Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Journée du 18 janvier 2014 : ‘’Après COMPAORE point de chaos’’

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 20 janvier 2014 à 01h32min
                      Journée du 18 janvier 2014 : ‘’Après COMPAORE point de chaos’’

La journée de protestation nationale organisée par l’opposition politique burkinabè le 18 janvier 2014 a-t-elle été à la hauteur des attentes des organisateurs ? Pour les concernés la réponse est oui. Eux qui ont vu dans la pluie tombée la veille, une sorte de bénédiction de leur initiative.

Durant le meeting qui a suivi la marche du 18 janvier 2014, c’est un sentiment de satisfaction générale qui a envahi la foule de manifestants. Sur une place de la nation pleine de monde, les messages ont succédé les uns aux autres avec une constance : celle d’une opposition désormais sure d’elle-même et du rapport de force.

Surtout qu’elle est parvenue à rallier les ex-barons du Congrès pour la démocratie et le progrès, le CDP, à sa cause.

Ces derniers qui ont eu leur quart d’heure de vérité, n’ont pas eu d’autre choix que de s’afficher devant la foule qui exigeait d’eux qu’ils se mettent immédiatement en évidence. Toute chose qui, bien évidemment, a donné aux opposants un supplément de motivations dans leur lutte contre le pouvoir de Ouagadougou.

DIABRE dans le costume de rassembleur

Monté sur le podium à la suite d’autres leaders comme Arba DIALLO ou encore Ablassé OUEDRAOGO, Zéphirin DIABRE n’aura fait qu’engranger les bénéfices d’une nouvelle mobilisation générale contre la mise en place du Sénat et contre la révision de l’article 37 de la constitution.

Et ce, alors même que le gouvernement souffle le chaud et le froid au sujet de possibles négociations qui, dit-on, se poursuivent. Au point de laisser paraître un manque de sérénité par rapport à la communication qui est faite autour d’un événement qui a rassemblé selon des sources non officielles entre 100 et 150 000 personnes dans la seule ville de Ouagadougou.

Entre les mises en garde fermes à l’endroit du Chef de l’Etat et de ses « amis » de la Fedap/bc dont il a réclamé au passage la dissolution, le Chef de file de l’opposition a voulu donner de lui l’image d’un homme d’Etat, prêt à jouer la carte du rassemblement.

Même son de cloche chez le Député maire de Dori et l’opposante Saran SEREME, tous convaincus que la roue de l’histoire est résolument en marche.

Prochaine étape de la mobilisation le 25 janvier 2014 avec la probable officialisation du parti des anciens démissionnaires du CDP.

Juvénal SOME
Amélie GUE

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 20 janvier 2014 à 09:51, par cibal En réponse à : Journée du 18 janvier 2014 : ‘’Après COMPAORE point de chaos’’

    Alors, on neglige la presence remarqué du balai ???? Merci la bas...

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier 2014 à 11:43 En réponse à : Journée du 18 janvier 2014 : ‘’Après COMPAORE point de chaos’’

    Le gouvernement est définitivement hors jeux pour des négociations. On ne va continuer à perdre son temps avec son cadre bidonné du cadre de concertation des réformes politiques qui nous emmené dans cette impasse en perdant beaucoup de temps et d’argent gaspillé. Le seul message que l’on attend du service de la communication (en attendant que Blaise le fasse lui-même) est que Blaise accepte de respecter l’article 37 et de se retirer fin 2015 et de ne plus mettre en place son sénat. S’il le fait maintenant, il pourra terminer son mandat tranquillement en s’occupant d’atteindre des résultats au niveau de la SCADD.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés