Marche meeting du 18 janvier : Discours de Zéphirin Diabré, Chef de file de l’Opposition

lundi 20 janvier 2014 à 01h33min

Militantes, Militants, Sympathisants et Sympathisantes de l’Opposition,
Citoyennes, Citoyennes, Peuple d’Ouagadougou,
Chers camarades,

Au nom de tous les responsables des partis politiques de l’Opposition démocratique, je voudrais vous saluer, vous remercier, et vous féliciter, pour votre gigantesque mobilisation de ce jour et pour votre détermination et votre courage, à l’occasion de cette journée nationale de Protestation contre la modification de l’article 37, contre la mise en place du Sénat et contre la mauvaise politique du gouvernement de Blaise Compaoré.

Marche meeting du 18 janvier : Discours de Zéphirin Diabré, Chef de file de l’Opposition

Vous êtes ici parce que vous êtes des patriotes !

Vous êtes ici parce que vous voulez lutter pour la liberté et la démocratie !

Vous êtes ici, parce que vous voulez un Burkina sans Sénat et sans rmodification de l’article 37.

Vous êtes ici parce que vous voulez dire NON au pouvoir à vie !

Vous êtes ici parce que vous voulez mettre Blaise Compaoré à la retraite en 2015 !

Je salue encore votre détermination, votre engagement et votre sens élevé de responsabilités.

Je salue la détermination et l’engagement de la jeunesse burkinabè qui est sortie en masse ce matin.

Notre jeunesse est martyrisée ! Notre jeunesse est bafouée ! Notre jeunesse est oubliée ! Notre jeunesse est négligée ! Mais notre Jeunesse est debout ! Notre jeunesse est rassemblée ! Notre jeunesse est conscientisée ! Notre jeunesse est responsable ! Notre jeunesse est engagée ! Et notre jeunesse est déterminée !

Je salue l’engagement et la grande mobilisation de ce matin :
-  des femmes, nos mères, nos sœurs et nos filles,
-  des petits commerçants,
-  des enseignants,
-  des élèves et étudiants
-  des travailleurs
-  et de la société civilequi se bat avec nous pour un Burkina nouveau

Mes chers camarades,

Votre mobilisation est historique.
De Dakar à Kuala Lumpur, de Londres à Johannesburg, de Moscou à Tripoli, le monde entier sait maintenant qu’au Burkina Faso, le peuple s’est mis debout pour dire NON au Sénat et NON au pouvoir à vie.
Comme vous, partout au Burkina, des patriotes et des démocrates sont sortis nombreux, de Bobo à Dori, de Koudougou à Ouahigouya, de Manga à Tougan, pour dire à Blaise Compaoré, Non à la modification de l’article 37, Non au sénat, Non à la politique du gouvernement.

Cette journée de protestation est déjà un succès.

Elle est un succès, non pas pour l’Opposition, mais aussi pour l’ensemble du peuple burkinabè qui lutte pour l’alternance.

Désormais, rien ne sera plus comme avant, car le pouvoir de Blaise Compaoré a tremblé !

Mes chers camarades,
Mesdames et Messieurs,

Nous avons dit mille et une fois à Blaise Compaoré, que nous ne voulons pas du Sénat dans notre pays !

Ce Sénat, les burkinabè n’en veulent pas !

Ce Sénat, nous n’en voulons pas !

Ce Sénat est un gaspillage inacceptable car il va couter 36 milliards de francs ! 36 milliards de francs pour donner des perdiems, des bureaux et des voitures climatisés aux amis du roi, véritables parasites de la république, qui vont se pavaner de sessions en sessions et continuer de narguer le peuple avec arrogance et suffisance !

NON, NON, NON et NON !

Nous disons aussi et encore à Blaise Compaoré que nous ne voulons pas la modification de l’article 37 de la constitution. Nous ne voulons pas d’un pouvoir à vie.
Sur cette question, notre position ne changera jamais. C’est NON, NON, NON et NON.

Faire un référendum sur l’article 37, c’est comme faire un référendum pour vérifier que les femmes et les hommes sont de sexes différents.

Le Burkina Faso n’est pas un royaume où l’on meurt au pouvoir. C’est une république où les hommes passent et où les institutions demeurent.

Notre détermination est totale.Il n’y aura ni Sénat, ni référendum, ni révision de l’article 37 de la Constitution.

C’est le lieu pour moi de lancer un avertissement ferme et solennel à la FEDA/ BC dont les leaders zélés nous rabâchent les oreilles tous les matins avec des prétendus appels à la candidature de Blaise Compaoré en 2015. Dans ce pays, soit on est association, soit on est parti politique, mais on ne peut pas être les deux à la fois.
C’est pour cela que l’Opposition politique par ma voix, pose désormais comme revendication non négociable, la dissolution pure et simple de la FEDABC.

Mes chers camarades,
Citoyens, Citoyennes,
Peuple de Ouagadougou

L’histoire est en marche et l’Opposition politique est fière de porter le combat de notre peuple.

Notre combativité et notre détermination ont semé le doute et la panique au sein dupouvoir de Blaise Compaoré, si fortement, que son parti, le CDP, est en train de voler en éclats.Là-bas, les démissions se succèdent.

Mieux, des ténors historiques du CDP, ceux-là même qui ont été les architectes et les principaux animateurs du pouvoir de Blaise Compaoré sont là aujourd’hui avec nous. Ils vont marcher avec nous. Et peut être même qu’ils vont respirer les gaz lacrymogènes avec nous.

Mes chers camarades,

Le caleçon du CDP est dehors, et c’est même un caleçon déchiré.

L’histoire a donné raison à l’opposition.

Je salue le courage des démissionnaires du CDP. J’invite tous ceux qui, au CDP, sont saisis par le doute, et qui hésitent encore, à prendre leur courage à deux mains, en à prendre leurs responsabilités et à quitter le navire pendant qu’il est temps. Le train du changement est en marche, il ne faut pas le rater.

L’Opposition burkinabè n’est ni sectaire, ni rancunière.

Elle ne regarde pas le passé. Elle s’occupe de l’avenir.
Elle veut rassembler le peuple burkinabè, elle ne veut pas le diviser.

Elle accueillera sans arrière-pensée aucune, tous les patriotes de ce pays qui veulent la rejoindre sur ces positions politiques et travailler selon ses principes et ses méthodes.

Elle n’a pas de revanche à prendre, ni de compte à demander.

Roch, Salif, Simon et tous vos camarades, au nom de tous nos militants et nos militantes, nous vous accueillons dans la grande famille de l’Opposition politique burkinabè.

Nous le faisons, en étant convaincus que votre arrivée va fortifier l’opposition et non l’affaiblir.

Nous le faisons en étant convaincus que votre arrivée va confirmer la ligne politique de l’opposition et non la contredire
Nous le faisons, en étant convaincus que votre arrivée va rassembler davantage l’Opposition et non la diviser

Nous le faisons en étant convaincus que vous avez quitté définitivement le navire et que Vous et Blaise Compaoré, c’est vraiment fini.

Nous le faisons en étant convaincus, que vous êtes maintenant dans le camp du peuple !

Nous la faisons, en étant convaincus, que votre arrivée va conduire l’Opposition la victoire et non à la défaite.

Le peuple vous observe. Il vous a déjà pardonné, mais il n’a pas oublié. C’est à vous de lui donner la preuve palpable et concrète, que vous êtes maintenant des opposants sincères.

Mes chers camarades,
Citoyens, Citoyennes,
Peuple d’Ouagadougou

Notre combat ne fait que commencer.
Le combat que nous menons, c’est contre la modification de l’article 37, contre le sénat, mais surtout contre toute la politique du gouvernement.

Ce combat doit se poursuivre résolument jusqu’à la victoire finale.Et pour nous, la victoire finale, c’est le changement, c’est l’alternance.

Les Burkinabè espèrent et attendent une véritable alternance démocratique, qui confiera les affaires du pays à un gouvernement de patriotes, soucieux du bien être général, ennemi farouche de la pauvreté, de l’ignorance, de la corruption, de l’injustice et de l’insécurité.

Pour réaliser cette alternance, nous avons besoin d’un très large rassemblement de patriotes, au sein duquel toutes les forces vives de la nation vont se retrouver, par-delà nos différences et même nos divergences, pour tracer un nouvel avenir pour notre pays.

C’est le lieu pour moi d’appeler tous les partis de l’Opposition démocratique au rassemblement, à l’union, à l’engagement et à la détermination.

Par la justesse de ses positions et la noblesse de son combat, l’Opposition burkinabè a conquis la confiance du peuple.

Restons unis, engagés, déterminés, et toujours prêts au combat ! La victoire est proche.

L’alternance qu’attendent les burkinabè ne viendra pas uniquement des partis politiques. Elle sera l’œuvre de tous les burkinabè. C’est pourquoi, je lance un appel aux organisations syndicales et de la société civile, à rejoindre le combat pour le changement.

C’est vrai, nous avons des différences et même des divergences. Mais la vie est ainsi faite qu’il y a toujours des différences et des divergences.
Ce qui doit nous rassembler, c’est le combat pour empêcher la mise en place du Sénat et la révision de l’article 37. Sur ces questions, nos chemins doivent se croiser, parce qu’il s’agit d’abord et avant tout de l’avenir de notre pays.

Dans ce combat qui s’annonce, le peuple du Burkina Faso a besoin de la compréhension, de la solidarité et du soutien de tous ses amis dans la sous-région et dans le monde.

C’est le lieu pour moi de rassurer tous les pays frères, les partenaires et les amis du Burkina, que contrairement à une propagande savamment distillée, le changement n’entrainera ni chaos, ni recul, ni instabilité et encore moins une guerre civile, car notre peuple est mature, et ses leaders politiques ont le sens de la patrie.

A tous ceux qui s’inquiètent de la stabilité de notre pays en cas de changement, je dis que la stabilité du Burkina ne dépend pas du savoir-faire d’un seul individu, mais plutôt de l’engagement et de la maturité de notre peuple.

L’Opposition burkinabè compte en son sein des femmes et des hommes pétris de savoir et d’expérience, qui pourront le moment venu, assumer les hautes fonctions de l’Etat, garantir la continuité des institutions, le fonctionnement des services publics, la sécurité des frontières, des personnes et des biens, et le rayonnement de notre pays sur la scène internationale.

Militantes, Militants, Sympathisants et Sympathisantes de l’Opposition,

Citoyennes, Citoyennes, Peuple de Ouagadougou,

Chers camarades,

C’est la lutte finale ! Debout pour le changement.
Aujourd’hui, c’est une nouvelle phase de la lutte pour le changement qui commence.
Le combat sera dur, mais la victoire du peuple est inéluctable.
Restez mobilisés, unis, engagés, déterminés et prêts pour le combat.

Gloire au Peuple !
Pouvoir au Peuple !
Tout le Pouvoir au peuple

Je vous remercie

Messages

  • Oh la la C’est du propre. Tres propre meme. Tonton Blaise, laisse le pouvoir avant que le pouvoir ne te laisse

  • C est du propre.Surtout la mise en garde aux dissidents était vraiment necessaire.Le peuple les observe,pas de lib-lib comme dirait notre yadéga Traoré de rfi.« Dans tout combat-surtout la vie-,on est toujours vainqueur tant qu on n est pas vaincu »,disait Romain Guillaumes.Tous unis,nous vaincrons !!

  • Quand tout le peuple se réveillera le Burkina se verra doté d’une alternance radicale suivant d’une émergence sans fin. Qui l’aurait cru il y a un mois’’’ Roch, Simon, le Laarlé Naaba, et les autres, aux côtés des opposants ? Mais Dieu tout puissant agi lentement avec intelligence. Aujourd’hui la sagesse Africaine a pris le dessus, cette même sagesse qui se traduise qu’en opposant la violence à la violence, la haine a la haine on applique une vieille philosophie qui ne donne pas de bon résultats. Mr. Blaise Compaoré, le peuple Burkinabé a montré aujourd’hui qu’il est mûri, et peut prendre les choses en main sans violence ni haine. Accepter dès maintenant l’alternance pacifiquement en quittant votre peau de caméléon et laisser Kossyam a la nouvelle génération qui feront avancer le Burkina. Le temps passe, et vous retarder l’avancer de notre beau pays tolérant et accueillant.

    • Tu n’a rien compris. Les dissindents pendant plus de 20 ans on fait le CDP et tout d’un coup ils arrivent a vous berner que eux sont propres. Ils vous prenent vraiment pour des idiots et vous marcher bien. Ils utilisent le fait que tu es un etre tres emotionelle. Tu dois etre un pote de tapsoba parce que lui la matiere grise il connait pas hein.

  • Si vous êtes honnêtes respectez le sens et principe fondamental de la démocratie et laissez le PEUPLE par référendum procéder à l’alternance par lui-même ! Vive le PEUPLE Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Comapaoré et sa noble famille

  • C’est propre comme discours mais je crains fort que le départ du blaiso n’entraîne pas la fin du système vu que ce sont les mêmes acteurs qui sont entrain ou qui attendent patiemment de récupérer la chose. Ce serait vraiment dommage !

  • C’est un discours rassembleur que je salue. Le pays a besoin de tous ses fils pour être construit. Pas de rancune.

  • Une démagogie incroyable. Un tissu de promesses creuses !

  • Discours responsable et rassembleur.le processus est declenché et il est irreversible.blaise degage,on est gatigué.Bravo a zeph,ses compagnons historiqu et aux demissionnaires du cdp

  • Félicitation mon Président. Vous venez de gagner une étape décisive et la plus importante de votre combat pour l’alternance démocratique au Faso. Merci, merci et merci infiniment. Vous n’avez plus à crainte, car vous avez le peuple avec vous et que la victoire est même proche. J’étais là, on ne m’a pas raconté, nous avons marché sous cette pluie bienfaisante, du jamais vu. Les mots me manquent pour qualifier cette date du 18 janvier 2014 sous une pluie au cœur de la capitale Burkinabè. Même pour les marcheurs non croyants, difficile de penser que cette pluie n’est que simple coïncidence avec cette que vous choisi. Le moins que l’on puisse dire, cette marche a été bénie par le tout puissant.

    Vive la Démocratie au Faso !

  • Quelle mepris pour le peuple, que de refuser que celui-ci puisse s’exprimer par lui meme, via un referendum....

  • Discours responsable et rassembleur.le processus est declenché et il est irreversible.blaise degage,on est gatigué.Bravo a zeph,ses compagnons historiqu et aux demissionnaires du cdp

  • Rock, Salif, Simon et les autres démissionnaires du CDP ont été humiliés à cette gigantesque marche de l’opposition politique démocratique. Ils doivent méditer cette phrase de Zéphirin DIABRE, je cite : " le peuple vous a pardonné mais il n’a pas oublié. "

  • Félicitation mon Président. Vous venez de gagner une étape décisive et la plus importante de votre combat pour l’alternance démocratique au Faso. Merci, merci et merci infiniment. Vous n’avez plus à crainte, car vous avez le peuple avec vous et que la victoire est même proche. J’étais là, on ne m’a pas raconté, nous avons marché sous cette pluie bienfaisante, du jamais vu. Les mots me manquent pour qualifier cette date du 18 janvier 2014 sous une pluie au cœur de la capitale Burkinabè. Même pour les marcheurs non croyants, difficile de penser que cette pluie n’est que simple coïncidence avec cette que vous choisi. Le moins que l’on puisse dire, cette marche a été bénie par le tout puissant.

    Vive la Démocratie au Faso !

  • Zeph me semble plus Sankariste que Sankara. Il doit nous dire expliquer ces discours trop sankariste.

  • Boom !!! Voilà qui est bien dit !! Que Blaise lise et relise !! Ce n’est pas de la plaisanterie ! Cette fois nous sommes prêts à nous sacrifier pour que nos enfants goutent à la prospérité vraie, à la croissance partagée et à la vraie démocratie bâtie sur le principe fondamental de l’alternance.

  • BON VENT A ZEPH ET A L’OPPOSITION POLITIQUE EN GENERALE

    • Bon vent Zeph le Burkina tout entier te dit merci. Tu tiens un discours rassembleur et nous priions Dieu pour que les mânes du Burkina te guident davantage sur le chemin de la droiture et t’arment davantage de courages pour de nouvelles victoires. Abat les apatrides...

  • OUI C’EST CELA TOUT LE POUVOIR AU PEUPLE. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS ;

  • Restez a marcher pendant que Blaise s’entretient avec le peuple pour un mandat en 2015 pour maintenir la paix, la stabilité et la cohesion sociale. Selon la Rti2 la police a estimé a pres de DIX MILLE le nombre de personnes ayant marché. Cela me fait rire et c’est meme ridicule. Attendez de voir les jours a venir.

  • Notre jeunesse est martyrisée ! Notre jeunesse est bafouée ! Notre jeunesse est oubliée ! Notre jeunesse est négligée ! Mais notre Jeunesse est debout ! Notre jeunesse est rassemblée ! Notre jeunesse est conscientisée ! Notre jeunesse est responsable ! Notre jeunesse est engagée ! Et notre jeunesse est déterminée !..........Toujours la même chose. Quand on veut prendre le pouvoir il faut scander le slogan de la jeunesse, des femmes et des enfants. Mais une fois le pouvoir acquis la jeunesse se rend toujours compte qu’elle est délaissée. Pour moi tous ces gens ils ont la même couleur du bonnet. Blanc ou rouge peu importe.

  • félicitation à ts les patriotes et intègres qui ont participé à cette marche meeting et chapeau bas aux organisateurs(l’opposition). je pense que la mèche est dite et le pouvoir n’a pls le choix. pls besoin de referendum car le peuple s’est djà fait consulté à travers cette marche.

  • VIVEMENT QUE VOUS N’Y ACCÉDIEZ PAS A L’ARÈNE ET OUBLIER CE PEUPLE QUI A MARCHE AVEC VOUS SOUS LE SOLEIL, LA POUSSIÈRE ET LA PLUIE. N’OUBLIEZ JAMAIS CELA. LE PEUPLE D’ABORD.

  • voila qui es t bien dit. Si blaise et surtout francois pouvaient lire ce discours.

  • Félicitations à vous et merci. De même que nous reconnaissons les lourdes responsabilités qui sont les siennes, par l’animation et l’éveil des consciences, sachez faire une marque de reconnaissance à ces nombreux internautes, qui ont animé depuis 2009 les différents fora, et apporté de manière non négligeable au sursaut des consciences à une vie sociopolitique et économique vertueuse et prospère.. Ces derniers ont dépensé leurs temps, leurs énergies et aussi leurs budgets pour le maintien de connexion internet si cher sous le Faso.

  • Très beau discours Rassembleur. Le processus pour le changement en 2015 est irreversible. Le camp presidentiel meme en a conscience car depuis belle lurette il a touché le fond et maintnant il sont entrain de creuser.

  • Je suis très ému. Zeph, continue, tu sera notre President en 2015. tout le peuple te soutient.

    • tu es un etre tres emotionel. C’est normale que tu sois emu. Laisse moi deviner : Tu dois etre de la vieille garde et tu dois surement regarder des films indous et pleurer. Les temps ont change cher doyen

  • Au vu de tout cela je vous invite à profiter de cette marque de confiance du peuple pour vous unir définitivement.vous avez bien vu ce dont vous êtes capables lorsque vous êtes unis !vous pouvez soulever des montagnes !!
    L’union fait la Force !!!

  • Mon cher prési Zeph vous êtes très galant en disant que le caleçon du CDP est déchiré car quand quelqu’un porte un caleçon déchiré qu’est ce qu’il exhibe à la face du monde ?Son derrière.Alors mon cher prési Zeph pour marquer les esprits,il fallait dire que le derrière du CDP est en l’air maintenant entrain de se promener comme un fou.Ce fou mérite d’être interné en psychiatrie.Le roi est nu,vive le roi pour sa mort prochaine.

  • Consultons le peuple et on verra !!!!!

    • point de référendum ici, pour permettre à vos industries de fraudes et d’achats de consciences de redémarrer.

  • Très émouvant. Je pense que Blaise a compris, s’il ne veut pas sortir par la petite porte, il est temps qu’il joue le sage à tour ou à raison.

  • Tu as dit la verite aux demissionnaires, c’est bien...en avant pour une lutte pacifique.....La patrie ou La Mort nous vaincrons !

    • Vraiment vivement que le peuple se reveille.Sinon ca fait honte que tt un peuple se fasse malmener par un homme et son frere pendant plus d un quart d siecle.ca fait honte.Blaise est tellement sur que ns sommes des moutons qu il s plait d modifier la constitution l jr k il veut.Il s croit tt permis.le Burkina etait devenu son champs au point k il a rendu une partie du peuple delirante sinon comment comprendre un homme ki dit ke si c est pas Blaise personne ne peut diriger le BF.pourtant il est tres loin d etre parmis les meilleurs presidents qu on a connu.Zeph a un discours tres rassembleur et je loue fortement ce fait.Il est au dessus de la melee.Il est sage en mettant l accent sur l avenir car ca ne sert pas d parler de ce ki est deja gate et le passe est gate.Courage a ts.

  • Victoire au peuple !
    Au peuple victoire !
    Honneur au peuple !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons.
    Je reconnais les burkimbila. Un peuple qui généralement selon la conscience populaire de par sa patience et son silence a un comportement de mouton. Erreur d’analyse, car pour ma part, c’est une question de conscience collective. Les burkinabè d’aujourd’hui,en parlant de notre génération sommes des burkinabè éveillés, conscients, debout, analystes et attentistes. Nous analysons tous les faits et gestes de ceux qui nous gouvernent. Nous sommes aussi de fin démocrates car l’histoire récente de notre pays nous obligent à ne pas marcher à reculons et retomber dans les bassesses de l’Etat d’exception. Voilà pourquoi nous prenons le temps nécessaire pour se prononcer sur les questions sociales et politiques. Le peuple est dorénavant debout et nous devons saluer à sa juste valeur la démarche républicaine de notre opposition mais surtout l’éveil généralisé de conscience dont les burkinabè font montre, en ces temps de complots distillé depuis l’étranger, de mensonge et d’hypocrisie de certains pseudo-médiateurs qui insultent l’intelligence de notre peuple dont sa survie est inféodée au salut d’un seul et unique individu. La culture de l’Homme providentiel, on s’en fou. La mobilisation lors de cette marche meeting, pour tous ceux qui ne comprennent pas la réalité sociale et politique de notre pays se veut être un baromètre pour davantage les guider dans leurs analyse, prise de position et médiation myope. Que tous ceux qui croient en la marche salvatrice et irréversible de notre peuple vers plus de fraternité, de partage, de solidarité, de justice sociale et d’équité s’adjoignent définitivement au camp du changement et de l’alternance. Sinon, ils rateront le train de l’histoire et risquent d’être des parias parmi le peuple debout.

  • salut le prési du faso doit comprendre comprendre que c’est pas quelques personnes anti Blaise qui ont manifesté mais plutot tout le peuple burkinabé qui aspire au changement

  • Sans etre partisan de la FEDA/BC, poser la dissolution de cette association de la societe civile est contre-productive. Jusqu’a present, la FEDA/BC n’a pause aucun acte illegal— elle a une maniere de lire et d’interpreter la constitution et les lois que nous ne partageons pas mais cela n’implique pas qu’il faille appelet a sa dissolution. Appeler a la dissolution des associations d’avec lesquelles nous avons des vues divergeantes est un peu totalitaire.... nous ne voulons pas de cela on plus !!

  • L’alternance en marche, terminus pour Blaise c’est 2015, qu’il parte avec les honneurs sinon... il risque de rejoindre Gbagbo.

  • du tonus pour le changement !!!

  • le parti au pouvoir ,trop c’est top ! Ouss ! Partez

  • Je me rends compte que presque tous les ingrédients de la crise centrafricaine est en train de se rassembler chez nous.

  • Donc Rock est le patron de notre fameux PROFESSEUR A LA HAVARD. Rock est fort deh. Son nom meme le dit : ROCK !!!!

  • Professeur de Havard qui parle de calecon comme ca. Il a oublie que ces ... "colegues"... a la Havard ne parle pas comme ca. On va revenir sur le truc de la Havard la bientot.

    • Une clarficaton en passant. Zephirin Diabre a un cursus exemplaire, mais il n’a pas ete professeur a Harvard. Il y a ete chercheur invite sous un programme specifique (fellow), ce qui est tres different de professeur du moins dans l’entendement americain. Je ne crois que Zeph lui meme se presente comme ayant ete professeur a Harvard.

  • Jusqu aujourd’hui hui on constate qu il n y a pas d opposant au bf tous des gens qui sont contre la personne de Blaise donc arrêtons de les suivre de peur qu ils nous conduisent a l abattoir

  • moi mon problème c’est que je prie matin midi soir pour qu’un bissa ne dirige pas ce pays.peut etre un bissa qui est né en 2000.qui n’a plus la mentalité de ces vieux frere.

  • moi mon problème c’est que je prie matin midi soir pour qu’un bissa ne dirige pas ce pays.peut etre un bissa qui est né en 2000.qui n’a plus la mentalité de ces vieux frere.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés