste
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      je percois de la quintessence de la demarche de ces soit disant ex-tenors de la veille maison un oxymoron humain parce que ces derniers quittent le navire au moment où ils se sentent eloigner du cercle des grands, pour aujourdhui proner l’alternance dont l’action est legitimée par la creation d’un parti politique. je trouve une losique d’interet partisant dans cette demarche : demisionner dans ces conditions et creer un parti politi politique signifie qu’ils pretendent rester au devant de la gestion de la chose publique, chose qu’ils refusent a leurs ex camarades en s’opposant aux deux questions dont revendique l’opposition. si non pourquoi ne pas adherer a un parti politique de l’opposition puisque les motifs avancés constituent des questions prioritaires pour les partis de l’opposition mais creer un parti est signe d’une continuité de gouvernance politique. en plus le bureau politique est composé en majorité d’anciens hauts cadres du regime au detriment de nouvelles tetes sur la scène politique. donc attention

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 08:43, par BIGONE
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Arretez de nous mener en bateau. L’adjoint du commandant de bord qui saute du navire à la dernière minute pour ne pas endosser les pots cassés, c’est trop facile ça.Ne nous faites pas avaler des couleuvres s’il vous plaît. Pourquoi voulez vous que l’on remplace St-Pierre par St-Paul.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 08:46, par patient est Dieu, n’abusons pas
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Bonjour, je n’aime pas la politique pire encore les événement du moment m’oblige a demander aux acteurs politiques si ténébreux soient-il de penser aux morts que le désordre social provoque a chaque fois. Et le sang des innocents crient vengeance devant la face de DIEU et Dieu s’en souvient et il réagira j’en suis sûre. Comme Thomas dans la bible je croix a ce que j’ai vu, cela est matérialisé par les éléments du moment. E n effet le char du Diable est entrain de se parer de son accoutrement pour la guerre et le sang va sicler, que Dieu protège les innocent. Enfin mon opinion personnel je suis d’avis avec les démissionnaires , car je ne voudrai plus les événement s passés et le président doit respecter sa parole

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:01, par Yam
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Blaise va partir car le peuple est fatigue de lui et de sa famille qui on gangraine toute notre economie. A partir de 2015 tout president s aura qil a au maximum 10 ans pour realiser son programme apres ca basta il doit circuler. Le peuple est derriere RSS et on va vs installer a Kosyam vaille que vaille.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:05, par RAMSA BIIGA
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    QUEL CREDIT DONNER AU REFERENDUM QUAND DES MAIRES TRANSPORTENT DES URNES DANS LEURS VOITURES LA NUIT PENDANT DES ELECTIONS, RESPECTEZ UN PEU LES GENS. REFERENDUM AVEC UN RESULTAT CONNU D’AVANCE ON N’EN VEUT PAS.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:09, par LE BOBOLAIS
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    CE MONSIEUR EST REVENU POUR BRULER LE PAYS , LUI QUI SE CROIT TOUT PERMIS, 27 ANNÉE PLUS TARD TU VIENT NOUS FAIRE CROIRE QUE TU EST BLANC COMME NEIGE. ARRÊTE, TU N’EST PAS LE FAISEUR DE ROI

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:13, par HEROSS LE VIRUS
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    OUI ! Le referendum est bien mais ici au Burkina et encore avec le parti au pouvoir ? NON ! C’est pas la peine. Ni pensez même pas car on connaitra les résultats avant même le referendum.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:33, par Mitb-kièta
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Ah enfin ! Je vous reconnais Mr. DIALLO. Dans votre franchise et stratège, je vous reconnais enfin. Les choses dorénavant, on ne peut plus claires. Et si j’ai eu une bonne lecture de vos déclarations, vous me donnez raison ? En effet, je comprends que votre positionnement dans l’Opposition n’est que circonstanciel. i)-avec "l’Opposition vraie" pour les points de lutte du moment à savoir, anti-Sénat et anti-Art.37 ; ii)-se battre ensuite contre "l’Opposition vraie" pour la Chaise du Président ; iii)-où aller directement et droit à la chaise du Président avec le CDP si celui-ci venait à redevenir anti-Sénat et anti-Art.37, mais, avec le MPP devant. Ceci est clair. Mais ne vous en faites pas. Nous sommes déjà parvenus à ce "Résultat d’analyse" bien avant vous et ce, depuis que que nous avons entrevue la merde du coté du CDP. Vous y étiez toujours. C’est la politique certes. Fourberie, tromperie, amoralité etc. Mais retenez que les choses ont changé et le peuple avec. Bravo quand même pour votre franchise.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:34, par Hector
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Bel article !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:40, par le patriote
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Félicitation au MPP.tous ceux qui vous accusent n’ont pas totalement tort.Mais notre objectif premier c’est de vraiment s’unir pour le refus au Sénat, la non révision de l’article 37.Vivie l’alternance pour 2015. Et puis mieux vaut tard que jamais. Que ceux encore qui veulent quitter le CDP pour la vrai alternance et la préservation de la paix au Burkina, il n’est pas encore tard pour vous. Le peuple vous acceuillera à bras ouvert.
    vive l’alternance pour 2015.On ne veut pas de ce pouvoir familial qui gère notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 08:48, par Le Bizarre
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Très facile de gérer le Burkina Faso plus de 20 ans avec Blaise COMPAORE,le quitté et faire un méaculpa qui à mon sens n’en vaut vraiment pas la peine.Burkinabés soyez très vigilants.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 10:39
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      vive Blaise COMPAORE 2015 c’est pour toi, le MPP n’est pas un parti du peuple , un parti des gens qui ont des intérêts personnels. regardez un Etienne BADO il est à son quatrième parti (malheur)

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 10:40, par SERGENT CHE
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      LE BOBOLAIS, je crois que tu n’as qu’une soupière à la place de la cervelle, sinon comment comprendre que dans ce débat d’idées, tu sortes des âneries pareilles ; alternance pour alternance, le BURKINA s’achemine vers une alternance en 2015. Le CDP devrait préparer un candidat autre que BLAISE. Ce ne sont pas des MOUMMAAHH qui remplissent ce parti, tout de même. SOUNGALO OUATTARA, JULIETTE BONKOUNGOU, JUSTIN DAMO, KADRE et YOUSOUF Ouedraogo sont des présidentiables et mieux que BLAISE QUI A LES MAINS très entâchées.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 10:56, par Wendlaboumb
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Ceux que je plains dans cette situation, ce sont les membres du Gouvernement. Identifiés(pour la plupart) en situation de crise pour le respect que la société leur portait, ils se retrouvent aujourd’hui à organiser des meetings du CDP dans leur terroirs pour prouver leur loyauté à Blaise Compaoré et donc leur conviction que l’article 37 doit être révisé.

      La famille Compaoré utilise sa recette favorite : repérer ceux qui ont la légitimité sociale, les rendre très sensibles aux confort des palais pour les désocialiser afin de les asservir. On voit ainsi le Patriote Luc Adolphe Tiao présider des meetings d’un CDP lancé dans la révision de l’article 37. Il veut offrir à celui à qui il juré loyauté un règne de plus de 30 ans. De même Baba Hama ce cadre sage et remarqué pour son attachement à l’intérêt général, mobilise les foules au Sahel pour soutenir Blaise et le CDP dans la révision de l’article 37. On verra bientôt certains ministres d’obedience "société civile" initier des meetings du CDP pour soutenir le projet de la famille présidentielle.

      On en est à se demander comment ces compagnons de la 25 ème heure de Blaise Compaoré trouvent autant de motivation et de zèle pour "foncer tout droit dans le mur" avec lui au moment où ses compagnons des premières heures ont eu le courage de lui dire "arrêtons là, nous ne voulons pas faire payer à notre peuple un tel prix pour notre amitié ou notre loyauté". Un jour nous comprendrons peut-être ce qui s’est passé chez tous ces patriotes.

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier 2014 à 14:52, par sam
        En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

        Ce message relate la réalité et mérite mon soutien. Beaucoup de ceux qui défendent le CDP aujourd’hui le font pour leur poste ou de force. Sinon, certains d’entre eux ne rêvaient même pas faire de la politique. Mais je les avertis que la politique est comme la prostitution. Vous allez connaître peut-être la gloire, la honte et les stigmates de toute sorte. Si vous n’êtes pas psychologiquement fort, ne vous aventurez.

        Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 10:57
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      vive Blaise , faite attention a ces faux gas

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier 2014 à 11:00
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      vive Blaise , faite attention a ces faux gas

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 10:44, par Mawuéna
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    HS avait prédit que le salut du Burkina viendrait d’une dissidence au sein du CDP. Il avait même appelé Rock à prendre ses responsabilités et je souviens de l’écrit du père de Rock demandant de ne pas pousser son fils au suicide. Mais ça c’était avant, les temps ont changé ! Démissionnaires du CDP ou pas ils sont burkinabè. Tout ce qui diminue l’hégémonie du CDP est bon à prendre !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 11:12, par A CHACUN SON PROBLEME
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    "Quand les hommes politiques ne peuvent pas changer les choses,ils changent de mots" Au lieu de nous embarquer dans ces gueguerres et joutes oratoires ; que proposez vous concrètement au burkinabe : malade ;analphabète,chômeur,travailleur élève et étudiant,enfant,femme,jeune et vieux ? si vos offres sont alléchantes le peuple vous accordera son crédit.soyez rassurés les mêmes bouches qui font vos éloges sont prêtes à vous huer si vous trahissez.le peuple saura faire le distingo entre l’ivraie et le bon grain.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 11:27, par gengnien
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Salut.Le MPP est un parti dans lequel nous avons placé notre espoir. Il suffit seulement au trio en forme de jouer le bon tempo et ne pas nous décourager pour de bon.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 11:39, par TROMACHOQUE
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    MOI FRANCHEMENT SUIS PERDU DANS CE JEU POLITIQUE.JE NE FAIS PLUS CONFIANCE A CES GENS LA CAR JE ME DIT QU’IL Y’A TOUJOURS UNE MAIN INVISIBLE DERRIERE CES DEMISSIONAIRE.C’EST TROP FACILE DE SE CASSER DU CDP ET DEVENIR DANS LE MEME TEMPS UN FAROUCHE OPPOSANT.FRANCHEMENT POUR MOI UN CHAT DEMEURERA TOUJOURS UN CHAT.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 11:45, par TASSEMBEDO
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    C’est vrai que Blaise est animé d’un désir de briguer un autre mandat mais j’estime que le bon sens le guidera à faire le bon choix qui n’affectera pas la paix sociale et son intégrité. Quant aux Créateurs du MPP vu que ce sont des anciens partisans du régime,je redoute qu’ils veuillent utiliser le peuple pour se venger.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 12:14, par ouedassi
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    ARTICLE 37 A L’ETAPE ACTUELLE NE FAIT PAS PARTI DES DISPOSITIONS NON REVISABLES DE LA CONSTITUTION entendons dire. Mais celà suffit-il à faire un REFERENDUM ? Il y a 2 camps : - un CAMP qui veut le REFERENDUM pour sauter le verrou de la limitation de mandat à la présidence MAIS ne précise pas si cela va concerner le Président Blaise COMPAORE ou pas. Si cela ne le concerne pas, l’intérêt général se dégage MAIS le REFERENDUM EST INUTILE. Si cela le concerne, l’intérêt est personnel et le REFERNDUM EST ANTIDEMOCRATIQUE et SOURCE DE NON PAIX. - l’autre CAMP qui ne veut pas le REFERENDUM car la Constitution limite déjà le nombre de mandats. L’alternance démocratique est l’argument le plus utilisé. Ce qui est vrai. C’est d’autant plus vrai que la cohésion sociale en dépend. JE PENCHE POUR UN REFERENDUM QUI VA INSERER L’ARTICLE 37 ACTUEL DANS LES DISPOSITIONS NON REVISABLES DE LA CONSTITUTION APRES 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 13:49, par linge sale
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    J’avoue etre étonné de la subite amnésie des Burkinabés. La démission des anciens caciques du pouvoir doit proviter au peuple plutot qu’aux démissionnaires eux-memes. Quand ils étaient de l’autre coté ils n’avaient que faire des valeurs réelles de la démocratie. Mais puisse qu’ils viennent d’arriver, c’est à nous de les leur apprendre comme nous l’avons fait avec leurs anciens amis à travers une mobilisation inaccessible au découragement. Restons séreins

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 14:57, par Osons Pour Le Futur
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    La perfection appartient á Dieu. Qui lui n’est pas un Humain. Nous sommes plusieurs millions de burkinabés et d’africains, chacun avec son parcours, ses erreurs et ses imperfections. Chacun a son modeste niveau, sans le savoir contribute à faire avancer l’humanité.
    Nous Devon’s sans cesse rechercher à être meilleur et contribuer à défendre des valeurs plus qui nous élèvent nous et notre prochain.
    Nous devons nous battre afin dee créer un futur meilleur pour ceux que nous aimons , Nos enfants, . D’autres peuples l’ont fait ; Aujourd’hui nous nous battons pour y aller et y envoyer nos enfants.
    Le Lancement du MPP contribuera à créer le second membre de la démocratie, l’Opposition. Il est aussi temps que tous les intellectuels et tous les burkinabés de par le monde contribue à cette phase dans le renforcement de la démocratie pour un Futur meilleur.
    Ce qui importe ce n’est pas de commettre des erreurs car C’est l’humain. Ce qui est dangereux et criminel , C’est de persister dans l’erreur. Bon vent à ce nouveau parti et felicitatiions aux trois et aux autres qui ont eu ce Courage et accepter prendre ce risque !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 15:23, par pourlavérité
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    ATTENTION AU VIH
    Je demande à l’UPC et à tous les autres anciens partis de l’opposition de rester
    vigilant par rapport à la manoeuvre de ces "anciens amis de Blaise Compaoré".
    Ils se comportent exactement comme le VIH.
    N’arrivant plus à satisfaire leurs besoins personels au sein du CDP et étant enfin répérés et identifiés par le peuple, ils décident de muter en se dotant (d’une nouvelle enveloppe)d’un nouveau parti politique.
    Ainsi ils pourront en cas de victoire aux présidentielles garantir et assurer une ummunité à vie aua président Blaise Compaoré.
    Camarade vous êtes en retard sur votre stratégie de défense en ligne car la médicine elle, avance et votre antidote est déjàs connu.
    ON NE PIETINE PAS LES TESTI....S D’UN AVEUGLE DEUX FOIS.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 15:29
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    quelqu’un peut-il me dire les causes profondes et non les causes immédiates de cette crise sociopolitique actuelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:35, par PAPA NA ZIE
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Entre nous soyons tous honnête est ce que Salif DIALLO est présidentiable ? non ! mes frères.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 20:57, par LA_SAGESSE
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    combat du maitre et son eleve. qui va gagner ? moi, je paris sur le maitre parcequ’il a tjrs raison devant son eleve. la sagessse prime sur la vengeance.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier 2014 à 23:43
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Comment peut-on définir la trahison ?
    Est-ce que lorsque je conviens avec quelqu’un de mutualiser nos moyens pour construire une maison où nous habiterons ensemble pour toujours, et celui-ci un jour décide de me mettre à la porte et habiter seul la maison avec d’autres personnes venues de nulle part et lorsqu’à mon tour je n’en fais pas un problème mais décide d’aller chercher un logis plus confortable ; de nous deux, qui a trahi ? Alors, arrêtons d’être de mauvaise foi lorsque des apprentis griots, de manière consciente mais maladroit, travestissent la vérité en criant comme des corbeaux que Roch et compagnie ont trahi. A mon avis, le traitre c’est celui qui braque une arme sur celui que lui-même appelle ami et frère et le tue froidement. Pour comparaison, Roch et compagnie sont partis, Blaise n’en est pas mort, il est toujours le Président du Faso. Un peu de sérieux et de probité ! Quand un vrai burkinabé donne sa parole, il la respecte, c’est cela être digne et intègre. C’est Blaise qui a promulgué la Constitution avec l’article 37 qui l’interdit aujourd’hui de briguer un 3ème mandat, sans couteau à la gorge pour le faire. Alors, est-il digne ? Ou a-t-il demander d’écrire l’article avec cette lacune pour l’exploiter en temps opportun. Il a ainsi berné nos sages qui ont été pris au piège.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2014 à 00:49, par l’ivoiro_burkinabé
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      chaqu’un de nous a son mot a dire dans ce qui se prépare a l’horizon parce que ceux a quoi nous assistons actuellement n’est que la pompe dans le réservoir de la locomotive des troubles qui nous attend.
      alors l’autre a trahi l’autre , des parties ce crée , on ne veux plus le sénat , l’article 37 ne doit pas être toucher etc ...
      c’est comme je l’es dit en début chacun de nous parle et dit ce qu’il pense ; mais ce que je n’es pas encor lu et que je veux vous faire lire , c’est la ( GUÈRE ).
      si le pouvoir en place fait voter le referendum et crée le sénat que va t’il se passer ? trouble au pays alors que le ministre de la défense a l’armé avec lui.
      si le peuple dit pas question de voter pour crée le sénat et que le pouvoir en place veux le faire obligatoirement que va t’il se passer ? trouble au pays.
      si le peuple dit pas question de toucher a l’article 37 et que le pouvoir en place veux le faire obligatoirement que va t’il se passer ? trouble au pays .
      si le pouvoir en place veux changer et change l’article 37 que va t’il se passer ? trouble au pays voir gbangban donc guerre .
      actuellement nous ne voyons pas cela , nous soutenons celui qu’on a choisi de soutenir ; nous ne souhaitons pas le pire qui es la guerre civil , mais si jamais on arrive a là , aurions nous le temps de poser nos fesses devant nos ordinateur pour donner nos avis qui pour certains par moment incite a la révolte ? hummmm hummmmm les changements dans lesquels on perd des parents , enfants , frères et soeure amis et connaissances là , on en veux plus . regardons autour de nous et réglons ces différente affaire politique là doucement et proprement sans effusion de sang.

      Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 00:13
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Comment peut-on définir la trahison ?
    Est-ce que lorsque je conviens avec quelqu’un de mutualiser nos moyens pour construire une maison où nous habiterons ensemble pour toujours, et celui-ci un jour décide de me mettre à la porte et habiter seul la maison avec d’autres personnes venues de nulle part et lorsqu’à mon tour je n’en fais pas un problème mais décide d’aller chercher un logis plus confortable ; de nous deux, qui a trahi ? Alors, arrêtons d’être de mauvaise foi lorsque des apprentis griots, de manière consciente mais maladroit, travestissent la vérité en criant comme des corbeaux que Roch et compagnie ont trahi. A mon avis, le traitre c’est celui qui braque une arme sur celui que lui-même appelle ami et frère et le tue froidement. Pour comparaison, Roch et compagnie sont partis, Blaise n’en est pas mort, il est toujours le Président du Faso. Un peu de sérieux et de probité ! Quand un vrai burkinabé donne sa parole, il la respecte, c’est cela être digne et intègre. C’est Blaise qui a promulgué la Constitution avec l’article 37 qui l’interdit aujourd’hui de briguer un 3ème mandat, sans couteau à la gorge pour le faire. Alors, est-il digne ? Ou a-t-il demander d’écrire l’article avec cette lacune pour l’exploiter en temps opportun. Il a ainsi berné nos sages qui ont été pris au piège.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 00:51, par l’ivoiro_burkinabé
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    la paix . rien que la paix hooooooooooo

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier 2014 à 10:58, par OUEDRAOGO ADAMA
    En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

    Pour qui se prennent-ils ?si je comprend bien ce Salif veut décider à notre place.Il ne peut pas faire de telle affirmations !son temps est passé.On l’a trop la laissé décidé.

    Répondre à ce message

    • Le 7 février 2014 à 10:00, par le maronier
      En réponse à : Salif Diallo/Blaise Compaoré : Rupture définitivement consommée et assumée ?

      Blaise a dit que rien ne sera fait contre le peuple donc regardez le faire. Il a été élu pour 5 ans donc il se concentre sur son programme de société. Dites moi y a t’il un problème que quelqu’un se separe d’un collaborateur s’il estime que d’autres compétences peuvent aussi apporter leur contribution pour le progrès de tous ? Salif Diallo n’a pas d’autre qualité si ce n’est faire de la politique ou quoi ? A sa place j’aurai élu domicile sur une île pour manger les milliards volés au detriment du pays. Regardez du côté de samandeni pourquoi ce barrage n’a jamais été achevé ? Cordonnier mal chaussé circule. Je suis du yatenga et ce monsieur a tout fait pour que personne n’emerge dans la zone en fait il voulait être le tout puissant quoi ! Qu’il sache que son discours a toujours été"blaise a dit"c’est pourquoi il etait populaire sinon.....

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés