Jérémie Diasso : « Je ne crois pas à la fatalité pour le Burkina, même dans sa ressemblance géographique avec la Centrafrique »

vendredi 24 janvier 2014 à 23h01min

Jérémie Diasso est coordonnateur national du Congrès du Réseau pour la Percée Mondiale et responsable du Centre de Réforme YAHVE JIRE. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il se prononce en sa qualité de leader religieux sur la situation nationale, tout en explicitant les fondements de son mouvement de foi, encore peu connu du grand public.

Jérémie Diasso : « Je ne crois pas à la fatalité pour le Burkina, même dans sa ressemblance géographique avec la Centrafrique »

Lefaso.net : Quelle lecture faites-vous, en tant que leader religieux, de la situation nationale, notamment au niveau politique ?

Jérémie Diasso : Bien que la position géographique de mon cher Burkina Faso ressemble à celle de la République Centrafricaine ; je ne crois pas à la fatalité mais plutôt à notre dévouement, à notre foi, à notre amour par les cris dans les prières à influer positivement sur la destinée de notre pays. Mon désir est que Dieu accorde la sagesse aux acteurs de la scène politique, car la sagesse divine ne multiplie pas les problèmes mais les résolve. « La prière fervente du juste est efficace » Jac 5/16. « La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. » Jac. 3/17

Nous invitons à méditer ce qu’avait dit feu le président Nelson Mandela : "Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite, c’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : Qui suis-je, moi, pour être brillant, talentueux et merveilleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre et vivre petit ne rends pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour sécuriser les autres. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres..."

Et comme disait l’ancien président américain Franklin D. Roosevelt, "en politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."

Lefaso.net : Les gens ne doivent pas avoir peur le Burkina…

Jérémie Diasso : Nous devons plutôt avoir confiance et prier pour l’étoile de notre cher Faso continue de briller et même davantage que par le passé.

Lefaso.net : Vous êtes le coordonnateur au niveau du Burkina du Congrès du Réseau pour la Percée Mondiale et responsable du Centre de Réforme YAHVE JIRE. De quoi s’agit-il avec ces structures ?

Jérémie Diasso : Le Congrès du Réseau pour la Percée Mondiale (Congrès WBN) est une organisation confessionnelle internationale à but non lucratif qui a reçu pour mandat d’amener l’impact du gouvernement divin sur tous les systèmes humains et sataniques de la terre, basé sur la communication des principes et des valeurs de la Parole de Dieu (Genèse 1:26-28). Il s’agit d’un regroupement de communautés d’églises, des associations scolaires et universitaires, des chefs d’entreprises, des leaders d’organisations diverses, d’individus autonomes, qui sont volontairement unis autour d’une vision commune.

Quant au Centre de Réforme YAHVE JIRE, c’est une association chrétienne qui a son siège à Ouagadougou. Créée en 2006, le but de cette association se résume à : « l’Education et la Formation de l’Homme pour lui permettre de faire face aux exigences de ses nouvelles responsabilités dans le monde et ceci, dans tous les domaines de la vie, tant spirituel que temporel ». Notre centre est devenu par la suite, une communauté de base du Congrès WBN.

Lefaso.net : Il y a des termes comme réforme, développement, relations qui sont souvent employés par vous membres du Congrès WBN. Que revêtent tous ces termes courants dans votre jargon ?

Jérémie Diasso : Chez nous, le mot ‘’Reforme’’, est un concept biblique qui détermine et implique l’analyse comparative existante entre le développement de la vie humaine selon notre monde, et les standards de la vie humaine comme recommandé par Dieu dans Sa Parole. Ainsi, la Réforme entre dans un contexte de production de changements internes selon la vision de Dieu dans tous les aspects de la vie humaine.

Le Développement, décrit un principe clé de fonctionnement, qui stipule que les principes, valeurs et concepts déclarés dans La Parole de Dieu doivent être traduits en mode de fonctionnement et appliqués dans les domaines de la vie. La préoccupation majeure reste l’application judicieuse des enseignements et connaissances reçus afin de réaliser un développement équilibré, selon la vision divine.

En parlant de Relations, l’on se réfère à la création d’une synergie. Le terme “Synergie” dérive du mot grec SYNERGOS : Travailler ensemble. Il se réfère à la jonction d’éléments distincts, par lesquels un bénéfice mutuel est obtenu au-delà de la somme de toutes les parties.

Lefaso.net : Pourquoi parlez-vous de réforme ?

Jérémie Diasso : L’Eglise dans sa forme actuelle (Egoïsme, avarice, envie, distraction, faiblesse, ...) a laissé clairement transparaître son incapacité à pouvoir emmener le gouvernement divin sur la Terre (Le Royaume et la Volonté du Père - Matthieu 6:10) et montrer aux nations la sagesse infiniment variée de Dieu (Ephésiens 1). La réforme apostolique vient pour permettre à l’Eglise d’atteindre sa destinée ultime en Dieu, Sa position d’autorité, de maturité, de perfection et de grâce à l’image de Son époux qui est Jésus-Christ (Ephésiens 4).

A partir de là, nous pouvons admettre le principe selon lequel, lorsqu’un système fonctionne même à son plus haut niveau, et que pour autant, il ne parvient pas à accomplir les demandes et les exigences de Dieu pour l’époque présente, il y a alors la nécessité d’une réforme. La réforme puise sa source dans le texte biblique (Hébreux 9/9-10). Il s’agit à travers la réforme de restaurer dans sa forme originelle et normale, quelque chose qui d’une manière ou d’une autre a dévié de sa trajectoire. C’est le principe spirituel de notre mouvement, celui du temps de notre Seigneur Jésus Christ. Le mouvement prône à travers sa doctrine une reforme intérieure de nos vies. Et je rappelle que les débuts de la réforme de l’Eglise dont nous parlons remontent aux années 1990. C’est à partir de 2003 que nous avons reçu les premières communications des leaders africains de ce mouvement au Burkina. Et ce n’est qu’à partir de 2006 que nous avons marqué notre totale adhésion à ce mouvement de réforme.

Lefaso.net : Comment agissez-vous sur le terrain au niveau du Congrès WBN ?

Jérémie Diasso : Au niveau mondial, le Congrès WBN œuvre aux côtés des gouvernements en matière de développement social, économique, et dans la gestion des crises. Il organise des séminaires de développement au profit des communautés chrétiennes dans le monde. Au niveau national, nous organisons des conférences de réforme avec l’appui de la coordination régionale au profit des leaders d’églises, des partenaires. Nous menons des actions sociales à l’endroit des personnes en situations difficiles.

Entretien réalisé par Grégoire B. B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés