Session délocalisée de Ouaga Forum : Les époux et épouses à l’honneur

mardi 28 janvier 2014 à 01h04min

Inédite a été sans doute la session délocalisée du club Ouaga Forum tenue ce samedi 25 janvier 2014 à Loumbila. Dédiée aux épouses ou époux membres dudit club, la session aura permis d’édifier les participants (une trentaine) sur des questions cruciales de nos sociétés : fidélité dans les couples, sécurité routière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Session délocalisée de Ouaga Forum : Les époux et épouses à l’honneur

En effet, ces différents thèmes ont fait l’objet de développements dans les interventions, les discours des orateurs au cours de la présente session animée par Louise Gansonré. Ouaga Forum, faut-il le rappeler, est un club de toastmasters-le premier club du Burkina- dont la mission est d’œuvrer à la formation de ses membres en communication et en leadership. Et pour la présente session délocalisée à Loumbila, les prestations des uns et des autres ont été appréciables, tant dans la forme que dans le fond, aussi bien pendant la phase des improvisations que pendant la phase des discours préparés ou lors de la phase introductive.

Fidélité de l’Homme

C’est la présidente de Ouaga Forum, Diana Katakou qui a introduit la session avec une pensée du jour portant sur la fidélité et qui est un proverbe malgache. Cette pensée du jour ou proverbe malgache est formulé ainsi qu’il suit : « Un trépied de pierre peut se briser, un trépied de bois se détériorer, mais il en est autrement des promesses de l’Homme fidèle ». Développant le thème de fidélité, Mme Katakou a indiqué ceci :
« La fidélité est un choix personnel, un choix qui nous engage ; la fidélité totale n’implique pas que chacun doive renoncer à son jardin secret. Fidélité ne rime pas avec fusion ni soumission ». Et d’ajouter : « L’homme fidèle reste présent à tous les instants, aux heures difficiles comme aux moments heureux. C’est un(e) ami(e) qui répond à vos besoins. Et il est votre champ que vous ensemencez avec amour et moissonnez avec gratitude. Il est votre table et votre foyer. Car, vous venez à lui avec faim et vous le recherchez pour trouver la paix. L’homme fidèle accomplit son travail dans la fidélité de ce qu’il est. Cependant, prenez garde à l’habitude et à l’aliénation dans une obéissance aveugle. Pourquoi rester fidèle à des consignes qui ont été établies dans l’oubli de la réalité et de ses changements ? ».

Le sujet de la fidélité a été également abordé pendant la phase des improvisations, notamment dans les réponses aux questions suivantes :
- Vous surprenez la femme de votre frère en délit d’adultère. Que ferez-vous ?
- Pourquoi est-on fidèle, est-ce parce que l’on aime ?

De la réponse à la première question, l’on retient le silence qui doit être d’or, si l’on ne veut pas être l’origine du divorce couple.

Pour ce qui est des fondements de la fidélité, ils ne sont pas liés uniquement à l’amour. C’est aussi une question, comme cela a été relevé plus haut, de choix et d’engagement personnels.

Sécurité routière

La sécurité routière, au sens propre comme au sens figuré, a aussi été au centre des communications de la présente session. La question a été plus ou moins abordée par deux des trois orateurs pendant la phase des discours préparés. Au sens propre, Gabriel Zombré dont le discours a porté sur la persuasion de l’auditoire, l’a traitée à travers le refus de certains motocyclistes à porter le casque et de certains automobilistes à porter la ceinture de sécurité, un geste qui sauve. Ce geste du port de la ceinture, dira-t-il, ne demande pas d’effort physique significatif et n’entraîne aucune gêne dans la posture. Mais, beaucoup sont victimes d’accidents de la circulation pour le refus du port de la ceinture. Or, comme dit un adage : « Il est moins pénible d’attacher sa ceinture de sécurité que de circuler sur son fauteuil roulant ». Au sens figuré, Romuald Nikièma a parlé d’autres aspects qui peuvent conduire à l’insécurité sur nos routes, lui qui a failli être lynché, suite à un accident. Retraçant le portrait- robot de ceux qui voulaient le lyncher, il a parlé de gens en proie à la misère, des jeunes sans emplois, de candidats à l’immigration, etc.

Meilleur discours

La plus heureuse de la présente session est sans doute Nadine MBikina. Son discours a été retenu comme le meilleur par l’équipe des évaluateurs dirigée par Siaka Bako. Elle a reçu pour l’occasion deux prix : un prix en bronze de communicateur avancé et un autre prix, celui des membres du personnel du bureau de régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour sa contribution dans l’encadrement des membres du personnel. Ces distinctions lui ont été remises par le vice-président à la formation de Ouaga Forum, Robert Sanhama, qui a vanté les mérites de MBikina dont le discours a consisté à des remerciements pour les distinctions reçues et à des engagements, notamment à mieux servir la cause de la santé en Afrique. Autre heureux de la session, Léonce Zoungrana. Il a été désigné à la fois meilleur improvisateur et meilleur évaluateur.

Satisfaction générale

A entendre les uns et les autres, la présente session a été un succès, chacun(e) se félicitant des résultats enregistrés. La présente session, nous l’avons trouvée merveilleuse. Merveilleuse, parce que nous avons atteint nos objectifs : sortir une fois des habitudes et permettre à nos époux et épouses de se connaître, de savoir ce que nous faisons, de savoir que ce que nous faisons est positif et permet à chacun et chacune d’appliquer ce que nous faisons. », a confié Robert Sanhama, vice-président à la formation. Et la présidente de Ouaga Forum, Diana Katakou, de renchérir : « La formation de ce matin a été très constructive et très inspiratrice par rapport aux différents thèmes développés. Les discours prononcés étaient d’une très bonne qualité. Je suis très satisfaite de cette formation et je félicite ceux qui y ont participé ». « Sincèrement, avec ce que j’ai vu et entendu ici, la qualité des discours, je suis vraiment comblé. Je suis même prêt à accompagner encore mon épouse et pourquoi pas, adhérer au club », assure lui aussi Abdoulaye Tapsoba, qui assistait pour la première fois, sur l’invitation de son épouse Alizèta, à pareille session qui aura tenu toutes ses promesses.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés