Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Marche-meeting du 18 janvier 2014 : Les consignes du Chef de file de l’Opposition

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 16 janvier 2014 à 22h14min
Marche-meeting du 18 janvier 2014 : Les consignes du Chef de file de l’Opposition

Citoyens, Citoyennes, Population de Ouagadougou,

Au nom de l’Opposition Politique burkinabè, je vous adresse toutes mes félicitations pour l’engagement militant et la détermination avec lesquels vous participez aux différentes luttes de notre peuple. Le combat que nous menons contre la modification de l’article 37 et la mise en place du Sénat entre dans une phase décisive.

Le Samedi 18 Janvier 2014, nous allons à nouveau nous rassembler à Ouagadougou et marcher, pour réaffirmer notre opposition ferme au Sénat, à la volonté confirmée par le Président du Faso de réviser l’article 37 de la Constitution, et à toute la politique du gouvernement.

Le Rassemblement aura lieu à 08h00 à la Place de la Nation. L’itinéraire qui sera suivi est le même que la dernière fois : Place de la Nation- Avenue du Médiateur – Avenue Gamal Abdel Nasser- Avenue Monseigneur Thevenoud Joanny- Avenue de la Cathédrale - Avenue Dr. Kwamé N’Krumah – Rond-Point des Nations Unies - Avenue de la Nation et Place de la Nation.

Pour garantir le succès de notre manifestation et assurer la plus grande sécurité des participants, nous devons nous conformer aux consignes du comité d’organisation.
Dans cet esprit, je vous invite à respecter scrupuleusement les mesures non exhaustives ci-après :
-  Le rassemblement à la place de la Nation commence à 08h00. La ponctualité est de rigueur, afin que la marche puisse démarrer à l’heure ;
-  Tous les manifestants doivent se rendre au point initial de rassemblement, qui est la Place de la Nation. Ils doivent éviter tout rassemblement parallèle, à quel que lieu que ce soit, avant, pendant et après la marche ;
-  Les manifestants doivent prêter une attention particulière aux consignes qui seront données avant le début de la marche ;
-  Il est fortement demandé aux organisations participantes de prendre contact avec le service de communication du CFOP (M. Kabré) pour l’harmonisation des slogans, banderoles, et autre messages.
-  La marche se déroulera en suivant un agencement et un ordre qui seront annoncés par le comité d’organisation avant le début de la marche ;
-  Nul n’est autorisé à commencer la marche avant le signal officiel qui sera donné par le Chef de file de l’opposition ;
-  Il est impératif de se conformer strictement à l’itinéraire officiel retenu par le comité d’organisation et de le parcourir uniquement dans le cadre du cortège officiel ;
-  Tout manifestant qui ne se conformerait pas à l’itinéraire, à l’agencement et à l’ordre établis par le comité d’organisation, ou qui ne respecterait pas les consignes de sécurité sera immédiatement expulsé du cortège ;
-  Il est strictement interdit d’être en possession de quelque arme ou projectile que ce soit : arme à feu, couteaux, flèches, lances, cailloux, pointes, bois, etc. ;
-  Il est strictement interdit aux manifestants de provoquer les forces de l’ordre, de les agresser physiquement, de les injurier, de jeter vers eux des projectiles, ou de bousculer les barrières de sécurité ;
-  Il est demandé aux manifestants de ne pas répondre aux injures, et autres provocations que des adversaires de la marche pourraient proférer en direction du cortège ;
-  Il est strictement interdit aux manifestants de se bagarrer ou de proférer des injures au sein du cortège ;
-  Il est strictement interdit de détruire les feux rouges, de dégrader les bâtiments, de casser les boutiques des commerçants, ou de piller les étals des marchands ;
-  Toute personne qui se livrerait à des provocations, à des casses, ou qui tenterait de semer le désordre, sera maitrisée par le service de sécurité à ses dépens ;
-  Il est fortement recommandé aux manifestants de se munir d’un sachet d’eau pour se désaltérer, et d’un mouchoir pour éponger la sueur ;
-  Une fois la manifestation terminée, les manifestants sont invités à regagner leurs domiciles respectifs dans le calme, à éviter strictement tout attroupement et à ne pas répondre aux éventuelles provocations.
-  Dans tous les cas et dans toutes les situations, avant, pendant et après la manifestation, les manifestants sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions du Service d’ordre du comité d’organisation.

Citoyens, Citoyennes, Peuple du Burkina,

Il est impératif, pour le succès de notre lutte, que ces consignes soient respectées à la lettre.

La direction politique de l’Opposition lance un appel spécial à la jeunesse militante de notre pays, pour qu’elle fasse preuve de grande discipline, et de forte retenue, avant ; pendant et après la marche.

Nous devons montrer, à tous les burkinabè et à la face du monde, que nous sommes des opposants fermes mais responsables, combatifs mais attachés à la sauvegarde de la paix sociale, soucieux de la sécurité des personnes et des biens, et capables de faire entendre nos revendications dans l’ordre et la discipline.

J’attache du prix au respect strict des dispositions sus énoncées.

Ouagadougou, le 16 Janvier 2014

Le Chef de file de l’opposition
Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un quelconque dédommagement des victimes de l’insurrection et celles de Yirgou
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le pays est libre de nouer des partenariats avec ceux qui peuvent l’aider à se développer », clame le président Damiba
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin Diabré ?
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, à l’écoute des forces vives des Hauts-Bassins
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise foi, la crise de confiance et l’égocentrisme s’en mêlent !
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : Une délégation gouvernementale à l’Etat-major général des armées
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri Damiba, en visite de travail
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le morceau
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à ce qu’on entend dans l’opinion, que ce soit fondé ou pas », a confié Zéphirin Diabré au sortir d’une visite au MPP
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" le gouvernement sur la sécurisation des régions
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps de paix pour adopter une attitude de temps de guerre », propose Dissan Boureima Gnoumou du PPS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés