Mouvement Balais citoyen : Un plan C comme véritable alternative citoyenne pour le changement

mardi 28 janvier 2014 à 01h10min

La coordination de Bobo-Dioulasso du Balai citoyen (Cibal) a tenu un point de presse samedi 25 janvier 2014 pour présenter le mouvement et les activités déjà réalisées aux journalistes. Ils ont aussi dévoilé les stratégies qu’ils adopteront pour faire de l’alternance une réalité au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouvement Balais citoyen : Un plan C comme véritable alternative citoyenne pour le changement

Alexandre Diakité, coordinateur du mouvement Balai citoyen à Bobo-Dioulasso, s’est entretenu avec les hommes de médias sur le sens du « cibalisme » et les objectifs qu’il poursuit. Il a été, en effet, l’animateur de ladite conférence qui a regroupé une quinzaine de journalistes.

Né le 29 juin 2013 à l’initiative des artistes Smokey et Sams’K le Jah, le mouvement va en crescendo aussi bien au niveau national qu’international. Il est loué et apprécié par un nombre important de personnes qui n’hésitent souvent pas à y adhérer. Loin d’en être un parti politique, il est, à en croire Alexandre Diakité, «  un véhicule de mobilisation et de résistance sociale ».

En effet, soucieux de l’instauration d’une justice équitable, le mouvement s’est donné la vision de faire du Burkina Faso, pays des hommes intègres, une nation unie et solidaire fondée sur une vraie démocratie et une bonne gouvernance. Il compte atteindre cette vision, pas, par la violence, mais plutôt par une méthode de lutte tout ayant foi au changement social par l’action citoyenne.

L’alternance vaille que vaille en 2015

L’objectif immédiat, à entendre les responsables du Cibal, est d’empêcher toute manœuvre politicienne et rendre effective coûte que coûte l’alternance en 2015 au plus tard. Un autre objectif de court terme est aussi envisagé par le mouvement. Il s’agit de faire de l’alternance une réelle opportunité pour un véritable changement social.

Les CiBals, en attendant 2015, disent avoir trois messages, à savoir le refus de la création du Sénat, le refus au référendum et l’accord pour l’alternance. Ces mutations sont réalisables car depuis sa création il y a moins d’une année, le CiBal a déjà à son actif plusieurs actions réalisées en faveur de la justice. Sont de ces actions les participations aux différentes marches de protestation, la création de chaîne de solidarité au profit des habitants des non-lotis et des étudiants.

Un plan C comme alternative citoyenne

Les adhésions vont bon train au sein du mouvement citoyen. C’est pourquoi pour éviter un changement mitigé, le mouvement entend rassembler toutes les forces citoyennes autour de l’élaboration d’un projet de société d’origine citoyenne dénommé plan C ou encore « plan Cibal ». Ils imposeront donc ce plan comme véritable alternative citoyenne à tous les programmes de société des partis politique qui ne leur inspirent aucune confiance, qui ne garantissent point le changement social auquel le peule aspire profondément. « Nous donnerons nos voix au candidat qui s’engagera avec le plus de garantie à mettre en œuvre notre plan C, le projet de société cibal, s’il est élu », déclare Alexandre Diakité, qui invite par ailleurs les citoyens à rallier la "cibal family".

Bassératou KINDO

Pour Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés